Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Partagez
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Lun 20 Déc - 22:47

    Rappel du premier message :

    Chapitre 1

    Entracte

    Nouveau départ ?

    « Déjà debout ? » demanda Xander en sortant de sa chambre encore tout endormi. Il venait de s’adresser à Yuki, qui étrangement ou non, s’était lever avant Xander. Il était si mignon au réveil. Ses cheveux débraillés alliés à ses yeux semi-ouverts : Comment ne pas craquer ?

    Cela faisait déjà quelques mois que les jumelles s’étaient installées chez Kevin, enfin chez Kevin et Xander désormais.
    Xander partit frappé à la porte de Kevin puis reparti tranquillement dans sa chambre.

    Yuki regardait la scène de loin, puis une fois Xander repartit celle-ci se re-concentra sur son programme à la TV, une émission de téléréalité qui mettait en scènes tout pleins de star qu’elle ne connaissait pas à part Lee Seung Gi, mais le seul fait qu’il soit là, lui donnait envie de regarder.

    Une heure après, à peu près, Xander ressortit de sa chambre, tout resplendissant, il prit un paquet de gâteau dans un des placards de la cuisine puis sauta sur le canapé.

    « Tu regardes quoi ? » demanda – t- il en proposant en même des temps des gâteaux.
    « Je ne sais pas, un truc avec Lee Seung Gi. » répondit-t-elle en prenant quelque gateaux.
    « Tu l’aime bien ce Lee Seung Gi ? »
    « Il est trop beau ! Ho mais regarde ce sourire, tu es obligé de craquer ! »
    « Moi aussi j’ai un super sourire ! Regarde ! »
    Il mit en évidence ses belle dent blanche, offrant le plus beau des sourires à Yuki.
    « Oui oui, mais regarde le sien, regarde comment il est beau ! »
    « Mais regarde le mien ! »

    Xander désespérait à montré son sourire. Puis un petit peu colérique, il mit un petit coup à Yuki avec les gâteaux.
    « Hé ! Les gâteaux c’est précieux ! Si tu n’en veux pas laisse-moi le paquet ! » S’écria-t-elle en arrachant le paquet des mains de Xander.
    « Mais j’en veux ! » dit-il en tentant d’attraper le paquet.

    Il attrapa le bras de celle-ci et la fis basculé sur le côté. Avant de s’installer au dessus d’elle.
    Ce n’était pas la première fois qu’il utilisait une technique semblable pour arriver à ses fins.
    Voir Yuki rougir de honte l’amusait car il retrouvait à chaque fois la Yuki qu’il avait rencontré la première fois. Mais cette fois-ci, après avoir obtenu ce qu’il voulait, il ne bouge pas. Il la regarda seulement. Puis il lui sourit.
    « Tu vas bien ? » demanda-t-il.
    Que voulait-t-il que Yuki réponde à ça ? Celle-ci était tellement embarrassée.
    Xander déposa le paquet de gâteaux sur la table, mais sans laisser Yuki s’échapper.
    Il la regarda de nouveau en souriant, ses yeux étaient affectueux. Il continua de la regarder sans bouger.
    « Mais qu’est ce qu’il y a ? Pourquoi me fixes-tu comme ça ? T’est lourd tu sais ! Qu’est ce que tu veux ? »
    « Juste ça. »
    répondit-t-il avant de l’embrasser furtivement.

    Dans la seconde d’après, il se leva et parti vers la chambre de Kevin. Il s’apprêta à frapper, mais celui-ci sortit de la chambre.
    « Ha tu est debout ! Bon je vais réveiller Naoko alors. » Dit-il avec un sourire ne pouvant quitter son visage.
    « Ne fais pas comme la dernière fois » souffla Kevin, trop tard malheureusement, Xander était déjà rentré, et en ressortis tordu de rire. Il avait fait comme la dernière fois !


    (Du côté de Yuki)

    Xander ressortis plier de rire

    « T’est vraiment pas sympa ! Je vais aller la voir ! » Dit calmement Kevin avant de pénétrer tout doucement dans la chambre.

    « Bon je vais faire le petit déjeuner en attendant ! Yuki tu m’aide ? Yuki ? Yuki ? Yuki ? »

    Yuki était toujours allongé sur le canapé tel que Xander l’avait laissé, la bouche encore ouverte. Elle n’y croyait pas et en était encore sous le choc. La sensation des lèvres de Xander sur les siennes…elle n’y croyait pas. Elle tenta de se remémorer tout ce qui s’était passé avant cet acte, mais dès qu’on approchait du moment fatidique où elle voyait Xander approché son visage tout doucement puis un blanc. Plus rien. Son esprit était dans le floue totale.

    « Yuki ? » Xander s’était rapproché. « Yuki ? Ca va ? »
    Elle se pinça violemment le bras, jusqu'à ce que celui-ci deviennent rouge.
    « Mais qu’est ce que tu fais ? Ca ne va pas bien dans ton crâne ! » S’écria Xander en éloignant le bras de la main.
    « Mon dieu ! Non je ne vais pas bien ! »
    « Oui c’est ce que je pense aussi ! »
    « Je rêve éveillé ! Je ne vais pas bien ! Ca va mal finir cette histoire. »
    « Mais quel histoire ? »
    « Ca va vraiment mal finir, je dois aller voir un médecin et vite. »
    « Pourquoi un médecin ? »
    « JE VAIS PAS BIEN XANDER ! JE NE VAIS VRAIMENT PAS BIEN ! »
    Cria-t-elle en attrapant les épaules de celui-ci.
    « Mais pourquoi dis-tu cela tout d’un coup ? »
    « Je fais des rêves éveillé ! »
    « Mais qu’elle rêve ? »
    « J’ai rêvé que….non c’est trop intimidant. »
    « T’inquiète on a vécu assez longtemps ensemble je pense. J’ai vu pire. »
    « Eh bien, j’ai rêvé que tu m’avais embrassé. Là tout à l’heure ! »
    « Quoi ? Ça ? »
    Puis il glissa de nouveau ses lèvres contre celle de Yuki. « Ha si ce n’est que ça, ce n’était pas un rêve ne t’en fais pas tu vas très bien. »
    « Alors c’est toi qui ne va pas bien ! »
    « Non je vais très bien ! Mais je dois préparer le petit déjeuner ! »
    « Non, tu ne vas pas bien ! Tu es fatigué Xander ! »
    « Oui je suis fatigué, mais je vais bien ! Bon si tu ne m’aide pas je vais le faire seule c’est bon. »
    Puis il se releva et partit préparer le petit déj.

    Yuki, de son côté se rallongea sur le canapé et tenta de se remémorer ces deux évènement si rapide qui venait de ce passer. A chaque fois, dès que le moment du baiser apparaissait tout devenait blanc.

    Kevin ressortit de la chambre l’air soulagé.
    « Qu’est ce qui se passe ici ? » demanda Kevin, une légère peur dans la voix.

    Pourquoi ? Xander agressait tout ce qu’il touchait. S’énervant pour un rien. Tandis que Yuki paressait comme morte sur le canapé.

    « Surtout ne me répondez pas je ferai avec ! » dit-il avant de s’installer à l’une des chaises du bar.

    (Du côté de Nao)

    « Debout là dedans ! » cria Xander dans la chambre en allumant la lumière avant de disparaitre.

    « Putain ! » s’écria Nao, celle-ci préférait quand c’était Kevin qui venait la réveiller, car oui un jour sur deux c’était Xander qui venait les réveillé, et il avait toujours une façon bien particulière de les réveiller bien loin de la manière douce et câline de Kevin.

    Elle put entendre Xander rire de sa bêtise derrière la porte.
    « Ton chéri est vraiment pas douée pour réveiller. » dit Nao en s’adressant à sa sœur quel pensait endormi, mais qui n’était même pas là.
    « Rhaaaaaa, elle doit encore s’être levé tôt pour pouvoir profiter du déjeuner made in Xander. »
    Car en effet, celui qui réveillait était aussi celui qui préparait le petit déjeuner le matin.

    « Ca va ? » demanda doucement Kevin en rentrant dans la chambre pensant à éteindre la lumière.
    « Mouais, fatigué. »
    Kevin vint s’asseoir sur le lit de Yuki face à Naoko.
    « Ha, mais il faut que tu te lèves, tu travaille aujourd’hui. »

    Naoko travaillait dans à la NHMedia avec Yuki et Orphélia. Orphélia travaillait au secrétariat, Yuki à la cuisine, et Nao enseignait l’anglais principalement mais lorsqu’elle ne s’occupait pas des cours elle travaillait au marketing de l’agence.

    « Je sais…mais la flemme. »
    Kevin vint s’accroupir à côté du lit ne Nao, « Allez ma Nao, FIGHTING ! » dit-il en souriant, tout en ébouriffant les cheveux de celle-ci puis il sorti.

    Le réveil affichait 6h30. Rien que de voir l’heure, Nao en été fatigué. Avec un peu d’effort, elle se traîna vers la salle de bain. Après une douche elle irait beaucoup mieux !

    ----------------------

    Une fois prête, habillé et coiffée, Nao sorti de la chambre.
    L’ambiance dans la salle principale était tendue.

    « Haaaaaaa Nao tu es prête merci mon dieu ! » s’écria Kevin en se jetant sur celle-ci.
    « Je ne sais pas ce qui s’est passé ici, mais je n’ose pas trop demander. » murmura-t-il avant de l’installer à la table, en face de lui.


    « Yuki ? Ca va ? » Demanda Nao de loin. Aucunes réponses.

    « Ta sœur est bizarre ! » dit Xander en posant violement l’assiette de Nao devant elle, il fit de même pour Kevin. « Moi j’y vais ! Bye ! »
    Xander pris sa veste et sortit.

    « Yuki ? Xander est parti ! » Dit Kevin en direction de Yuki. Qui repris d’un coup ses esprits et partit comme une flèche à la poursuite de Xander. Des explications ! Des explications claires ! Il lui fallait des explications claires !
    Une fois Yuki au loin, ayant disparu derrière la porte d’entrée, Kevin poussa un énorme soupir de soulagement.

    « Eh bien ! C’était si dur que ça de tenir ? » Demanda Nao en riant.
    « Si tu avais été là dès le départ, tu aurais été dans le même état que moi maintenant ! »
    « Je veux bien essayer de te croire. »
    « Essayer ? Il faut que tu me croies ! Y a quelque chose de bizarre qui c’est passé ici ce matin ! »
    « Et tu pense que ce serai quoi ? »
    « Hmm, faudra enquêter ! Je pense à un baiser. »
    « Baiser ? »
    « Oui c’est sur ! Une fille, un gars une situation bizarre, c’est obligé que c’est un baiser ! »
    « Dis l’expert en amitié fille/garçon ! »
    « Oui exactement ! Bon ce n’est pas tout, mais faut se dépêché, sinon on va être en retard ! Allez mange ! »


    Le petit déjeuner était composé d’une omelette et d’un bol de riz, tout ce qui a de plus simple. Mais pourtant quand Kevin gouta l’omelette, un visage de dégout apparu.

    « Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi tu fais cette tête ? » Demanda Nao.

    Il prit un mouchoir et recracha assez discrètement ce qu’il avait dans la bouche. Sans un mot, il se leva, se servit un verre d’eau, rinça sa bouche et recracha le tout.
    Tout ça sous les yeux écarquillé de Nao, elle ne l’avait jamais vu comme ça. Il était pire qu’un homme.
    « Mais ça va pas ? » insista Nao
    « J’avais oublié…. »
    « Quoi ? »
    « Quand Xander est contrariée il cuisine toujours la chose que je déteste le plus. »
    dit-il en reprenant une nouvelle gorgée d’eau avant de la recracher de plus belle.
    « Et c’est quoi cette chose ? »
    « LES TOMATES ! Mince Xander ! Je n’aime pas les tomates et il le sait très bien ! Mais je ne sais pas dès qu’il y a quelque chose qui va pas c’est la première chose qu’il se met à cuisiner. »
    « T’aimes pas les tomates ? »
    « Non, j’aime pas ça ! Avant oui, mais je m’en suis lassé. »
    « Avant oui ? Mais c’est dégueulasse les tomates ! »
    « Bon viens alors, on va aller s’acheter un vrai petit déjeuner ! Parce que cette omelette est envahie de cette chose ignoble. En plus on va être en retard, surtout moi ! »
    « C’est vrai qu’il est déjà 8h30, trainons pas ! »


    ------------------------

    « Ah ouais toi aussi ? Ha c’est trop marrant que tu pense la même chose que moi ! » S’écria Nao dans la voiture à la suite de Kevin qui venait de lui annoncer la millième chose qu’il avait en commun.

    Le trajet parut rapide, ils s’achetèrent quelques viennoiseries et un chocolat rapidement et le temps de les terminer ils étaient déjà arriver à l’agence.

    Un peu triste les deux jeunes gens se saluèrent et chacun partirent en direction de leurs travaux respectifs.

    ------------------------

    « Pause déjeuné ! » s’écria Nao, à peine 12h00 affiché. Elle se hâta d’aller rejoindre Orphélia qui se trouvait dans le bureau juste en face.

    « Tu viens on va manger ? »
    « C’est pas moi qui dirait non ! Mon ventre appelle à l’aide depuis tout à l’heure ! »


    Les deux jeunes filles arrivèrent à la cantine de l’agence.

    « Toujours les 2 premières ! » s’écria Yuki en riant.
    Orphélia : « J’avais trop faim. »
    Nao : « Et moi donc ! J’ai mangé qu’un pain au chocolat et un croissant ce matin, ça nourrit pas ! »
    Orphélia : « Venez on va manger KFC ! »
    Yuki : « Pourquoi ma bouffe est pas bonne ? »
    Orphélia : « Non ce n’est pas ça, mais KFC quoi ! J’ai envie de KFC ! Tu ne vas pas dire non quand même ? »
    Yuki : « Bah non ! Bien sur que non ! »

    Le KFC se trouvait à deux pas de l’agence, il avait ouvert récemment, autant gouter la qualité.

    Ils commandèrent 2 seaux de poulets, oui il c’était vrai : Elles avaient très faim. Elles s’installèrent dans un coin aux sièges arrondis. Chacun pris son premier gros morceau de poulet puis un téléphone vibra.

    Yuki : « C’est le téléphone de qui ? »
    Nao : « Pas le mien »
    Yuki : « Pas le mien non plus. »

    Puis les deux regardèrent Orphélia qui avait déjà bien entamé son morceau.

    « Orphé ! C’est ton téléphone. » Dit Yuki.
    « Ho, ça rappellera. »
    « Mais c’est Kibum. » dit Nao le téléphone en main

    A ces mots, Orphélia s’essuya rapidement les mains, pris un léger souffle et répondit.
    La conversation se résuma à quelque « Oui », un « On est au KFC avec Nao et Yuki » puis un « D’accord. » puis elle raccrocha.

    « Bah il voulait quoi ? » demanda Yuki.
    Orphélia : « Hein ? Ha il a dit qu’il arrive avec Soohyun, Kevin et Kiseop. »
    Yuki : « Et Xander ? »
    Orphélia : « Je ne sais pas. »
    Nao : « Mais qu’est ce qu’il s’est passé ce matin ? » demanda-t-elle en s’adressant à Yuki.
    Orphélia : « Ce matin ? »
    Nao : « Oui, Kevin a dit qu’il s’était passé quelque chose il en était sur ! »
    Orphélia : « Il s’est passé quoi ? » demanda-t-elle intriguée.
    Yuki : « Hmm, eh bien ce matin…. »
    Orphélia : « QUOI ? QUOI ? »
    Yuki : « Eh bien ce matin…Xander m’a embrassé. »
    Orphélia : « C’est vrai ? Oh c’est trop mignon. »
    Nao : « Rhaaaaaaa Kevin avait raison ! Mais alors pourquoi il était contrarié. »
    Yuki : « Bah je ne sais pas ! J’ai voulu lui demandé ce matin, enfin je voulais surtout savoir pourquoi il a fait ça mais il m’a ignoré. »
    Orphélia : « IGNORE ? »
    Yuki : « Oui et je ne sais pas pourquoi. »
    Nao : « Peut être c’est ta réaction hein ! »
    Yuki : « Bah t’aurai voulu que je réagisse comment ? Imagine Kevin il t’embrasse tout d’un coup et après il fait comme si il s’était rien passé, puis il revient il recommence et après il se fâche. »
    Nao : « Moi, si Kevin m’embrasse, je l’embrasse et je le laisse pas s’en aller ! »

    « C’est vrai ? Faudra que je pense à lui dire ! » Dit Kibum qui venait d’arriver derrière Nao.

    Nao se retourna immédiatement voir si Kevin était là lui aussi.
    Kibum : « Ne t’inquiète pas, Kevin est encore à l’agence, le manager voulait lui parler, il demande à ce qu’on l’attende et Soohyun et Kiseop se commande un truc. » puis il vint s’asseoir auprès d’Orphélia déposant un bisou timide sur sa joue. « Vous parliez de quoi ? Pourquoi Kevin devrait-t-il t’embrasser ? »
    Nao : « Parce que je suis une chic fille ! »
    Yuki : « On parlait de votre mariage ! Ca va faire bientôt un an qu’on attend Kibum ! »
    Kiseop : « Un an que vous attendez quoi ? » demanda celui-ci avec son plateau rempli de tous les desserts que le resto offrait.
    Kibum : « C’est pour toi tout ça ? »
    Kiseop : « Bah oui ! Si t’en veut tu vas t’en payer ! Alors un an que vous attendez quoi ? »
    Nao : « Le mariage à Kibum et Orphé. »
    Kiseop : « Ca fais déjà un an ? »
    Yuki : « Bientôt oui. »
    Orphélia : « Mais moi tant que j’ai une bague venant de Kibum au doigt, le mariage il peut arriver quand il veut. »
    Kibum : « Voila ! Si Orphélia n’est pas presser, je ne suis pas presser ! »
    Nao : « Mais nous on est presser ! »
    Kibum : « Ca attendra ! »

    Soohyun arriva tout souriant, plateau en main, poussant Kiseop pour qu’il lui fasse de la place.

    « Alors ça va tout le monde ? » demanda-t-il heureux comme toujours.
    S’enchaina, une longue conversation sur tout et n’importe quoi. Soohyun tenta de se battre pour ne pas que Kibum croque dans son sandwich mais malheureusement il perdit. Entre-temps Kevin arriva, s’installant discrètement auprès de Nao.

    « Regardent ils sont mignons non ? » murmura Orphélia à l’oreille de Kibum.
    « Qui ? »
    « Bah Nao et Kevin »
    « Je trouve pas. »
    « T’est con. »
    « Mais tu n’es pas mieux.»
    puis il l’embrassa dans le cou laissant à Orphélia un léger frisson. « T’inquiète je les aiderais à devenir un couple si tu veux. »
    « Comment ?...Kibum ce que tu as entendu tu le garde pour toi ! »

    « Mais j’ai rien entendu ! De quoi parles-tu ? » Dis-t-il avec sourire innocent
    « Fais gaffe ! »

    Après une heure de pause à manger et rigoler, le groupe se sépara. Chacun reprenant ses activités.

