Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Partagez
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Lun 20 Déc - 22:47

    Rappel du premier message :

    Chapitre 1

    Entracte

    Nouveau départ ?

    « Déjà debout ? » demanda Xander en sortant de sa chambre encore tout endormi. Il venait de s’adresser à Yuki, qui étrangement ou non, s’était lever avant Xander. Il était si mignon au réveil. Ses cheveux débraillés alliés à ses yeux semi-ouverts : Comment ne pas craquer ?

    Cela faisait déjà quelques mois que les jumelles s’étaient installées chez Kevin, enfin chez Kevin et Xander désormais.
    Xander partit frappé à la porte de Kevin puis reparti tranquillement dans sa chambre.

    Yuki regardait la scène de loin, puis une fois Xander repartit celle-ci se re-concentra sur son programme à la TV, une émission de téléréalité qui mettait en scènes tout pleins de star qu’elle ne connaissait pas à part Lee Seung Gi, mais le seul fait qu’il soit là, lui donnait envie de regarder.

    Une heure après, à peu près, Xander ressortit de sa chambre, tout resplendissant, il prit un paquet de gâteau dans un des placards de la cuisine puis sauta sur le canapé.

    « Tu regardes quoi ? » demanda – t- il en proposant en même des temps des gâteaux.
    « Je ne sais pas, un truc avec Lee Seung Gi. » répondit-t-elle en prenant quelque gateaux.
    « Tu l’aime bien ce Lee Seung Gi ? »
    « Il est trop beau ! Ho mais regarde ce sourire, tu es obligé de craquer ! »
    « Moi aussi j’ai un super sourire ! Regarde ! »
    Il mit en évidence ses belle dent blanche, offrant le plus beau des sourires à Yuki.
    « Oui oui, mais regarde le sien, regarde comment il est beau ! »
    « Mais regarde le mien ! »

    Xander désespérait à montré son sourire. Puis un petit peu colérique, il mit un petit coup à Yuki avec les gâteaux.
    « Hé ! Les gâteaux c’est précieux ! Si tu n’en veux pas laisse-moi le paquet ! » S’écria-t-elle en arrachant le paquet des mains de Xander.
    « Mais j’en veux ! » dit-il en tentant d’attraper le paquet.

    Il attrapa le bras de celle-ci et la fis basculé sur le côté. Avant de s’installer au dessus d’elle.
    Ce n’était pas la première fois qu’il utilisait une technique semblable pour arriver à ses fins.
    Voir Yuki rougir de honte l’amusait car il retrouvait à chaque fois la Yuki qu’il avait rencontré la première fois. Mais cette fois-ci, après avoir obtenu ce qu’il voulait, il ne bouge pas. Il la regarda seulement. Puis il lui sourit.
    « Tu vas bien ? » demanda-t-il.
    Que voulait-t-il que Yuki réponde à ça ? Celle-ci était tellement embarrassée.
    Xander déposa le paquet de gâteaux sur la table, mais sans laisser Yuki s’échapper.
    Il la regarda de nouveau en souriant, ses yeux étaient affectueux. Il continua de la regarder sans bouger.
    « Mais qu’est ce qu’il y a ? Pourquoi me fixes-tu comme ça ? T’est lourd tu sais ! Qu’est ce que tu veux ? »
    « Juste ça. »
    répondit-t-il avant de l’embrasser furtivement.

    Dans la seconde d’après, il se leva et parti vers la chambre de Kevin. Il s’apprêta à frapper, mais celui-ci sortit de la chambre.
    « Ha tu est debout ! Bon je vais réveiller Naoko alors. » Dit-il avec un sourire ne pouvant quitter son visage.
    « Ne fais pas comme la dernière fois » souffla Kevin, trop tard malheureusement, Xander était déjà rentré, et en ressortis tordu de rire. Il avait fait comme la dernière fois !


    (Du côté de Yuki)

    Xander ressortis plier de rire

    « T’est vraiment pas sympa ! Je vais aller la voir ! » Dit calmement Kevin avant de pénétrer tout doucement dans la chambre.

    « Bon je vais faire le petit déjeuner en attendant ! Yuki tu m’aide ? Yuki ? Yuki ? Yuki ? »

    Yuki était toujours allongé sur le canapé tel que Xander l’avait laissé, la bouche encore ouverte. Elle n’y croyait pas et en était encore sous le choc. La sensation des lèvres de Xander sur les siennes…elle n’y croyait pas. Elle tenta de se remémorer tout ce qui s’était passé avant cet acte, mais dès qu’on approchait du moment fatidique où elle voyait Xander approché son visage tout doucement puis un blanc. Plus rien. Son esprit était dans le floue totale.

    « Yuki ? » Xander s’était rapproché. « Yuki ? Ca va ? »
    Elle se pinça violemment le bras, jusqu'à ce que celui-ci deviennent rouge.
    « Mais qu’est ce que tu fais ? Ca ne va pas bien dans ton crâne ! » S’écria Xander en éloignant le bras de la main.
    « Mon dieu ! Non je ne vais pas bien ! »
    « Oui c’est ce que je pense aussi ! »
    « Je rêve éveillé ! Je ne vais pas bien ! Ca va mal finir cette histoire. »
    « Mais quel histoire ? »
    « Ca va vraiment mal finir, je dois aller voir un médecin et vite. »
    « Pourquoi un médecin ? »
    « JE VAIS PAS BIEN XANDER ! JE NE VAIS VRAIMENT PAS BIEN ! »
    Cria-t-elle en attrapant les épaules de celui-ci.
    « Mais pourquoi dis-tu cela tout d’un coup ? »
    « Je fais des rêves éveillé ! »
    « Mais qu’elle rêve ? »
    « J’ai rêvé que….non c’est trop intimidant. »
    « T’inquiète on a vécu assez longtemps ensemble je pense. J’ai vu pire. »
    « Eh bien, j’ai rêvé que tu m’avais embrassé. Là tout à l’heure ! »
    « Quoi ? Ça ? »
    Puis il glissa de nouveau ses lèvres contre celle de Yuki. « Ha si ce n’est que ça, ce n’était pas un rêve ne t’en fais pas tu vas très bien. »
    « Alors c’est toi qui ne va pas bien ! »
    « Non je vais très bien ! Mais je dois préparer le petit déjeuner ! »
    « Non, tu ne vas pas bien ! Tu es fatigué Xander ! »
    « Oui je suis fatigué, mais je vais bien ! Bon si tu ne m’aide pas je vais le faire seule c’est bon. »
    Puis il se releva et partit préparer le petit déj.

    Yuki, de son côté se rallongea sur le canapé et tenta de se remémorer ces deux évènement si rapide qui venait de ce passer. A chaque fois, dès que le moment du baiser apparaissait tout devenait blanc.

    Kevin ressortit de la chambre l’air soulagé.
    « Qu’est ce qui se passe ici ? » demanda Kevin, une légère peur dans la voix.

    Pourquoi ? Xander agressait tout ce qu’il touchait. S’énervant pour un rien. Tandis que Yuki paressait comme morte sur le canapé.

    « Surtout ne me répondez pas je ferai avec ! » dit-il avant de s’installer à l’une des chaises du bar.

    (Du côté de Nao)

    « Debout là dedans ! » cria Xander dans la chambre en allumant la lumière avant de disparaitre.

    « Putain ! » s’écria Nao, celle-ci préférait quand c’était Kevin qui venait la réveiller, car oui un jour sur deux c’était Xander qui venait les réveillé, et il avait toujours une façon bien particulière de les réveiller bien loin de la manière douce et câline de Kevin.

    Elle put entendre Xander rire de sa bêtise derrière la porte.
    « Ton chéri est vraiment pas douée pour réveiller. » dit Nao en s’adressant à sa sœur quel pensait endormi, mais qui n’était même pas là.
    « Rhaaaaaa, elle doit encore s’être levé tôt pour pouvoir profiter du déjeuner made in Xander. »
    Car en effet, celui qui réveillait était aussi celui qui préparait le petit déjeuner le matin.

    « Ca va ? » demanda doucement Kevin en rentrant dans la chambre pensant à éteindre la lumière.
    « Mouais, fatigué. »
    Kevin vint s’asseoir sur le lit de Yuki face à Naoko.
    « Ha, mais il faut que tu te lèves, tu travaille aujourd’hui. »

    Naoko travaillait dans à la NHMedia avec Yuki et Orphélia. Orphélia travaillait au secrétariat, Yuki à la cuisine, et Nao enseignait l’anglais principalement mais lorsqu’elle ne s’occupait pas des cours elle travaillait au marketing de l’agence.

    « Je sais…mais la flemme. »
    Kevin vint s’accroupir à côté du lit ne Nao, « Allez ma Nao, FIGHTING ! » dit-il en souriant, tout en ébouriffant les cheveux de celle-ci puis il sorti.

    Le réveil affichait 6h30. Rien que de voir l’heure, Nao en été fatigué. Avec un peu d’effort, elle se traîna vers la salle de bain. Après une douche elle irait beaucoup mieux !

    ----------------------

    Une fois prête, habillé et coiffée, Nao sorti de la chambre.
    L’ambiance dans la salle principale était tendue.

    « Haaaaaaa Nao tu es prête merci mon dieu ! » s’écria Kevin en se jetant sur celle-ci.
    « Je ne sais pas ce qui s’est passé ici, mais je n’ose pas trop demander. » murmura-t-il avant de l’installer à la table, en face de lui.


    « Yuki ? Ca va ? » Demanda Nao de loin. Aucunes réponses.

    « Ta sœur est bizarre ! » dit Xander en posant violement l’assiette de Nao devant elle, il fit de même pour Kevin. « Moi j’y vais ! Bye ! »
    Xander pris sa veste et sortit.

    « Yuki ? Xander est parti ! » Dit Kevin en direction de Yuki. Qui repris d’un coup ses esprits et partit comme une flèche à la poursuite de Xander. Des explications ! Des explications claires ! Il lui fallait des explications claires !
    Une fois Yuki au loin, ayant disparu derrière la porte d’entrée, Kevin poussa un énorme soupir de soulagement.

    « Eh bien ! C’était si dur que ça de tenir ? » Demanda Nao en riant.
    « Si tu avais été là dès le départ, tu aurais été dans le même état que moi maintenant ! »
    « Je veux bien essayer de te croire. »
    « Essayer ? Il faut que tu me croies ! Y a quelque chose de bizarre qui c’est passé ici ce matin ! »
    « Et tu pense que ce serai quoi ? »
    « Hmm, faudra enquêter ! Je pense à un baiser. »
    « Baiser ? »
    « Oui c’est sur ! Une fille, un gars une situation bizarre, c’est obligé que c’est un baiser ! »
    « Dis l’expert en amitié fille/garçon ! »
    « Oui exactement ! Bon ce n’est pas tout, mais faut se dépêché, sinon on va être en retard ! Allez mange ! »


    Le petit déjeuner était composé d’une omelette et d’un bol de riz, tout ce qui a de plus simple. Mais pourtant quand Kevin gouta l’omelette, un visage de dégout apparu.

    « Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi tu fais cette tête ? » Demanda Nao.

    Il prit un mouchoir et recracha assez discrètement ce qu’il avait dans la bouche. Sans un mot, il se leva, se servit un verre d’eau, rinça sa bouche et recracha le tout.
    Tout ça sous les yeux écarquillé de Nao, elle ne l’avait jamais vu comme ça. Il était pire qu’un homme.
    « Mais ça va pas ? » insista Nao
    « J’avais oublié…. »
    « Quoi ? »
    « Quand Xander est contrariée il cuisine toujours la chose que je déteste le plus. »
    dit-il en reprenant une nouvelle gorgée d’eau avant de la recracher de plus belle.
    « Et c’est quoi cette chose ? »
    « LES TOMATES ! Mince Xander ! Je n’aime pas les tomates et il le sait très bien ! Mais je ne sais pas dès qu’il y a quelque chose qui va pas c’est la première chose qu’il se met à cuisiner. »
    « T’aimes pas les tomates ? »
    « Non, j’aime pas ça ! Avant oui, mais je m’en suis lassé. »
    « Avant oui ? Mais c’est dégueulasse les tomates ! »
    « Bon viens alors, on va aller s’acheter un vrai petit déjeuner ! Parce que cette omelette est envahie de cette chose ignoble. En plus on va être en retard, surtout moi ! »
    « C’est vrai qu’il est déjà 8h30, trainons pas ! »


    ------------------------

    « Ah ouais toi aussi ? Ha c’est trop marrant que tu pense la même chose que moi ! » S’écria Nao dans la voiture à la suite de Kevin qui venait de lui annoncer la millième chose qu’il avait en commun.

    Le trajet parut rapide, ils s’achetèrent quelques viennoiseries et un chocolat rapidement et le temps de les terminer ils étaient déjà arriver à l’agence.

    Un peu triste les deux jeunes gens se saluèrent et chacun partirent en direction de leurs travaux respectifs.

    ------------------------

    « Pause déjeuné ! » s’écria Nao, à peine 12h00 affiché. Elle se hâta d’aller rejoindre Orphélia qui se trouvait dans le bureau juste en face.

    « Tu viens on va manger ? »
    « C’est pas moi qui dirait non ! Mon ventre appelle à l’aide depuis tout à l’heure ! »


    Les deux jeunes filles arrivèrent à la cantine de l’agence.

    « Toujours les 2 premières ! » s’écria Yuki en riant.
    Orphélia : « J’avais trop faim. »
    Nao : « Et moi donc ! J’ai mangé qu’un pain au chocolat et un croissant ce matin, ça nourrit pas ! »
    Orphélia : « Venez on va manger KFC ! »
    Yuki : « Pourquoi ma bouffe est pas bonne ? »
    Orphélia : « Non ce n’est pas ça, mais KFC quoi ! J’ai envie de KFC ! Tu ne vas pas dire non quand même ? »
    Yuki : « Bah non ! Bien sur que non ! »

    Le KFC se trouvait à deux pas de l’agence, il avait ouvert récemment, autant gouter la qualité.

    Ils commandèrent 2 seaux de poulets, oui il c’était vrai : Elles avaient très faim. Elles s’installèrent dans un coin aux sièges arrondis. Chacun pris son premier gros morceau de poulet puis un téléphone vibra.

    Yuki : « C’est le téléphone de qui ? »
    Nao : « Pas le mien »
    Yuki : « Pas le mien non plus. »

    Puis les deux regardèrent Orphélia qui avait déjà bien entamé son morceau.

    « Orphé ! C’est ton téléphone. » Dit Yuki.
    « Ho, ça rappellera. »
    « Mais c’est Kibum. » dit Nao le téléphone en main

    A ces mots, Orphélia s’essuya rapidement les mains, pris un léger souffle et répondit.
    La conversation se résuma à quelque « Oui », un « On est au KFC avec Nao et Yuki » puis un « D’accord. » puis elle raccrocha.

    « Bah il voulait quoi ? » demanda Yuki.
    Orphélia : « Hein ? Ha il a dit qu’il arrive avec Soohyun, Kevin et Kiseop. »
    Yuki : « Et Xander ? »
    Orphélia : « Je ne sais pas. »
    Nao : « Mais qu’est ce qu’il s’est passé ce matin ? » demanda-t-elle en s’adressant à Yuki.
    Orphélia : « Ce matin ? »
    Nao : « Oui, Kevin a dit qu’il s’était passé quelque chose il en était sur ! »
    Orphélia : « Il s’est passé quoi ? » demanda-t-elle intriguée.
    Yuki : « Hmm, eh bien ce matin…. »
    Orphélia : « QUOI ? QUOI ? »
    Yuki : « Eh bien ce matin…Xander m’a embrassé. »
    Orphélia : « C’est vrai ? Oh c’est trop mignon. »
    Nao : « Rhaaaaaaa Kevin avait raison ! Mais alors pourquoi il était contrarié. »
    Yuki : « Bah je ne sais pas ! J’ai voulu lui demandé ce matin, enfin je voulais surtout savoir pourquoi il a fait ça mais il m’a ignoré. »
    Orphélia : « IGNORE ? »
    Yuki : « Oui et je ne sais pas pourquoi. »
    Nao : « Peut être c’est ta réaction hein ! »
    Yuki : « Bah t’aurai voulu que je réagisse comment ? Imagine Kevin il t’embrasse tout d’un coup et après il fait comme si il s’était rien passé, puis il revient il recommence et après il se fâche. »
    Nao : « Moi, si Kevin m’embrasse, je l’embrasse et je le laisse pas s’en aller ! »

    « C’est vrai ? Faudra que je pense à lui dire ! » Dit Kibum qui venait d’arriver derrière Nao.

    Nao se retourna immédiatement voir si Kevin était là lui aussi.
    Kibum : « Ne t’inquiète pas, Kevin est encore à l’agence, le manager voulait lui parler, il demande à ce qu’on l’attende et Soohyun et Kiseop se commande un truc. » puis il vint s’asseoir auprès d’Orphélia déposant un bisou timide sur sa joue. « Vous parliez de quoi ? Pourquoi Kevin devrait-t-il t’embrasser ? »
    Nao : « Parce que je suis une chic fille ! »
    Yuki : « On parlait de votre mariage ! Ca va faire bientôt un an qu’on attend Kibum ! »
    Kiseop : « Un an que vous attendez quoi ? » demanda celui-ci avec son plateau rempli de tous les desserts que le resto offrait.
    Kibum : « C’est pour toi tout ça ? »
    Kiseop : « Bah oui ! Si t’en veut tu vas t’en payer ! Alors un an que vous attendez quoi ? »
    Nao : « Le mariage à Kibum et Orphé. »
    Kiseop : « Ca fais déjà un an ? »
    Yuki : « Bientôt oui. »
    Orphélia : « Mais moi tant que j’ai une bague venant de Kibum au doigt, le mariage il peut arriver quand il veut. »
    Kibum : « Voila ! Si Orphélia n’est pas presser, je ne suis pas presser ! »
    Nao : « Mais nous on est presser ! »
    Kibum : « Ca attendra ! »

    Soohyun arriva tout souriant, plateau en main, poussant Kiseop pour qu’il lui fasse de la place.

    « Alors ça va tout le monde ? » demanda-t-il heureux comme toujours.
    S’enchaina, une longue conversation sur tout et n’importe quoi. Soohyun tenta de se battre pour ne pas que Kibum croque dans son sandwich mais malheureusement il perdit. Entre-temps Kevin arriva, s’installant discrètement auprès de Nao.

    « Regardent ils sont mignons non ? » murmura Orphélia à l’oreille de Kibum.
    « Qui ? »
    « Bah Nao et Kevin »
    « Je trouve pas. »
    « T’est con. »
    « Mais tu n’es pas mieux.»
    puis il l’embrassa dans le cou laissant à Orphélia un léger frisson. « T’inquiète je les aiderais à devenir un couple si tu veux. »
    « Comment ?...Kibum ce que tu as entendu tu le garde pour toi ! »

    « Mais j’ai rien entendu ! De quoi parles-tu ? » Dis-t-il avec sourire innocent
    « Fais gaffe ! »

    Après une heure de pause à manger et rigoler, le groupe se sépara. Chacun reprenant ses activités.

    Le groupe avait un photoshoot pour une marque de vêtements de sports. Kibum en profita pour parler avec Kevin.
    Kibum : « Hé, Kevin j’ai une question à te poser. »
    « Haha, vas-y pose là »
    « Orphélia voulait savoir ce que tu pensais de Nao. »
    puis il marmonna un « elle va me tuer »
    « Nao ? »
    « Oui »

    Kevin sourit d’un air idiot.
    « Eh bien, je ne pensais pas que tu l’appréciais autant. » s’écria Kibum en rigolant.
    « Mais de quoi tu parles ? Nao est une super amie c’est tout. »
    « Oui, je disais la même chose d’Orphélia avant rappelle toi ! »
    « Oui mais toi t’est du genre à craquer sur la fille dés qu’elle parait sympathique. »
    « Quoi ? Pas du tout ! »
    « Nao est mon amie. »
    « Tu me fais penser au garçons dans les dramas qui tombe amoureux mais de peur de se prendre un râteau, ils disent qu’ils sont juste ami. Bon je vais être l’ami qui va te réveiller ! Si tu l’aime, je te conseille de l’embrasser ! Je suis sur que ca fonctionnera. »
    « Moi ? Je ressemble aux garçons dans les dramas ? Kibum si je me prends une claque je te donne une claque aussi ! »
    « Ca n’arrivera pas crois-moi j’ai mes sources ! Et des sources fiables ! Et puis tu n’oseras pas lever la main sur moi. »
    « Pff. »


    Kibum tapota l’épaule à Kevin « Allez va ! Applique donc mon conseil après on verra. » Puis il parti rejoindre le petit groupe Eli/Soohyun/Dongho qui jouait.


    Le photoshoot se déroula à merveille, beaucoup de photos on était prises, la plupart étaient réussis. Le résultat final sortirai bientôt.

    « Bon je propose qu’on fête tout ça au restaurant ! » proposa le manager fière de son idée.
    « Et qui c’est qui paye ? » demanda Soohyun.
    « Moi ! » s’écria le manager.
    « Hmmm j’ai des doutes » dit Eli.
    « Bon on le fait ce resto ou pas ? » insista le manager.
    « Oui allons-y » répondit Xander tout souriant.
    « Moi j’appelle les filles, enfin j’appelle Orphélia mais je sais qu’elle va appeler les jumelles. » dit Kibum.
    « Je vais quand même appeler Nao. » dit Kevin le téléphone déjà à l’oreille.
    « Et ça se dit pas amoureux. » marmonna Kibum « Et toi Xander ? Tu vas appeler Yuki ? »

    Xander était assis dans un coin, silencieux.
    « Ca fait longtemps que je ne t’ais pas vu dans cet état. » dit Kibum en venant s’installer à côté de celui-ci.
    « Comment ça ? »
    « Silencieux. »
    « Ha…oui. »
    « La dernière fois c’est quand Cal… enfin quand elle est parti. »
    « Oui. »
    « Tu n’avais pas dit que tu l’avais oublié. »
    « Comment j’aurai pu ? Elle n’a jamais vraiment quitté mon esprit. »
    « Mais pourquoi y repensé aujourd’hui ? »
    « Parce que j’ai peur que tout ce répète. »
    « Avec qui ? Yuki ? Tu as embrassé yuki ? »

    Xander soupira approuvant de la tête.
    « Tu as embrassé Yuki ? »
    « Oui ! Mais sa réaction n’as pas été celle que j’attendais. »
    « C’est une fille ! Une fille c’est imprévisible. »
    « Oui, tu as surement raison. »
    « Aucune raison d’être dans cet état ! Et puis si Yuki est comme Orphélia, la réaction qu’elle a eue doit surement être du au choc. Tu n'est pas n’importe qui Xander ! »
    « Pourquoi ? »
    « Tu est un U-KISS ! »

    A ces mots Xander ria. « Tu as raison mais bon, ca frappe la fierté hein. »
    « Oui je veux bien te croire ! Allez viens un resto va te faire du bien. »

    Au final Kibum envoya un simple sms à Orphélia.

    Le resto était connu de toute l’agence, à chaque évènement il partait le fêter là-bas. Il était un peu cacher, sans trop de succès mais avec une nourriture vraiment délicieuse. Les membres aimaient venir y manger quand ils en avaient le temps ou juste quand il voulait voir le gérant mais surtout pendant les grands évènements.

    « BRAVO ! » s’écria le manager en levant sa bière. « Encore un bon travail ! Bravo ! Bravo ! Je suis fière de vous ! » Il but une gorgé puis il commanda le repas avant de s’asseoir.

    Entre temps les jumelles arrivèrent suivi d’Orphélia et Miki.

    Sous les yeux étonnés de tout le monde Yuki partit s’installer à l’opposé de Xander à côté de Miki.

    Miki comprit vite ce qu’il se passait après la grande explication de Nao.

    La soirée se déroula tranquillement, dans une bonne ambiance malgré la légère tension qui se faisait sentir entre Xander et Yuki.


    Kiseop et Soohyun rentrèrent chez eux en premier, ils avaient des « projets » selon leurs dires. Puis ce fut au tour d’Eli qui devait déposer Dongho chez lui. Hongki vint chercher Miki pour son grand plaisir.
    Orphélia dormait dans un coin du restaurant, recouverte de la veste à Kibum. Celui-ci parlait avec le gérant.

    A table ne restait plus que Xander, Kevin, Yuki et Nao.
    « Vous allez tout de même pas vous faire la gueule pendant 30 ans ! » dit Nao.
    « Surtout qu’on vit sous le même toi ! » compléta Kevin

    Xander et Yuki ne se regardait même pas.

    « Bon, je vais rentrer enfin on va rentrer, Orphélia est complément K.O. » dit Kibum pensant qu’il venait d’interrompre la conversation au mauvais moment.

    « Tu pourras me déposer en passant ? » demanda Yuki timidement.
    « Oui bien sur. » Il prit Orphélia sur son dos, salua tout le monde et sortit suivi de Yuki.

    « Bon si tous le monde rentre, nous allons aussi rentrer. » dit Kevin en s’adressant au gérant.
    Sur ce, tout le monde se leva et sortit.

    Arriver devant l’agence Kevin s’écria : « Ha oui c’est vrai ! J’avais oublié je dois récupérer mon gilet dans la salle de danse, Xander tu pars en premier ? »
    Xander répondit d’un signe de main.
    « Nao, tu veux bien rester avec moi ? » demanda Kevin attrapant la main à Nao.

    Nao rougis mais tenta par tout les moyens de le cacher en vain.

    « Xander, on se rejoint à la maison. » cria Kevin à Xander qui était déjà bien loin.

    « L’agence est encore ouverte ? » demanda Nao.
    « Oui, toujours. » puis il emmena la demoiselle à l’intérieur.

    « Je t’attend là. » dit Nao en s’asseyant dans un des fauteuils du hall.
    « Non viens. » Il tendit sa main qui commença à légèrement trembler.
    « Tu trembles. »
    « Ha bon ? C’est parce que tu veux rester assises ici. »
    « Mais si tu te dépêches tu verras que tu n’aura même pas le temps de remarquer que je ne suis pas à coter. »
    « Mais je veux que tu viennes. »
    « Mais ce n’est qu’une écharpe. »


    Ayant marre d’attendre, Kevin pris la main de Nao de force et l’emmena dans la salle de danse qui était dans le noir complet seul la lumière du couloir éclairait la pièce.
    Il la bloqua contre le mur et souffla.
    Le rythme cardiaque de Nao s’accéléra.
    Kevin souffla de nouveau rapprochant la main de Nao près de son cœur. Au premier contact le cœur de Kevin battait la chamade, mais celui-ci se calma petit à petit. Une fois son cœur battant à un rythme normal, Kevin s’empara des lèvres de Nao. Collant celle-ci contre lui. Leurs respiration irrégulière, dut au contact des douces lèvres de monsieur contre les fines de mademoiselle. Les mains de Kevin glissaient dans les cheveux de Nao.
    Nao en avait perdu tout ses moyens. Se laissant porter par l’amour de Kevin.
    Jusqu'à ce que celui-ci éloigne son visage. « Nao ? » celle-ci avait gardé les yeux fermés savourant ce dernier moment qu’elle venait de vivre. « Nao ? » aucune réponse ne vint.
    Kevin se contenta seulement de l’enlacer tendrement, soupirant de joie. « Je pense que je t’aime. » Nao répondit à cette nouvelle en l’enlaçant elle aussi, souriant de bonheur.

    Ensuite Kevin alluma la lumière, parti chercher son écharpe qu’il avait apparemment vraiment oublié et l’enroula autour du cou de Nao « Ca reste entre nous ? » demanda-t-il de son sourire le plus charmeur. Nao ne répondit pas, elle suivit seulement Kevin vers le chemin de la maison.


    Lorsqu’ils rentrèrent, tout était silencieux. Kevin tenait fermement la main de Nao comme si il ne voulait plus s’en séparer.
    « Ca va ? » murmura t il en passant la main dans les cheveux de Naoko.
    « Oui, enfin je crois, je ne suis pas sur » dit elle timidement. « Je vais aller me coucher je crois. » puis elle dirigea vers sa chambre mais Kevin n’avait toujours pas lâché sa main.
    « Viens, tu risque de réveiller ta sœur si tu rentre dans la chambre maintenant. »

    Naoko n’eut pas le temps de répondre, Kevin l’amena dans sa chambre. La tira vers son lit avant de l’allonger. Il déboutonna un à un les boutons de sa chemise laissant apparaitre de divin abdos. Puis il vint auprès de Nao et l’embrassa, frottant ses lèvres sur les moindres parcelles de son corps et glissant timidement sa main sous le t-shirt de Nao. Celle-ci sentait sa respiration se coupé.
    Kevin continua en montant sur le lit, prenant Nao dans ses bras, il enleva habilement t-shirt et soutien-gorge tout en continuant d’embrasser son cou, ses joues, sa bouche. Le cœur de Nao battait à n’en plus tenir qu’elle en laissa échapper quelque gémissement. Sa main descendit doucement vers son pantalon, glissant sa main à l’intérieur, Nao caressa du bout des doigts sa verge qui commençait à se durcir.
    Kevin poussa des petits cris de satisfaction avant de s’emparer complètement de Nao. Montant sur elle et pénétrant avec une grande douceur son amour à l’intérieur d’elle.

    Effectuant des va-et-vient régulier, leurs cœurs s’accéléraient. Nao sentait le souffle de Kevin tout près de son cou, sa respiration trépidante qui rythmait son bassin. Tandis qu’elle s’agrippait à son cou, les cris de Nao devenait de plus en plus fort et de plus en plus intense, Kevin plaça sa main sur la bouche de celle-ci « Tu veux réveiller tout le quartier ? » Nao se tut ce qui fit rire Kevin « Je rigolais. » puis il reprit ses doux va-et-vient laissant aller les cris de plaisir de Nao alliés aux cris de Kevin. Les positions varièrent mais le plaisir lui était toujours là. Ils continuèrent une bonne partie de la nuit. Jusqu’au soulagement qu’il eut après avoir donné ses derniers forces.
    Kevin serrait Nao tout contre lui, déposant des petits bisous dans le cou de celle-ci. « Tu sais quoi ?... Sans Kibum je ne me serai jamais lancé. » murmura Kevin.
    « Kibum ? …Kibum pourquoi Kibum ? …KIBUM ? »
    « Tu m’en veux ? »
    « Noon loin de la ! Mais bon après un acte pareil parler de Kibum c’est ….enfin tu comprends. »
    Kevin s’excusa l’embrassa. Puis les deux s’endormirent enlacés.


    Le lendemain, le nouveau couple formé fut réveillé par un violent claquement de porte.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Lun 7 Fév - 18:33

    Oooh DongHo le pauvre, faut bien il découvre la vie et tout le monde le vire Alor que de l'autre coté ( Fille ) c'est la plus jeune qui se dévoue a aller ouvrir au Chip' xD BienTot Mme Kim °0°
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Lun 7 Fév - 19:30

    Omooooooooooo le grand jour arrive :DDDDDDDD vivement que j'm'imagine dans ma robe Kevin qui saigne du nez.... XD
    Mais 7H du mat' on c'est levée à quelle heure ? x') j'me savais pas si leve tôt fin bref pour un tel jour c'est normal ♥

    MYYYYYYYYRRRRRRRRRRR ? 3 Streaptiseuses ? 3 ?! t'es serieuse pour satisfaire tout le monde ? Mais t'es devenue folle ! Mon Kevin tout innocent :'( comment ces mecs le devergonde O': et Kibum qui en profite bien y'a interet parce que c'est ça derniere fois HAAHA sinon je t'aiderai à couper son petit bout HAAHA *I'm crazy girl XD
    Alors le Sunshine XD on aurait pas pu trouver mieux j'adore

    Oh en parlant de nom c'est quoi ce speudonyme XD Agent 00sex. J'organise la fête et sur ce coup Myr merci ! Merciiiii c'est pas moi qui est choisit ce mec ! +10000000000000
    Jimi.....c'est pas toi qui invitera le Chippendales pour mon enterrement XD JAMAISSSSSSSSSSSSSS JE NE TE LAISSERAI FAIRE !

    Yuki : « T’as peur de quoi ? D’un corps musclé ? Ouvre lui je veux toucher du muscles ! »
    OMGGGGGGGGGGGGGGGGG mais comment elle peut etre comme ça alors qu'elle a Xander >w< la pauvreee j'comprend pourquoi il s'engueule aussi souvent O':

    MYRRRRRRRRRRR LA SUITE JE VEUX DU MARIAGE !!!!!!!!!!!!!!!!!! ET SANS PROBLEMES HEIN ! Parce que je te connais XD Vite vite !


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Ven 11 Fév - 21:47

    Chapitre 21

    Le grand jour ♥


    Le réveil fut difficile, pour lui comme pour moi de mon côté. En tant que mariée ce qui devait prôner était l’organisation.
    On se réveilla dans les environs de 10h, tout le monde se prépara avant moi, puis le monde s’occupa de moi. J’étais pouponné c’était génial. J’envoya Kimi pour vérifier si tout se passait bien à la salle de fête et Hye Sue pour tout ce qui était l’organisation à la chapelle et des invités.

    J’étais inquiète, j’avais peur que quelque chose se passe mal, je voulais m’occuper de tout mais je ne le pouvais pas. Je voulais voir kibum aussi mais ça c’était autre chose.