    Le groupe avait un photoshoot pour une marque de vêtements de sports. Kibum en profita pour parler avec Kevin.
    Kibum : « Hé, Kevin j’ai une question à te poser. »
    « Haha, vas-y pose là »
    « Orphélia voulait savoir ce que tu pensais de Nao. »
    puis il marmonna un « elle va me tuer »
    « Nao ? »
    « Oui »

    Kevin sourit d’un air idiot.
    « Eh bien, je ne pensais pas que tu l’appréciais autant. » s’écria Kibum en rigolant.
    « Mais de quoi tu parles ? Nao est une super amie c’est tout. »
    « Oui, je disais la même chose d’Orphélia avant rappelle toi ! »
    « Oui mais toi t’est du genre à craquer sur la fille dés qu’elle parait sympathique. »
    « Quoi ? Pas du tout ! »
    « Nao est mon amie. »
    « Tu me fais penser au garçons dans les dramas qui tombe amoureux mais de peur de se prendre un râteau, ils disent qu’ils sont juste ami. Bon je vais être l’ami qui va te réveiller ! Si tu l’aime, je te conseille de l’embrasser ! Je suis sur que ca fonctionnera. »
    « Moi ? Je ressemble aux garçons dans les dramas ? Kibum si je me prends une claque je te donne une claque aussi ! »
    « Ca n’arrivera pas crois-moi j’ai mes sources ! Et des sources fiables ! Et puis tu n’oseras pas lever la main sur moi. »
    « Pff. »


    Kibum tapota l’épaule à Kevin « Allez va ! Applique donc mon conseil après on verra. » Puis il parti rejoindre le petit groupe Eli/Soohyun/Dongho qui jouait.


    Le photoshoot se déroula à merveille, beaucoup de photos on était prises, la plupart étaient réussis. Le résultat final sortirai bientôt.

    « Bon je propose qu’on fête tout ça au restaurant ! » proposa le manager fière de son idée.
    « Et qui c’est qui paye ? » demanda Soohyun.
    « Moi ! » s’écria le manager.
    « Hmmm j’ai des doutes » dit Eli.
    « Bon on le fait ce resto ou pas ? » insista le manager.
    « Oui allons-y » répondit Xander tout souriant.
    « Moi j’appelle les filles, enfin j’appelle Orphélia mais je sais qu’elle va appeler les jumelles. » dit Kibum.
    « Je vais quand même appeler Nao. » dit Kevin le téléphone déjà à l’oreille.
    « Et ça se dit pas amoureux. » marmonna Kibum « Et toi Xander ? Tu vas appeler Yuki ? »

    Xander était assis dans un coin, silencieux.
    « Ca fait longtemps que je ne t’ais pas vu dans cet état. » dit Kibum en venant s’installer à côté de celui-ci.
    « Comment ça ? »
    « Silencieux. »
    « Ha…oui. »
    « La dernière fois c’est quand Cal… enfin quand elle est parti. »
    « Oui. »
    « Tu n’avais pas dit que tu l’avais oublié. »
    « Comment j’aurai pu ? Elle n’a jamais vraiment quitté mon esprit. »
    « Mais pourquoi y repensé aujourd’hui ? »
    « Parce que j’ai peur que tout ce répète. »
    « Avec qui ? Yuki ? Tu as embrassé yuki ? »

    Xander soupira approuvant de la tête.
    « Tu as embrassé Yuki ? »
    « Oui ! Mais sa réaction n’as pas été celle que j’attendais. »
    « C’est une fille ! Une fille c’est imprévisible. »
    « Oui, tu as surement raison. »
    « Aucune raison d’être dans cet état ! Et puis si Yuki est comme Orphélia, la réaction qu’elle a eue doit surement être du au choc. Tu n'est pas n’importe qui Xander ! »
    « Pourquoi ? »
    « Tu est un U-KISS ! »

    A ces mots Xander ria. « Tu as raison mais bon, ca frappe la fierté hein. »
    « Oui je veux bien te croire ! Allez viens un resto va te faire du bien. »

    Au final Kibum envoya un simple sms à Orphélia.

    Le resto était connu de toute l’agence, à chaque évènement il partait le fêter là-bas. Il était un peu cacher, sans trop de succès mais avec une nourriture vraiment délicieuse. Les membres aimaient venir y manger quand ils en avaient le temps ou juste quand il voulait voir le gérant mais surtout pendant les grands évènements.

    « BRAVO ! » s’écria le manager en levant sa bière. « Encore un bon travail ! Bravo ! Bravo ! Je suis fière de vous ! » Il but une gorgé puis il commanda le repas avant de s’asseoir.

    Entre temps les jumelles arrivèrent suivi d’Orphélia et Miki.

    Sous les yeux étonnés de tout le monde Yuki partit s’installer à l’opposé de Xander à côté de Miki.

    Miki comprit vite ce qu’il se passait après la grande explication de Nao.

    La soirée se déroula tranquillement, dans une bonne ambiance malgré la légère tension qui se faisait sentir entre Xander et Yuki.


    Kiseop et Soohyun rentrèrent chez eux en premier, ils avaient des « projets » selon leurs dires. Puis ce fut au tour d’Eli qui devait déposer Dongho chez lui. Hongki vint chercher Miki pour son grand plaisir.
    Orphélia dormait dans un coin du restaurant, recouverte de la veste à Kibum. Celui-ci parlait avec le gérant.

    A table ne restait plus que Xander, Kevin, Yuki et Nao.
    « Vous allez tout de même pas vous faire la gueule pendant 30 ans ! » dit Nao.
    « Surtout qu’on vit sous le même toi ! » compléta Kevin

    Xander et Yuki ne se regardait même pas.

    « Bon, je vais rentrer enfin on va rentrer, Orphélia est complément K.O. » dit Kibum pensant qu’il venait d’interrompre la conversation au mauvais moment.

    « Tu pourras me déposer en passant ? » demanda Yuki timidement.
    « Oui bien sur. » Il prit Orphélia sur son dos, salua tout le monde et sortit suivi de Yuki.

    « Bon si tous le monde rentre, nous allons aussi rentrer. » dit Kevin en s’adressant au gérant.
    Sur ce, tout le monde se leva et sortit.

    Arriver devant l’agence Kevin s’écria : « Ha oui c’est vrai ! J’avais oublié je dois récupérer mon gilet dans la salle de danse, Xander tu pars en premier ? »
    Xander répondit d’un signe de main.
    « Nao, tu veux bien rester avec moi ? » demanda Kevin attrapant la main à Nao.

    Nao rougis mais tenta par tout les moyens de le cacher en vain.

    « Xander, on se rejoint à la maison. » cria Kevin à Xander qui était déjà bien loin.

    « L’agence est encore ouverte ? » demanda Nao.
    « Oui, toujours. » puis il emmena la demoiselle à l’intérieur.

    « Je t’attend là. » dit Nao en s’asseyant dans un des fauteuils du hall.
    « Non viens. » Il tendit sa main qui commença à légèrement trembler.
    « Tu trembles. »
    « Ha bon ? C’est parce que tu veux rester assises ici. »
    « Mais si tu te dépêches tu verras que tu n’aura même pas le temps de remarquer que je ne suis pas à coter. »
    « Mais je veux que tu viennes. »
    « Mais ce n’est qu’une écharpe. »


    Ayant marre d’attendre, Kevin pris la main de Nao de force et l’emmena dans la salle de danse qui était dans le noir complet seul la lumière du couloir éclairait la pièce.
    Il la bloqua contre le mur et souffla.
    Le rythme cardiaque de Nao s’accéléra.
    Kevin souffla de nouveau rapprochant la main de Nao près de son cœur. Au premier contact le cœur de Kevin battait la chamade, mais celui-ci se calma petit à petit. Une fois son cœur battant à un rythme normal, Kevin s’empara des lèvres de Nao. Collant celle-ci contre lui. Leurs respiration irrégulière, dut au contact des douces lèvres de monsieur contre les fines de mademoiselle. Les mains de Kevin glissaient dans les cheveux de Nao.
    Nao en avait perdu tout ses moyens. Se laissant porter par l’amour de Kevin.
    Jusqu'à ce que celui-ci éloigne son visage. « Nao ? » celle-ci avait gardé les yeux fermés savourant ce dernier moment qu’elle venait de vivre. « Nao ? » aucune réponse ne vint.
    Kevin se contenta seulement de l’enlacer tendrement, soupirant de joie. « Je pense que je t’aime. » Nao répondit à cette nouvelle en l’enlaçant elle aussi, souriant de bonheur.

    Ensuite Kevin alluma la lumière, parti chercher son écharpe qu’il avait apparemment vraiment oublié et l’enroula autour du cou de Nao « Ca reste entre nous ? » demanda-t-il de son sourire le plus charmeur. Nao ne répondit pas, elle suivit seulement Kevin vers le chemin de la maison.


    Lorsqu’ils rentrèrent, tout était silencieux. Kevin tenait fermement la main de Nao comme si il ne voulait plus s’en séparer.
    « Ca va ? » murmura t il en passant la main dans les cheveux de Naoko.
    « Oui, enfin je crois, je ne suis pas sur » dit elle timidement. « Je vais aller me coucher je crois. » puis elle dirigea vers sa chambre mais Kevin n’avait toujours pas lâché sa main.
    « Viens, tu risque de réveiller ta sœur si tu rentre dans la chambre maintenant. »

    Naoko n’eut pas le temps de répondre, Kevin l’amena dans sa chambre. La tira vers son lit avant de l’allonger. Il déboutonna un à un les boutons de sa chemise laissant apparaitre de divin abdos. Puis il vint auprès de Nao et l’embrassa, frottant ses lèvres sur les moindres parcelles de son corps et glissant timidement sa main sous le t-shirt de Nao. Celle-ci sentait sa respiration se coupé.
    Kevin continua en montant sur le lit, prenant Nao dans ses bras, il enleva habilement t-shirt et soutien-gorge tout en continuant d’embrasser son cou, ses joues, sa bouche. Le cœur de Nao battait à n’en plus tenir qu’elle en laissa échapper quelque gémissement. Sa main descendit doucement vers son pantalon, glissant sa main à l’intérieur, Nao caressa du bout des doigts sa verge qui commençait à se durcir.
    Kevin poussa des petits cris de satisfaction avant de s’emparer complètement de Nao. Montant sur elle et pénétrant avec une grande douceur son amour à l’intérieur d’elle.

    Effectuant des va-et-vient régulier, leurs cœurs s’accéléraient. Nao sentait le souffle de Kevin tout près de son cou, sa respiration trépidante qui rythmait son bassin. Tandis qu’elle s’agrippait à son cou, les cris de Nao devenait de plus en plus fort et de plus en plus intense, Kevin plaça sa main sur la bouche de celle-ci « Tu veux réveiller tout le quartier ? » Nao se tut ce qui fit rire Kevin « Je rigolais. » puis il reprit ses doux va-et-vient laissant aller les cris de plaisir de Nao alliés aux cris de Kevin. Les positions varièrent mais le plaisir lui était toujours là. Ils continuèrent une bonne partie de la nuit. Jusqu’au soulagement qu’il eut après avoir donné ses derniers forces.
    Kevin serrait Nao tout contre lui, déposant des petits bisous dans le cou de celle-ci. « Tu sais quoi ?... Sans Kibum je ne me serai jamais lancé. » murmura Kevin.
    « Kibum ? …Kibum pourquoi Kibum ? …KIBUM ? »
    « Tu m’en veux ? »
    « Noon loin de la ! Mais bon après un acte pareil parler de Kibum c’est ….enfin tu comprends. »
    Kevin s’excusa l’embrassa. Puis les deux s’endormirent enlacés.


    Le lendemain, le nouveau couple formé fut réveillé par un violent claquement de porte.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Alex_Liu
    French Kiss

    Féminin Messages : 2184
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Alex_Liu le Mar 4 Jan - 21:58

    YEAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!! Un in the bed HongKi-Jimi il ne manquais plus qu'eux à non il reste encore Kimi °0°
    par contre moi j'ai faim ! vous me donnez votre bouffe ? °0°
    ♥♥


    ___________________________________
    ♫Without You♫
    The sound of the raindrops hitting on the window of my heart...
    I really miss you

    My Sexy Cat♥️
    Spoiler:
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mer 5 Jan - 13:11

    Putainnnn y'a arnaque sur la marchandise ! c'est quoi ce mini chapitre O:
    bon y'est bien ecrit mais c'est courttttttttttt (j'le dit parce que c'est tellement rare XD)
    Mais J'ai Kiffé !
    Moi aussi j'veuc bien la bouffe t'en qu'a faire XD
    Vivement la suite !!!!!!


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 31

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Mer 5 Jan - 18:36

    MDRRR Ouais vivement ma bed scene mais je peux encore attendre longtemps si Kiseop est amoureux de Myr T_T !
    ya lise aussi qui a pas eu sa bed scène , enfin dongho est jeune quand meme et Lise est pas dans la fic je crois XD
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Mer 5 Jan - 20:26

    Chapitre 10

    Je suis mal !

    Soohyun : « QUOI ? »
    Kiseop : « Je sais, je sais, tu pense que je devrais le dire à Kibum avant qu’il parte. »
    Soohyun : « Kiseop… » Il lui mit un coup sur la tête. « T’est idiot ou quoi ? Regarde ! Tu vois comment il est là ? Tu le connais non ? Tu veux te suicider ou quoi ? »
    Kiseop : « Mais je ne vais pas rester pendant 2 jours sous le même toit qu’Orphélia bon sang ! Je ne vais pas tenir ! »
    Soohyun : « Tu va être obligé ! Tu m’aurais prévenu avant, je me serai arrangé pour qu’on échange, mais là c’est trop tard ! »

    « Hé ! Tes bagages ne peuvent pas s’enregistrer sans toi ! » cria Kibum, provoquant un cri d’hystérie auprès des fans.
    Ce qui m’effraya que j’en lâcha immédiatement sa taille. Mais Kibum replaça gentiment mes bras autour de sa taille. « Ne t’en fais pas. » murmura-t-il.
    Comment ça ne pas s’en faire ? Je sentais le mauvais présage ! J’était une fan avant ! Je sais ce que c’est de penser que son idole s’est trouvé une copine, cette petite jalousie qui se cache dans son cœur ! Je voulais l’embrasser mais ma raison prit le dessus sur mon cœur.

    ~~

    Soohyun : « Kiseop ! S’il te plait ne fais pas un seul faux pas avec Orphélia ! S’il te plait ! Je ne veux pas avoir à faire à un Kibum énervé ! »
    Kiseop : « Hmm, oui d’accord. »
    Soohyun : « Je reviens reste là, je vais faire enregistrer mes bagages. »

    ~~

    « Bon voilà une partie de faite ! » dit Kibum en sortant de la queue. « Tu veux quelque chose à manger ? »
    Je ne me fis pas prier et demanda un brownie. Il me demanda d’aller rejoindre Kiseop en attendant qu’il achete tout ca.

    Kiseop avait l’air complètement chamboulé !

    Orphélia : « Ca va pas ? » Je déposa la main sur son front mais celui-ci me repoussa.
    Kiseop : « Ca va, ca va ne t’inquiète pas…il est où Kibum ? »
    Orphélia : « M’acheter mes péchés mignons. »
    Kiseop : « Ha…d’accord, j’ai cru qu’ils étaient parti sans dire au revoir. »
    Orphélia : « Tu penses vraiment que Kibum t’aurait laissé sans te donner des derniers avertissement ? »

    Je fus heureuse de voir qu’un sourire illuminait de nouveau son visage.

    Orphélia : « T’est prêt ? »
    Kiseop : « Pour ? »
    Orphélia : « Je vais te faire des choses inimaginables ! »
    Kiseop : « Hein…quoi ?.... de quoi ? »

    « Tu ne lui fera rien du tout ! » dit Kibum mon brownie dans une main et un chocolat chaud dans l’autre.
    Orphélia : « Je sais ! Y a qu’à toi que je ferai ça ! »
    Kibum : « J’espère bien ! Tiens ! » Il me donna ma commande et vint s’installer au plus près de moi, me serrant dans ses bras. « Tu va me manquer ! » chuchota-t-il. « Kiseop, fais bien attention à elle hein. »
    Kiseop : « Oui…oui…ne t’inquiète pas. »

    « Mon petit cœur à moi, je vais pas survivre sans toi. » Ses bisous dans le cou me chatouillait, il me serrait et m’embrassait, j’avais du mal à en manger mon brownie.

    « Bon, les tourtereaux il va être temps de vous séparer » annonça Soohyun en arrivant.
    Orphélia : « Déjà ? »
    Soohyun : « Eh oui, l’avion va se déposer là. »
    Orphélia : « Je comprend pas pourquoi vous dormez pas en Corée ce soir. »
    Soohyun : « Ha tu ne vas pas commencer à te plaindre ok ! »
    Kibum : « Viens ma douce. »

    Il attrapa ma main et m’emmena dans un coin de l’aéroport, j’eus juste le temps de laisser mon brownie et mon chocolat à Kiseop lui demandant d’en prendre soin en mon absence.
    Kibum m’emmena dans un coin cachés, il vérifia que personne ne suivait et me souris.
    Il glissa sa main sous mon pull et m’embrassa. Il caressa tout la partie haute de mon corps.
    « Je ne vais pas dormir ce soir je le sens. » me dit-il entre deux baisers.
    Je saisis son visage, et regarda dans le fond de ses yeux amoureux. « Je t’attendrai, deux jours ce n’est pas la mort hein. »
    « Parfois je me demande si tu m’aimes vraiment. » me répondit-il avant d’embrasser mon front, mes joues, ma bouche, mon cou. J’enlaçais son cou et sans m’en rendre compte mes larmes coulaient de nouveau.
    Kibum me serra plus fort contre lui « Allez pleure pas, ce n’est que 2 jours, ce n’est pas la mort. »
    « Pique pas mes répliques ! »
    « Je ne pourrais pas te le dire après donc je te le dis maintenant, je t’aime. »
    Il m’embrassa pour la dernière fois et on reparti rejoindre Kiseop et Soohyun.

    Soohyun : « C’est bon vous vous êtes dis au revoir dignement. »
    Kibum : « Allons-y ! »
    Soohyun : « Ce n’est pas moi que tu dois blamer hein, je suis de ton côté. »
    Kibum : « Kiseop fais attention hein, c’est ma vie que tu va protéger là ! Mon cœur on s’appelle ce soir d’accord ? »

    J’avais de la peine à le laisser partir, il me fit un de ses baisers à distance que l’on souffle, c’est chose trop romantique dont habituellement je me moquais mais que là je ne pouvais que retenir mes larmes. Je lui cria un « Je t’aime aussi » que j’espérais qu’il ait entendu derrière tout ces cris de fans.

    Au bout de 3 min après je ne le voyais plus. Kiseop passa son bras autour de mes épaules. « Ca va aller, dans 2 jours tu le reverra. Je vais te changer les idées d’accord ? Tiens dans un premier temps finit ton brownie, Soohyun a but ton chocolat. »
    « Mais tu devais en prendre soin ! »
    « Désolé. »
    « J’espère que tu prendra pas soin de moi comme t’as pris soin de ma boisson. »
    « Mais c’est pas pareil. »
    « Ca c’est toi qui le dit ! Mais pour moi si t’est pas capable de t’occuper d’une boisson je doute que tu soit capable de me protéger. »
    « Je suis la pour pas que tu te sente seul c’est tout. »
    « Ha mais ca tu le fait très bien ! Chapeau bas ! »


    C’est parti pour deux jours et demi avec Kiseop ! Après demain soir je retrouverais mon Kibum en attendant FIGHTING !

    Je partis d’abord vois Yuki/Xander qui nous avaient invité à manger, puis Nao/Kevin le soutiens moral comme ils se prénommaient, j’avais bien rigolé, ensuite Kiseop et moi nous rentrâmes chez moi.