    Tout ce passa trop vite pour moi, on me prévint lorsque le monde de Paris arriva, puis la famille à Kibum. Apparemment tout se passait bien, excepté mon frère qui n’arrivait pas à être sérieux et la famille à Miki qui n’arrivait pas à croire qu’ils étaient entourés d’asiatique. Rien de très grave.

    La coiffeuse arriva dans les environs de 13h, je ne voulais rien de trop compliquer, mais ce rien de compliquer pris quand même 1h.
    Kibum m’appela pour me dire qu’il était arrivé à la chapelle. Sa voix chaude me donna encore plus envie de le voir. Mon homme.
    Je me maquilla, car oui j’avais plus confiance en mon maquillage qu’en celui des maquilleuses. Enfila ma robe et tout ce qu’il allait avec. Je n’étais même pas à la chapelle que je voulais déjà pleurer. Me voir en robe blanche, prête pour épouser celui qui dans mon esprit resterait un rêve.

    La limousine arriva Je voulais une limousine étant donné que je vivais un rêve autant le vivre jusqu’au bout et dans les moindres détails. Les garçons, nos messieurs d’honneurs étaient déjà à l’intérieur. M’annonçant qu’ils avaient eue un peu de mal avec Kibum, surtout pour le réveil, mais que maintenant il m’attendait.
    On bu une dernière coupe de saké dans la limousine, pour me souhaiter bonne chance et aussi pour inaugurer le mini-frigo de la limo spécialement pour Miki.

    On arriva devant la chapelle, mon cœur battait. Les couples demoiselles/messieurs d’honneurs se formèrent. Kimi et Hye Sue nous avaient rejoints pour éviter que le cavalier avance seuls.

    A l’intérieur derrière le silence tout le monde put entendre le rire d’Alexander. On était tous sur que j’étais arrivé et son rire détendit un peu l’ambiance. La grande porte s’ouvrit.

    Au premier rang, Hongki et Miki, puis Kimi et Kiseop, s’en suivit Hye Sue et Eli, Lise et Dongho, Yuki et Xander, Nao et Kevin. Et enfin…moi accompagné de Soohyun.

    Je tremblais, j’entendais la marche nuptiale résonner. Soohyun me soufflait des mots d’encouragements. Je pris un grand souffle et vint m’installer à côté de Kibum qui me regardait les yeux remplis d’étoile.
    Je pris sa main et la serra. Il la caressa de son pouce pour me rassurer.

    « Orphélia, en ce grand jour, veux- tu de prendre pour époux, Kibum de l’aimer de le chérir jusqu'à ce que la mort vous sépare ? »
    « Oui. Je ne peux pas dire non de toute façon. »
    « Kibum, en ce grand jour, veux-tu prendre pour épouse, Orphélia de l’aimer de la chérir jusqu'à ce que la mort vous sépare. »
    « Oui sans hésitation. »
    « Eh bien, par les droits qui me sont conférer je vous déclare aujourd’hui mari et femme. Vous pouvez embrasser la mariée. »


    Kibum me sourit, ce sourire qui me faisait craquer. Attrapa ma nuque et rapprocha mon visage du sien. Un baiser tendre et amoureux. Des applaudissements se firent retentir autour de nous. Des cris aussi. C’était vrai, le mariage était le plus beau jour d’une vie, surtout si on épousait l’homme auquel on avait toujours rêvé.

    « Je t’aime. » me chuchota-t-il. Avant de me glisser une bise sur la joue.

    Mon cœur ne se contrôlait plus tellement, mes larmes se mirent à couler. Il me prit dans ses bras. Glissant que j’étais magnifique dans cette robe. Puis je m’accrocha à son bras et nous avancions vers la sortie. C’est bon il était totalement mien. Je n’étais rien qu’à lui et il n’était rien qu’a moi.

    Il y eut aussi ce lancé symbolique du bouquet, l’heureux chanceux ne s’attendait même pas à l’attraper. Ce fut Dongho.

    Maintenant il fallait laisser place à la soirée.

    « Finalement ton fantastique mariage je l’aime bien. » me dit Kibum une fois dans la voiture.
    « Il aurait put être simple je pense. »
    « Non comme ça il est parfait. »
    « Ouais mais simple… »
    « Fantastique ! »
    « Ok, ok ! »


    ~~

    La soirée commença par une belle entrée de notre part. Puis par l’ouverture joyeuse du buffet. Dont je pus constater que Xander et Yuki étaient impatient de savourer.
    Tout se passai très bien j’étais contente voire plus que ça.
    Avant que le gâteau arrive, j’annonça avec grand bonheur qu’on allait choisir la destination pour notre voyage de noces.
    « On l’a rempli tous ensemble » dit Yuki en souriant.
    Je plonge ma main dans le bocal rempli de petit papier priant pour ne pas tomber sur Paris.
    Malchance pour moi je tomba sur Paris. Kibum compréhensif m’autorisa à re-piocher. Encore Paris. Je re-pioche une nouvelle fois : Paris. Encore une fois : Paris.
    Je regarde en direction des filles qui étaient toutes plier de rires qu’elles en pleuraient.

    « C’est quoi ça ? »
    « Une blague attend on te ramène le bon »
    me dit Nao en me ramenant le vrai bocal.

    Je plongea ma main à l’intérieur cherchant au plus profond.
    « On ira dans un pays chaud hein mon chéri. »
    Je tira mon papier : Les Iles Caïmans.

    J’étais plus heureuse de ce choix que celui de Paris.

    S’enchaina l’entrée de la somptueuse pièce montée à la fraise. Que l’on coupa avec joie ensemble. Puis le 1er slow. Ce slow. Le slow.
    Celui où Kibum m’invita à le rejoindre sur la piste. Posant mes mains autours de son cou, il mit les siennes autour de ma taille.
    Je posa ma tête sur son épaule et l’embrassa dans le cou et lui sur le front. On bougea lentement au rythme de la musique qui était celle des SS501 : Let me Be the one. Les autres couples ou juste ceux qui voulaient danser suivirent. Chaque moment de cette journée n’était que pure bonheur.

    Je voyais ma table de cadeau se remplir de minutes en minutes, un bonheur en plus.

    La soirée continua dans la bonne humeur et la joie. J’appris que Kimi avait enfin eue le baiser qu’elle attendait de la part de Kiseop. J’appris que Kevin profiterai de notre voyage de noce pour partir avec Nao, et Xander profiterai pour partir lui aussi. HyeSue était aux anges, Eli lui avait enfin avoué ses sentiments. Lise fit la connaissance de G-D, enfin la connaissance… elle tenta de le connaitre mieux que tout ce qu’elle savait déjà.
    Voire tout le monde s’amusait me rendait heureuse. Ma mère était contente pour moi, malgré la moquerie de mon frère je savais qu’il était heureux pour moi et ma sœur aussi. Heureuse, il n’y avait pas d’autres mots.

    La soirée dura une bonne partie de la nuit, les inviter rentraient chez eux progressivement.
    Kibum et moi remercièrent la personne qui nous avaient loué la salle et rentrèrent après tout le monde. Avec tout les cadeaux.

    ~~

    « Madame Kim ! » murmura Kibum en m’embrassant dans le cou.
    « Mon mari. »

    Le chauffeur nous aida à déposer tout les cadeaux dans la maison, c’était mieux qu’un anniversaire ça c’était sur.

    Je m’installa sur le canapé et commença à les ouvrir. Kibum s’installa auprès de moi. Retirant sa veste qu’il m’avait prêté, il commença me déposer de délicieux bisou sur mon épaule.
    J’ouvris mon premier cadeau : Un Blender de la part de ma tante. Oui, ça pouvait servir. Deuxième cadeau : Des peignoirs avec nos noms brodés cadeaux de la part de ma mère. C’était mignon, j’allais m’éclater à mettre celui de Kibum. Troisième cadeau : Une cafetière de la part de Miki, elle servirait plus à Kibum qu’a moi. Elle le savait j’en suis sur ! Quatrième cadeau, je n’eus pas le temps de l’ouvrir.
    « Tu comptes pas ouvrir tout tes cadeaux ce soir ! » s’écria Kibum en déposant la boite de mon cadeau sur la table.
    « Juste celui là et je suis toute à toi. »
    Il soupira et me rendis la boite. Le quatrième cadeau me fit bien rire, il était de la part de Nao et seulement elle c’était un…GOD. Un god long et légèrement gros et de couleur mauve.
    « C’EST QUOI CA ? » s’écria Kibum en prenant le cadeau.
    Un mot était glissé : « Au cas où Kibum te manquerai. » Je pleurai de rire. Kibum moins ce qui était encore plus drôle.
    « Mais comment a-t-elle pu t’acheter ça ? Et comment ça se fait que Kevin l’ai permis ? »
    « T’en fais pas, je ne l’utiliserai pas ! Et ce n’est pas que de la part de Nao »
    « Pff. Tu fais ce que tu veux ! »
    « Oh tu va pas être jaloux d'un sextoy ? Bon j’ouvre un autre cadeau pour oublier celui là ! Ok ? »
    « Vas-y. »


    Je partis ouvrir mon cinquième cadeau qui était de la part de Xander et Yuki : Deux billets pour Macau. On pourrait prolonger notre voyage de noces.
    « Allez viens on ouvrira le reste des cadeaux demain. Je vais te montrer que je suis mieux qu'un jouet ! » me dit-il en me prenant par la taille
    « Mais demain on part pour notre voyage de noce. »
    « Bah au retour ! Ce soir on est sensé consommé ce nouveau départ. »
    « C’est pour ça que tu t’est marié ? »
    « Non je me suis marié car je t’aime et je veux montrer à tout le monde que tu est mienne mais tu ne va pas rester toute la nuit en robe quand même? »
    Il commença à ouvrir ma robe glissant ses bisous sur mon épaule puis mon dos.
    « Non je ne peux pas ! Tu me tentes trop. »

    Il me sourit et m’embrassa langoureusement. On se hâta d’aller en direction de la chambre.
    J’enleva ma robe d’un geste, laissant apparaitre ma belle lingerie acheté spécialement pour l’occasion. Je lui desserra sa cravate, ouvrit sa chemise, posa mes mains sur son corps et il se pencha sur moi. Je l’enlaça. Ses baisers se déposa dans mon cou descendit jusqu'à mon ventre. Mes mains ébouriffaient ses cheveux. Des préliminaires qui furent parfaites, je le voulais plus que tout maintenant et chaque secondes qu’il passait sans me donner ce que je voulais était comme une sorte de torture. Après quelque minute à l’aguicher par des gestes qui lui faisait du bien, il fit enfin rentrer son bien en moi. Je l’attrapa par le cou. Lui effectuait ses va-et-vient puissant avec une douceur qui m’emmenait à ce qu’on appelle le 7eme ciel. Et même plus haut je dois dire. Cette nuit fut la meilleure. On ne le fit pas qu’une fois et ça c’était le bien, même après être épuisés nos baisers eux ne s’arrêtaient pas. Lorsque le soleil nous salua nous décidions de finalement s’endormir.
    4 heures après nous étions en route pour les Iles Caïmans, C’étais parti pour 2 mois de bonheur. Juste lui et moi.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Ven 11 Fév - 22:09

    OOMOO ! J'aime c'est frais , tu prefer ton maquillage , ta pa confiance xD ! OOh un fraisier ♥ Oh vs dite vite oui O: Ooh un slow , Oh des couple heureux :D Ooh un GD !! Ooh du sexe xD qu'elle belle fin ♥ 2moi O:
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Ven 11 Fév - 22:13

    Ouais on perd pas de temps ! XD
    J'aurai dis non je me serai tuée ! XD
    Non j'ai pas confiance, les maquilleuses ont font un peu trop parfois ;P

    Mdrr ton commentaire lisou quand meme


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Ven 11 Fév - 22:16

    Je plusoie xD Elle te tartine la gueule xD
    moi j'aime toi et ta fic ♥
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 31

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Sam 12 Fév - 7:20

    OMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO
    J'aiiime le mariage super rapide , Même pas de voeux et de " Amenez les alliances" XD
    Vraiment mignon !! OMAAAAAAAAAAA j'aiii un bisous de Kiseop ??? :D trop bien héhé ça progresse bien entre lui et moi je vois :D
    Punaise le cadeau du GOD ça ma tué pendant la lecture !!! XD j'ai trop imaginé la scène là XDDDD et pareil pour le slow sur la chanson des SS501 ^^
    Bed scène oblige !!! Juste parfaite

    LA SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE au iles JLA VEUUUUUUUUUX
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Lun 14 Fév - 19:32

    OMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO enfin le mariage °0° j'attendais que ça ;D
    Mais c'est que je suis une grande blagueuse ! le coup du Paris écrit je ne sais pas combien de fois XD
    j'aurai trop aimer te voir en marié :'( j'espere que ça arrivera un jour :D tu dois être trop belle *_____*
    Quoi ? je pars en voyage avec Kevin ? :DDDDDDDDDD Omoo j'osais pas en rêver :P Merci Myr :')

    Le quatrième cadeau me fit bien rire, il était de la part de Nao et seulement elle c’était un…GOD. Un god long et légèrement gros et de couleur mauve.
    « C’EST QUOI CA ? » s’écria Kibum en prenant le cadeau.
    Un mot était glissé : « Au cas où Kibum te manquerai. » Je pleurai de rire. Kibum moins ce qui était encore plus drôle.
    P*tain mais je suis vraiment la meilleure XD merci pour ce passage je croyais vraiment pas que t'allais le mettre x') j'en ai pleuré de rire Pauvre Kibum
    désolé de te l'enerver comme ça :/ et Kevin qui n'est pas au courant fin je pense O: remarque j'm'en suis peut etre acheter un aussi mais pourquoi j'aurai fait ça j'ai mon homme ! Umm encore une affaire à résoudre :D

    WHOOOOOOUOOOOOOO encore une bed scene c'est vraiment le rêve cette fic mais vraiment !
    Moi j'ai pas peur de dire LAAAAAAAAAAA SUUUUUUUUIIIIIITTTTTTTTTTEEEEEEEEEEE ♥


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    ☼ Jmilio Lee ☼
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1500
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par ☼ Jmilio Lee ☼ le Sam 19 Fév - 1:10

    J'aime, j'aime j'aime tous depuis le début a maintenant j'aime !
    Moi je dit la suite sera mouvementer hein !!
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Sam 19 Fév - 7:02

    Serieux? O: What's Happened ? O:
    On ne me dit rien à moi :'(


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Dim 20 Fév - 19:16

    Chapitre 22

    After....surprise.

    Voilà déjà 2 ans que Kibum et moi étions unis, ma vie n’avait pas tellement changé après ce jour. Bon oui, chaque réveil sans lui était comme une torture, oui chaque jours à ses côté et je devenais de plus en plus accro à …. Mon mari. Mes vacances aux iles Caïmans me manquaient aussi, en effet ce voyage de noces avait été l’une des plus belles choses que j’avais faites avec Kibum, c’était comme si on était seul au mondes, seulement lui et moi. Il n’était pas un ange, ni même un dieu, il était mon Kibum, mon parfait Kibum. Le soleil me manquait aussi. L’hiver était glacial. Mais bon cet hiver avait un bon côté que tout personne pouvaient facilement deviner. Je m’étais aussi habitué au travail à l’agence, j’arrivais à passer une journée sans passer par la salle d’entrainement et à chaque fois je m’en félicitais. Du côté des filles c’était aussi le bonheur. On en voulait encore à Nao de s’être marié avec Kevin en cachette il y a un an lors de leurs voyages aux États-Unis. Mais bon je n’allais pas leurs en vouloir d’être presser. Yuki avait beaucoup tramé pour enfin obtenir sa bague de fiançailles de la part de son homme, car Xander découvrit le côté jaloux mais amoureux de mademoiselle il mit un peu de temps à s’habituer mais il avait céder car il ne voulait pas la perdre. Kiseop et Kimi était enfin en couple officiellement. Kiseop en était tout heureux d’avoir trouvé celle qui lui fallait. Lise ne s’était pas encore installée en Corée mais y venait régulièrement. Pour nous voir mais aussi, et surtout, pour venir voir celui qui commençait à ne plus se passer d’elle, qui venait même la chercher en France quand il voulait vraiment la voir, j’ai nommé monsieur Kwon Ji-Yong. Ils n’avouaient pas encore qu’ils étaient en couple mais on en était tous sur.
    Miki et Hongki respirait le bonheur et la joie de vivre, ils ne se pressaient en rien. On attendait au moins les fiançailles mais on pouvait encore patienter.

    Ce matin je me réveillai, sans Kibum, torture. Non on ne s’était pas disputer même si cela m’amusait parfois de l’embeter. Il était en voyage à Singapour pour un concert, tellement de fan, pourquoi était-je forcé de rester ici. Il revenait demain et il aurait quelque jour de congés. Son anniversaire approché aussi et je n’avais aucunes idées de ce que j’allais faire. Diner en amoureux on avait fait, super party avec les amis fait aussi. On serait bien allé a Macao mais les billets on les réservait pour cet été.Je travaillais aujourd’hui je demanderai aux filles de m’aider.