    « Je reviens je vais te préparer ta chambre. » dis-je une fois rentrée.
    « Besoin d’aide ? »
    « Non c’est bon fait comme chez toi. »


    Kiseop ne savait pas trop quoi faire, il s’affala donc sur le canapé et regarda la TV. J’entendais de loin ce qu’il regardait mais n’arrivais pas trop à percevoir ce que c’était.
    J’essaya de me dépêcher pour ne pas le laisser seul à s’ennuyer.

    « Les dessins animés ? » dis-je en revenant dans le salon. Car oui ce que je n’arrivais pas à percevoir de loin était des dessins animés.
    « Oui, ça me tient éveillé. »
    « Ta chambre est prête si tu veux aller dormir. »
    « Merci, mais c’est bon pour le moment ça va. »
    « Que veux tu faire ? »
    « Je ne sais pas, tu as quoi à me proposer ? »
    « La maintenant ? On pourrait jouer à la console. »
    « Va pour la console. »


    On commença par joué à Wii Sports, il était très fort dans tout les sports d’équipes mais lorsque l’on tenta la Boxe, j’avoue que je l’ai écraser comme une mouche. Selon lui je gagnais parce que au plus profond de moi je suis une femme violente.
    Il avait surement raison mais qu’est ce que ça défoulait, ensuite nous jouâmes à mon jeu favoris TEKKEN , il ne le savait pas avant que ce jeu était mon favoris ce ne fit qu’après maintes une défaite qu’il compris que j’étais une accro de ce jeux et il confirma le fait que j’étais une femme violente. Ce n’était qu’un jeu video !

    « Bon je pense que je vais aller me doucher et me mettre en pyjama, je commence à fatiguer après l’appel de Kibum j’irai dormir donc mieux vaut que je me prépare. »
    « Je vais aller faire de même je crois, comme ça c’est fait. »


    ~~

    Je regarda ma garde robe, cherchant un pyjama qui ne mettrait pas Kibum en colère. Malheureusement mes seuls pyjamas « potables » était dans le linge sale. Je n’allais tout de même pas me pointer devant Kiseop avec une mini nuisette, faut pas rêver !
    Sans qu’il soit là, je remercia Kibum et piocha dans ses vêtements,

    Lorsque je retourna au salon, Kiseop était assis en tailleur sur le canapé, pensif. Il était tout chou, dans son pyjama improvisé, T-shirt usagé et vieux jogging. Il avait encore sa serviette autour du cou car ses cheveux gouttaient.

    « Ca va ? » demandai-je enthousiaste en m’installant à côté de lui.
    « Hein…oui…oui…Et…et ta douche comment c’était ? »
    « Ca m’as reboosté un peu, mais je pense juste assez pour avoir Kibum au téléphone et toi ? »
    « Comme tu peux le voir ça a été du rapides ! »
    « Et pourquoi tu ne sèches pas tes cheveux ? Tu vas tomber malade si tu continue. »
    « Je les laisses sécher à l’air. »


    Je pris la serviette et lui mit sur la tête « Les serviettes servent aussi à sécher ! »
    « Je sais, je ne suis pas stupide ! »
    « Seches les avant de tomber malade. Tu veux que je te le fasse ? Tu sera une poupée géante après ! »
    « Tu n’aurais pas ajoutée le mot poupée après j’aurais accepté. »
    « Allez quoi ? En attendant que Kibum appelle, s’il te plait. S’il te plait. »
    « Non. »
    « Allez ! S’il te plait ! Sinon je te mets dehors en pyjama ! »
    « Et tu resterai seul dans cette maison la nuit. »
    « Heu…je vivrais avec ! »
    « Ne fais pas des choses qui te sont impossibles ! »
    « Tu préfère faire une manucure ? »
    « Hein ? Non ! »
    « Rha mais je m’ennuie là ! »
    « Parlons ! »
    « De quoi ? »
    « De toi ! »
    « Et de toi ! »
    « D’abord toi ! »
    « Ok. »


    On aurait dit que Kiseop avait préparer son questionnaire à l’avance, mais c’était amusant de répondre à ses questions, j’en apprenais de plus en plus sur lui, et je pouvais dire avec certitude que quoiqu’il arrive il était chou et il le sera encore pendant longtemps.
    On vira ensuite à l’action vérité, trop tordant, la pire chose que j’ai faite je crois c’était d’imiter une poule dans toute la maison, mais ce n’était pas mieux que de manger du piment brut. Sa tête en était devenue toute rouge. C’était à pleuré de rire.

    Mais la fatigue commençait à se faire sentir, je multipliais les bâillements commençant même à somnolé quand enfin mon portable daigna sonner. C’était mon Kibum, un sourire apparu bêtement sur mon visage, Kiseop avait du le remarquer et me souhaita une bonne nuit.
    J’avais l’impression de me servir de lui, et je n’aimais pas trop cette sensation.

    « Demain, tu pourra dormir chez toi si tu le souhaite, je pense que je m’en sortirai. »
    « J’ai promis de rester avec toi, jusqu’au retour de Kibum je ne vais pas rompre une promesse avec my brother. »
    « Ha d’accord, alors bonne nuit, dors bien. »

    Entre temps Kibum venait de rappeler pour la 3e fois.
    Orphélia : « Allo ? »
    Kibum : « Que faisais-tu depuis tout à l’heure. »
    Orphélia : « Hmmm, je me rhabillais tu sais Kiseop est vraiment un bon coup ! Les autres filles devraient être au courant ! »
    Kibum : « Orphélia ! Si c’est pour me dire des choses comme ca je préfère raccrocher. »
    Orphélia : « Non, non, depuis tout à l’heure j’attend cet appel ! »
    Kibum : « Ha je préfère ça ! Et puis je n'aurais pas pu raccrocher de toute manière. Et je ne veux rien entendre de ce qu’il se passe avec Kiseop ! Juste reste moi fidèle au moins jusqu'à mon retour. »
    Orphélia : « Qu’est ce que tu me racontes ? Tu sais bien que je te serai éternellement fidèle. »
    Kibum : « Tu me manques. »
    Orphélia : « Attend 2 min. »
    Kibum : « Merci ! »

    Je me glissa sous la couette, pour pouvoir m’endormir juste après son appel.

    Orphélia : « C’est bon ! »
    Kibum : « Qu’est ce que t’as fait ? Tu vas bien ? »
    Orphélia : « Je me suis juste mis sous la couette, je suis un peu fatigué mais je vais très bien. Et vous ? »
    Kibum : « Soohyun dors. Sous la couette hein, et tu porte quoi ? »
    Orphélia : « On ne fait pas téléphones roses ici ! Je porte un de tes T-shirt avec un de tes joggings. »
    Kibum : « En résumé tu t’est encore servi dans mon armoire ! »
    Orphélia : « C’est pour ne pas attirer Kiseop dans mon lit et aussi pour avoir ton odeur, enfin un semblant de ton odeur. Tu m’en veux ? »
    Kibum : « Non, pas ce soir en tout cas. »

    La conversation continua sous se même ton, j’appris que lui aussi était sous la couette mais qu’il n’arrivait pas à trouver le sommeil, j’appris aussi que demain son emploi du temps serait très charges et qu’il ne m’appellerait que lorsqu’il aura un vrai temps libre. Un « Je t’aime » fut échangé, puis un vague annonce de ce que je ferais demain.
    J’entendais sa voix, son rire, ses bisous à l’appareil, tout cela me berçais doucement et tendrement que je m’endormis à moitié au bout du fil.

    Kibum ne raccrocha pas immédiatement, je l’entendais soufflés des mots doux auxquels je répondais par de léger marmonnement puis ce fus un sommeil profond qui m’emmena jusqu’au petit matin.


    Le lendemain, en me réveillant, la première chose que je fit c’est allé me préparer, Kiseop ne m’avais jamais vu dans mes mauvais jours ce n’est pas aujourd’hui que ca commencerait !
    Donc ce ne fut qu’une fois douché, coiffé, maquillé que je me présenta à Kiseop.
    Lui n’avait pas fait le même effort que moi, il était encore en pyjama mangeant son bol de céréales.

    « Bien dormi ? » demandai-je souriante comme jamais, montrant mes dents fraichement brossé.
    « Oui, confortablement. » dit-il sans même lever sa tête des jeux de la boite de céréales.
    « Tss. Je vois que tu n’est pas du matin ! »
    « Si, mais que veux tu que je te dise. C’est le matin. »
    « Pff. »
    Je pris mon bol, mon lait et arracha le paquet de céréales à Kiseop qui regardait déjà ailleurs.
    Il parti prendre sa douche pendant que je faisais la vaisselle enfin…que je rangeais la vaisselle sale dans le lave-vaisselle. Avant de m’installer devant mon ordi.

    « Tu ne vas pas travailler ? » me demanda monsieur sortant fraichement de ma chambre.
    « Je ne travaille pas aujourd’hui. »
    « Tu est sur ? »
    « Oui ! J’ai promis de pas faire de bêtises en l’absence de Kibum, promis je ne te ment pas. »
    « Bon alors viens avec moi ! »
    « Où ca ? »
    « Bah à l’agence ! Même si tu ne travaille pas, tu va rester avec nous ! »
    « Tss. La flemme là. »
    « Prepare toi ! »
    « Kiseop qui me donne des ordres ça fait bizarres. »
    « C’est vrai ? N’empeche que tu dois te préparer ! Je trouverais bien quelqu’un qui te fera bouger d’ici. »
    « Bah vas y essaye toujours ! »


    Il ria, avait-il déjà prévu quelque chose ?

    « C’est ta dernière chance ! »
    « Je suis bien là ! Vas y va faire ton boulot ! »
    « D’accord à ce soir alors. »
    « A ce soir. »


    Oui, Kiseop avait tout prévu ! Ou il savait tout ! Au bout de quelque heures on sonna à la porte. C’était les filles.

    Nao : « Alala Orphé qu’est ce que tu nous fait là ? » dit elle une fois la porte ouverte.
    Orphélia : « Quoi ? »
    Yuki : « Tu ne vas tout de même pas rester à la maison aujourd’hui ! »
    Miki : « Surtout qu’aujourd’hui on a prévu une journée entre filles ! T’est obligé de venir ! »
    Je salua timidement Kimmie derrière, je ne m’attendais pas à ce qu’on vienne me chercher jusqu'à chez moi.

    « Allez viens ! » dit Nao en me sortant de la maison tandis que Miki et Yuki prenaient mon manteau et mes clés.

    Le programme d’aujourd’hui serait : Shopping, Ciné, Karaoké, sans oublier tout les petites choses à grignoter qui se trouveraient sur notre chemin.
    Cela avait été une bonne partie de rigolade. Surtout lorsque les jumelles s’amusèrent à taquiner un coréen qui les draguaient avant de finalement terminés par un beau rateau, c’était un moment mémorable !
    Je goûta aussi pour la première fois le Daifuku, ce qui au départ je redoutais est finalement délicieux.

    Il commençait à se faire tard, petit à petit tout le monde rentrait. Miki fut la dernière à rester avec moi.
    Miki : « Tu va faire quoi maintenant ? »
    Orphélia : « Je vais appeler Kiseop pour savoir si il est rentré. »
    Miki : « Et ça se passe bien chez vous ? »
    Orphélia : « Super, c’est drôle de le taquiner. »
    Miki : « Mais tu sais la prochaine fois, si tu te sens seul chez toi viens chez moi, au lieu de laisser partir un Kibum inquiet. »
    Orphélia : « Mais tu est en couple, on ne voulait pas s’incruster comme ça. »
    Miki : « Nous on le fait bien sans prévenir donc tu peux venir sans soucis ! »
    Orphélia : « Merci. »
    Miki : « Bon, je ne vais pas tarder non plus, Hongki va bientôt rentrer j’aimerai l’accueillir quand il rentrera, ça va allez ? »
    Orphélia : « Oui ne t’en fais pas. Vas-y. »

    J’appela Kiseop qui me dit qu’il était encore à la salle de danse. Je ne voulais pas rentrer seul donc je le prévins que j’arrivais. Il approuva puis raccrocha.

    ~~
    Lorsque j’arriva à l’agence, je fus surprise de voir Eli et…Hye Sue en train de discuter et rire ensemble. Eli regarda en ma direction, me salua, dit au revoir à Hye Sue et parti.

    « Haa raconte moi tout ! » m’écriais-je après Eli loin de mon champs de vision.
    « Il m’as inviter à déjeuner ! Enfin à manger ! Je ne sais pas, il était là à l’accueil il avait l’air de s’ennuyer je lui ai proposé de rentrer mais il a dit que c’était une bonne occasion pour discuter, et la s’en suivit une longue conversation pour apprendre à se connaître et après il me demanda ça ! Manger avec moi ! Eli veut manger avec moi ! Alala je suis aux anges ! »
    « Tu m’étonnes ! »
    « Et toi ? Kibum ne te manque pas trop ? »
    « A ton avis ? Je meurt sans lui là ! »
    « Ho ca va, t’as Kiseop pour te garder hein. »
    « Kiseop c’est pas Kibum ! »
    « Oui c’est vrai ! Mais bon c’est déjà ca ! »
    « Oui si tu le dit ! Bon je vais aller rejoindre mon garde du corps. »
    « A demain Orphélia. »
    « Bye Hye Sue. »



    On pouvait entendre de loin la musique qui résonnait. Leurs nouvelles chansons étaient vraiment géniales comme toutes les autres, avec une chorégraphie sublime. C’était cette chorégraphie que Kiseop révisait.

    Quand je rentra, je vis son sourire accueillant dans le miroir, et parti m’asseoir discrètement.

    Kiseop sérieux, c’était vraiment troublant, sa beauté ressortait comme une claque. Son visage comptait les pas, dès qu’il se trompaient il recommençait du début. Il continua , continua jusqu'à atteindre le point de l’épuisement.

    « Pas trop fatigué ? » demandai-je une fois la musique coupé
    « Non, jamais ! » me repondit-il légèrement essouflé
    « Mais oui, donc tu est prêt pour m’apprendre un bout de cette choré n’est ce pas ? »
    « Quand tu veux ! »


    Je me leva donc et pris la posture que Kibum à avant le départ de la chanson, ce qui fit rire Kiseop.
    « Vas-y apprends moi ! » dis-je fière de moi.

    Sans qu’on s’en rende compte la chorégraphie était vachement compliqué, j’abandonna vite l’idée de l’apprendre pour le moment, j’opta plutôt pour les girlsband et leurs chorégraphie cutes.
    « Gee » « Oh » « Bad Girl Good Girl » et beaucoup de chorégraphie des 4minutes et T-ara.
    Kiseop à côté faisait la même chose mais en plus comiques, que je n’était pas trop concentré sur ce que je faisais. Ensuite on s’amusa à chanter toute les chansons de groupes mixtes avant de terminer avec un grand final de « My ear’s Candy », j’adorais cette chanson en particulier car la vidéo de Kibum qui parodiait cette chanson avec Dongho était hilarante et qu’elle avait commencé à faire penché mon cœur vers Kibum.

    J’avais appris la chorégraphie par cœur et Kiseop la connaissait aussi apparemment. Et c’était parti pour un live de « My Ear’s Candy » version Orphélia/Kiseop.
    Je n’arrivais pas à garder mon sérieux, chaque fois que je me rapprochais du corps de Kiseop ressentir la chaleur qu’il dégageait me troublait. Plus les fois ont devait se rapproché arrivé plus le corps de Kiseop était proche de moi, que je put même sentir sa respiration dans mon cou. Mon cœur commençait à battre plus vite. Pourquoi ?

    « Je suis fatigué. » dis-je à la fin de la chanson avant de me diriger vers le canapé.
    « Une dernière danse, juste une et après on rentre. »
    « Sur quoi veux-tu danser encore ? On à tout fait. »
    « Haha non, on n’as pas fait celle là. »
    « Laquelle ? »
    « Un Tango ! »
    « Quoi ? »
    « Allez danse un tango avec moi. »
    « Je ne sais pas danser le « Tango ». »
    « Tu n’as jamais vu les 2PM, le faire ? »
    « Les 2PM danse du Tango ? »
    « Oui, attend. »
    Il partit prendre son téléphone et mis une de leurs vidéo. La seule réaction fut : « NON ! »
    « Mais pourquoi ? »
    « Ca plairait pas à Kibum tout ça. »
    « C’est qu’une danse allez juste ça et après c’est bon. Et puis imagine toi dans un tango avec Kibum. »
    « Pourquoi danserai-je un tango avec Kibum ? »
    « Pour le charmer, pour lui montrer tes atouts, j’en sais rien mais ça plairait à Kibum en tout cas ! »

    C’est vrai que si je dansais un tango avec Kibum il y avait de grandes chances pour qu’on finisse au lit après, mais allez trouvez la raison de danser un tango avec lui.
    « Allez s’il te plait, j’aime tellement cette danse. »
    « Tu m’étonne que tu l’aime, quel homme n’aimerais pas cette danse ? »
    « S’il te plait. »
    « J’était comme ça hier ? »
    « Oui ! Et même pire ! Alors tu devrais t’excuser en acceptant. »
    « Allons-y ! De toute façon à cette heure ci je ne pourrais pas rentrer seul. »


    Kiseop m’appris quelque phase, me demandant d’être toujours tout près car le tango apparemment est une danse qui se dansé très serré. Je me sentais mal à l’aise mais à force d’essayer ce fut plus simple. Kiseop rentra parfaitement dans son rôle de dragueur. C’était amusant de le repousser puis de revenir, et gigoter les jambes dans tous les sens aussi c’était drôle. Finalement j’aimais le tango. Ce serait une bonne chose que tout le groupe danse du tango, ça leurs donnerai un charme fou.
    On tenta un beau final de tango. La musique commence, une pirouette j’arrive dans ses bras, je monte mon genoux jusqu'à sa taille, sa main passe le long de ma cuisse, je virevolte sur son côté gauche il me rattrape par le bras, je m’écroule, il me traine, je me relève, il me colle contre lui, puis nous avançons bras tendus en avant comme dans les films, je tourne sur moi –même, il me rattrape par la taille, son autre main survole mon corps, il me relève je suis désormais face à lui, yeux dans les yeux et…le téléphone sonna.

    C’était celui de Kiseop. C’était Soohyun. Kiseop me regarda, s’excusa puis sorti de la pièce.
    De mon côté j’espérais que Kibum m’appelle aussi, et par grand miracle ou pas, il m’appela.