    Chaque fois que Kibum partait je travaillais non-stop, pour que lorsque je rentre je sois trop fatigué pour penser à Kibum, juste un appel et dodo. Oui j’étais toujours autant accro à lui, et puis quand tu dors dans un lit deux places avec quelqu’un et que l’on s’habitue à sa présence quand il part le lit fait vide. Mes seuls paroles étaient : « Vivement qu’il rentre ! »

    « Coucou les filles. » m’écriai-je à la pause déjeuné en venant m’installer à la table qu’on squatté maintenant depuis des lustres.
    Miki : « Ici, y a une fille beaucoup trop heureuse pour nous je propose qu’on s’en éloigne ! »
    Orphélia : « Ha. Ha. Comment ça va ? »
    Yuki : « Bah comment veux tu que sa aille ? A part Miki on est toutes en manque. »
    Miki : « Oui moi mon Hongki pour le moment il est en Corée. »
    Orphélia : « C’est parce que sa carrière décolle plus. »
    Miki : « Arrête d’être jalouse. »
    Nao : « Ouais bah je voudrais bien t’y voir quand nos chéris seront revenus et que Hongki sera parti. »
    Miki : « J’aurais Soohyun. »
    Orphélia : « Pff. Fille Infidèle. J’aurais besoin de vous…je n’ai pas d’idées pour l’anniv à Kibum. »
    Miki : « Bah nous non plus. C’est ton mari pas le notre. »
    Orphélia : « Merci Miki pour ton aide. »
    Nao : « Bah elle à pas tord aussi. »
    Orphélia : « Bon je verrai moi-même ok ! »
    Yuki : « Non mais moi je veux bien t’aider mais j’ai pas d’idée. »
    Kimi : « Bah un diner en amoureux ? »
    Orphélia : « Déjà fait, ce n’est pas que je ne veux pas recommencer mais je veux tenter autre chose au cas où. Non c’est bon je demanderai directement au concerné n’est ce pas ! »
    Miki : « Oui fais donc ça. »
    Orphélia : « On se passera de tes commentaire Miki ! »

    Après ma grande journée aussi épuisante que la veille et de toutes les autres passé. J’étais pour aller dormir mais appela Kibum avant.

    « Ma douce comment tu va aujourd’hui ? » Ha cette phrase aurait été parfait si j’avais été dans ses bras.
    « Ca va. Fatiguée c’est tout. »
    « Tu t’acharne au travail ? J’espère que non. » Oui, Kibum n’appréciait pas tellement ma nouvelle manière de passer le temps en son absence.
    « Non, je fais mon maximum pour pouvoir avoir de vrai jours de congé. »
    « Tu me ment là ! » Oui, depuis un an Kibum était devenu un vrai détecteur de mensonges à mon égard.
    « Non. »
    « Passons. »
    « Tu me manque. »
    « Toi aussi, mais je ne veux pas te retrouver épuisée. »
    « Je ne pourrais pas venir à l’aéroport demain. »
    « Pourquoi ? »
    « Je travaille. »
    « Tu t’acharne ! »
    « Non, c’est mon travail ! Rho. Kibum j’y pensais ce matin, que veux-tu faire pour ton anniversaire ? »
    « Mon anniversaire ? »
    « Oui. »
    « Je voudrais le passer au calme. »
    « C'est-à-dire ? »
    « Je voudrais que tu me laisse du matin jusqu'à minuit. Que je sois en paix avec moi-même. »


    Je raccrocha, il était chiant lui aussi, j’allais lui foutre la paix c’est bon. mais il rappela dans la minute d’après.

    « Pourquoi t’as raccroché ? »
    « Pour te laisser en paix jusqu’à le lendemain de ton anniversaire. »
    « Oh, mais ne sois pas vexer comme ça ma chérie, je ne sais pas ce qu’on peut faire pour mon anniversaire. On reste au lit ? »
    « Tu ne travaillera pas ? »
    « Je m’arrangerai. Alors on la passe au lit ? »
    « Non Kibum on la passera pas au lit. »
    « C’était une proposition comme les autres. »
    « Mais oui. »


    Je l’entendis bailler.

    « Vaut mieux que t’aille dormir. Et dit pas non !»
    « Oui. Oui. Bonne nuit. »
    « Bonne nuit et à celui qui dors avec toi. »
    « Y a personne ce soir. »
    « Bon bah bonne nuit rien qu’a toi. »
    « Merci, et pour mon anniversaire, passons le avec ma famille non ? »
    « Oui pourquoi pas, on verra à ton retour. »
    « Je t’aime. »
    « Moi aussi je t’aime. »


    Je ne mis pas tellement de temps à m’endormir avec les mots de Kibum qui résonnait encore dans ma tête.

    La journée se passa tranquillement, on préparait un fanmeeting personnalisé qui devait avoir lieu dans un parc d’attraction. Je me chargeais des réservations mais je savais déjà que ce jour, allait être une torture pour moi, Kibum serait devant moi derrière. Enfin bon le parc d’attraction, ce n’est pas si grave, si je voulais oublier ce moment il faudra juste demander à y retourner. Surtout que le parc d’attraction ou fêtes foraines cela faisait un petit bout de temps que je n’y étais pas allé.

    Je ne savais pas à quelle heure Kibum arrivait sur le sol coréen, je venais d’apprendre que son vol serait retardé. Je me suis dis que l’attendre sur le canapé ou dans mon lit reviendrai au même : il me retrouverait endormi. Donc je partis m’allonger dans mon lit.

    Je m’étais assoupi c’était sur car je fus réveillé, deux heures plus tard par les bisous de Kibum dans mon cou. Il venait de s’installer auprès de moi, ses bras prirent place sous les miens. Il posa sa tête sur mon épaule.

    « Il est quel heure ? » demandai-je un peu endormi.
    « Pardon de t’avoir réveillé. Il va être 1h du matin. »
    « Et demain tu vas te lever à quel heure ? »
    « A cause du retard du vol, j’ai pu négocier pour commencer l’après-midi. »
    « Bienvenue à la maison. »
    « Tu m’as manqué. »
    Un autre bisou se glissa dans mon cou qui me chatouilla légèrement.
    « Tu est fatigué ? »
    « Oui, évidemment pourquoi ? »
    « Non, c’est bon. »
    « Si, dis-moi. J’ai assez de force pour t’écouter tu sais. »
    « Non…c’est que… j’ai envie. »
    « Envie ? Maintenant ? »
    « Mais t’est fatigué donc je vais attendre. »
    « Non, c’est toi-même qui me la dit quand tu as envie tu ne sais pas quand cela reviendra. On va faire ça vite. Ca te va ? »
    « Ca fait bizarre mais ça me va. »


    Il a levé ma robe de nuit, me serra fort, embrassa ses parties qui m’excitait je me retourna et monta sur lui. « Ca va être rapide hein. Je m’en excuse d’avance. » Dit-il en riant tenant ma taille.
    « Vas-y »

    Je le vis rire et me penetra puis il effectua ses petits va-et-vient. Je m’appuyait sur son torse pour rester droite, mais dans un millième de seconde sans même que je réalise, j’étais enrobé de ses bras. Ses va-et-vient qui devenait plus violent. Il embrassa ma joue et après encore quelque dernier va et vient, il donna ses dernières forces en moi.
    « Franchement tu pourrai me faire faire n’importe quoi. »
    « Je suis une Madame Kim ! »
    « Oui, dors maintenant ma madame Kim. »
    « Je t’aime Kibum, tu est la meilleure chose qui me soit arrivé. »

    Il caressa ma joue, embrassant délicatement mes lèvres je m’attendais à un « moi aussi » ou quelque chose du même genre mais je n’eus droit qu’a un « Dors. » Je retomba sur le côté comme une masse et pris ses bras pour les serrer contre moi. J’eue droit à mon « moi aussi » finalement avant qu’il s’endorme.

    Au réveil je ne put quitter le lit. Kibum s’étant endormi en m’enlaçant avait resserré son étreinte dans la nuit. Et je veux bien vous y voir vous à essayer d’enlever les bras d’un homme qui à deux fois plus de force que soi.
    Je resta dans ses bras et patienta qu’il se réveille, ce n’est pas comme ci la position me déplaisait et il serait aussi mon excuse.
    J’avais juste légèrement chaud dans cette position. Et donc je gesticulais beaucoup. Kibum restait endormi enfin jusqu'à ce qu’il soupire et enlève l’un de ses bras pour le balancer de l’autre côté.
    « Pardon… » Murmurai-je en partant comme une souris.

    Je partis me préparer le plus silencieusement possible, puis parti m’installer dans le salon devant une série que je ne suivais pas vraiment. J’étais déjà en retard au travail autant me pointer avec Kibum quand il irait.

    ~~

    « Ma chérie… » Il vint m’enlacer le cou par derrière, posant ses douces lèvres sur ma joue.
    « Ca fait du bien de te revoir. »
    « Oh je ne suis pas parti depuis si longtemps. »
    « Tu sais ce que c’est un drogué en manque ? »
    « Pff. »
    « Quoi pff ? »
    « Je vais me préparer. »


    ~~

    Après que monsieur soit prêt, nous partîmes pour le travail, enfin on s’arrêta à une petite pâtisserie en chemin.
    Après un bisou, on se sépara chacun partant à ses occupations. Au fur et mesure on avait pris l’habitude de se séparer à l’arrivé, et puis on se lançait des défis bêtes ou non, comme celui tiendrait sans appeler l’autre, ou deviner ce que l’autre avait envie de manger, ça je peux dire que Kibum gagnait souvent. Enfin c’était nos bêtises quotidiennes du moins quand il était la.
    A la pause déjeuner on rejoignait tout le monde, la pause fou rire de la journée je dois dire.

    Le soir soit j’attendais Kibum soit il m’attendait. Il m’attendait le plus souvent devant sa voiture, moi j’avais plutôt l’habitude de l’attendre à l’accueil.
    Ce soir ce fut comme à notre habitude. Cette fois-ci c’est lui qui m’attendait.

    « Mon amouuur. » criai-je d’une voix vraiment mielleuse en courant dans ses bras.
    Il ria, m’embrassa et me fit monter dans la voiture. On reparla de son anniversaire.

    « Alors on le faite chez ta famille ? » demandai-je une fois en route.
    « Tu as appelé ma mère ? »
    « Non. Je ne le ferai pas. C’est ta mère. »
    « Pff. Après 2 ans tu n’arrive toujours pas à parler avec ma mère ? »
    « Sans commentaires. Tu l’appelleras. »
    « Arrete de me donner des ordres. »

    On rentra à la maison, on vaguait à nos occupations qui étaient diverses chaque jours. Ce soir là, je cuisina, lui était installé sur la table de la cuisine sur son ordi.
    Au bout de quelques minutes à n’entendre que les bruits de ses doigts frapper sur les touches du clavier, et une musique kpopienne résonnant dans ma tête, j’entendis Kibum me parler :
    « Qu’est ce que tu fais ? »
    « Je pense que ca se voit je cuisine. »
    « Oui mais quoi ? »
    « Des pâtes. »


    Il se leva et posant ses mains sur ma taille, il observa les casseroles qui chauffaient.

    « Des pâtes ? » un bisou se glissa dans mon cou.
    « Bah oui. »
    « On dirait pas. »
    « Ha ouais et pourquoi ? »
    « Elles sont dans quel casseroles tes pâtes ? »
    « Ici. »
    repondis-je en indiquant la casserole où je remuait la cuillère.
    « Hmm Hmm. »
    « Un problème ? »
    « Heu oui un petit peu… »
    « OK ! Bah cuisine toi-même ! »


    Je me retira de ses bras et me dirigea vers son ordi, mais il me retint par le bras. « Non ! Moi je ne cuisine pas, je t’assiste. Viens par là ! »
    Il me replaça devant lui, plaça ses mains sur les miennes et ont se remit à cuisinier. Ses mains étaient toute douce et chaudes.
    « Toujours susceptible. Goute. »
    « Non. »
    « Si ! »
    « Pourquoi veux tu que je goute ? Goute toi. »
    « Mais je ne vais pas t’empoisonner. »
    « Bah si c’est pas du poison tu peux très bien le manger. »
    « Ce n’est que de la sauce Orphélia. »
    « Oui exactement, ce n’est que de la sauce ! Alors goute la toi-même. »
    « Si tu goute je goute. »
    « Je peux dire la même chose. »


    Il partit prendre une deuxième cuillière. « On le fait ensemble ! Ok ? »
    « Ha oui c’est trop mignon . »
    « T’est incroyable. »
    « Pourquoi ? »
    « En plus tu demande pourquoi ? Goute seulement. »


    La sauce était délicieuse, et Kibum se complimenta comme si il l’avait fait lui-même. N’importe quoi ! Tout le talent n’en revenait qu’à moi !

    Le repas était prêt et on le savoura en souriant, puis on regarda un film j’en profita pour m’endormir dans ses bras. Ca m’avais tellement manqué.

    Je fus réveillé le lendemain dans mon lit enfin dans le notre par Kibum qui discutait au téléphone. J’aurais bien voulu l’accuser mais il avait l’air d’avoir commencer sa conversation depuis un bout de temps.
    Je me jeta juste sur son corps à moitié nu, enlaçant mes bras autour de sa taille.

    « Bonjour. » murmura-t-il avant de reprendre sa conversation. Il passa sa main dans mes cheveux et je referma mes yeux pour profiter de sa chaleur.

    « Alors comment-vas-tu ? » me demanda-t-il ayant finit sa conversation plus vite que je le pensais.
    « Eh bien, je suis allongé sur le corps de mon mari. Comment pense-tu que je vais ? A qui tu parlais ? »
    « Une jolie serveuse que j’ai rencontré à Singapour. »
    « J’y crois pas, je ne suis pas si jalouse de si beau matin. »
    « Si tu le dis. »
    « Sérieusement ? Tu ne dragues pas d’autre filles hein ? »
    « Tu n’as pas dit que tu ne serai pas jalouse ? »
    « Quelle femme n’est pas jalouse quand son homme vas voir ailleurs ? Si elle ne l’est pas c’est qu’elle n’est pas amoureuse ! »
    « Donc c’est que tu m’aimes. »
    « Bien sur que je t’aime. Donc ne va pas voir ailleurs ! Alors c’était qui ? »
    « Ma mère. On y va pour mon anniversaire ! Allez, je mérite bien un bisou pour ça. »


    Je ne me fis pas prier, les lèvres de Kibum étaient ma source de bien-être. Après un petit câlins, on parti se préparer. Travail. Travail.

    Les jours s’enchaina, et mon état physique allait de plus en plus mal. J’avais de léger mal de crâne, mon appétit diminuait et j’avais mal à la poitrine. J’étais malade. Mais l’anniversaire à Kibum arriva plus vite que je ne l’imaginais tellement vite que je ne remarqua pas que c’était aujourd’hui.

    « T’est sur que ça ira ? On peut rester à la maison si tu veux. »
    « Oui ça ira…et puis on à déjà dit à ta mère qu’on venait. »
    « Ma mère n’est pas si méchante ! Si je lui dis que tu es malade, elle ne vas pas faire un drame. »
    « Non c’est bon, je vais me préparer. »


    Pendant que je me préparais, j’eus une malheureuse envie de vomir. Je n’en dis rien à Kibum, il m’aurait cloué à la maison sinon. Je n’allais pas mourir et je voulais sortir.
    J’avala quelques aspirine et on était parti.

    ~~

    « Bonsoir. » s’écria Kibum dès que la porte fut ouverte
    « Bonne Anniversaire mon chéri ! Entrez. »

    Kibum m’indiqua d’aller m’asseoir dans le salon en attendant que le repas soit prêt. Le père de Kibum et Hyung Joon n’étaient pas encore là, c’était rassurant. Je m’allongea à moitié sur le canapé et patienta.

    (du côté de Kibum)

    Il fouillait dans les placards, à la quête d’un petit truc à grignoter.