    « Comment ça va ? » demandai-je d’une voix mielleuse.
    « Mal ! »
    « Pourquoi ? »
    « Orphélia tu me manque. J’ai passé une journée infernale aujourd’hui, un manque totale d’organisation ! On a dut nous presser toute la journée ! On est même arrivé en retard pour un photoshoot, je suis fatigué, je veux des calins, tes calins. Tes lèvres me manques.»
    « Oh ma pomme arrete, je vais me mettre à pleurer. Fighting ! Plus qu’une nuit et c’est bon. »
    « Je sais, mais c’est ce soir que je vais mal. C’est maintenant que je te veux. »
    « Tu veux que je prenne le premier avion pour Tokyo ? »
    « Non, t’est folle ! Pas en pleine nuit ! Je te l’interdis formellement ! »
    « Je n’allais pas le faire, je suis bien trop fatigué en plus. »
    « Tu as fais quoi aujourd’hui ? »
    « Une sortie entre filles ! Et j’ai appris à danser le tango avec Kiseop. »
    « Un tango ?! »
    « Oui, j’adore. »
    « Hmm, un tango avec Kiseop, d’accord. »
    « Tu est jaloux ? Oh mais j’ai juste dansé ne t’en fais pas, j’en danserai un avec toi aussi, un tango torride. »
    « Non je ne suis pas jaloux mais je veux bien de ce tango. Et là tu est où ? »
    « A la salle de répétions. »
    « Et vous rentrez quand ? »
    « Surement après que Kiseop ait fini sa conversation. »
    « Envoi moi un sms quand tu sera dans ton lit d’accord, je te rappellerai »
    « Mais tu dois dormir. »
    « Je n’y arriverai pas sans toi ! Combien de fois je vais devoir te le répéter ? »
    « Jusqu'à ce que j’y crois ! »
    « Pff. Je t’aime ma chérie. »
    « Moi aussi je t’aime. »


    Puis il raccrocha, j’étais heureuse, je partis voir Kiseop, contrairement à moi il était légèrement énervé, qu’avait fait Soohyun pour qu’il s’énerve. « Je te dis qu’il n’y aura rien ! Donc c’est bon ! » dit-il violement avant de raccrocher.
    Il était à la limite de lancer son téléphone contre le mur lorsqu’il me vit, il sourit seulement et m’annonça qu’on rentrait.
    En un clin d’œil son humeur avait changer ca pouvait faire peur.

    « Dis…pourquoi étais-tu énerver ? »
    Il me regarda, ria « Pour des broutilles, Soohyun qui voulait savoir si je lui avait laissé du gâteau et il ne me croyait pas quand je lui disait que j’avais tout mangé, c’est tout. »
    « Tu m’as pris pour une fille de 5 ans ? Non mais dis moi, parce que ton excuse la….elle est nulle ! »
    « Tu n’est peut être pas une fillette de 5 ans mais tu es toute aussi curieuse qu’elle ! »
    « Tss, C’est bon ne dis rien ! »


    Bien sur que non Kiseop ne s’était pas énerver pour un gateau, il s’énerva contre Soohyun car Soohyun venait de toucher un point sensible, car oui Kiseop s’apprêtait à craquer, briser ses promesses sans s’en rendre compte. Si Soohyun n’avait pas appelé, il aurait sûrement déjà pris la gifle du siècle.

    -----------

    (la conversation téléphonique entre Soohyun et Kiseop)

    Soohyun : « Ca va ? »
    Kiseop : « Ho…Soohyun…Oui ça va. »
    Soohyun : « Kiseop tu n’as rien fait n’est ce pas ? »
    Kiseop : « Bah oui…rien…j’ai promis. »
    Soohyun : « Kiseop fait attention. Orphélia c’est pas n’importe qui ! »
    Kiseop : « Oui je sais. »
    Soohyun : « Ne fais pas d’erreur ! Tu pourrais vite le regretter. »
    Kiseop : « Je n’ais rien fais Soohyun. »
    Soohyun : « Il ne te reste plus que cette soirée à tenir et c’est bon, demain on est revenu. »
    Kiseop : « Je ne vais rien faire ! Je sais me contrôler ! »
    Soohyun : « Oui mais il y a la parole et les actes ! »
    Kiseop : « Je te dis qu’il n’y aura rien ! Donc c’est bon ! »

    -----------------------

    « Il ne se passera rien ! Il ne se passera rien ! » se répétait Kiseop, il jeta un regard en ma direction mais je commençais à m’endormir.

    On arriva à la maison, il ouvrit la portière et voulu me porter jusqu'à ma chambre. Je me réveilla brusquement, lui disant que ça irai, j’avais un sms à envoyer !

    J’avais faim ! Vraiment faim ! Je me dépécha de rentrer voir ce qu’il y avait dans le frigo.

    « Tu veux manger ? » demandai-je à Kiseop qui venait rentrer après moi.
    « Tu propose quoi ? »
    « Des œufs ! C’est rapide et ca nourris bien. »
    « D’accord va pour des œufs. »
    « Tu m’aide ? »
    « Tu as besoin de mon aide ? »
    « Si tu veux m’aider je te trouverai des choses à faire. »
    « Hmm, je suis là si y a besoin. »
    dit il en s’installant à l’une des chaises du bar.

    « Je veux bien que tu épluches et coupe les oignons. »
    « C’est nécessaire ? »
    « Tu as dis que tu m’aiderai non. »


    Il soupira et s’exécuta.

    « HA P*TAIN ! » cria-je fonçant mettre mon doigt sous l’eau froide, tout en pensant à Kibum et à ce jour où je m’étais brulé moins bêtement qu’aujourd’hui. Car oui je m’étais brulé comme une débutante touchant la poêle qui commençait à chauffer.
    « Qu’est ce qui se passe ? qu’est ce qui se passe ? qu’est ce que tu t’est fait ? » dit Kiseop accourant derrière moi.
    « Rien, je me suis juste légèrement brulé, ça va. »
    « T’est sur ? »
    Il pris ma main et scruta la où j’avais indiqué que je m’étais brulé. Puis soudainement il déposa un petit bisou dessus.
    « Qu’est…ce….que….qu’est ce que tu fais Kiseop ? » En enlevant rapidement ma main des mains de Kiseop
    Il me regarda, longuement. « Qu’est ce…..qu’est ce qu’il y a ? » demandai-je avec l’envie de me cacher la maintenant.
    Dans la fraction de seconde qui suivit je fus comme pétrifié, subitement je sentis les mains de Kiseop sur mes joues et ses lèvres contre les miennes.
    Kiseop…Kiseop…Kiseop venait de m’embrasser.

    OH MON DIEU KISEOP VENAIT DE M’EMBRASSER !


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mer 5 Jan - 20:49

    TSSS...Kiseop :@ ce mec je vais le tuer le TUER nan mais y'est serieux ?
    OMG U.U je suis triste le petit Kibum qui souffre et l'autre il t'embrasse p*tain :'(
    j'veux vite la suite parce que ça peut pas rester comme ça :'(


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 31

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Mer 5 Jan - 21:04

    AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH
    c'est quoi ça !!! NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN
    Pitiééééééééééé Myr !! Je veux pas qu'il se fasse tuer mon homme là ><
    Je le sent mal mon Kiseop pour la suite quoi
    Ce con il t'embrasse, grrrr ! Quel boulet , je veux un tango avec Kiseop moi aussi *o*
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Mer 5 Jan - 21:19

    Chap : 8 : En c'est frai j'adore !!! -Com de Kimi - Pk tu rejette sa sur dongHo !! xD

    Chap : 9 : qu'est ce vosu avez tous contre DongHo D': Hong et Jimi dont vraiment trop mignon ♥

    Chap : 10 : J'aime la partie Dance ! Vous etes trop beau ♥ KiSeop et fou O: !!
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mer 5 Jan - 21:20

    Kiseop cherche la mort :@


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    ☼ Jmilio Lee ☼
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1500
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par ☼ Jmilio Lee ☼ le Jeu 6 Jan - 22:10

    HéHé le chapitre 9 !! C'est al vie *SOort*
    J'aime se chapitre 10 ! Je suis très fière de toi tu écris de mieux en mieux ! xD
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Ven 7 Jan - 23:27

    Chapitre 11

    L’amitié prime.
    « Kiseop non ! » lui dis-je en le repoussant assez loin. « Non ! Non ! Kiseop Non ! »
    « Je….je….pardonne moi. »
    « Kiseop… »
    Je voulais lui demander pourquoi ? Comment ? Mais aucun mot ne sortit de ma bouche à part : « Kibum, il faut que je l’appelle ! »
    « Non ! S’il te plait ! »
    « J’en ai besoin la ! »
    Je parti en direction de ma chambre, pris mon téléphone et envoya un sms à mon cher et tendre.
    Kiseop suivait me répétant, me suppliant de ne rien dire à Kibum. J’avais le cœur renversé. Ce baiser m’avait mis dans tout mes états mais pas comme lorsque j’avais embrassé Kibum pour la première mais plutôt comme si je perdais quelque chose de cher à mon cœur.
    Mon téléphone sonna, Kiseop n’osait rentrer dans la chambre, il frappait juste à la porte, me demandant pardon.

    Kibum : « Tu es déjà au lit ? »
    Orphélia : « J’y suis ! Et toi ? Tu vas mieux ? »
    Kibum : « Oui, j’avais peut être surement besoin de t’entendre. »
    Orphélia : « Arrête ! »
    Kibum : « Alors ? Quoi de nouveau depuis mon dernier appel. »
    Orphélia : « Je suis en manque, je suis manque de toi. Cruellement en manque ! »
    Kibum : « Ho ma chérie, je suis désolé. J’aimerai être près de toi moi aussi. »
    Orphélia : « Ca ira. »
    Il y eut un moment de blanc, et je pus remarquer que Kiseop avait cessé de frappé à ma porte.
    Orphélia : « Kibum…je t’aime tu sais. »
    Kibum : « Qu’est ce que t’as fait encore ? »
    Orphélia : « Tu es sensé dire je t’aime aussi ! Heureusement que Kiseop est là franchement ! »
    Kibum : « Kiseop te dit « je t’aime » ? »
    Orphélia : « Oui, et même qu’aujourd’hui j’ai gouté à ses douces lèvres. »
    Kibum : « Pourquoi tente-tu continuellement de me rendre jaloux ? »
    Orphélia : « Non je te dis la vérité. »
    Kibum : « Et donc que veux tu que je fasse ? Tu veux que je lui règle son compte à Kiseop ? Que je lui enfonce mon poing bien profondèment dans son nez ? »
    Orphélia : « Tu est réagirais comme ça si on m’embrasse ? »
    Kibum : « Tout depend la personne. »
    Orphélia : « Mais si c’est Kiseop ? »
    Kibum : « Je ne le frapperai pas, je lui menerai surement la vie dure jusqu'à ce que ca passe. »
    Orphélia : « T’est trop mignon. »
    Kibum : « Tss. Et toi tu est grave ! »
    Orphélia : « Je sais. Mais on aime comme ça. »
    Kibum : « Oui je t’aime comme ça. Je voudrais tellement te prendre dans mes bras. » J’entendis soudain une chose tombé, mais pas chez moi, au téléphone.
    Orphélia : « Qu’est ce que t’as fait ? »
    Kibum qui s’était mis à chuchoté : « C’est pas moi, c’est Soohyun qui veut je me taise. Au lieu de me viser, il a viser la table de chevet et son téléphone est tombé. »
    Je ne put m’empecher d’exploser de rire.
    Kibum : « Je veux te voir ! Pourquoi t’as pas un Iphone ! »
    Orphélia : « Hein ? »
    Kibum : « Pour la visio, si tu en avait un j’aurai pu te voir ! »
    Orphélia : « Désolé mon chéri tu ne contentera que de ma douce voix » Je me mis a bailler, je n’avais pas manger mais j’étais très fatigué. Je previns Kibum que désormais j’avais fermé les yeux et que je pouvais m’endormir à n’importe quel moment.
    Il fit de même, on joua à un mini-jeu, l’un disait un mot l’autre répondait en disant à quoi ce mot lui faisait penser.
    Au final on s’endormis tout les deux. Comment je l’ai su ? car le matin je fus réveiller par Soohyun et Kibum qui souffla un « Aie ! La facture va être dur ! » puis il raccrocha.

    Je ne voulais pas sortir de ma chambre, je m’y senttais en sécurité, non pas que Kiseop me faisait peur, mais…je…je…je …non enfaite j’avais peur ! Je ne voulais pas croiser son regard, je ne voulais pas le voir, je ne voulais pas avoir à faire à ces excuses et ces explication. Je toucha mes lèvres. Ce qu’il venait de faire…non…pas Kiseop c’est impossible. Je ne pouvais pas y croire. Mon meilleur ami, oui l’amitié fille/garçons c’est toujours complexe malheureusement, soit ca passe soit ca casse ! De mon côté tout s’été brisé !

    Je parti à la douche, tout en repensant à cet évèment survenu la veille. Et tenta de voir les signes, car il y a toujours des signes avant l’acte ! Mais je n’arrivais pas à les voirs.
    Je parti m’habillé et parti guetter si Kiseop était déjà réveillé.
    J’eus vite la réponse.
    Dés que j’ouvris la porte, celui-ci tomba. Il n’avait tout de même pas passé la nuit devant la porte.
    « Oh mon dieu Kiseop ! »
    « Hum…Oh…Orphélia, il faut qu’on parle. »
    « J’ai pas envie d’en parler je vais être en retard ! »

    Je l’enjamba et me précipita vers la porte d’entrée. Il me retint par le bras.
    « Il faut qu’on en parle ! »
    « Non, ce qui c’est passé hier n’est jamais arrivé c’est aussi simple que ça ! Pour ton bien et surtout pour le mien il vaut mieux oublier tout ca ! »

    J’enleva mon bras de sa main et parti en claquant la porte.

    De quoi voulait-t-il parler ? Il n’y avait rien à dire, ce baiser c’est juste…les hormones ! Mieux vaut m’en éloigner en attendant que tout se calme.

    Devais-je le dire au filles ? Hmm…j’y réfléchirais plus tard. Aujourd’hui j’avais 2 réunions d’équipes, je n’osais regardé dans la direction de Kiseop…pourquoi me fixait-il comme ça ?
    A la fin de la réunion il me répéta qu’on devait parler

    « Il n’y a rien dire ! Laisse moi ! »

    ~~

    Je parti déjeuner avec les filles et je ne pus m’empecher de leurs dire ce qu’il s’était passé hier soir.

    Miki : « Non ! Il a pas fait ça ! Il est fou ! »
    Nao : « Non il cherche la mort ça c’est sur. »
    Yuki : « Et tu lui a dis quoi ? Que tu ne pouvais pas ? »
    Orphélia : « Je lui ai rien dit ! J’ose même pas croiser son regard. »
    Miki : « Et Kibum ? »
    Orphélia : « Je lui ai dit sans lui avoir dit. »
    Yuki : « C'est-à-dire ? »
    Orphélia : « Eh bien je l’ai fais passé comme si c’était une blague. Je ne veux pas vraiment lui dire. »
    Nao : « Vaut mieux pas lui dire. J’imagine même pas Kibum sa réaction. Ca pourrait faire peur. »
    Miki : « Mais faut que tu mettes les choses au clair avec Kiseop. »
    Orphélia : « Ou je peux aussi ne rien lui dire du tout. »
    Miki : « Non Orphélia ! Tu met les choses au claires ! »

    C’était facile à dire hein !

    Je m’installa à mon bureau et je tenta de m’imaginer ce que je pouvais lui dire, sans être trop brusque. « Je ne t’aime pas ! » « Ce que tu as fais est vraiment stupide ! Tu cherches la mort ? » « Par respect pour Kibum et aussi pour toi je ne peux accepter tes sentiments. »
    « Oublions tout ca ! Tout ça n’est jamais arrivé. »

    Le téléphone sonna.

    « La direction. »
    « La direction. »
    « Tu te trouve drôle. »
    « Oui. Tu fais quoi ? Tu te prépare pour mon retour. »

    Car oui, comme si on avait lis dans mes pensée, l’appel venait de Kibum.
    « Non, je ne viendrais pas à l’aéroport. »
    « Quoi ? Non je refuse ! T’est obligé de venir me cherché ! Je veux te serrer dans mes bras ! »
    « Je ne me sens pas bien. Je vais finir le boulot tot et je vais rentrer. »
    « Mais Kiseop il a servi à quoi ? »
    « Kiseop…il m’a empecher de me sentir seul. »
    « Pff.Il a même pas pu prendre soin de toi. »
    « Mais il n’y a que toi qui sait prendre soin de moi. »
    « S’il te plait, viens. »
    Sa voix ne me suppliait pas mais j’arrivais à imaginer la peine sur son visage. « Tu me manque, je souffre de ton absence, et tu ne veux même pas venir pour me redonner le sourire. »
    « Mais si ! Arrete de me faire culpabiliser. »
    « Tu te sent coupable ? »
    « Par ta faute oui ! »
    « Donc tu va venir ? N’est ce pas ? 18h !»
    « Oui, c’est bon je viendrais ! »


    J’entendis que l’on tappait à la porte.

    « Bon mon amour, je vais te laisser, mon travail m’appel ! » lui dis-je avec la voix la plus amoureuse du monde.
    « D’accord, ne t’épuise pas trop ! Je t’aime. »
    « Ne t’inquiète pas. Je t’aime aussi. »


    « Entrez. »

    J’aurai du m’attendre à qui ca était, je n’aurai pas du dire « Entrez. ». C’était Kiseop. Il était prêt et quoiqu’il arrive je devais l’écouter ! Il ne me laisserai pas partir apparemment.

    « Je ne veux pas te parler ! » lui dis-je avant de retourner dans mes papiers.
    « Tu n’auras pas besoin de parler ! »
    « Je ne veux pas te voir non plus. Kiseop sort s’il te plait ! »
    « Non ! Je veux te présenter mes excuses. »
    « Accepté laisse moi maintenant. »
    « Non ! Orphélia je t’aime vraiment, je sais que ce baiser était très maladroit mais c’est l’expression de mes sentiments. »
    « Kiseop, te rend tu compte de ce que tu dis ? Je suis désolé, mais je n’éprouve pas les même sentiment que toi à ton égard. »
    « Je le sais, j’aimerai que tu m’aime autant que tu aime Kibum. »
    « Ouiii, Kibum »
    dit-je bêtement, comme à chaque fois que j’entendais son prénom.
    « J’ai entendu que tu n’avais rien dit à Kibum à propos de ça. »
    « Je lui ai dit sans trop lui avoir dit. »
    « C'est-à-dire ? »
    « Rhoo, mais vous êtes pas logique ! Je lui ai dit sous forme de blague. Il a dit que si c’était vrai, il te mènerait la vie dure seulement. »
    « Haa, c’est rassurant. »
    dit-il en riant.
    « Je suis désolé Kiseop, on restera amis ? »
    « Bien sur ! Je t’aime beaucoup trop pour être loin de toi. Même si c’est seulement en amie ça me va. »
    « Mais bon à partir d’aujourd’hui quand Kibum partira je resterai seul à la maison. Et toi, je connais quelqu’un qui t’aime autant que tu m’aime, tu devrais aller vers elle. »
    « Qui ça ? »
    « Kimmie. »
    « D’accord. Hmm je ne pense pas aller vers elle, elle ne m’intéresse pas spécialement. »
    « KISEOP ! »
    « Non, je rigole ! Mais je ne la connais pas trop, laisse moi le temps de la connaitre d’abord ! »
    « Tss. »
    « Orphélia, je suis heureux. »
    dit – il en venant me prendre dans ses bras. Il me fit un bisou sur la joue au passage.
    « On va arreter les bisou pendant un moment tu veux bien ? » répondis-je en riant.
    « D’accord d’accord, laissons le temps d’oublier ce malheureux évènement… »
    « Qui n’est pas arrivé ! »
    « Qui n’est pas arrivé ! »


    ~~

    Après avoir réglès quelque problèmes d’organisation pour les prochains jours, qui soit dit en passant était épuisant. Je partis rejoindre Kiseop pour aller chercher Kibum.