    « Tu n’est venu que pour les placards ? » demanda sa mère en refermant celui qu’il venait d’ouvrir.
    « Non, je suis venue pour te voir aussi. » dit-il en l’enlaçant.
    « Mais oui. Mais oui. Orphélia n’a pas l’air bien. »
    « Oui, elle est un peu malade mais ça va. »
    « Mais pourquoi vous n’êtes pas resté chez vous. »
    « C’est ce que je voulais mais c’est elle qui ne voulait pas ! »
    « Quoique… »
    « Quoi ? »
    « T’as déjà pensé que c’est son opération qui l’as rendu malade ? »
    « Quelle opération ? »
    « Kibum ne fait pas l’innocent elle a surement dut t’en parler avant de la faire ! Ce qui m’étonne c’est que tu ai accepté ! Quoique ca ne m’étonne pas tellement »
    « Hein ? »
    « Mais tu n’as pas vu ? Ou peut etre que ce ne sont que les femmes qui le remarque. »
    « De quoi ? »
    « MAIS SA POITRINE ! »
    « Quoi ? Maman ! Oh mon dieu ! Non ! Elle ne s’est pas fait opérer qu’est ce que tu racontes ! »
    « Moi je constate que ça poitrine depuis la dernière fois que l’on s’est vu, elle a doublé ! Toi son mari tu ne l’as pas remarqué ? »
    « Non, elle reste ma jolie femme. Je vais aller la voir tiens. »
    « Regarde sa poitrine tu verra ! »
    « Maman ! »
    « Quoi ? C’est vrai. »


    Kibum revint me voir en souriant.
    « Tu vas mieux ? » me demanda-t-il en m’installant sur son torse.
    « Oui, enfin c’est couci-couça »
    « T’est sur que tu ne veux pas rentrer ? »
    « On y est, partons après le repas. »
    « D’accord. Mais regarde-moi deux minutes. »


    Je m’exécuta puis je le vis rire, ce qui comme d’habitude je n’apprécia pas.

    « Pourquoi tu rigoles ? »
    « Parce que ma mère à raison. »
    « Elle a dit quoi ? »
    « Que tu t’ais fait opérer. »
    « Hein ? Mais non ! »
    « Je sais que c’est faux. Repose-toi. »


    Hyung Joon et son père arriva un peu plus tard, avec un cadeau. Hyung Joon offrit à son frère quelques vêtements et ses parents lui offrirent un casque et une housse pour son téléphone.
    A la suite de cela nous partîmes manger. Enfin manger, je n’y arrivais pas tellement.
    Et je ne tenue pas jusqu'à la fin du repas. Mon envie de vomir repris au dessert…un gâteau au chocolat.

    « Je pense que l’on va rentrer, merci encore pour les cadeaux. » dit-il avant de venir me rejoindre.

    « On rentre ! »
    « Non ça va. »
    « T’attend de tomber dans les pommes ? On rentre ! »


    Il me prit par le bras, dis au revoir à tout le monde et on était partis.

    « Je t’ai dit que j’allais mieux. »
    « Je m’en doute, mais je suis quand meme inquiet la, demain on va voir le médecin. »
    « Et maintenant on fait quoi ? J’ai meme plus mal à la tête, j’ai juste les nausées et les vomissements. »

    Il y eut un blanc, il me regarda et sourit, j’eue un peu peur.
    « Je sais ce qu’on va faire. »
    « Dormir ? Sortir ? Retourner chez tes parents ? Je veux bien dormir. »
    « Non. »


    On rentra je m’installa, enfin je tomba comme une masse sur le canapé et le vit partir chercher joyeusement sa petite boîte de test de grossesses.

    « Je suis fatigué. »

    Il regarda la boîte, « 5 minutes, dans 5 minutes on aura le résultat. »
    « Donne ! Mais tu me fais peur tu sais»
    « Je t’aime ma chérie. Si c’est le cas, je ferai parti des hommes les plus heureux de la planète ça c’est sur. »
    « Et si je ne le suis pas ? »
    « Tu l’est ! Si tu ne l’est pas on va en urgence voir le médecin et on te fera une prise de sang. Parce que je serai vraiment inquiet ! »
    « NON ! J’y vais, j’y vais. »


    Il m’embrassa amoureusement « Tu es ma femme et je sais que tu porte mon enfant. »
    « N’en fais pas trop, tu pourrais être déçu. »
    « Non je suis sur de moi. Autant que je suis sur que je t’aime et que tu es tout pour moi et surtout sur car vu ton état et ta …. »
    « Quoi ? »
    « Allez file que je te clou le bec. »
    « Pff. Je t’aime aussi, mon Kibum made in Papouland. »


    Je m’enferma dans les toilettes, fis mon petit pipi sur la petite languette et patienta, contrairement à Kibum qui frappait. « Alors ? » « Positif ? » « T’en fais pas si c’est négatif je t’aimerai toujours. Je blague hein, je t’aimerai toujours ma chérie. » « Alors le résultat ? » « Tu ne vas pas dormir dans les toilettes ! » « Orphélia. »

    Au bout des 5 minutes, le résultat commença à apparaitre, oui juste 5 minutes. J’ouvris la porte.
    Kibum était assis devant, et se releva immédiatement dès qu’il me vit. « Alors ? »
    Je lui souris.
    « C’est positif ? Montre. » Il prit ma main et regarda le test où joliment y était écrit « Enceinte 1-2 »

    « Tu l’est ? C’est bon ? C’est sur ? Tu es enceinte ! Tu porte mon enfant ! Oh mon dieu ! » Il me serra dans ses bras, m’embrassant sur tout le visage. Puis il s’arreta, je souriais mais l’inquiétude persistait. Il posa ses mains sur mes joues et m’embrassa sur le front. « Ne t’en fais pas celui là on l’aura. On fera attention. »

    Des larmes coulèrent, j’avais peur, si je perdais le deuxième je ne pense pas que je supporterais.

    Kibum me serra contre lui. « Ne pleure pas, Regarde le beau cadeau que tu me fais pour mon anniversaire, mon amour celui là viendra au monde. Je ferai tout pour. »
    « Tu est heureux ? »
    « Hein ? Bien sur que oui ! Mais si tu es triste rien ne vaut d’être aussi heureux. »
    « Mais je suis heureuse je suis juste inquiète. »
    « Tant que je t’aime tout ira bien. Je serai toujours là. »
    Il m’embrassa de nouveau et nous partîmes nous coucher.

    Nous allions être parents. Kibum et moi, dans 9 mois papa et maman enfin si le destin le voulait bien.





    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Dim 20 Fév - 19:56

    OMOO deja j adore l entracte ! et j étais sur tu était enceinte (Y) la suite ma belle ♥
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 31

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Lun 21 Fév - 12:27

    Oauaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah yayaaaa mamaaaaa héhé ! XD
    Super l'entracte , je suis en couple avec Kiseop Owwwiiiiii !! Bientot le mariage hein ?? x)
    Punaise j'me suis marré quand il te dit qu'il serait inquiet si t'été malade au lieu d'enceinte, et que tu dit Non jy vais jy vais XD
    Haaaaaaaaaaaaaaaa enceinte ça c'est super !!! :D
    Qui seront les parrains et marraines ?? :D

    La suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite ! *-*
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mar 22 Fév - 12:06

    bon y'a mon OMMMMMMMMMMMMOOOOOOOOOOOOOOOO habituel XD
    ensuite Deja deux ans ce qui est beau c'est que vous êtes encore ensemble j'l'aurai pas parié celle la XD

    On en voulait encore à Nao de s’être marié avec Kevin en cachette il y a un an lors de leurs voyages aux États-Unis. Mais bon je n’allais pas leurs en vouloir d’être presser.
    Pourquoi vous êtes fachés que contre moi O: j'étais pas seule à me marier *_________________* bon c'est vrai j'aurai aimé que vous assistié à mon mariage mais bon Kevin m'a forcé (A) Omooo mais j'y pense on a pas fait ça à Las Vegas vite fais qu'en même :'( j'serai trop deg :/ XD fin bref

    Omooo on est bien devenu degueulasse en 2ans de temps O: on pourrait au moins t'aider à trouver quoi faire O: je suis déçu de moi :'(
    Mais en même temps chez ses parents c'est bien aussi....XD

    Haan quand j'ai lu que t'étais malade j'en étais sûr :
    Kibum était assis devant, et se releva immédiatement dès qu’il me vit. « Alors ? »
    Je lui souris.
    « C’est positif ? Montre. » Il prit ma main et regarda le test où joliment y était écrit « Enceinte 1-2 »
    T'ES ENCEINNNNNNNNNNNNTTTTTTEEEEEEEEEEEEEEEE WOOOHOOOOO j'vais devenir tata j'vais devenir tataaaaaaaaaaaaaaaa *Pars pleurer JESUS ! emotion quans tu nous tiens :D

    et ej suis sûr que celui la tu vas pas le perdre ! hein fais le pas mourir :'(
    mon Kibum made in Papouland
    Papouland j'adore XDDD vous allez être mignon en parent j'ai hâte

    LAAAAAAAAAA SUIIIIITTTTTTTTTTTTTTTTTTTTEEEEEEE !!! ♥


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Mar 22 Fév - 12:12

    On s'y attendais tous que je le sois, fallait qu'il arrive et maintenant bah, patience hein ( genre je fais croire j'ai rien écrit alors qu'en faite j'ai écris beaucouuuuuuuuuuuuup mais je suis en panne sèche donc on va attendre )


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Mar 1 Mar - 0:32

    Chapitre 23

    On s'aime et on se supporte : C'est ça l'amour !

    Un bisou sur l’oreille…un bisou sur la joue…un bisou dans le cou…un bisou sur l’épaule…son souffle chaud qui caressait ma peau…sa voix grave et amoureuse murmurant un délicat bonjour dans mon oreille. Un réveil tout à fait délicieux.
    Je glissai mes mains dans les siennes, son souffle rempli de chaleur glissait maintenant sur mon cou. Des frissons de plaisir.
    Mon cocon.

    « Si je te dis je t’aime que me répondrais-tu ? »
    « Kibum elle est bizarre ta question tu sais ? »
    « Je veux te dire que je t’aime. »
    « De si bon matin ? »
    « Je suis heureux. Tu as rendu mon monde merveilleux, alors je veux te faire partager ma joie en te disant mes doux sentiments envers toi. »


    Je me retournai encercler par cette chaleur que j’aimais tant posant ma main sur sa taille. Ses yeux étaient encore fermés.
    Je me suis collé à lui, embrassant sa joue puis son cou puis ses lèvres innocentes qui formèrent un sourire après mon timide bisou.
    Ses bras se renfermèrent sur moi, me serrant encore plus contre son corps, je sentais les battements de son cœur, un son magnifique quand celui-ci est tout près de soi.

    On se rendormit doucement. Ces moments tendres me rappelaient à quel point je l’aimais, bien plus que pour son nom, où son métier. Je l’aimais car il était lui. Mon Kibum.

    Quelque heures plus tard, j’étais seul dans notre grand lit, son côté étaient en désordre. Je pris son oreiller et le serra dans mes bras, il respirait son odeur de mâle. Un délice pour mon nez. J’étais bizarre oui mais j’aimais ça.
    L’heure tournait et je devais me préparer lorsque j’entendis du bruit dans la cuisine, Kibum était-il encore là ? Bon…je pouvais aller voir Kibum puis aller me préparer ça ne me tuerait pas, bien au contraire.

    Il rangeait la vaisselle fraichement lavé, en jogging et marcel noir, ses cheveux n’étaient pas très longs mais il avait quand même réussi à se faire une mini couette.

    « Tu sais que t’est le plus beau ? » lui dis-je en m’installant souriante à la table.
    « A tes yeux ça c’est sur ! Mais oui je le sais. »
    « Pff. »


    Il sortit une poêle et un bol puis il me les montra. « Petit dej ? »
    « Hmm, lait avec céréales ça m’ira monsieur. »
    « Pas de tartines ? »
    « Non, pas très faim. »


    Il eut l’air surpris de ma réponse. Il me fit mon bol, et après me l’avoir donné il vint m’enlacer posant les mains sur mon ventre, le caressant tendrement. « C’est lui qui te rend comme ça ? Ha ta maman est gourmande cesse de la privée de son bien le plus chère. » Puis il embrassa ma nuque. « Mange et reprends vite des forces ma douce. »
    « Mais je vais bien ! La nourriture n’est pas toute ma vie ! Et tu m’attends aujourd’hui j’irai avec toi. »
    « Avec moi où ? Et permet moi de douter de tes anciennes paroles.»
    « Bah travailler. Et puis laisse-moi avec ma nourriture ! »
    « Non. Tu ne bouges pas d’ici aujourd’hui, il faut que tu prennes soin de toi. »
    « Ho il ne va rien se passer, surtout si tu me chouchoutes comme ça. »
    « Je vais me préparer, toi tu manges ! »



    Je soupirai mais m’exécuta, je me mis bêtement à regarder mon ventre, commençant à le caresser comme Kibum l’avait fait. Un sourire se dessina sur mon visage, puis ce doute revint, et si… Je ne voulais vraiment pas le perdre ! J’avais peur. Je devais faire attention, même si le médecin m’avait dit que ce n’était en rien ma faute et que tout cela était parfaitement normal pour un première enfant, j’avais peur.
    Mes pensées me firent trembler.
    J’écartai mon bol et mis ma tête entre mes bras. La douleur…ce jour…cet accident…ma tristesse…la sienne…je me mis à pleurer, pleurer sans trop réussir à m’arrêter. Mon ventre me faisait mal comme à chaque fois que j’y repensais.

    « Orphélia…mon cœur…arrête de pleurer…ça va aller…Je serai là… » sa voix inquiète chuchotant à mon oreille me rassura en partie. Son bras frottait mon dos, il tentait de me consoler, me rassurer, me montrer qu’il était là, que tout irait, qu’il m’aimait. Il embrassa ma nuque et passa ses bras autour de ma taille. Il resta la, dans cette position attendant que mes larmes cessent de couler. Sa chaleur, son odeur, son amour…quand j’y pense qu’aurai-je fais sans lui ? Et s’il était parti à la première grossesse, ou parti lorsque je perdis l’enfant. Et s’il ne m’avait pas demandé en mariage ce jour-là, s’il m’avait abandonné, aurai-je été encore en vie là maintenant ? Chaque jour passer à ses côtés et j’en devenais plus dépendante que la veille. Une drogue douce dont je ne pouvais absolument plus me passer.

    Pour lui et surtout pour moi, je devais surmonter ce jour, au bout d’autant de temps pourquoi n’arrivais-je toujours pas à oublier ? Ne remonter que de mauvais souvenirs ne m’avancerait à rien.

    « Pardon. » dis-je à demi-mots essuyant peu à peu mes larmes du revers de ma main.
    « Pourquoi t’excuse tu ? C’est bien normal. J’aurai préférer que tu pleures devant moi que je le découvre malencontreusement avant d’aller sous la douche. »
    « Désolé. »
    « Ma femme s’excuse de pleurer devant moi. Qu’est ce que je dois faire ? »

    Je ria doucement. « Continue de l’aimer telle qu’elle est. »
    « C’est bien ce que je compte faire. Je peux aller à la douche maintenant ? »
    « Tss. Oui. »


    Il me fit une bise sur la joue et partie. Je pus remarquer qu’il n’avait qu’une serviette, un sourire qui sécha ces vieilles larmes s’installa. J’aimais cette vue, je l’adorais même.

    « Kibum…je t’aime. »
    « J’espère bien ! »


    ~~

    Après que monsieur se soit préparer, et après avoir négocié longuement avec lui, jouant, avouons le, de mes dernières larmes, je gagnai le droit de venir avec lui. Nous étions donc parti pour aller au travail, mais sous certaines règles : interdiction de travailler et je devais me trouver constamment dans la même pièce que lui à part pour les besoins personnels. Bon au moins je ne restais pas seul à la maison donc j’acceptai.

    Arrivée à l’agence, je m’installai sur le canapé, et les observa s’entrainer. Enfin je devais avoir les yeux rivé sur Kibum pour éviter quelconque problèmes avec Kibum ou avec les filles, la jalousie n’avait pas de limites. Et puis il se déhanchait tellement bien, mes yeux se rivaient automatiquement sur lui.

    « Hey, tu vas bien ? », temps de pause pour les hommes, Kibum, commençant tout juste à transpirer, vient prendre de mes nouvelles. Un bisou tout mignon sur mes lèvres puis je répondis un « oui, of course » qui se solda par une moquerie, un coup discret et une plainte. Il reparti danser tout en me boudant.
    Je pris une des peluches qui trainait, oui surement un cadeau de fan, mais ce qui appartenait à Kibum m’appartenait désormais non ? Enfin était-il vraiment pour Kibum ce nounours ? Oh et puis j’étais fatigué de toute manière. Je m’endormis sans même faire attention à la musique qui résonnait autour.

    ~~

    « Orphélia ! Réveille-toi ! Réveille-toi ! » C’était Yuki. Elle me secouait un peu dans tout les sens. Ca devait être la pause repas pour tout le monde je pense et pour elles aussi.
    Autour de moi, les filles, Miki secouant mes jambes et Yuki mes épaules. « Debout ! Debout ! Faut qu’on parle là ! »

    « Mais qu’est ce que vous faites ? » s’écria Kibum qui venait de rentrée dans la pièce, tenant un repas à emporter.
    «Elle s’est réveillé toute seule ! » dit Nao.
    « Hein c’est vrai Orphélia ? » me demanda Yuki.

    Kibum soupira, toute façon j’étais réveillé maintenant.

    Miki : « Orphélia comment t’as su ? »
    Orphélia : « Su quoi ? »
    Yuki : « Tu sais très bien de quoi on parle. »
    Orphélia : « Pas trop non… »
    Nao : « Mais si ! »
    Orphélia : « Mais non je vous assure ! »
    Kimmie : « Kibum il a réagit comment ? »
    Orphélia : « A quoi ? »
    Les filles : « MAIS AU FAIT QUE T’EST ENCEINTE ! »

    Kibum se retourna vers nous, je lui lançai un de mes regards les plus méchants, les plus noirs que je pouvais faire.

    Kibum : « Mais non ! Pourquoi vous lui avez dit que je vous l’ai dit ? »
    Miki : « Techniquement on a pas dit que c’est toi qui nous l’avais dit. »
    Orphélia : « Met pas la faute sur elles ! »
    Kibum : « Je t’aime. »
    Nao : « Ha oui ça on est sur, tu lui à même pondu un mini Kibum qui commence à s’épanouir dans le ventre de madame. »
    Orphélia : « Dis comme ça…c’est bizarre. »
    Yuki : « Alors c’était comment ? Quand ? Où ? »

    Tout d’un coup la porte s’ouvrit violemment, me faisant légèrement peur. C’était Lise, venant de quitter fraichement Jiyong après le message de Nao qui lui disait de venir en urgence.

    Lise : « Il se passe quoi ? Il se passe quoi ? »
    Miki : « Orphélia est enceinte ! »
    Yuki : « T’arrive pile poil au bon moment elle allait tout nous raconter. »
    Orphélia : « Mais pourquoi vous ne demandez pas à Kibum qui en à déjà dis beaucoup. »
    Nao : « Parce qu’on s’en fiche de lui. »
    Kibum : « Merci ! »
    Nao s’adressant à Kibum : « Non mais ce n’est pas qu’on s’en fiche, t’est important dans cette histoire, mais là actuellement t’est d’aucunes utilités puisque tout est fait. »
    Kibum : « Non mais vraiment Merci ! »
    Orphélia : « Je t’aime. »
    Kibum : « Pff »
    Kimmie : « Alors raconte ! »
    Lise : « Oui raconte ! »

    Je racontai rapidement comment je me sentais mal, et que Kibum m’avais harcelé pour que je fasse ce foutu test, puis comment il m’a harceler pour avoir le résultat puis la douce nuit qu’on passa précisant que je ne l’avais appris que la veille. Mais j’omis de parler de mes larmes matinales, je devais commencer à oublier donc mieux vaut faire comme si rien ne s’était passé.

    Kibum avait l’air de m’en vouloir vu comment il rappela à toute les filles qu’elles avaient du boulot et leurs demandant à toutes de retourner au travail, mais ce n’est pas moi qui ait tout dit !
    Seul Lise resta avec moi. On papota, rigolant sur nos U-KISS chéris qui tramais dans la chorégraphie puis Lise m’aida à échapper à l’attention de Kibum, c’était rigolo mais bon j’étais sur qu’il avait bien remarqué que je partais, juste qu’il me laissait partir.

    On sortit, partant boire un chocolat chaud dans le café pas loin.

    « Alors avec Jiyong toujours pas en couple ? »
    « Maintenant ? Hmm oui je pense qu’on l’est. Selon Miki on l’est à fond. »
    « Faudra qu’on se fasse une sortie avec le groupe. »
    « Pas sans moi ! »
    « Bien sur ! »
    « Ha et tu es là deuxième à le savoir, mais…je vais m’installer avec Jiyong. »
    « Vraiment ? Quand ? »
    « Oui, il me la proposé il n’y a pas trop longtemps, et j’ai accepté. Demain il m’accompagne à Paris on va faire les valises. »
    « Ha je suis super heureuse ! Faut fêter ça ! »
    « Après qu’on ait fait les valises pourquoi pas. »
    « Je suis happy. »


    On discuta encore un petit moment jusqu'à ce que Kibum m’appelle. Il voulait savoir où j’étais, il en avait fini avec les répétions et il rentrait. Sa question : Veux-tu venir avec moi ?
    Une question qui, il fallait dire, était idiote ! Kibum…comment résister à son invitation ? On ne refuse pas une invitation de son mari ! Etre dans ses bras c’est comme le paradis, chaque fois que je peux avoir l’occasion j’y cours.
    Je m’excusai auprès de Lise, qui comprenait et qui s’empressa d’appeler son chéri. Autant dire qu’elle aussi elle avait hâte de retrouvé son petit homme. Je restai avec Lise le temps que GD arrive. Celui-ci arriva en 3 minutes, je le suspectais de ne pas être loin de nous. Il était souriant comme jamais encore plus souriant que tout les clips où on pouvait l’apercevoir. Il embrassa timidement Lise sur la joue puis me salua. Je me moquai légèrement de lui, bah oui le grand GD devenant timide devant la fille qui faisait battre son cœur c’était rigolo.
    Je les laissai tout les deux et parti avec hâte rejoindre Kibum.

    Il était dans la salle de danse, allongé sur le sol, musique aux oreilles et ….yeux fermé.
    Lui faire peur ? Oui.

    « Bouh ! »

    Tentative ratée. J’étais bien la seul qui n’arrivait pas à lui faire peur, ce qui était bien dommage. Je me rattrapai donc sur un bisou et m'assit en tailleur à côté de lui.
    « Il est où le monde ? » demandai-je une fois qu’il eut enlevé un écouteur.
    « Kevin est parti prendre ses cours d’anglais avec Nao, enfin c’est ce qu’il a dit. Xander à invité Yuki dans un de ses restau où ils mangent tout le temps. Kiseop et Kimmie, je ne sais plus trop, ciné, magasins un truc qui y ressemble. Eli traine dans le bureau de HyeSue, je n’ai pas demandé de détail. Dongho et Soohyun sont parti tenir compagnie à Miki. Et moi je me demande pourquoi le monde t’intéresse ? Il n’y a que moi qui devrais compter normalement. »
    « Désolé j’ai un cœur d’or, je suis obligé de penser à tout le monde. »
    « Jusqu'à demain ne pense qu’a moi. »
    « Ca va être dur. »
    « Tu va faire des efforts. »


    Il se releva, et me souris. Il posa une main sur un côté de mon cou, et embrassa l’autre. « Allez viens on y va. »

    On fit un détour au centre commercial. Un lieu divin à mes yeux. Toutes ces lumières, ces affiches publicitaires animés, c’était magnifique. On partit faire les courses. Kibum était juste adorable. Adorable et amoureux. Franchement qu’est ce que je l’aimais cet homme.
    « Hé regarde ça ? C’est mignon. » Une poupée aux longs cheveux blond, aux yeux bleu océan, dans une robe fleuri verte et rose.
    « Ca ? Tu es fatigué ou quoi ? Elle n’est pas mignonne du tout ! Elle fait peur ! Repose là ! »
    « Rho ! Meuh non. »
    « Avance. »


    Je ne bougeai pas, j’avais le don de bouder, j’avais sérieusement pris l’habitude de le faire surtout si c’était Kibum. Monsieur m’ignora continuant d’avancer comme s’il était seul. Je pris le chemin inverse, juste pour lui montrer que je ne céderai pas. Cette poupée je la voulais. Le rayon jouet était mon rayon. Une grande enfant qui n’était pas pressé de murir.

    « Pose cette poupée s’il te plait, regarde comment elle n’est pas jolie ! » Kibum m’avais surpris à se poster à côté de moi comme ça tout d’un coup. « Si tu poses cette poupée je te prend ce haut.
    Il était chou, un haut long qui allait surement me tombé sur les genoux, une mini robe-pull large avec un cœur gribouillé dessus. Il connaissait mes gouts ! Je l’adorais ce haut mais face à la poupée…
    « Non mais je l’aime bien cette poupée. »
    « Elle me perturbe. Elle a quelque chose de bizarre. J’en veux pas à la maison. Je veux qu’elle reste dans ce magasin ! »

    Je n’eus pas le temps d’argumentez plus, il m’enleva la poupée des mains et la remplaça par sa mains et se remis à marcher.
    J’étais fâché, sans trop l’être, mais fâché quand même ! Je me détachai de son emprise et marcha derrière lui à une distance qui pouvait laisser croire qu’on n’était pas ensemble.

    Il s’arrêta, se retourna, pas fâché même s’il voulait en donner l’air. Il prit mon bras et le fis passer sous sa veste, autour de sa taille. « Je le place là, tu le laisse là. »
    « Pff, possessif. »
    « Oui, tu m’appartient ! Tes faits et gestes aussi. Tu devrais le savoir maintenant non ? »

    Il pencha son visage vers le mien, mais je reculai le mien. Il passa sa main derrière ma tête et parvenu tout de même à atteindre mes lèvres, m’embrassant amoureusement. Ah cette sensation. Son bisou qui laissait place à un réel baiser si fort que j’aurai voulu le prendre sur le champ
    Mon bras libre vint rejoindre celui qui tenait sa taille.
    « Tu ne m’as pas dit que tu m’aimes aujourd’hui. » me dit soudainement Kibum après avoir caressé mon visage de ses longs doigts.
    « Si je te l’ai dit. »
    « Ho, bah je ne suis pas contre que tu me le dises de nouveau. »
    « Si je te le dis, alors que tu me l’as demandé, ça ne sera pas sincères. »


    Il soupira et se remis à marcher, mes bras se détacha en 2 secondes de son corps.

    « Hé ! »

    Il ne s’arrêta pas. Je me mis donc à courir après lui. Me jetant sur lui par derrière. « Je t’aime mon Kibum. Mais je ne courrais pas éternellement derrière toi. »
    « Ce Je t’aime il est sincères ? »
    « Bah oui, tu t’en vas comme ça, juste parce que je ne t’ais pas dis je t’aime, mais je n’aime pas que tu partes comme ça, moi j’ai le droit de partir mais pas toi ! »
    « Ha bon ? C’est comme ça qu’on fonctionne maintenant ? »
    « Bah tu as plus d’endurance que moi. Moi au bout d’1 minutes de courses je suis essoufflé faut me comprendre. »


    Il ria, passant son bras autour de mes épaules, il embrassa ma tempe. « Je recommencerais plus, promis. »

    Après les courses, on fit quelques magasins, achetant quelques vêtements de plus que ce joli haut qu’il m’acheta finalement, sans la poupée évidemment, puis on rentra.

    On dina, puis nous nous installâmes devant la TV. Kibum ayant posé sa tête sur mes genoux, je caressais ses cheveux, lui fermant les yeux. Mes doigts glissaient dans ses doux cheveux, mon autre main était emprisonnée dans la chaleur de la sienne. Il l’embrassait de temps en temps de ses fines lèvres. Le joli tableau du petit couple amoureux qui durait c’est ce que je voyais. Puis le téléphone de Kibum sonna pendant que celui-ci commençait légèrement à s’endormir.

    « Allo ? »
    « Kibum ? C’est maman ! Viens à l’hôpital je t’en supplie. »
    « Qu’est ce qui se passe ? »
    « Ton père à eue un malaise, mais les médecins ne l’ont toujours pas laissé partir. Je ne sais pas ce qui se passe. »
    « Et Hyung Joon ? »
    « Il n’est pas là, je l’ai appelé il ne pourra arriver que demain. S’il te plait. »
    « Ne t’en fais pas maman j’arrive. »



    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Mar 1 Mar - 21:19

    J'adore quand KiBum décris la cause du départ de chacun , oui je commence par ça , sa ma marquer xD !
    j'adore quand on vient toute te voir (:
    Je vais vivre en Corée ENJOY !
    Dans le magsin , a poupée paraissait belle dans ma tete xD
    Mais le heut paraisait mieu xD!
    j'adore vous bouder chacun votre tour xD !
    SUITEE ! C'est quoi c'te fin Rhoo !
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Dim 27 Mar - 9:05

    Ommmmmmmmmmmmmmmmmoooooooooo (j'ai failli l'oublier celui là O: )
    Mais qu'est ce qu'il est mignon notre Kibum *___________________* j'suis troublée LOL
    Oh non pleure pas :'( c'etait pas de ta faute ! O': si tu pleures je pleure :D alors attention /!\

    Jesus ! Que je suis méchante avec Kibum c'est quoi ça TT..........TT
    [Qquote]« Non mais ce n’est pas qu’on s’en fiche, t’est important dans cette histoire, mais là actuellement t’est d’aucunes utilités puisque tout est fait. »[/quote]
    j'ai vraiment osé dire ça ? t'es serieuse XD j'suis folle singlée même x')

    Comment on la reveil ma pauvre ! Shake Shake Orphélia :DDD !
    mais Kibum il est pas content :'( mais il peut comprendre aussi on vient d'apprendre que t'es enceinte et je suppose que je serai la marraine Huh?! XD

    « Kevin est parti prendre ses cours d’anglais avec Nao, enfin c’est ce qu’il a dit.
    L'excuse bidon XDD il parle mieux que moi c'est lui qui me donne des cours hein j'adore XD

    Mon dieu Lise t'en est deja la avec ton cheri O: on me met même pas dans le confidance OUIIIIIIIIIIN mais c'est pas grave vous êtes beau :'D

    LOL j'comprend Kibum pour la poupée ! mais bon j'avoue que ça l'aurait pas tué d'acheter le haut et la poupée ! Les mecs .....x')

    Bref j'veux la suiteeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee ! ♥






    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Sam 9 Avr - 22:32

    Chapitre 24

    Problèmes ?

    « Qu’est ce qui se passe ? » demandai-je inquiète. Voir Kibum inquiet m’inquiétait ce qui était tout à fait normal quand on y pense. Il s’agitait devant moi qui restais immobile.
    « Ca va aller, je reviens. »
    « Tu vas où ? »
    « A l’hôpital. »
    « Hein ? Tu va à l’hôpital et tu me dis de ne pas m’inquiéter ? C’est limite tu me dis je te quitte et que je ne dois pas pleurer. »

    Il rit de mon exemple, enfila sa veste et vint embrasser mon front délicatement avant de plonger ses yeux dans les miens.
    « Ne t’inquiète pas, je ne te quitte pas, ne m’attend pas et vas dormir. Je t’aime. »
    « T’est sur que ça va aller ? »
    Son sourire ne me rassura en rien mais je ne pouvais que me contenter de ce ça. « L’hôpital ce n’est pas rien à mes yeux mais alors pas du tout. »

    Il passa la main dans mes cheveux, pris ses clés et il était parti. Si vite. Une flèche. Je pris un léger souffle pour laisser échapper mon stresse, car oui, oui Kibum inquiet m’inquiétait ! Ne pas savoir ce qu’il se passe me mettait dans un mauvais état ! Et lui qu’il me dit de ne pas me faire de soucis il sait bien que ça sera pire !

    Moi qui étais fatigué au départ, je n’arrivais même plus à me rendormir. Génial… Je partis m’allonger sur le lit et attendit son retour même s’il me l’avait déconseillé. J’aurai voulu le voir à ma place « ne t’inquiète pas » facile à dire !

    Le temps défilait s’écoulait et paraissait être une éternité. Je ne voulais pas l’appeler enfin si je le voulais mais il ne pourrait pas me répondre de toute manière. A moins qu’il défie les règles de l’hôpital. Qu’est ce que j’allais faire ? Tourner en rond ? Faire un jogging ? Faire la cuisine ? Passer ma tête sous de l’eau froide ? Je soupirai bruyamment de mes idées si idiotes. Je pressai son oreiller contre moi fourrant mon visage de temps en temps à l’intérieur. Même à son odeur j’y étais droguée. J’aurai tellement eue besoin d’un calin en ce moment ! Je ne savais pas à quoi penser pour ne pas m’inquiéter, toutes mes pensées se rapportaient à Kibum. Je me rappelai de la phrase de Jimi, il fallait que je fasse une prise de sang pour être sur d’être enceinte. Si ça se trouve on était joyeux pour rien. Et si je n’étais pas enceinte ? Mais bon ce sujet n’était pas un sujet qui pouvait me détendre non plus et dans le fond il me rapportait aussi à Kibum.
    Je pris mon mp3 qui trainait sur la table de chevet et me mis à écouter la musique. Je baillai à m’en déboiter la mâchoire, j’étais vraiment fatigué, mais j’étais aussi inquiète, mon inquiétude était aussi élevé que ma fatigue, et donc je restais éveillé. Le cercle vicieux était enclenché.
    Je me mis en boule tête enfournée dans l’oreiller puis augmenta le volume, je n’entendais plus rien autour de moi, un voleur aurait pu se faire plaisir à ce moment.
    Je fermai légèrement les yeux mais je pense m’être endormi dans cette position sans m’en rendre compte car peut de temps après ou plus, je fus réveillé par Kibum qui m’allongeait correctement.
    Il n’avait même pas encore enlevé sa veste, je ne percevais que son ombre mais son odeur m’enveloppait. Je senti un léger frisson dans le creux du ventre, puis remarqua que son oreiller avait retrouvé sa place habituelle à côté du mien.