    « Dit t’est jaloux de Kibum ? » demandai-je pour le taquiner.
    « Pas spécialement. Enfin si. Mais rien ne s’est passé ! T’est pas sensé savoir que je t’aime ! »
    « Ha donc t’est jaloux ! »
    « Non, je me dis juste qu’il a eue du bol c’est tout ! »
    « Ha, si tu savais, c’est pas vraiment du bol qu’il a eue c’est hmmm….de la persévérance. »
    « Ha donc si je persévère…. »
    « Non Kiseop ça n’arrivera pas ! »


    Il ria. « Kibum est un frère, je ne lui volerais pas celle qui fait battre son cœur. J’ai trop peur de ce qu’il va faire après. »
    « Ho, t’est mignon. »
    « Tu trouve que avoir peur de Kibum c’est mignon ? »
    « Non, t’as dit que j’était celle qui faisait battre son cœur. »
    « Non je répète juste ce qu’il dit constament ! Et puis je le comprend. J’envie Xander et Kevin parfois. »
    « Et bientôt Eli. Toi aussi tu sera à envier. »
    « Oui, j’espère. »


    On arriva à l’aéroport, on patienta un petit peu, car on était arriver en avances. Il y avait une pièce situé pas loin des portes d’embarquement, où si j’ai bien compris, ils avaient l’habitude de rester si ils arrivaient trop en avance et dont les fans ne connaissait pas l’existence.

    Je continua de discuter avec Kiseop, parlant un peu de Kimmie et son caractère et de films dramas et musiques récentes. Oui, Kiseop ne voulait pas trop s’attarder sur le sujet Kimmie.
    Quelque minutes passèrent avant que j’entende enfin que l’avion en provenance de Tokyo se déposait sur notre beau sol Coréen.

    J’aperçus Kibum de loin, derrière la multitude de fan, il avait ses belle lunette, et sa casquette Ed Hardy noir. Il portait un gilet noir et son jean bleu, saluant de d’une main ses fans qui ne pouvaient cesser de crier et tirant sa valise de l’autre. De mon côté, je commençais à sautiller, Kiseop tentait de me calmer en appuyant sur mes épaules. Je le voyais il était là, pourquoi mettait-t-il autant de temps à arriver ? Il avançait mais il n’était toujours pas là ! Son prénom commençait à taper dans ma tête. Je le voyais s’avancer vers notre pièce mais c’était comme si il était un escargot. La porte s’ouvrit enfin, Soohyun rentra souriant.
    « Ha je savais que t’allais faire cet tête » me dit-il en riant.
    « Il est où Kibum ? »

    Le temps qu’il réponde et la porte s’ouvrit en plus grand. « Je suis là ! » dit-il en ouvrant grand les bras.

    Je couru en sa direction et sauta dans ses bras qui se fermèrent sur moi, me serrant fort contre lui. Il embrassa mon cou puis ma joue et enfin il m’embrassa. « Tu m’as tellement manqué. Je ne suis pas encore prêt à te quitter. » Puis sans me laisser le temps de me répondre il m’embrassa de nouveau, caressant mes cheveux et serrant ma taille.

    Soohyun se racla la gorge. « Ce sont de très belles retrouvailles, mais si on rentrait. »
    Kibum souri à Soohyun comme pour lui dire de se taire, puis il regarda Kiseop avec un air méchant dans les yeux.

    « Qu’est ce que j’ai fais ? » demanda Kiseop inquiet.
    Kibum : « Tu ne sais pas ? Rien et c’est bien ça le problème ! »
    Kiseop : « Hein ? »
    Kibum : « Orphélia m’as dit qu’elle ne se sentait pas bien…qu’est ce que tu lui as fait ? »
    Kiseop : « Hein ?…moi ?…ho non…je suis désolé Kibum, c’était plus fort que moi. Pardonne-moi ! »
    Orphélia : « Mais non je te taquinais je vais bien. »
    Kibum : « T’inquiète je reprends tout en main Seopie, je sais que c’est dure de s’occuper de ce petit cœur. Seul moi est capable de le faire.»
    Orphélia : « Tss »
    Kiseop : « Oui…voilà, je ne lui ai rien fais. »
    Orphélia : « Allez, on y va ? »
    Soohyun : « Let’s go ! »

    ~~

    On parti rejoindre le groupe à l’agence pour partir diner, écoutant les grandes mésaventures des 2 hommes enfin de retours mais au final ce fit un voyage génial, ils souhaitèrent bonne chance à ceux qui partaient le lendemain, Kiseop et Dongho même si ils étaient sur qu’il adorerait. Moi ce que j’avais plutôt hâte c’était d’être seul à la maison avec Kibum.

    Kibum et moi n’arrivions plus à nous quitté, se donnant des bisous discret presque toute les 2-3min. On se taquinait, disant que de toute façon on s’était pas manqué, qu’on pouvait très bien vivre l’un sans l’autre, inutile de dire qu’on ne croyait pas du tout à ce qu’on disait, il suffisaient de nous voir, inséparables !

    Arrivés à la maison, les festivités commençaient pour nous deux. Un t-shirt vola, puis un autre, mon pantalon puis le sien, nous arrivions à la chambre. Les yeux de Kibum brulait d’impatience. Ses mains caressaient mon corps avec douceur, mettant mon corps dans tout ses états. Mais une petite voix intérieur vient me parler.
    « Kibum ? » lui dis entre deux souffle saccadé.
    Il me répondit par un bisou dans le cou. Reprenant ses caresses.
    « Kibum ? Je pense que ce que je vais te dire ne vas pas te plaire. »
    Il s’arreta remontant son visage à ma hauteur. Il était sur moi, posant ses mains de part et d’autres de moi. « Ca ne peut pas attendre ? » me demanda-t-il. Ses yeux étaient remplie de passion. Mais qu’est ce que j’était en train de faire bon sang !
    « Je pense, je ne sais pas. »
    Il sourit, me fit un bisou et repris ses occupations.
    « Kibum ? »
    Je sentis son souffle remontée le long de mon cou pour s’arreter à mon oreille.
    « Kiseop m’as embrassé. »
    Et la ce fut comme un choc, il s’arreta, se leva, récupéra un de ses shorts et sortis de la chambre.

    « Kibum attend. » lui criai-je prenant de quoi me couvrir.

    Il regardait par la fenêtre, je n’arrivas pas trop à savoir son humeur. Je m’approcha timidement et l’enlaça espérant qu’il ne me repousse pas.
    « Parfois je me demande pourquoi tu est si bête ! » dit-il frolant du bout des doigts mes bras.
    « Hééé ! »
    « Mais pourquoi me dis tu ca maintenant ? La comme ca ? »
    « Je ne sais pas, je me suis dit qu’il fallait que je te le dise au plus vite. »
    « Ca fait 5h que je suis rentrée, et tu as attendu qu’ont soit au lit pour me l’annoncer. »
    « Je suis désolé. »

    Il prit ma main et l’embrassa, je déposa un bisou sur son dos nu.
    « Alors comme ça Kiseop t’as embrassé ? »
    « Oui. »
    « Mais tu sais qu’il faut être deux pour embrasser ! »
    « Je l’ai repoussé immédiatement après. »
    « Hmm, hmm. »
    « Mais si ! Je t’assure ! Pourquoi tu ne me crois pas ? »
    « Je te crois. »

    Il se retourna et pris mon visage entre ses mains.
    « Comment Kiseop à pu toucher ces si belles lèvres sans mon autorisation. »
    « Parce que tu lui aurais donné l’autorisation ? »
    « Non ! Ces lèvres m’appartiennent ! Ce corps m’appartient ! Tu est à moi ! »
    « Tu ne vas rien lui faire hein ? »
    « Non, je ne ferai rien. J’espère que tu lui as dit que tu m’apparetenais. »
    « Non. »
    « Non ? Alors j’irais lui refaire le portrait. »
    « Hein ? Non ! »
    « Si ! Sois tu lui dis que tu m’appartient, soit je lui dit à ma manière ! »
    « Je lui ait dit que je n’aimais que toi. »
    « Oui mais moi je veux que tu lui dises exactement mot pour mot : J’appartiens à Kibum ! »
    « Et ton égo ça va ? »
    « Beaucoup mieux que ce que tu pense. »


    Il descendit ses mains jusqu'à mes hanches. « C’est la dernière fois qu’un autre hommes que moi dépose ses lèvres sur les tiennes, mon frères ca passe Kiseop ca passe mais stop là c’est finit, finit finit ! » puis il m’embrassa fougeusement. Ses mains continuèrent de descendres pour se saisir de mes cuisses , désormais il me portait. Enlevant son short puis ma nuisette, il me colla contre le mur. « J’ai dit que je ne devais plus perdre de temps ! Car à chaque fois on est interrompu par des bêtises. » dit il avant d’introduire une partie de lui à l’intérieur de moi. Cette nuit on avait battu le record, le plus long et le plus intense. Du salon à la chambre.
    J’étais heureuse de savoir que je pouvais tout dire à Kibum. Et c’est avec le sourire au lèvres que je m’endormis dans ses bras.

    ~~

    Aujourd’hui j’étais heureuse d’aller travailler, je partis d’abord voir le groupe, et sous les yeux de Kibum je fus fière de dire à Kiseop : « J’appartiens à Kibum ! »
    A ces mots Kibum explosa de rire et moi à la suite. Kiseop ne comprenait ce qui nous fit rire encore plus. Je retourna travailler.

    Kibum : « Orphélia m’as tout dit ! J’espère que t’as aimer ! »
    Kiseop : « Quoi ? »
    Kibum : « Je sais que tu as embrassé MA fiancé. »
    Kiseop : « Je suis désolé Kibum mais.. »
    Kibum : « Ne t’inquiète pas je ne t’en veux pas. Mais si tu recommence…même dans ta tombe je ne te laisserai pas ! »
    Kiseop : « Je sais, Soohyun me l’as dit. »
    Kibum : « Soohyun ? »
    Kiseop : « Oui j’ai dit à Soohyun que j’aimais Orphélia. »
    Kibum : « Soohyun savait ? Et il ne me conseille même pas de t’éloigner d’Orphélia. Et puis évite de me dire en face de moi que tu aimes Orphélia. »
    Kiseop : « Je ne lui ai dit que à l’aéroport et excuse moi je ne le dirais plus. »
    Kibum ria : « Mais ne t’inquiète pas Kiseop, je parait violent mais je ne le suis pas ! Enfin tout dépend, ne recommence pas ! NE RECOMMENCE JAMAIS ! » il tapota l’épaule de Kiseop et continua « Mais Orphélia t’adore, je ne vais pas lui dire de ne plus te fréquenter hein, elle n'y arriverai pas donc je te demande de vraiment te controler ! »
    Kiseop : « Je sais, merci Kibum, j’avais vraiemnt eue peur ! »
    Kibum : « Tss. N’importe quoi ! Bon les autres au boulot ! »

    ~~

    On accompagna Dongho et Kiseop à l’aéroport, la jalousie de Kibum m’amusait. Je serra Dongho dans mes bras pour lui dire au revoir, mais lorsque ce fut au tour de Kiseop, Kibum vint prendre ma place et l’enlaca. « Non ça va ! Tu va pas la toucher pendant longtemps ma fiancée! » dit discrètement Kibum à l’oreille de Kiseop.

    « Hé ! T’as viré de bord ? Arrête de l’enlacer comme ça ! » m’écriai-je en attrapant la taille de mon homme.
    « Ne me dis pas que t’est jalouse ? »
    « Non »
    « Pas avec les hommes Orphélia ! Voyons ! Pas avec les hommes ! »
    « Bah j’en sais rien hein. »
    « Orphélia ! PAS AVEC LES HOMMES ! »
    « Ok, ok, ok c’est bon. Mais tu sais si…. »
    « PAS AVEC LES HOMMES ! »
    « OK ! C’est bon j’arrete. »


    Il me fit un bisou sur la joue. Puis on dit au revoir au petit duo.
    Dans la voiture, Kibum ne démarra pas.
    « Bah on y va ? » demandai-je étonné.
    « Je ne sais pas. Est-ce que je passe ma soirée avec toi ? Ou je passe la soirée avec mes potes pour te donner une leçon. »
    « Hein ? »

    Il me regarda, posa sa main sur ma joue et sourit. « Je la passerai avec toi. Dis moi où tu veux aller. »
    « Je ne sais pas. »
    « Vraiment ? On va passer la soirée tout les deux et tu ne sais pas où aller. »
    « Non. »
    « Tu as faim ? »
    « Toujours. »
    « Bah oui ! J’aurai du m’en douter ! »


    Il démarra, il avait l’air de savoir exactement où il voulait allé, et ça depuis le départ. Je lui demanda où on en allait, mais il était focaliser sur sa route. Il jeta un œil à sa montre et accéléra.

    « Mais on va où ? »

    Il prit ma main et la serra, sans me répondre.
    Puis il se gara.
    « On est ou ? » lui demandai-je.
    « Viens, faut pas qu’on le rate ! » Il fouilla sur lui, et n’avait pas l’air de trouvé ce qu’il voulait. Il sortit de la voiture et parti prendre quelque chose dans le coffre. Puis il vint m’ouvrir la portière.
    « Viens. » Il me fit sortir et me banda les yeux avec un de ses foulards.
    « Mais on va où » dis-je un peu inquiète.
    « Tu n’as pas confiance ? »
    « Si. »

    Il prit un bras et me dirigea, m’avertissant lorsqu’il y avait des marches, mais je trébuchais quand même et je l’entendais rire. Après un bon moment de marche il m’arreta.
    « Enlève tes chaussures. »
    « Pourquoi ? »
    « Orphélia ! Bon sang ! Fais ce que je te dis ! »
    « D’accord d’accord. »
    J’enleva ma paire de talon qui je l’avoue commençait à me faire souffrir. Kibum les pris et continua d’avancer.

    La texture au sol changea, elle était devenu plus douce et plus fine.
    On avança encore un peu, puis Kibum se plaça derrière moi et m’enlaca la taille. « On est arrivé et on est pas en retard. »
    Il détacha le foulard et j’eux un sublime spectacle. Un couché de soleil face à la mer. Le soleil était orangé mais le ciel lui était rose pâle.
    Kibum embrassa ma clavicule « C’est beau n’est ce pas ? Je n’y viens pas souvent mais si j’y viens c’est seulement pour voir ce paysage. Je suis content de te faire partager l’un de mes petit lieu où j’aime me réfugier. »
    « Oh Kibum c’est magnifique ! »

    On s’asseya enlaçé observant le soleil qui se couchait. Je voulais le revoir ce coucher qui paressait irréel, une carte postale.
    « Tu ne bouges pas, j’arrive. » me dit-il en se levant.
    « Hein ? Non tu ne me laisse pas seul ici ! Il fait nuit maintenant ! »
    « Ne t’inquiète pas, je reviens. »

    Je ne dis rien et me mis en boule. Je l’entendis soupirer. Il déposa une main sur mon dos.« Tu as peur ? Pardon, prend ma main je t’emmène avec moi, ne me boude pas s’il te plait. »
    « Non c’est bon vas y ! »
    « Tu me boude ? »
    Il prit ma main de force et m’emmena avec lui. « Ce soir tu n’as pas le droit de me bouder ! »
    Il m’aida à remettre mes chaussures. Il m’amena à une sorte de barack frite made in korea, ce qui me fit un peu rire.
    Kibum m’installa à ma chaise comme si nous étions au restaurant. Il acheta une barquette de frite et un hot dog chacun.
    On se raconta quelque mésaventures amusantes qu’ils nous étaient arrivés quand on était petit. On en avait vécu des choses, on pouvaient même se qualifier de super héros avec toutes les fois où on avait échappé à la mort.
    Plus je passais du temps avec Kibum, moins j’avais envie de le quitter. Lui, il riais, il riais sans s’arreter. Ca en devenait gênant.
    « Qu’est qu’il y a ? » lui demandai-je tout bas.
    Il s’arreta ne cessant de sourire, son doigt vint se déposer sur mon nez. « Du ketchup. » dit-il en riant. « Pendant 2 min tu me faisait penser à rodolphe le renne. »
    « Ha. Ha. Très drole ! »

    Il se leva à moitié, et rapprocha son visage de moi, et m’embrassa. « Je t’aime. »

    On rentra tranquillement à la maison, j’étais un peu fatigué. Donc on parti immédiatement se coucher. Son torse mon oreiller, ses battements de cœur ma berceuse, ses bras ma couverture. Il n’y avait pas plus parfait à mes yeux.

    Le lendemain on fut réveiller, par le téléphone de Kibum, je répondit.
    « Allo ? »
    « C’est pas Kibum la ? »
    « Non, directrice ? »
    « Oui ! Vous deux, venez immédiatement ! »
    « La maintenant ? »
    « Oui ! Et rapidement s’il vous plait ! »


    On se prépara rapidement, mais qu’est ce qu’il se passait, la directrice avait l’air très remonté. Je demanda à Kibum ce qu’il avait fait ?
    « T’aurais pu te retenir de coucher avec la directrice quand même. » lui dis je en riant.
    « Quoi ? Tu m’as pris pour qui ? »

    En arrivant, je croisa Hye Sue dans les couloirs qui me souffla un « Vous êtes mal. » ça en devenait de plus en plus inquiétant !
    Kibum me serra contre lui, « ça doit pas être si grave que ça, ne t’en fais pas. »

    « Entrez ! » dit la directrice après que nous ayons frappé à la porte.
    On s’installa sur l’un des canapés de la grande pièce qu’était le bureau. Kibum serrait ma main car la peur me faisait trembler.

    La directrice se leva de son bureau, un paquet de journal en main, qu’elle lacha violement sur la table basse. En couverture de tous les magasines, le baiser que Kibum et moi s’étions échanger la veille.
    « Qu’est ce que vous allez faire maintenant ? »


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Ven 7 Jan - 23:50

    AHHH Bah voila Kiseop Merci XD je te reaime maintenant mais a un moment donné faut aller voir Kimi elle attend que ça
    WOOhoo le hot dog +10000000000
    Font chier c'est journalistes ! Mais j'me sens mieux dans mon slip merci Myr XD

    J'veux la suiiiiiiiiitteeeeeeeeeee !


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Ven 7 Jan - 23:54

    OMO !! Myr sérieux ta fin est jsute sublime ! Suite suite !!
    Kibum est vachement cool avec Kiseop :D
    avatar
    ☼ Jmilio Lee ☼
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1500
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par ☼ Jmilio Lee ☼ le Sam 8 Jan - 0:07

    Oui il aurais pu le taper avec des droites puis des gauches .... MDR
    Non je rigole il est choupii
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 31

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Sam 8 Jan - 18:26

    Ahh je suis soulagé ya pas eu de bed scène , tu m'a fais marché !! jsuis rassuré :D
    Kibum est cool !
    Punaise les débuts des scandales OMOO, comme le CLOSER tsais ! XD
    Vivement la suite j'adoore !!


    &
    « Kimmie. »
    « D’accord. Hmm je ne pense pas aller vers elle, elle
    ne m’intéresse pas spécialement. »
    « KISEOP ! »
    « Non, je rigole !
    Mais je ne la connais pas trop, laisse moi le temps de la connaitre
    d’abord ! »


    Je lui interesse pas T_T omgggggggggggggg :'(
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Dim 9 Jan - 0:18

    Chapitre 12

    Notre amour sera-t-il plus fort ?

    « J’acceptais le fait que tu ai une petite-amie… » continua la
    « Fiancée. »
    précisa-t-il
    « Fiancée, mais le pire ne fais que commencer Kibum. »

    Kibum feuilletait tout les magasines un par un, plus il lisait les phrases, plus il s’énervait, il commencait à me faire peur.