    « Alors qu’est ce qui se passe ? » demandai-je mi réveiller mi endormi. Je le senti s’asseoir au bord du lit, posant une main sur mon ventre.
    « Tu es fatigué, je te répondrai demain matin, repose toi maintenant. »
    « Je suis inquiète, comprend moi. Tu l’est aussi non ? »

    Il me fit une bise sur la joue et me couvrit de la chaude couverture.
    « Je comprend. Oui je suis inquiet, n’aggrave pas mon inquiétude et fais attention à toi. »
    « Pardon. »
    « Arrête de t’excuser, je vais me sentir mal après. »
    « Tu ne viens pas te coucher ? »
    « Je vais appeler ma mère et me mettre en pyjama et j’arrive d’accord ? Dors maintenant. »


    Je refermai les yeux mais il était là, je le sentais bouger, gesticuler dans la maison complètement silencieuse et il ne me disait pas ce qu’il se passait. Au final j’étais toujours inquiète et je restais de nouveau éveillé.

    Je l’entendis dire à sa mère qu’il était bien rentré, et qu’elle devait aussi se reposer. Puis il passa par la salle de bain, je l’entendais trifouiller sur le lavabo, l’eau qui coulait, la lumière m’éclairait mais ça ne me dérangeait pas puisque je ne dormais pas.

    Lorsque la lumière s’éteignit ma joie prit place remplaçant mon inquiétude, il se jeta sur le lit, la couverture se leva et ses bras vinrent m’enlacer. Un bisou glissa dans cou, une légère respiration pour me dire qu’il était tout près, quelques gesticulations pour chercher la bonne position pour dormir, puis il fut prêt pour rejoindre le pays des rêves.

    « Qu’est ce qui ne va pas ? Pourquoi es-tu parti à l’hôpital ? Ta mère va bien ? » Murmurai-je une fois que je ne le sentis plus bouger.
    « Ma mère va bien, c’était pour mon père. »

    Je me retournai rapidement et posa mes mains sur son visage. Je senti son sourire se former. Il embrassa mon poignet puis ramena mon corps au plus près du sien.

    « Et il va bien ? »
    « Oui. Les médecins l’ont gardé pour des analyses ce qui inquiéta légèrement ma mère. Mais il va bien, du moins là oui. »
    « Ca peut s’aggraver ? »
    « On ne sais pas. Les résultats arriveront demain. »
    « Ca ira ? Tu sais… »
    « Oui je sais que tu sera là. Tu es toujours là. C’est pour ça que je t’aime. Dors maintenant. »
    « Je t’aime aussi, mais je voulais dire que je suis inquiète. »


    Ses lèvres amoureuses vinrent dire bonne nuit au mienne puis il vint placer son visage sur mon épaule.
    « Bonne nuit mon Kibum. »
    Je considérai ses mains se glissant sous mon haut comme un « toi aussi »

    ~~

    Le lendemain, même si au départ il était contre, j’accompagnai Kibum à l’hôpital, j’avais insisté pour venir, le fait qu’il me mette à l’écart me donner l’impression que je n’étais pas de la famille, enfin c’est l’argument que j’ai employé du moins.
    J’appelai aussi l’agence mes nombreuses absences ne pouvaient être vraiment expliqué. Même si la directrice me pardonnait je me sentais mal surtout que j’allais être de plus en plus absente s’il arrive que je sois vraiment enceinte. J’irai faire la prise de sang en même temps que je rends visite au père.
    J’appelai l’agence pour les prévenir que je prenais congés pour une durée indéterminée. Je m’en excusais, et Nao pouvait être heureuse, elle montait en grade.

    Dans la voiture en direction de l’hôpital, j’annonçai à Kibum que j’en profiterai pour faire la prise de sang pour confirmer le fait que je sois enceinte ou non.

    « Tu voudra que je t’accompagne ? »
    « Non…enfin ça devrait aller… »
    « T’est sur ? »
    « Oui, bien sur, les aiguilles et moi….on est potes. »
    « Je vais t’accompagner. »
    Il prit ma main et l’embrassa.
    « Non c’est bon je te taquine ça va aller. »
    « Tu me taquine ou tu veux me faire croire quelque choses qui est carrément invraisemblable. »
    « Pff, Crois ce que tu veux ! »
    « On verra sur place de toute manière ! »


    A l’arriver, Kibum passa un bras autour de mes épaules, remontant légèrement son écharpe pour cacher son visage. J’espère que les fans avaient un minimum de respect pour pas venir l’importuné à l’hôpital.

    Sa mère était là, elle me salua puis parla avec Kibum, la main de Kibum me faisait signe d’approcher aussi, il avait bien retenu mes paroles apparemment. J’attrapai celle-ci et comme à chaque fois que je stressais, je la serra assez fort.

    « Plus de peur que de mal, ils ont fait des analyses car il pensait qu’il avait un cancer, mais ce n’était rien. »
    « Il va bien alors ? »
    « Oui, il rentrera ce soir ou demain matin à la maison. »
    « Ha je suis rassuré. Et Hyung ? »
    « Il a dit qu’il était en chemin. »

    Puis il me chercha du regard, de sa main j’étais passé à sa taille. Je l’enlaçais par derrière posant ma tête sur son dos. Ma tête ne tenait pas en place. J’avais plus l’habitude de mettre mes mains sous son t-shirt dans ces cas là mais face à belle-maman …ce n’était pas top.
    Il enferma mes mains dans les siennes, et continua de parler avec belle-maman. J’avais arrêté de suivre la conversation jusqu'à ce qu’il annonce qu’il allait m’accompagner faire ma prise de sang.
    Ma prise de sang ! Je l’avais oublié celle-là ! Kibum me connaissait trop bien malheureusement. Quand je voulu retirer mes mains il les serra plus fort.

    « Je ne veux pas y aller. » dis-je tout bas.
    « C’est toi qui a dit que tu voulais une confirmation non ? »
    « Oui mais on à le temps ! »
    « Arrête tes chichis. Maman on revient. »


    Il salua son père puis on sorti, enfin Kibum me poussa dehors.

    « T’as peur des aiguilles ? » me demanda-t-il l’air moqueur.
    « Parce que toi tu n’en a pas peur ? »
    « Non. »
    « Je n’y crois pas du tout ! »
    « En attendant ce n’est pas moi qui ai une prise de sang à faire. »
    « Un jour t’ira donner ton sang on verra bien comment t’est devant les aiguilles ! »

    Il massa légèrement mes épaules m’offrant un baiser au passage et on parti s’installer dans la salle d’attente…des prises de sang. Je posai ma tête sur son torse pendant qu’il passait un bras autour de moi, je jouais avec son autre main ça passait largement le temps et ça changeait aussi les idées. Ses longs doigts que j’aimais tellement critiqué mais dont je n’arrivais à me passer. Je jouais avec son alliance, que je n’avais strictement pas le droit d’enlever, même si j’étais la mariée. Je me rabattu sur sa montre dorée, sa fidèle montre qu’il ne quittait pratiquement jamais. Cette énorme montre qui était aussi lourde que belle.

    « Madame Kim ça va être à vous. »

    Déjà ? L’heure de torture été arrivée. Je tentai de rester couché, faire mine de ne pas avoir entendu, mais Kibum me chatouilla jusqu'à ce que je me lève.

    « Tu m’accompagne hein ? » la peur s’entendait même dans l’intonation de ma voix.
    « Bien sur. Je ne suis pas si méchant. Madame Kim. »

    Oui, vous devez vous doutez qu’à chaque fois que j’entendais « Madame Kim », j’en étais tellement heureuse que j’en souriais bêtement. Kibum s’était habitué à s’en moqué. Mais lorsqu’il le disait cela me rendait encore plus heureuse que quand c’était un inconnu qui me le disait.

    La salle toute blanche, avec pour seul déco, un tableau que même un enfant de 3 ans aurait pu faire. Je m’agrippais au bras de mon mari qui souriait d’un air moqueur. Une dame préparait déjà son attirail pour me faire du mal. Je voulais partir ! Partir ! PARTIR !

    « J’ai soudainement faim, vient on va manger un petit quelque chose d’abord. » dis-je à Kibum en me dirigeant vers la sortie.
    « Tu sais très bien que tu ne dois avoir rien mangé pour que le test fonctionne correctement. Reviens par ici. Je vais aller t’acheter un truc. »
    « Non tu ne pars pas, tu ne me laisse pas là ! »


    Il hocha la tête et vint s’installer à côté de moi, moi qui était déjà allongé sur ce foutu siège non confortable, mon bras étendu, l’élastique étrange que cet infirmière ou médecin serra sur le haut de mon bras, son coton pour « ne pas avoir mal » et son aiguille qui se prépare à se planter dans ma chère et tendre chair, j’avais envie de pleurer. Je fermais les yeux mais revoyait l’aiguille donc je regardai le plafond tout en me mettant à fredonner des chansons que j’appréciais mais mes yeux furent attirés par cette petite aiguille pointu.

    « Si tu regardes l’aiguille ça ne va pas t’aider ! Regarde-moi. » Me dit Kibum en rangeant une mèche qui tombait sur mon front.
    « Oui mais si je ne la regarde pas je ne saurai pas quand ça va commencer et ça va m’inquiéter. »
    « Regarde moi, si je suis là c’est pour que tu oublie l’aiguille ! »
    « Plus facile à dire qu’à faire. »


    Ses mains se posèrent sur mes joues et il me regarda fixement, il jeta un regard vers l’aiguille.

    « Aie ! »
    « Elle est même pas rentrée ! »
    « Je me prépare. »
    « Attend, continue de me regarder hein. »
    « Kibum…t’est beau. Je veux te faire des bisous. »


    Je le regardais, l’observait, l’analysais lui regardait mon bras prêt à se faire percer, trouer. Je n’arrivais pas à tourner la tête, ça m’inquiétait encore plus. L’infirmière me demanda enfin de fermer ma main en poing. Le moment était arrivé. Je fermai mes yeux enfin à cette allure je pouvais même coller mes paupières entres elles.
    Je sentis l’aiguille s’approcher, la douleur était là, sans même que je la vois, je la sentais, l’aiguille n’était pas rentré mais la douleur était présente. « Je veux pas ! Laissez-moi partir » puis une douceur. Non pas au niveau de mon bras mais de mes lèvres. J’aimais l’embrasser, ses lèvres m’emmenait bien plus loin qu’il l’imaginait.
    Je sentais mon sang partir, je me sentais vidée de tout ce que j’avais, mais Kibum continuait son doux baiser.

    « T’est la meilleure. »
    me dit-il quand j’ouvris un œil pour constater le dégât. Elle en était au deuxième tube.
    « Pff. J’ai mal et j’ai faim. »
    « Attend plus que quelque seconde. »


    Un film d’horreur se projetait sous mes yeux, mon sang si rouge qui rentrait absorber dans le mini tube d’analyse. Puis elle reboucha le trou de la fuite par un coton et un bout de scotch, je ne pouvais même plus plier le bras. J’étais à bout de force.

    « Arrête ta comédie » me murmura mon homme a mon oreille pendant je faisais la morte. 2 tubes ! Elle m’avait pris 2 tubes de sang ! Un seul aurait pu suffire non ?

    « Passez demain pour récupérer vos résultat. »
    me dit gentiment l’infirmière que j’avais déjà catalogué dans ma liste noire.

    « Ca va tu n’es pas morte ! »
    « Ne me parle pas toi. »


    Il me surprit, attrapant par la taille et posant ses fines lèvres sur ma nuque. « Allons acheter un brownie, grincheuse. »
    « J’en veux pas de ton brownie. Tss.»
    « C’est bon je suis habitué a tes crises. T’as faim ! »
    « Laisse-moi. »
    « Ok ! Vas dans la chambre de mon père je te ramène un truc à manger. »
    « Tu peux le dire si je t’énerve ! »


    ~~

    La mère de Kibum était là, au chevet de beau papa, parlant avec lui. Je n’osai pas rentrer. Mais elle m’avait vu, je ne pouvais plus m’enfuir.

    « Alors cette prise de sang ? »
    « Je ne suis pas une grande fan de cela, donc mal. »
    « Et où était Kibum ? »
    « Oh il était là, il m’a bien soutenu, mais j’ai une phobie des aiguilles donc bon… »
    « Et là où est il ? »
    « M’acheter une consolation. Et comment va beau papa ? »

    Papa Kim : « Comme tu peux le voir je me porte bien. »
    Maman Kim : « Oui tellement qu’il se sent à l’étroit dans son lit. »
    Papa Kim : « Oui mais resté cloué dans un lit, ce n’est pas mon activité préférer aussi. »
    Orphélia : « Oh il faut être patient, au plus tard demain soir vous serez chez vous. »
    Maman Kim : « Voilà ! C’est ce que je t’ai dit ! »
    Papa Kim : « Oui mais vous les femmes vous ne comprenez jamais. »
    Kibum : « C’est vrai, les femmes aimes le repos. »

    Je retournai vers lui, l’air agressif, enfin pour moi il était agressif, il se mit à rire. Ouais il pouvait le dire si je n’étais pas crédible !

    « Bah y a pas de brownie ? » m’écriai-je à la vue de ce qu’il avait apporté.
    « Oh toi tu ne commence pas hein ! » me répliqua-t-il avant de proposer une bouteille de jus à sa mère.
    « Mais t’as dit que t’allait m’acheter du brownie. » dit-je sur un ton de bébé.
    « Je t’ai pris du fraisier. »
    « Mais y a pas le brownie. »
    « Tu le veux vraiment ton brownie ? »
    « Non c’est bon, je ferai sans. »
    « Bon viens on va en prendre de ton brownie. »
    « Non c’est bon j’ai dit. »
    « Toute façon on va rentrer, on va acheter ton brownie en même temps. »
    « Déjà ? Et c’est bon pour le brownie ! Je ferai sans ! »
    « Faut que je passe à l’agence. Et tu arrête maintenant ! »
    « Ho…bon alors, au revoir tout le monde. A bientôt. »



    J’eue le brownie, car Kibum disait que s’il ne le prenait pas ça retomberais sur lui plus tard. Etais-je vraiment comme ça ? J’espérai que non tout de même.
    Je l’accompagnai à l’agence, parti voir les filles pendant qu’il faisait…...ce qu’il voulait hein, de toute façon.


    Après avoir fait le tour de toute l’agence et de tout le personnel, je parti quand même rejoindre mon complice à la salle de danse. Il en sortait…effet de surprise raté.

    « Tu ne reste pas ? » demandai-je.
    « Non aujourd’hui je reste avec toi. »
    « Vraiment ? Pourquoi ? »
    « Pourquoi ? Dis le si tu ne veux pas. »
    « Non, mais vous avez du boulot donc…enfin c’est mieux que tu reste non ? »

    Il prit ma main et entrelaça ses doigts avec les miens. « Arrête de te préoccuper des autres ! Profites de tes futures journées de repos. »
    « Mes futures journées à dormir oui. »
    « Pourquoi ? Fatigué ? »
    « Oui un peu quand même. »
    « On fera la sieste ensemble alors. Je veux rester avec toi aujourd’hui. Rien qu’avec toi ! »
    Il me montra ses lèvres comme s’il avait mérité un bisou avec sa jolie phrase. « T’en a encore des phrases à l’eau de rose comme ça ? » Même s’il était vantard je lui donnai quand même ce qu’il voulait seulement car c’était les lèvres à Kibum et que j’aimais ces lèvres.

    Seul inconvénients, Kibum n’avait pas l’air de me croire quand je lui disais que j’étais fatigué. Il y crut encore moins lorsqu’on nous arrivâmes à la maison.
    Balançant mes chaussures dans un coin, ma veste dans un autre, me déshabillant rapidement et partant me jeter sous la couette aussi vite que l’éclair.

    « Tu va vraiment dormir ? »
    « Oui. Pourquoi ? »


    Il enleva T-shirt et pantalon et vint me rejoindre.

    « Parce que…tu me tente là. »
    « Et toi torse nu comme ça tu pense que tu ne me tente pas ? »
    « Repoussons la sieste alors. »
    « Je suis vraiment fatigué. »
    Le bâillement qui suivit confirma mes paroles je pense. Il me fit des gestes affectueux avant de me dire de me reposer tout en précisant que je ne serais pas aussi fatigué si j’étais parti me couché hier quand il me l’avait demandé. Malheureusement je n’aurai peut être pas pu profiter de ce câlin actuel si j’étais parti me coucher plus tôt hier.