    Kibum : « Le pire ? Tout ce qui est écris ici est faux ! Regarde là il pense que c’est une strip-teaseuse, ici il l’a considère comme une croqueuse d’argent, là, regarde là, il pense que je me suis fait avoir par une escroqueuse ! Tout ce qui est marqué c’est que des mensonges ! »
    La directrice : « Mensonges peut être, mais c’est bien ta tête et la sienne qui sont en couvertures ! Qu’est ce que tu va faire face à ca ? Hein ? »
    Orphélia : « Tout ça c’est de ma faute. » criai-je, « Le mieux c’est que je disparaisse. »
    Kibum fut choqué et s’accroupis devant moi, prenant mes mains « Qu’est ce que tu racontes ? Qui t’as dit ça ? Qui t’as demandé de faire ça ? Ce n’est pas la première fois que ça arrive. »
    Orphélia : « Ce n’est pas la première fois ? »
    La direction : « Non, il y a eu des rumeurs à son sujet avant, rien de très grave mais là c’est tout autre choses ! »
    Kibum : « Non ! C’est comme d’habitude ! »
    La direction : « Comme d’habitude ? »

    La directrice parti ouvrir la fenêtre de son bureau, des cris de fans en colères se faisaient entendre. « Cette fille nous a volé notre leader ! Il faut lui faire comprendre qu’elle ne l’aura pas si facilement ! » « Regardez la, elle n’est même pas coréenne ! » « Oppa, quitte là nous somme là nous ! »

    Je tenta de me boucher les oreilles mais j’entendaient encore les cris. Le téléphone se mit à sonner, sonner, sonner.
    Je voyais tout les magasines éparpillé sur la table, avec des titres plus farfelues les uns que les autres. Kibum tentait de me calmer mais en vain.
    Je commença à avoir le tournis.
    « Kibum…je ne me sens pas très bien. »
    « Ca va aller, ca va aller. »
    Il demanda à la directrice si exceptionnellement il pouvait resté chez lui, celle-ci accepta.

    J’avais du mal à marcher, tout était flou autour de moi. Kibum m’aidait, il avait l’air très inquiet et il me rendait triste.
    Il m’installa dans la voiture et nous sortîmes par une autre sortie. Pendant tout le trajet, Kibum serrait ma main, je me sentais sans vie, toute ma force m’avait quitté.
    Une fois devant la maison je ne put tenir plus longtemps et m’évanouis.

    Kibum m’allongea sur le lit, et resta assis à côté de moi. « Ici, tu est en sécurité. Je te protégerai jusqu'à la fin Orphélia. »
    Je sentis ses lèvres se déposer sur les miennes, et je m’endormis.
    ~~

    Kibum revint à l’agence.

    Eli : « Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi les fans sont-elles déchainées comme ça ? »
    Kibum : « Tu n’as pas vu les couvertures de magasines ? »
    Soohyun : « Comment va Orphélia ? »
    Kibum : « Mal. Je ne sais pas quoi faire. Elle veut rentrer sur Paris, je ne veux pas la quitter. »
    Soohyun : « Il va bien falloir le faire ! »
    Kibum : « Non ! »
    Soohyun : « Regarde…tes fans n’apprécient pas le fait que tu ais une copine. »
    Kibum : « Fiancée ! C’est ma fiancée ! Je ne veux pas qu’elle me quitte. »

    La porte s’ouvrit violement et surgit Nao, Kevin, Xander, Yuki et Miki.
    Nao : « Elle est où ? »
    Kibum : « A la maison. »
    Yuki : « Oh mon dieu, dehors c’est la furie »
    Xander : « Je ne pensais pas que ton histoire ferait autant de boucan. »
    Kibum : « Moi non plus, je pensais que mes fans seraient heureux pour moi. »
    Kevin : « Comment elle-va ? »
    Kibum : « Elle va mal ! Arretez de me le demander ! »
    Miki : « Je pense qu’on va allez la voir, nous les filles. »
    Kibum : « S’il vous plait dites lui qu’il n’est pas nécessaire qu’elle parte. »
    Nao : « D’accord. »

    Sur le site du fan club, une catégorie avait été ouverte, pour toutes les informations vraies que chaque fan pouvait récolter.
    Des commentaires avait déjà fait leurs apparition, des commentaires qui soutenait Kibum, et d’autres qui n’acceptait pas du tout.

    Les filles s’en allèrent, laissant les garçons entre eux. Kibum était sur le canapé, ordinateur sur les genoux, rallumant tout les 2 min l’écran de son téléphone. Les commentaires se multipliaient, certains étaient vraiment cruel « C’est une Pétasse qui ne devrait pas exister. » « Une fille comme elle devrait plutôt sortir avec un chien plutôt que de sortir avec Kibum. » Il n’arrivait pas à comprendre, il avait peur, et si Orphélia partait ? Rien que de l’imaginer, son cœur commençait à lui faire mal.
    « Vous pensez quel vont réussir à la convaincre ? » demanda Kibum inquiet.
    Soohyun : « Mais oui, Orphélia t’aime trop, ça se voit. »
    Kevin : « Et puis Nao arrivera surement à la convaincre. »
    Xander : « Yuki aussi. »
    Kibum : « Mais…qu’est ce que je ferai si elle part. »
    Kiseop : « Tu reprendra le cour de ta vie. Comme avant. »
    Kibum : « Kiseop je ne veux pas blaguer la ! »
    Kiseop : « Je ne disais pas ça pour blaguer. Mais tout cela devait arriver ! Si ton couple passe cette épreuve, peut de chose pourront vous séparer. »
    Kibum : « Il tiendra. On s’aime ! »
    Kiseop : « Prépare-toi au pire quand même. »
    Soohyun : « Arretes Kiseop ! Ne t’inquiète pas Kibum, Orphélia ne partira pas. »
    Kibum : « J’espère… » A ce moment Kibum recut un sms d’Orphélia : « Je fais mes valises je partirais dans la soirée. »

    De leurs côté les filles arrivèrent chez Orphélia. Celle-ci leurs ouvrit la porte avant de retourner dans sa chambre faire…..ses valises.
    Yuki : « Qu’est ce que tu fais ? Je ne peux pas te laisser faire ça ! » dit-elle en refermant la valise.
    Orphélia : « Laissez-moi, je rentre demain, j’apporte trop de problème à Kibum, faut mieux que je rentre ! »
    Miki : « Et tu pense que si tu rentre tous les problèmes seront résolus ? Tu laissera Kibum seul, que vas-tu faire face à ça ? »
    Orphélia : « Je…je…Kibum oubliera. »
    Nao : « Oublier quoi ? Toi ? Impossible ! »
    Miki sortit, son téléphone sonna, de ce qu’on avait pu entendre c’était Hongki.
    Yuki : « Et puis tu pense à nous ? Si tu pars on fera comment nous ? »
    Nao : « Ouais si tu pars on fait comment ? »
    Orphélia : « Il y aura toujours le téléphone. »

    Miki revint, « Hongki voulait savoir si tu allais bien. Je lui ai dis que oui donc t’est obligé de rester ! »
    Orphélia : « C’est pas Hongki qui arrivera à me faire changer d’avis. »
    Nao : « Oui le seul qui puisse vraiment réussir c’est Kibum ! Mais Kibum en ce moment il fait du mieux qu’il peut pour que tu ne souffres pas de cette situation ! Si tu le quittes, il n’aura plus personne sur qui s’appuyer. Il faut que tu l’aide Orphélia, faut que tu le soutienne au lieu de t’enfuir comme une voleuse ! »
    Orphélia : « C’est bon laissez moi ! Ma décision est prise ! Alors sortez. »
    Yuki : « Tu nous mets à la porte. »
    Orphélia : « EXACTEMENT ! »

    Dis-t-elle en refermant la porte sur ses amies. Elle se mit à réfléchir, son téléphone se mit à sonner.
    « Allo ? »
    « Ne pars pas ! »
    supplia Kibum au téléphone.
    « Je n’ai pas envie d’en parler, je raccroche. Je t’aime. » puis elle raccrocha et reparti s’allonger.
    Son téléphone se remit à sonner, une fois, deux fois, trois fois et encore, mais Orphélia s’endormis.

    *du côté de Kibum*

    « Elle ne répond pas ! » ne cessait-t-il de répéter tout en rappelant. « Elle n’est pas déjà parti ? Non quand même pas ! »
    Eli : « Tu crois qu’elle est déjà parti ? »
    Kibum : « Je ne sais pas, je suis confus ! »
    Xander : « Attend je vais appeler Yuki. »
    Kibum : « Pas le temps je rentre chez moi ! »
    Xander : « Ok. Mais je ne pense pas qu’elle serait parti, les filles nous auraient prévenu sinon. »

    Kibum fut surpris à la sortie du parking. Il n’avait pas encore fait attention au pancartes à l’extérieur. Des croix était dessinés sur le visage d’Orphélia. Il était triste, inquiet, énervé. Si lui se sentait mal face à tout ça…comment pouvait se sentir chérie ?
    Il se gara et frappa son volant. Il ne savait pas comment extérioriser sa colère. Qu’est ce qu’il allait faire ? Sa colère se transforma en larmes. Son téléphone vibra.
    « Allo ? »
    « Allo ? Kibum comment ça va ? J’ai vu les nouvelles. Comment va Orphélia. »
    « Hyung Joon, je ne sais plus quoi faire. »
    dit-il en larme. « Orphélia veut rentrer sur Paris et mes fans deviennent de plus en plus cruelles. »
    « Orphélia veut rentrer ? Mais pourquoi ? »
    « Je ne sais pas. »
    Il se remit à pleurer. « Grand frère, je regrette de l’avoir mêler à tout ça. »
    « Tu ne pouvais pas le prévoir. Et je ne sais pas quoi te conseiller car tu est la personne qu’Orphélia écoute le plus. Reste auprès d’elle pour le moment et laisse les choses se passer. »
    « Oui, je sais. Je dois rester auprès d’elle. »
    « Voilà, tiens moi au courant. »
    « D’accord. »


    Kibum pris un grand souffle et retourna rejoindre Orphélia à la maison.

    Il fut inquiet mais rassuré lorsqu’il vit ma valise à moitié faite. Il se précipita dans la chambre et sourit bêtement lorsqu’il me vit dormir. Il vint auprès de moi et m’enlaça.
    Je bougea un petit peu et il me serra plus fort. « J’ai besoin de toi. Ne me laisse pas. Je t’en supplie. »
    Je caressa du bout des doigts ses bras, et il en profita pour m’embrasser dans le cou.
    « Je pense rester. Mais…je vais déménager. » dit-je avec une voix encore endormie.
    « Quoi ? Non ! Pourquoi veux-tu déménager ? »
    « Je ne veux pas plus de problèmes avec tes fans. »
    « Je réglerais ça au plus vite. Mais tu reste avec moi ! Ici ! Dans cette maison ! Notre maison. Sinon je déménage aussi ! »
    « J’y réfléchirais. »
    « Y a rien à réfléchir ! Tu ne bouges pas d’ici. De toute façon tout le monde serait de mon côté ! »
    Il m’embrassa. « Je veux te voir chaque fois que je rentre. Si tu déménages cela sera impossible. » Il m’embrassa dans le cou.
    « Pas ce soir, je n’ais pas le moral. »
    « Je comprends, j’avais pensé que ça t’aurait fait plaisir. »
    « Non là j’ai faim. »


    On se dirigea vers la cuisine, cherchant quoi manger. « Je vais te faire un bon petit plat. » lui dis-je en souriant.
    « Ha là je retrouve ma Orphélia, que vas-tu me faire ? »
    « Des spaghettis à la crème.»
    « Ha j’ai déjà goutés ça. »
    « Ha bah je t’en fais pas alors. »
    « Non mais je n’ais pas gouté les tiennes. Je veux gouter les tiennes. »
    « Tss. Regarde comment t’essaye de te rattraper. »


    Je regarda dans le placard, fouilla dans la multitude de placard et lui demanda : « Mais t’as pas de crème fraiche. »
    « Désolé, l’idée d’en acheter ne m’avais pas encore traversé l’esprit. »
    « Pff. Je vais aller en acheter. »
    « Je t’accompagne »
    « Non va mettre la table plutôt ! Je vais à l’épicier du coin, tu pense que des fans m’agresseraient ? »
    « Arretes de dire des choses comme ça je vais m’inquiéter après ! »


    Je l’embrassa pour le rassurer et sortit. Le marchand était encore ouvert, il l’était toujours de toute façon.
    « Ho, mais tu viens tard. »
    J’avais l’habitude d’acheter mes petites sucreries chaque jours avant d’aller au travail, du moins quand je n’étais pas en retard.
    « Achat de dernière minute, Kibum m’attend. »
    « Haa. Eh bien mon magasin est le tien hein. »
    « Merci. »


    Je me hâta, je n’allais pas perdre de temps bêtement dans les courses surtout que j’avais quand même peur surement la faute à tous les dramas que j’avais regardé.
    Surtout que ceux-ci étonnamment sans que je sois parano ce reproduisait.
    Je salua le marchand et repris la route vers la maison. Quand une fille vint m’interpeller.

    « Ho ta tête me dit quelque chose. »
    « Non, tu dois surement te tromper. »
    « Si, si, si j’en suis sur ! »
    « Non je t’assure ce n’est pas moi. »
    « Si tu est celle qui à embrassé oppa. »
    « Quoi ? »


    Tout d’un coup elle cria, « C’est elle. Venez c’est elle ! » et une centaine de filles apparurent et m’encerclant.

    « Laisse Kibum oppa tranquille ! Va te trouver une autre proie ! »
    « Je ne vois pas de quoi vous parlez. »
    « Je sais qui tu est, tu l’as embrassé. Mais Kibum nous appartiens ! »


    L’une me poussa, puis une autre, et une autre. Je tenta de me débattre mais face à autant de monde la force ne servait à rien.

    « Tu va le laisser ! »

    Une me poussa violemment vers le sol, je m’érafla la joue, le coude et le genou. Une fois à terre, les filles partirent. Je me mis à pleurer. Ce n’était pas la même chose de le voir en drama et de le vivre.
    La rue était déserte, je ne m’étais toujours pas relevé. Je n’arrivais pas à trouver la force.

    Kibum arriva en courant, capuchonné.
    « Orphélia ! Qu’est ce qui se passe ? » Il m’aida à me relever. « Tu va bien ? Qu’est ce qui s’est passé ? »
    « J’en ai marre ! Kibum je ne vais pas tenir comme ça. »
    Mes larmes coulaient, Kibum tenta de me prendre dans ses bras mais je le repoussa.
    Il vit mes écorchures. « Dit moi ce qu’il s’est passé ? »
    « Je n’ai pas le droit de t’avoir ! Je ne veux plus me confronter à tes fans comme ça ! Kibum j’ai peur ! Oui maintenant quand je suis avec toi j’ai peur. »
    « Orphélia…. »
    « Je préfère qu’on arrete là. »
    « Orphélia…tu ne peux pas dire ça comme ça. »
    « Kibum comprend moi, regarde »
    j’indiqua mes petites écorchures « je ne veux pas que ça s’aggrave. »

    Kibum m’attira contre lui, et me força à rester en forçant ses bras à rester autour de moi. « Demain je ferai quelque chose, promis. Demain tout va se terminer. S’il te plait attend jusqu'à demain. Si demain tout cela ne s’arrete pas je t’autorise. Mais laisse moi jusqu'à demain. Orphélia pas maintenant, ne me quittes pas maintenant. »
    Je fondit en larmes, j’aimais être près de lui, mais être près de lui était aussi devenu la source de mes plus grandes peurs. Il m’embrassa, me frotta le dos me demandant d’arreter de pleurer car tout irai mieux. Je voulais le croire mais j’avais encore du mal.

    Une fois rentrée à la maison, je ne parlai pas, je regardais seulement Kibum s’agiter dans tout les sens. Il était au téléphone et demandais en urgence à ce que je pense être la directrice une conférence de presse.
    « Que va tu faire ? » demandai-je à Kibum celui-ci me sourit, m’embrassa et me demanda d’aller me coucher. Il regarda de nouveau mon éraflure et paru attristé, il rapprocha mon visage du sien et déposa un bisou sur ma blessure. Il m’enlaça puis me demanda d’aller dormir.
    Quelque heures plus tard il vint me rejoindre et constata que je ne dormais pas encore.
    « Que fais tu ? » me demanda-t-il étonné.
    « Je n’arrive pas à dormir. »

    Il vint s’allonger à côté de moi, passant un bras autour de ma taille. « Demain tout ira mieux, je n’appartiendrai qu’a toi. Dors, je te protégerai. »
    « Ne fais pas de bêtise. »
    « Dors, je t’aime. »
    Il éteignit la lumière, me fit une bise et posa son visage juste à côté de mon visage.
    Je tenta de percevoir certains de ses traits dans le noir, je cru voir un sourire, ce qui me fit sourire. J’embrassa le bout de son nez et m’endormis.

    ~~

    Le lendemain, au réveil, je chercha Kibum de mon bras, personne seulement un post-it : « Tu ne sors pas aujourd’hui ! Interdiction formelle ! Regarde moi à 10h sur la 1. »

    Je ria, il m’interdisait de sortir maintenant. Il était 9h30, je partis prendre mon déjeuner puis me posta devant la TV, je ne voulais pas le rater. Les pub nous prévenaient d’être prêt car Monsieur Kim Kibum des U-KISS avait programmé une annonce exclusive. « Qu’est ce que c’est ça encore ? » pensai-je en riant.
    Je regarda les clips qui passaient et dès que 10h sonna, la chaine se mit automatiquement dans le programme qui était en direct.

    Kibum rentra dans la pièce tout beau, en costard noir avec une cravate noir, tel un Men In Black !
    Il salua l’assemblé et vint s’asseoir en face des micros.
    « Bonsoir et merci d’être là. Je ne sais pas trop par où commencer. »
    « Commencer par le pourquoi cette conférence. »
    « Cette conférence est dut au récent événement qui sont survenu. »
    « Vous parlez de cette fille ? »
    demanda l’un des journalistes indiquant un magasines avec nous en couverture et pointant le doigt sur mon visage. J’avais le cœur battant, je ne voulais pas qu’il s’attire plus de problème a cause de moi.
    « Oui. C’est pour elle que je fais cette conférence. Le fait que vous ayez connaissances de ma relation avec elle à été très mal pris. Et elle en souffre. Mais je l’aime vraiment. » Non il n’avait pas fait ça ? Non ! Etait-t-il fou ?
    « Vous l’aimez ? »
    « Oui et cela va bientôt faire 1 an. Et je comptais vous l’annoncer quand je me sentirais prêt malheureusement cela arriva plus tôt que prévu. Donc voilà. Mais cette conférence à été fait en urgence. Hier soir, j’ai eue la tristesse de retrouvé ma fiancée, avec de légères séquelles causé par un attroupement de fans qui lui demandèrent de m’éloigner. J’aimerai savoir si certaine de mes fans qui ont fait-ça si elles ont pensé a moi dans tout ça ? Ce n'est rien de la menacer, de lancer des rumeurs que je tiens à préciser qu'elles sont fausses ou d'être contre mais de la à la blesser, c'est comme me blesser aussi. Quoiqu’il en soit pour la sécurité de ma protéger et de la mienne, je vous annonce qu’à partir de ce jour je quitte le groupe pour une durée indéterminée. »
    Il se leva et sortit de la pièce derrière les
    réactions des journaliste qui n’y croyait pas. On pouvait entendre : « Non, il peut pas faire ça ? » « Il va vraiment tout arrêter pour elle ? » « Il l’aime vraiment ? »

    Avais-je bien compris ? Kibum vient d’annoncer qu’il quittait le groupe ? Pour moi ? Il est fou ? Il veut ma mort ou quoi ? Kibum qu’est ce que tu as fait ?


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    ☼ Jmilio Lee ☼
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1500
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par ☼ Jmilio Lee ☼ le Dim 9 Jan - 1:17

    OMG il pas cool, vraiment pas cooooooool !!!!!!!!
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 31

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Dim 9 Jan - 8:45

    OMOOOOOOOOOOOOOOOOO La scène de la conférence j'ai directe penser au drama Oh!My lady XDDDDDDDD avec Siwon qui fait une conférence pour régler des soucies médiatiques aussi XD ...
    Sinon bah Kibum quitte le groupe ... grrr , ça va faire un nouveau scandale mais Myr sera pu tabassé je pense ^^

    vivement la suiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite !
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Dim 9 Jan - 12:08

    Putain mais attends j'vais les retrouver ces fans elles vont rien comprendre
    blesser ma QUEEN OMG ça m'atriste :'(
    et l'autre qui quitte le groupe nan mais c'est pas possible il est devenu completement j'tarbé U.U RAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH >w<
    La suite rapidement hein ! parce que moi bah depuis que je sais ça je ne dors plus bien :O


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Mar 11 Jan - 19:38

    Chapitre 13

    C’est de le début de la fin.

    Qu’est ce qui venait de faire bon sang ? Kibum…Kibum…non !

    Je tourna un bon moment en rond, avant de…repartir faire ma valise. Une peur en moi subsistait, les fans n’allaient faire qu’une bouché de moi. Il faut que je parte. A Paris il y a moins de fans de Kibum, je serai plus en sécurité.
    Ma cœur battait à croire qu’il voulait s’enfuir. J’avais mal, mais était-ce la peur ou le fait de le quitter ?

    « Qu’est ce que tu fais ? » demanda la voix masculine derrière moi.
    « Je crois que c’est assez explicite. » dis-je passant à côté de lui prendre une nouvelle pile de vêtement.
    Celui-ci m’attrapa le poignet fermement : « Qu’est ce que tu fais ? »
    « Laisse-moi ! »
    lui répondis-je en tentant de me retirer de son emprise.
    « Quoi ? Non ! Orphélia tu reste ici. »
    « Si je reste en Corée c’est que je recherche vraiment la mort ! Désolé je n’ai pas dans l’intention de me suicider ! »

    Mes paroles avaient l’air de l’avoir complètement chamboulé. Il me lâcha et parti s’asseoir.
    « Donc… »
    « Je m’en vais ! Kibum tu n’as pas réfléchi ou quoi ? »
    « Que veux-tu dire ? »
    Sa voix tremblait légèrement, je ne voulais pas qu’il pleure à cause de moi. Je vins m’asseoir à côté lui, pris sa main et y déposa un léger baiser.
    « Kibum… ta passion ça à toujours été la musique, et ça toute fan qui se respecte le sait. Tu viens d’annoncer que tu quittais ce que tu as toujours aimé faire pour moi. Même moi je ne le supporte pas, alors les autres fans tu imagines ? Kibum laisse moi rentrer chez moi. »
    Il serra ma main, je sentis une goutte tombé sur ma main. Il m’attira contre lui et m’enlaça « C’est chez toi ici. »
    « Kibum tu sais très bien ce que je veux dire. Faisons une pause. »
    « Une pause ? »
    « Oui il vaut mieux. »
    « Mais pourquoi ? Tu pense que je ne t’aime pas ? »
    « Arrête ce n’est pas ce que je dis. »
    Je l’embrassa et repris les préparatifs de ma valises.
    « Tu ne vas pas tout emmener avec toi ? Tu va revenir. »
    « Surement… »
    « Non, TU VA REVENIR ! »


    Il vint m’aider à faire ma valise enlevant toujours la moitié de ce que je venais de mettre dans la valise et le remettant dans l’armoire.

    « Tu veux partir quand ? » me demanda-t-il regrettant déjà sa question.
    « Le plus vite possible, ce soir je pense. »
    « Ce soir ? Et qui te récupérera à Paris ? »
    « Personne. Paris c’est chez moi je connais. »
    « Et ici c’est pas chez toi ? Tu dis tout le temps que Paris c’est chez toi. Mais ici en Corée avec moi ce n’est pas chez toi ? »
    « Kibum… »
    « Orphélia, moi aussi j’ai le droit d’en avoir marre. C’est comme ci tu préparais ton coup depuis des lustres ! »
    « Mais non. »
    « Tu te sens comme chez toi ici ? »
    « Oui. »
    « Et quand tu as peur chez toi tu t’en vas ? »
    « Kibum… »
    « Arrêtes Orphélia, moi je ne comprends plus rien ! »
    « Pourquoi t’est comme ça tout d’un coup ? Pourquoi tu t’énerve contre moi comme ça ? »
    « Pourquoi je suis comment ? Comment je dois me sentir à ton avis ? La femme que j’aime ne se sent même pas en sécurité près de moi ! Comment veux tu que je me sente ? »
    « J’en sais rien ! Abrèges tes souffrances, dis moi que je te saoule et puis c’est bon. »

    « Tu m’énerve ! » Il parti laissant entendre assez violement qu’il avait franchi le seuil de la porte d’entrée.

    « HAAAAAAAAA ! » Je pris son oreiller et le balança au loin. Je me mis à trembler, je m’assis parterre et me mise à pleurer. J’appela Kibum, et tomba sur le répondeur. Lorsque le bip retentit inconsciemment les mots sortis : « Je m’en vais. »

    Je pris mon manteau et ma valises et me dirigea vers l’entrée.
    Plus je m’approchais de la porte, moins mes jambes m’obéissaient.
    Pourquoi je pris ce stylo et ce papier ? Pourquoi le faire souffrir encore plus ? Pourquoi lui faire autant de mal ? Pourquoi écrire ces mots « Je m’en vais, je pense qu’il est mieux qu’on s’oublie » ? Pourquoi ai-je laissé cette paire de clé, ce téléphone ? Pourquoi ai-je déposé cette bague si symbolique à nos yeux ? POURQUOI AVOIR FAIT TOUT CA ?
    Je partis les larmes aux yeux, fermant la porte sur mes derniers souvenirs, mon rêve allait prendre fin voire si cela n’avait pas déjà commencé.

    (Du côté de Kibum)

    Il voulut d’abord s’installer à l’accueil, attendre que sa colère passe. Mais l’idée de ne plus avoir Orphélia auprès de lui, il n’arrivait pas encore à l’imaginer. Il ne voulait pas qu’elle parte ! Il se demandait comment les jours seraient sans voir ni entendre Orphélia.
    Il ne pouvait pas rester là comme ça, il fallait qu’il prenne l’air, qu’il respire.

    Qui pouvait-t-il appeler ? Il ne voulait pas déranger Kevin et Xander, Kiseop ne le soutenait en rien en ce moment, il n’avait pas l’habitude de se confier à Eli, et Dongho ne comprendrait surement pas la situation. Soohyun ? Il tomba sur le répondeur.

    « Voilà, celle que j’ai le plus envie de voir est aussi celle que j’ai le plus envie d’éviter. »

    Il marcha seulement, tout droit, sans trop savoir où il allait. Son téléphone vibra. « Appel : Orphélia. » Lui répondre ? Oui ? Non ? Non !
    Il remit le téléphone dans sa poche et continua d’avancer. Il arriva à un lac. Il s’adossa contre arbre.
    Un groupe de fille passa : « T’as vu ça ? A cause d’elle on va perdre notre Kibum. » « Oui, si je la vois je lui tirais les cheveux comme jamais ! On va lui montrer comment on est nous les fans 100% coréennes. » « Oui, c’est vrai, elle n’est même pas coréennes ! Qu’est ce qu’elle veut à notre Oppa ? » « Ce n’est pas un véritable amour c’est sur ! Elle ne l'aurait pas laisser quitter sa passion. Il n’y a que moi qui peux l’aimer. »« Ou moi, Oppa m’aimera plus moi ! »
    Kibum soupira. Il comprenait l’envie d’Orphélia de partir mais pour lui, ne pouvait-elle pas rester sur pour lui, lui et son amour. Il reprit son téléphone, entendre sa voix lui ferai surement du bien. « 1 Messages Vocal »
    La voix de sa belle parut comme un électrochoc à son oreille. Le message datait de 2 heures.
    « Non ? S’il vous plait dites moi qu’elle m’a attendu ! » Il se mit à courir dans le sans inverse. Priant pour que tout ce qu’il venait d’entendre était juste sous le coup de la tristesse. Il ne fallait pas qu’elle parte. Non, il avait besoin d’elle.

    Il ouvrit la porte de chez lui en trombe. Regardant dans toute les pièces, il ouvrit l’armoire plus un seul vêtement ne traînait. Même ceux qui était dans le bac à linge sale. « Oh non ! »
    Il prit son téléphone, l’appela. Il fut rassuré lorsqu’il entendit la sonnerie retentir à l’intérieur de la maison. Il se rapprocha du son et vit une image qu’il aurait aimé ne jamais voir. Ses clés, son portable, la bague, pourquoi la bague ?
    « Elle me quitte ? Non…pas comme ça…je n’ai même pas put lui dire que je l’aimais. » Sous un coup de colère il envoya tout valser. Ouvrit les placards, tout y passe, verres assiettes, couvert. Il bazarda ses livres, frappa dans un mur avant de finalement s’écrouler en pleurs.

    (Du côté d’Orphélia)

    Je m’étais couverte, tellement qu’on ne pouvait même pas percevoir le moindre détail de mon visage. Mes dernières économies coréennes furent dépenser dans un taxi, un dernier appel d’une cabine téléphonique de l’aéroport à mes amies afin d’éviter qu’on me retienne et dans le taxi français.

    Ma mère fut étonnée de me revoir, je lui expliqua seulement qu’elle m’avait manqué et que j’étais venu faire un petit séjour ici car Kibum travaillait trop en ce moment. Plus tard je déménagerai et me trouverai un appartement dans Paris mais ça elle n’était pas obligé de le savoir.

    Il faillait que je reparte de zéro. Kibum n’était qu’un rêve !

    --------------------

    « Quelqu’un à pu parler à Kibum depuis….enfin ce qu’il s’était passé ? » demanda Xander.

    Cela faisait déjà 3 semaines que personnes n’avaient réussis à contacter Kibum ou bien même Orphélia. Miki et Hongki était parti la retrouver il y a moins d’une semaine mais depuis pas de nouvelles et Kibum…eh bien Kibum personne n’avait réussi à le voir ou le joindre.

    Nao : « Mais quelqu’un sait ce qu’il c’est passé ? Enfin ca fait longtemps mais elle ne m’as pas m’expliqué à moi donc… »
    Kevin : « J’ai tenté de joindre Kibum mais je n’arrêtes pas de tomber sur le répondeur. »
    Soohyun : « Je suis inquiet, on devrait aller le voir. »
    Yuki : « Comme si on n’avait pas déjà tenté ! »
    Soohyun : « Personne n’as un double ? »
    Xander : « Il y en avait avant mais ils ont été retiré. »
    Kevin : « Je vais retenter ce soir. »
    Yuki : « On va appeler Miki pour voir comment ils s’en sorte là-bas. »
    Kevin : « Moi je suis trop triste là. » Nao pris son chéri dans ses bras lui disant que ca irait qu’ils allaient tout arranger.
    Kiseop : « Comment on a fait pour en arriver là. »
    Eli : « Les fans, la presse, la fatigue tout pleins de choses. Mais il faut vite régler tout cela. Je n’aime pas cette ambiance. Et puis étrangement ils me manquent. »
    Xander : « T’est pas le seul. Bon allons-y. »

    Kevin appela un serrurier.
    « Oui excusez moi, c’est que je rentre de voyages et j’ai oublié mes clés chez moi au final je suis à la porte. »
    « Très bien, j’arrive dans 10 min. »

    Kevin : « Bon moi j’ai 10 min pour arriver à l’appartement ! Nao tu viens ? » Il prit sa main et parti.

    Yuki elle commença à composer le numéro.
    Kiseop : « Met en haut parleur que tout le monde écoute. »
    Miki : « Allo ? »
    Yuki : « Oui, c’est moi. Tu as réussi à voir Orphélia ? Elle va bien ? »
    Miki : « Oui je l’ai vu, on peut dire qu’elle va bien, mais elle ne veut rien entendre de Kibum. »
    Yuki : « Mais il s’est passé quoi la veille du départ ? Elle t’a raconté ? »
    Miki : « Oui. Enfaite… » Miki raconta tout en détail exactement comme Orphélia lui avait expliqué, la dispute et tout ce qu’elle avait laissé précisant qu’elle ne voulait plus retourner en Corée.
    Yuki : « Elle ne va plus revenir ? »
    Miki : « En tout cas c’est ce qu’elle dit. On reste un peu avec elle là, on va tenter de la convaincre mais c’est dur, vous savez comment elle est têtue. »
    Yuki : « FIGHTING Miki on sait que tu y arrivera ! »

    (Du côté de Kevin)

    « Voilà c’est fait, et faite attention la prochaine fois ! » dit le serrurier avant de prendre son dut et de s’en aller.
    « Merci. »

    Kevin rentra, la maison était dans le noir.
    « Kibum ? »
    Kevin serra la main à Nao qui n’arrivait à cacher son inquiétude.
    « On fais quoi s’il s’est suicidé ? » chuchota Nao.
    « Arrête tes bêtise ! »
    Kevin partit ouvrir les rideaux.
    « Oh mon dieu ! »
    Une tornade semblait avoir dévasté la maison.
    « Kibum ? »
    Nao indiqua la chambre mais précisa qu’elle préférait rester là où elle était. Kevin ria et partit frapper à la porte.
    « Kibum ? »
    Il ouvrit la porte et vit que la chambre aussi était plongée dans le noir.
    « Kibum ? »
    « Merde ! Qu’est ce que tu me veux ? »
    « Kibum ? T’est là ? »
    Kevin se dirigea vers les rideaux.
    « Touche pas aux rideaux ! » dit la voix.
    « Mais Kibum t’est pas un vampires ! »
    « JE T’AI DIS DE PAS TOUCHER AUX RIDEAUX ! »
    « T’est bien la dernière personne dont j’aurai peur ! »
    répondit Kevin ouvrant les rideaux en grand.
    « Comment t’est rentrée ici ? Sors de chez moi ! »

    Kibum était étendu sur son lit, depuis combien ne l’avait-il pas quitté. Sur l’oreiller à côté de lui, y était déposée la bague et le téléphone.

    « Kibum qu’est ce qui t’arrive ? »
    « Je t’ai dis de me laisser si je me rappelle bien. »
    « Je ne vais pas te laisser comme ça ! Regarde-toi. »

    On voyait que cela faisait un bout de temps que Kibum n’avait pas croiser sa salle de bain. Ses cheveux étais débraillés et une moustache commençait à faire son apparition.

    « Kevin, je ne veux pas parler, laisse moi. » Sa voix paressait fatigué et sans force.
    « Mais Kibum tu ne vas quand même pas te laisser mourir la. »
    « Pourquoi pas ? De toute façon…ha je n’ai vraiment pas envie de m’expliquer. Rentre chez toi. »
    « Kibum je suis venue pour t’aider. »
    « Je n’ai pas besoin d’aide, je vais très bien. Maintenant fais moi le plaisir de refermer ces rideaux et de rentrer chez toi, t’occuper te ta Nao ! Tu as encore la chance de l’avoir profites-en. »
    « Kibum…. »
    « Toi aussi, tu va me demander de la comprendre, comme « elle » me la demandé avant de partir comme une voleuse. »
    « Kibum… »
    « Kibum, Kibum, Kibum, Kevin rentre chez toi tu commences à me mettre sur les nerfs. »


    « Orphélia a dit qu’elle reviens ! Qu’elle voulait te revoir ! C’est pour ça qu’on est là ! » Dit Nao devant la porte de la chambre se surprenant à dire ça. Kevin lui lança un regard pour lui demander ce qu’elle faisait. Elle-même n’en savait rien.

    « Et alors ? Elle va me revoir, pour me requitter ? »
    Nao : « Mais non. »
    Kevin : « Kibum qu’est ce que tu fais ? Pourquoi tu t’apitoies sur ton sort comme ça ? Ce n’est qu’une fille. » Nao lança un regard noir en direction de Kevin.
    Kibum : « Ce n’est qu’une fille ? Orphélia ? Tu penses vraiment que ce n’est qu’une fille ? Kevin dis moi que tu te fous de moi ? Orphélia ? Tu es en train de dire qu’Orphélia n’est qu’une simple fille ? Nao n’est qu’une simple fille pour toi ? Hein ? Dis-moi ! Nao c’est qu’une simple fille à tes yeux ? »
    « Non, Kibum ce n’est pas ce que je veux dire… »
    « Alors dis-moi ce que tu veux dire ! »
    « Kibum … »
    « Arrêtes de répéter mon prénom si tu ne sais pas quoi dire. Merde ! Rentre chez toi, toi aussi Nao rentre chez toi ! Laissez-moi ! J’en ai marre de me répéter ! Vous voir me fait la rappeler, donc ne revenez plus ! »
    Kibum glissa sa main sous son oreiller, et se mit à pleurer. Il pressai ceux papier, celui où elle avait annoncé qu’elle partait. Kevin posa sa main sur son épaule mais Kibum s’empressa de le repousser « Je t’ai dis de me laisser, je ne suis pas encore revenue sur mes paroles ! »
    « Je repasserai, je vais ranger. »
    « Je ne t’ai rien demandé Kevin ! Cesse d’être gentil avec moi ! Va faire ta vie ! Laissez-moi mourir, s’il vous plait laissez-moi. J’en ai marre. »


    Il faisait de la peine à voir. Nao n’osait rester s’en était déjà trop pour elle.

    « Comment tu peux être comme ça ? J’essaye de t’aider ! »
    « Je ne t’ai rien demandé ! »
    « Je suis ton ami ! »
    « Cesse de l’être ! »
    « KIBUM ! »
    « KEVIN ! Maintenant tu me laisse ! »
    « Tu pourras le répéter autant que tu veux je ne bougerai pas d’ici ! Je vais commencer à ranger chez toi. »


    Kevin se releva et se dirigea vers la porte de la chambre lorsqu’il entendit Kibum en sanglot : « Elle me manque. J’en ai marre. Je veux la serrer dans mes bras. Son parfum me manque. Son sourire. Ses mimiques. Sa façon de me dire qu’elle m’aime. Je veux la réentendre me dire qu’elle m’aime. Je veux lui dire à quel point elle compte. »

    Kevin revins sur ses pas et vint s’installer à côté de son meilleur ami. Posant une main amicale sur son épaule.

    « Kevin, je vais mourir sans elle. Les jours défilent et j’attends encore un de ses appels. »
    « Mais si tu ne réponds pas au téléphone tu ne pourra pas savoir si c’est elle ou non. »
    « Quand ça sera elle je le sentirais. »
    « Tu veux lui parler ? »
    « Tu as son numéro ? »
    « Non. Mais si tu veux lui parler on peut s’arranger. »


    Kibum pris la bague de fiançailles entre ses doigts.

    « Réfléchis, j’arrive. »

    Kevin partit voir Nao voir si elle allait mieux et lui expliqua ce qu’elle avait raté.
    Nao : « Donc tu voudrais appeler Miki pour que Kibum puisse parler à Orphélia. »
    Kevin : « Ca leurs fera du bien à tout les deux. »

    Nao appela Miki, celle-ci dormais chez Orphélia donc il y avait de grande chances pour qu’elles soient ensemble. Elle expliqua dans les grandes lignes ce qu’il se passait et expliqua l’idée de Kevin. Miki approuva totalement.