    Son souffle me chatouillait, mais mon cœur battait tellement vite, si vite. Je ne pouvais pas lui faire ça ! Surtout que la particularité de ce qu’il demandait nous ferait du bien à tout les deux.
    Je lui fis des caresses du bout des doigts, « C’est comme ça que tu compte dormir ? » demanda-t-il yeux fermé pendant que retraçais du bout des doigts son visage. Je vins sceller mes lèvres aux siennes. Ma main descendit à son entrejambe et c’est à ce moment qu’il comprit. Prenant finalement le contrôle des choses. Des câlins, des caresses, des baisers, des bisous, la température de mon corps grimpait à une vitesse fulgurante. Il m’aguicha comme il en avait le don, je me tortillai dans tout les sens. Mon corps criait tellement il le voulait. Comment arrivait-il à me mettre dans ces états sans que je m’en lasse ? Lorsqu’il rentra moi, après le cri de plaisir qui s’en suivit. La seule pensée qui en sortit fut que de toute manière il était à moi. Si je ne m’en lassais pas c’est parce qu’il était à moi, il était fait pour moi. Je ne m’en lassais pas car mon cœur ne battait que et seulement pour lui. Il rythmait ma vie. Tout ça avec douceur et amour. Parfait, oui voila c’était parfait car il était mien. La fatigue avait pris sa pause pour que ce beau moment que nous avions partagé fassent parti de ces nombreuses que nous n’oublierons pas mais elle reprit vite le dessus. Mais qu’importe serrer dans ses bras, aussi important qu’un diamant pour un avare ou un bébé pour une maman. J’aimais cette sensation de protection qu’il me procurait.

    Mais cela allez bientôt se terminer, car je ne le dis jamais assez tout les rêves court ou long, ont une fin, et la mienne aller bientôt arriver………… de nouveau.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Sam 9 Avr - 23:21

    WAHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU !
    Rhaaa KiBum aurait put de dir direct se qui y avait !
    Ouuf papa Kim va bien !
    t'en veus a cette aiguille ('x !
    Et lui il t'embrasse comme ça, pendant qu'on s'occupe de toi ('x qu'il est meugnon !
    Genre les femmes comprenne rien O: haan !
    t'étais sensé etre fatigué O: ('x
    Oh naaaan ! qu'est ce que il ya cete foi O:
    la suite ! ♥
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Sam 18 Juin - 16:32

    Chapitre 25

    Folie

    Oui les rêves ont tous une fin, malheureusement je m’étais trop donné dans celui-ci. Et peut être bien que je n’allais pas m’en remettre. Encore une fois. Mais rien n’était tout tracé, tout pouvait encore basculer.

    Nouveau jour au côté de mon amoureux, mon mari, je souriais bêtement en le regardant endormi, je m’étais réveillé avant lui et ce n’étais pas tellement un mal. J’eus le plaisir de l’observer en plein sommeil, ses yeux fermés et son visage apaisé. Je me demandai de quoi il pouvait rêver, ses sourcils se fronçaient de temps en temps puis revenaient à la normal. C’était rigolo.
    Je m’amusais à appuyer sur son nez, en 2 secondes il devenait autre choses. Je pense qu’au fond je cherchais à le réveillé.
    Je fis glisser mon doigt sur sa joue puis sur l’autre puis je revenais à la première et retournais sur l’autre. Mon trajet glissait sur sa bouche qui tout d’un coup fit une bise à mon joli doigt.

    « Bonjour ! » m’écriai-je.
    « Hmm Hmm… »
    « Bien dormi ? »
    « Ca peut aller. »
    « T’as fait des cauchemar ? »
    « Non. Je ne pense pas que ce soit un cauchemar. »
    « T’as rêvé de quoi ? »
    « De toi me réveillant. »
    « Ce n’est pas vrai. »
    « Tu ne pourra jamais savoir la vérité de toute manière. Et toi ? Comment tu vas ? Bien dormi. »
    « Mon lit était confortable. »
    « T’as pas vraiment dormi sur le lit. »
    « Je sais, mais t’est mon lit le plus confortable. »
    « Mais oui ! Y a intérêt que je ne te vois pas dans la même position sur un autre homme ! »
    « Je te renvois la même chose non mais ! »
    « Avec un homme ? Allez viens on va déjeuner ! »


    Je m’étais bien installé sur ses genoux. Jusqu'à ce qu’il reçoive cet appel. Dans la minute d’après il était parti, j’avais juste eue droit à un bisou sur le palier et plus là. Disparu.

    Je parti chercher la lettre des résultats moi-même, je n’osais pas l’ouvrir pourtant j’étais sur d’être enceinte et cette lettre n’était là seulement pour confirmé la chose mais bon….je voulais l’ouvrir avec lui quand même. Enfin je l’aurai bien ouvert sans lui si j’avais su que je ne le reverrais pas avant 2 semaines.

    Depuis ce dernier « petit-déjeuner » que j’ai eu avec lui et ce fameux appel, je ne le voyais plus. Il partait tôt le matin, me demandant de ne pas l’attendre le soir. J’ai tenue les 3 premiers jours mais il rentrait de plus en plus en tard et partait de plus en plus tôt. Il y avait de quoi craquer ! Je n’ai pas épousé un fantôme tout de même !

    Ce qui me marqua, croyez le ou non, c’est qu’après deux semaines à ne pas l’avoir vu, il revint comme si de rien n’était. Je n’avais jamais su pourquoi il était parti et quand j’abordais le sujet, il l’évitait ou me donnait des excuses à peine croyable. J’avais confiance mais 2 semaines sans le voir sans aucunes raisons j’avais le droit de douter.

    Et puis ce matin, il était là, étendu à côté de moi, il ne me touchait même pas. Je prenais du poids…peut être était-ce ça. Il n’avait qu’à le dire sur j’allais le prendre mal mais je n’en ferai pas toute une histoire. Et puis ça aurait été mieux que le silence total.

    « Kibum ? On peut parler ? »

    Il se tourna dos à moi. D’accord je dérange. Je soupirai sans dire plus de choses. Mais c’était quand même plus fort que moi.

    « Kibum tu va bien ? »
    « Oui…je suis juste fatigué. »
    « Mais…enfin… »
    « Orphélia j’ai pas envie de parler. »
    « Non mais excuse-moi si j’ai juste envie de toi ! Mais j’ai compris c’est bon ! »
    « Bon si t’as compris c’est parfait. »
    « Kibum… »


    Il se mit sous la couverture, et on s’endormit chacun de notre coté. Mais qu’a moitié pour moi. Une chose trottait dans ma tête. Je lui faisais confiance et je me demande même si je ne le faisais pas trop ? Cette chose ne pouvait pas tenir il fallait que j’ai une réponse.

    « Kibum ? Je ne t’embêterais pas plus mais… »
    « Quoi ? »
    « Dis moi est ce que tu me trompes ? Si c’est le cas…enfin…si tu as trouvé quelqu’un d’autres je comprendrais hein tout les rêves ont une fin je le dis toujours et j’y crois toujours autant. Ne reste pas avec moi juste parce qu’on est marié, si tu veux partir je ne te retiendrais pas. Tu sais si tu pense que ça sera mieux avec elle je comprendrais ou en tout cas j’essaierai. »


    Il se retourna et posa son bras sur ma taille et me rapprocha de lui.

    « Dors ! »
    « Tu ne m’as pas répondu. »
    « Dors ! On en reparlera demain. »


    Demain, demain, bah le lendemain évidemment on n’en à pas reparlé, et les jours qui suivit aussi. Kibum évitait le sujet, mes doutes s’accentuait et ça n’allait exploser que très bientôt je le sentais. Et plus vite que l’on aurait pensé.
    C’est Hye Sue qui fit éclaté mes doutes au grand jour. Elle m’appela pour m’annoncer la dure nouvelle.

    « Orphélia ? T’as vu les nouvelles ? Vous êtes trop mignon ! »
    « Non, j’ai pas le moral en ce moment. Je ne sors pas trop pourquoi ? »
    « Tu ne sors pas trop ? Mais les photos semblent récentes. Si ce n’est pas toi, qui est-ce ? »
    « Mais de quoi tu parles ? »
    « Ha…Hmm bon demande à Kibum, je n’ais pas envie d’être la cause de tout ça. »
    « Hein ? Explique-moi. Hye Sue ? Hye Sue ? Hye Sue ? »


    Comment ça la cause de tout ça ? La cause de quoi ?
    Son appel m’a plus inquiéter par le fait qu’elle n’est rien dit. Je sortis immédiatement voir les pages à la unes chez le marchand de journaux. Et fut estomaquée ! Ils titraient si bien : Le parfait amour.

    J’aurai du m’y attendre de toute manière… Un homme distant cache toujours quelque chose.
    Et la eh bien c’était une fille comme toujours. Une avec qui il avait l’air de très bien s’entendre. La tenant par les épaules, puis le bras. A son aise quoi ! Une autre photo montrait sa main autour de sa taille. On aurait pu croire que c’était moi vu comment c’était flou, mais moi je savais que cette fille n’était en aucun cas moi. Je ne sortais même pas de l’appartement et je ne le voyais presque pas ! Et c’est sur qu’un bras autour de ma taille plus souvent ne m’aurai pas fait de mal.

    J’étais triste, juste triste, aucune colère…juste la tristesse. J’avais une boule à la gorge. Je n’arrivais même plus à me rappeler la dernière fois qu’il m’a dit « je t’aime ». C’est fou que ce soient dans la tristesse qu’on a plus envie de se torturer l’esprit en se remémorant ce qu’on a envie d’oublier. En rentrant, je vis encore la lettre des résultats qui n’était toujours pas ouverte, on se demande bien pourquoi. Je la jetai simplement. Toute façon qu’est ce que ca changerait maintenant.
    Je ne savais même pas où il était actuellement. Si je l’appelais et que je l’entendais…elle….
    Je ne voulais pas partir sans avoir eue des explications. Mais je ne voulais pas les entendre, qui sait peut être que cela me tuerait. Mais quoi qu’il dise je partirai. Autant partit sans explication je ne me sentais pas la force de le regarder pour le moment.
    Malheureusement c’étais sans compté sur mes sentiments.

    Lorsqu’il rentra sourire aux lèvres, avec son « Bonjours ma chérie » je ne pus m’empêcher de fondre en larmes. Il devait vraiment me prendre pour une conne, il va se taper sa pouffe, ça fait même la une des magasines et il revient tout souriant. Je suis quoi moi ? Un substitut ?

    « Qu’est ce qui ne va pas ? » Il posa la main sur mon dos mais je le repoussai. Je ne voulais plus qu’il me touche avec ses mains qui vont caresser le corps de cette autre. « Orphélia… »
    « Fais pas l’innocent. C’est à la une de tous les magazines. Et t’ose revenir en fleur comme ça ! Tu me prends pour une imbécile ? Va la retrouver si c’est elle qui te fait te sentir bien mais surtout ne me touche plus de tes mains souillées. »
    « De quoi tu parles ? »
    « Moi ? Laisse tomber ! Même maintenant tu ne veux pas l’avouer. »
    « Faut que tu m’explique »
    « Oublie moi tu veux. Parce que je ferai de même! »


    Je me levai et parti en direction de la chambre et il me retint se postant devant moi et attrapant mes épaules.

    « Orphélia ! Tu m’explique ce qu’il ne va pas là ! »
    « Ce qui ne vas pas ? Tu ne sais pas ce qui ne va pas ? Mais va voir ta je ne sais pas quoi là ! Elle te dira elle ce qui ne va pas ! »
    « Qui ça ? »
    « Je ne connais pas son prénom, donc je ne pourrais pas tellement t’éclairer ! »
    « Mais…attend…tu parle des photos en première pages ? »
    « Ha bah la on commence à se comprendre ! »
    « N’importe quoi… »
    Dis-t-il dans un soupir en levant la tête vers le ciel.
    « Oui je confirme, je ne comprends pas comment j’ai pu t’épouser, un con comme toi aussi fidèle qu’un pied. »
    « Quel preuve a tu pour juste penser que je te trompe ? »
    « Bah les photos sont assez explicites ! Je te connais je sais que c’est toi sur les photos et la fille là à coté elle je sais que ce n’est pas moi ! »
    « Et donc obligatoirement je te trompe ! »
    « Bah si tu ne me trompes pas dis le moi ! Ca fait 2 semaines qu’on se voit plus ! 2 semaines que je veux ouvrir cette foutu lettre pour savoir si je suis enceinte ou pas ! 2 semaines qu’on fait rien ensemble ! Même si tu t’occupes mieux ailleurs ça se comprend ! Dans un sens pendant 2 semaines il n'y avait que moi qui étais inquiète et qui me sentait seule… »
    « Non, ce n’est pas ça du tout ! »
    « Mais alors c’est quoi ? »
    « Je suis désolé. »
    « J’en veux pas de tes excuses ! Ca devait arriver ! Voilà ! J’ose même pas m’imaginer depuis combien de temps tu la fréquentes ! »
    « Tu as aussi peu confiance en moi ? »
    « J’avais confiance en toi, et je pense t’avoir assez fait confiance. Et c’est ca qui m’attriste. »
    « Tu regrette de t’être marié ? »
    « Oui ! Exactement ! Je ne comprends pas comment j’ai pu me faire avoir ! »
    « Alors divorçons ! Chacun reprend son chemin et c’est terminé ! »
    « Divorcer …. »
    J’eue un léger frisson qui traversa mon corps lorsque ses mots s’échappa de sa bouche mais mes mots suivi sans trop que je m’en rende compte « Oui faisons ça ! Toi tu va rejoindre ta pute et moi je vais me trouver quelqu’un de mieux que toi ! »

    Je sortis de la maison sans me retourner, à ce moment j’aurai voulu mettre fin à mes jours ! Je n’avais rien à part mon téléphone. Je ne voulais parler à personne car n’importe quel appel que je passerai me demanderait de partir m’excuser auprès de Kibum, mais je ne voulais plus le voir ! C’était la goutte de trop.

    Je parti donc à l’hôtel. Je voulais dormir, pleurer surtout mais dormir aussi. La vie est dure, les rêves sont éphémères, je me le répétais souvent et pourtant je ne me suis pas assez écouté et me suis embarqué dans une histoire qui me détruisait de jours en jours.

    Mais qui pouvait être cette fille ? Je la connaissais ? Pourquoi me tromper avec elle ? Etait-elle mieux que moi ? Et la lettre ? J’avais oublié la lettre ! Et si j’étais enceinte ? Je ne pouvais pas le garder ! Jusqu'à combien de temps peut-t-on avorté ? J’appellerai Miki pour ces détails, le plus important était cette fille !
    Pourquoi Kibum avait-t-il fait ça ? Qu’est ce qui n’allait pas avec moi ? Je jetai un œil un mon corps, elle devait surement être mieux que moi, physiquement du moins.
    Si un homme trompe sa femme c’est qu’il y a quelque chose qui cloche avec elle. Je suis ouverte non ? Pourquoi il n’en a pas parlé ? Pourquoi tout cela devait-il se terminer comme ça ?

    Je me mis en boule sous la couverture. Pleurant jusqu'à en être épuisée. Cette fois ci je ne retournerai pas en France, je me reconstruirais une vie en Corée. Je me trouverai un job et un bon coréen qui m’aimera réellement, enfin s’il existe et je ferai de mon mieux pour qu’il n’ait une once de célébrité.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Sam 18 Juin - 16:57

    « Je te renvois la même chose non mais ! »
    « Avec un homme ? Allez viens on va déjeuner ! »
    Moi je connais un mec qui va bien avec Kibum *____________________* héhé !

    BON DIEU DIVORCER ???!! mais vous êtes pas bien ? vous avez pensé à ma santé mentale !! j'vais pas tenir ! j'veux un Happy end ! TT............................TT pas d'avortement ! Jimi fais gaffe donne pas d'info hein !! me fais pas ça :'(

    Mais Kibum qu'il est con ce mec ! 2semaines PUTAIN et c'est qui cette pute que je lui creve les yeux !
    NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNNNNNNNNNN C'EST TROP HORRIBLE !

    il peut pas s'expliquer ! rahhhhhhhhhhhhhhhhh qu'est ce qu eje vais devenir ><

    Myr t'as interet de mettre une suite me fais pas mourir~♥


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Dim 19 Juin - 16:23

    YOUUUHOU !
    ça faisait trop longtemps !
    ça m'avait manquer !
    Quoique, pour apprendre que
    vous DIVORCIEZ !
    Non mais non ! Myr
    change moi tout ça où c'moi
    qui refait toute l'histoire !
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mar 21 Juin - 8:17

    Ouep si ils divorcent vraiment refais l'histoire co èé XD


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Mar 21 Juin - 15:57

    sans soucis ('x !

    Contenu sponsorisé

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 2:41