    Miki : « Tiens Orphélia, Nao veut te parler. »
    Orphélia : « Si c’est pour « monsieur » je ne veux pas parler. »
    Miki : « On a compris que tu ne voulais pas parler de ça ! Mais elle veut juste prendre de tes nouvelles ! »

    Kevin donna le téléphone à Kibum, lui demandant de faire gaffe à ses paroles car Orphélia ne savait pas que c’était lui au bout du film.

    « Allo ? » dit Orphélia
    Kibum n’osait parler.
    « Nao parle ! »
    « Je t’aime. Orphélia je t’aime et tu me manque pardonne moi, j’ai besoin de toi pour tout arranger, s’il te plait. J’ai fais pleins d’erreur mais comprend je ne suis jamais aimé quelqu’un autant que toi, et tout l’évènement qui sont arrivé je ne savais pas quoi faire face à ça, j’ai pensé que je pouvais tout régler moi-même mais j’ai remarqué que sans tes conseils je ne pouvais pas faire grand choses. Reviens s’il te plait. »

    Kibum repris son souffle, regardant Kevin avec inquiétude.
    « Allo ? Orphélia ? Allo ? Je crois qu’elle a raccroché. C’est bon c’est fini, j’ai plus qu’a me jeté. » Dit-il.
    « Tu entends des bips ? » chuchota Kevin.
    « Non. Orphélia ? »
    Il entendit des bruits.

    « Allo ? »
    « Miki ? »
    « C’est à toi que j’ai parlé depuis tout à l’heure ? »
    « Non, Orphélia pleure ! »
    « Hein ? Non ! Dis lui que je suis désolé que ce n’étais pas mon intention. »
    Miki répéta et on put entendre dans le fond un « Qu’il aille se faire foutre ! »
    « Bon je pense que je vais raccrocher, les appels Paris-Corée sont assez chers surtout s’ils sont inutile. »
    dit Kibum.
    « Attend, Attend, Attend ! » s’écria Miki.
    « Quoi ? »
    « Tu va être content. »


    « Allo ? »
    « Allo ? »
    « Orphélia ? »
    « Désolé. »
    « Pourquoi ? »



    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mar 11 Jan - 19:57

    OMOOOOOOOOO bah là c'est bon tu m'as tué j'espere que t'es fiere de toi U.U
    rentrer en France mais tu me le demandes je les tue moi les fans O: p*tain :'( j'suis deg le pauvre Kibum TT..TT OUUUUIIIIINNNNNNNNNNNNNNNNNNNN TT...TT
    Mais putain rien qu'une fille j'aurai été Kibum j'me serai levé une claque dans sa gueule à ce petit Kevin je l'aime mais là y'a été tres con :O
    Mais merde reviens en Corée c'est pas grave ! REVIIIIIIIIIIIEENNNNNNNSSSSS Ou je me pends ! c'est pas une blague O':
    Oui tu ne rêves pas c'est du chantage ! alors ?

    Bon bah je veux la suite !! j'vais encore mal dormir moi :'( merci Myr


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Mar 11 Jan - 20:43

    - la scene de conférence de l avant dernier chap fou les boules


    ARKKKKKKKKKKKKKKKK ! C'esyt la mort! oh oh ! trop dur ! trop beau ! trop TRISTE !!!
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 31

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Mar 11 Jan - 21:07

    OMOOOOOOOOOOOOO
    Mais nannn quoi :'(
    ça ma déprimé ça y est ;'(
    reviens en coréeeeeeee merde !!!!
    Myr reviens près de lui, il a tant besoin de tooi :(

    Kevin qui lache pas, j'adore :D
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Sam 15 Jan - 20:52

    Chapitre 14

    En manque.

    « Kibum je suis désolé. »
    « Mais pourquoi ? »

    *Bip Bip Bip*
    « Allo ? Allo ? Orphélia ? Allo ? Kevin j’entends des bips ! »
    Kevin : « Passe moi le téléphone. »

    La tête de Kevin n’annonçait rien de bon.
    Kevin : « Qu’est ce qu’elle t’as dit ? »
    Kibum : « Qu’elle était désolé. »
    Kevin : « Mais pourquoi ? »
    Kibum : « C’est ce que je lui ai demandé. »
    Kevin : « Tu crois qu’elle est désolé car elle t’as raccroché au nez ? »
    Kibum : « Non. Ca peut pas être ça !...Tu crois que c’est ça ?...Non, elle a pleuré. »
    Kevin haussa des épaules et laissa Kibum assit sur son lit.

    (Du côté d’Orphélia)

    « Eh bien…Je pense que j’ai été bête, je n’aurai pas du partir comme ça. Mais tu me connais je ne réfléchi pas souvent. Je sui parti sur un coup de tête, je le regrette mais ma fierté m’as empêché de revenir te voir. Kibum tu veux bien me pardonner ? Kibum ? Kibum ? »

    Elle jeta un coup d’œil au téléphone. Un sms arriva de la part de SFR. * Votre crédit de communication est épuisée, veuillez le recharger en appelant le 250*

    « MIKI ! T’aurais pu recharger ton crédit ! Putain tu me saoule ! » Cria-t-elle balançant le téléphone de Miki sur le canapé.
    « Hé mais si tu voulais parler avec Kibum t’avais qu’a t’acheter un téléphone ! »
    « J’ai pas envie de lui parler ! »
    « Mais oui…et moi Hongki veut me quitter. »
    « Et je fais comment moi maintenant ? »
    « Rappelle-le ! »
    « ET COMMENT ? PAR LA BONTE DU SAINT D’ESPRIT ! »
    « Arrête de passer tes nerfs sur moi ! »


    (Du côté de Kibum.)

    Kibum se leva de son lit. Kevin qui revint dans la chambre l’arrêta.
    « Tu va où là ? »
    « Je suis sur que je l’ai encore ! »
    « De quoi ? »
    « Le numéro de chez sa mère. »
    « Tu sors pas de ta chambre ! »
    « Laisse-moi ! »
    « Non mais tu t’est vu ? Tu ne bouge pas d’ici sans un minimum de vêtement ! »
    Effectivement Kibum ne portais qu’un simple short. « Tu t’enfiles quelque chose ! Y a une fille ici. Et mets une paire de basket, ton carnage n’as pas encore été rangé. »

    Après avoir enfilé un pantalon et une pair de basket, Kibum hormis d’enfilé un haut ce qui ne plut pas tellement à Kevin mais Nao le rassura.
    Kibum rajouter plus de bordel qu’au départ.

    « Mais qu’est ce que tu cherche ? »
    « Mon ordi. »
    « Il est pas déjà au sol ? »
    « Tu crois ? »

    Il se mit donc à quatre pattes et chercha son ordi. Puis il se releva subitement et parti dans son bureau.

    « JE L’AI ! »

    Il récupéra le numéro de chez la mère à Orphélia et s’empressa de prendre son téléphone.
    « Et si elle ne veut pas te parler ? » demanda Kevin.
    « Je veux juste savoir pourquoi elle est désolé. »
    « Moi je pense que tu est beaucoup trop heureux et j’ai peur que tu te fasse de fausses idées. »
    « Ce n’est pas grave. »

    « Allo ? »
    s’écria Kibum après avoir entendu un semblant de voix.
    « Kibum ? »
    « Orphélia, pourquoi était-tu désolé ? »
    « Parce que… »
    « Tu m’aimes ? »
    « Hein ? »
    « J’arrive ! Attends-moi ! Ce soir je serai auprès de toi ! »
    « Non ! »
    « Pourquoi était-tu désolé ? »
    « Eh bien… »
    « Tu ne voulais pas me raccrocher au nez n’est ce pas ? Donc j’arrive. Tu me diras en face ce que tu as à me dire. »


    Kevin fut étonné des paroles de Kibum, « Tu ne vas tout de même pas aller sur Paris ! Il y a des gens qui s’inquiètent ici. »
    « Tu leurs diras que je vais bien ! »
    répondit-il à Kevin puis repris sa conversation au téléphone : « Orphélia j’ai à te parler et je ne veux pas que cela se passe par téléphone. »
    « Mais…. »

    Kibum avait déjà raccroché, il était déterminé. Il partit enfilé un pull et pris sa veste, son porte monnaie et son téléphone.

    « Et chez toi ? Tu compte laisser ta maison dans cet état ? »
    « Laisse tomber pour le moment, je m’en occuperai plus tard ! A demain. »
    Il était parti.

    Nao s’empressa de prendre son téléphone et d’annoncer la nouvelle à tout le monde ! Tout le monde priaient pour que Kibum reviennent avec Orphélia. Maintenant tout été entre leurs mains, enfin plutôt entre les mains de Kibum puisqu’Orphélia avait la manie d’être têtue !

    (Du côté d’Orphélia)

    « C’était Kibum c’est ça ? Ha super ! Il t’a dit quoi ? » Me demanda Miki à peine le téléphone coupé.
    « Il…Il arrive. »
    « Où ? Ici ? A Paris ? »
    « Je crois… »
    « Non ? C’est vrai ? Ha je suis fière de lui ! Je me demandais quand il allait se bouger. »
    « Pardon ? »
    Orphélia regardait Miki comme si elle était une traître.
    « Non mais Orphélia fais pas comme si tu n’avais pas envie de le revoir ! Juste que lui il est plus intelligent que toi ! »
    « Mais de quel côté est-tu ? »
    « Bah tu tiens ! Mais parfois faut avouer que Kibum est mieux ! »
    « C’est bon j’ai compris ! »

    Orphélia parti dans sa chambre, laissant Miki faire sa vie avec son ordi.



    « Bon je lui dis quoi en premier ? Je l’aime ? Non je l’ai trop dit ! Ou pas ? Je lui dis que je lui pardonne tout ? Mais non si je lui dis ca elle va dire que depuis le début je mets toute la faute sur elle. Je m’agenouille ? Je lui donne la bague ? Je lui pose les questions ? Je la laisse s’exprimer ? Je reviens demain ? Non je dois le faire aujourd’hui ! Il me faut des explications ! Je peux enfin les avoirs, je veux l’entendre me dire de vive voix qu’elle ne veut plus de moi ! Si tel en est vraiment le cas. » Il approcha sa main contre la porte puis renonça. Il soupira. « Pourquoi je m’accroche ? C’est elle qui est partie. Haa, je suis vraiment un idiot. Comment ai-je pu m’abaisser autant ? Traverser le monde juste pour avoir des explications. » Il soupira de nouveau et pris la décision de partir, mais il entendit une chose tomber parterre à l’intérieur du bâtiment.

    « Meeeeeeeeeeeerde. » dit une voix qui n’était pas celle d’Orphélia mais celle de Miki.

    Kibum colla son oreille contre la porte.

    « Bon Orphélia je m’en vais. » dit Miki « Hé heu….j’ai cassé une assiette, mais j’ai tout ramassé. A demain ! »

    Puis la porte s’ouvrit.

    « Omo Kibu… » Kibum plaça sa main sur la bouche à Miki qui s’empressa de sortir l’appartement laissant la porte entrouverte.
    « Chut ! »
    « Mais qu’est ce que tu fous là ? Pourquoi t’as pas sonné ? »
    Chuchota Miki
    « Je m’en vais. »
    « Mais t’as même pas parlé avec Orphélia. »
    « Je ne lui parlerai pas, je me suis fais à l’idée quel ne veut pas de moi. »
    « Devant sa porte ? »
    « Oui. »
    « A paris ? Devant sa porte ? Tu t’es rendu compte qu’elle ne voulait plus de toi ? En gros c’est ça. »
    « Oui. »

    Miki lui frappa la tête. « T’est stupide ! Tu ne la connais pas ta fiancée ou quoi ? »
    « Ce n’est plus ma fiancée. »
    « Kibum…oooh bon je vais t’aider cette fois ci mais après tu te débrouille ! »
    Le temps que Kibum comprenne, Miki ferma la porte et frappa violement à la porte puis s’enfuit par les escaliers criant « Fais gaffe, même si ce n’est pas de ta faute, c’est ta dernière chance ! »

    ~~

    « TU CASSE DES CHOSES ET TU REVI… » Orphélia crut rêver.

    Kibum se tourna vers elle. S’excusa et commença à partir. A peine la première marche franchie il revint sur ses pas et la regarda. Elle n’avait toujours pas bougé, comme si une force l’en empêchait.
    « Je… » Commença-t-il avant de l’embrasser. Les actes valaient plus que les mots. Ses mains tenaient le visage qui l’avait hantée pendant ces 3 semaines. Elles descendirent sur son cou, ses épaules, ses hanches et il s’arrêta. Orphélia ne réagissait pas. Elle ne bougeait pas. Mais à l’intérieur d’elle, son cœur ne battait plus, il se détruisait.
    Une peur s’installa sur le visage à Kibum.
    « Je… » Il fut interrompu par Orphélia qui venait de s’agripper à son cou, pleurant sur son épaule. « Ne me fais plus une peur pareille s’il te plait » dit-il tout en passant la main dans ses cheveux. Il embrassa son oreille puis le haut de sa tête. Il ferma la porte. Puis murmura : « Je peux t’amener à ta chambre ? »
    Orphélia lui embrassa le cou. Signe d'approbation. Il la porta et l’amena à sa chambre.
    Il l’allongea et ouvris le gilet d’Orphélia puis passa sa main sous son t-shirt. « Je suis désolé. Je…Je n’ai pas réfléchie. » Dit-elle. « Encore heureux que je te connais. » dit-il tout bas près de son oreille avant de faire glisser la bretelle de son maillot de corps et de son soutien-gorge par la même occasion où il y déposa ses lèvres. « Je te demande juste de ne plus me quitter comme ça, je n’y survivrai pas une deuxième fois. »
    « D’où la moustache. »
    dit-elle en riant ce qui le fit rire aussi.
    La main de Kibum descendit jusqu’au bouton du pantalon de cette femme qu’il ne voulait plus jamais quitter et lui enleva. Il fit de même pour le sien. Et tout s’accéléra. Son corps devint plus chaud. Ses caresses visèrent des endroits précis qui mettaient en émoi sa belle qui put laisser échapper pour la première fois le prénom de celui qu’elle aimait dans un mini extase. Il s’empara d’elle, envoyant valser tout autres vêtement, il lui déclara son amour par d’intense va et vient à l’intérieur d’elle. Il la colla contre lui, pour s’imprégner de nouveau de son corps, son souffle, sa chaleur, tout ce qui lui avait manqué, comme une drogue. Il la retrouvait comme si c’était la première fois. Un « Je t’aime » se mêla à un « Ne me quittes plus. » avant de laisser échapper leurs dernières forces.

    Kibum ne voulait plus lâcher Orphélia, la serrant contre son corps et embrassant toute les parties qui lui était accessible pendant que sa belle s’endormaient n’osant toujours pas avouer que son fiancé lui avait manqué.

    ----------------

    Kibum…Kibum…Kibum…Kibum….ce prénom résonnait en moi, son odeur remontait à mes narines, je me réveillais petits à petits, le sourire aux lèvres. Je sens ma couverture remonter sur mes épaules et son bras se reposer sur moi. Cette chaleur qui m’entourait de bonheur.
    J’ouvris mes yeux doucement, ses yeux me regardaient, des yeux pétillant de joie. Il sourit, mes yeux pétillaient-t-ils autant que les siens ? Il embrassa mon front et continua de me regarder sans parler.
    « Bonjour. » lui dis-je un peu endormis.
    « Ne me quittes plus. Ne m’abandonne plus. Je ne supporterais plus, plus jamais. »
    « Ca c’est du bonjour ! »

    Il ria et me ramena contre lui. « Je suis sérieux ! »
    Je posai mes mains sur ses joues et passa un de mon doigt sur ses lèvres si douces. Mais mon doigt frôla quelque chose de vraiment désagréable. Des poils placés au dessus de ses lèvres. Des poils rêches.
    « Moi, c’est cette chose que je ne supporterais jamais ! » dit-je en tentant de tirer sur l’un des poils.
    « Hé ! Ne touche pas ! »
    « Supprime-moi ça ! »
    « Pourquoi ? »
    « MAIS C’EST MOCHE ! Moi je t’embrasse plus tant que tu ne m’as pas enlevé ça ! »
    « Mais moi je peux toujours. »
    « Dans tes rêves oui ! »
    « On vient tout juste de se retrouver tu m’envoies déjà bouler ! »
    « Tu l’as cherché ! Bon je vais m’habiller je vais t’acheter le nécessaire pour…ça»
    « Une moustache ! »
    « Appelle le comme tu veux, moi je l’appellerai « L’horreur ! » »
    « Achète-moi des vêtements aussi s’il te plait. »
    « Pourquoi ? »
    « Je ne suis pas venue avec mes affaires, je n’ai pensé qu’a toi ma chérie. »
    « Tss. »


    Pour ne pas trop perdre de temps j’enfila une robe et une paire de bottes. Un dernier câlins et j’étais parti.

    Mais je ne pus m’empêcher de rire bêtement, Kibum était revenu, il m’attendait chez moi, dans mon lit, rien que d’y penser je ne pouvais que sourire. J’acheta de quoi raser « l’horreur » et quelque petites choses qu’il aimerait. J’acheta aussi un T-shirt qui pouvaient lui aller autant qu’il pouvait m’aller, un jean et un manteau. C’était la première fois que je lui achetais des vêtements j’avais peur que ça ne lui plaise pas, tellement que j’avais longuement hésité avant d’acheter. Je me dépêcha de rentrer. Kibum était assis à la table du salon.
    « Tu n’as pas peur que ma mère rentre ? » dit-je en riant posant les récentes courses dans la cuisine.
    « C’est vrai qu’on est chez ta mère. Elle est où d’ailleurs ? »
    « A Londres. Elle sera de retour dans une semaine. »

    Il vint se mettre derrière moi, m’enlaça, me fis une bise dans le cou et regarda ce que je lui avais acheté.
    « Tu ne t’est pas trompé dans la taille au moins ? »
    « Non je ne pense pas. »
    « Je vais à la douche alors ! A tout à l’heure. »
    « Et rase moi cette chose la. »
    « Oui, oui, oui, non mais je te jure jamais contente ces femmes ! »


    Je rangea les courses, me fit un sandwich et partit m’installer devant la TV.
    Miki m’appela, m’engueulant pour ne pas l’avoir appelé depuis que ça allait mieux avec Kibum, je lui répliqua qu’elle le savait très bien et que je n’avais pas besoin de lui dire et elle finis seulement par m’annoncer qu’elle était heureuse pour nous et qu’elle retournait en Corée car Hongki avait du boulot.

    ~~
    Kibum revint portant avec une classe inimaginable le si joli t-shirt que je lui avais acheté. Il vint s’allonger à côté de moi posant sa tête sur genoux.
    « Je ne t’ais pas manqué ? » me demanda-t-il en fermant les yeux.
    « Oh mon dieu oui ! Pas que tu m’es manqué mais ton horreur à disparu, oh ta peau est si douce maintenant. »
    « Oh tu est grave. » Il me sourit et referma les yeux. « C’est ce qu’il nous manquait. » dit-il doucement
    « De quoi ? »
    « Tout cela ne serait jamais arrivé si on avait eue une pause, ici, loin de la Corée, des fans, de tout ça. Rien que nous 2. Ils nous manquaient un moment rien qu’a nous deux. »

    Il prit ma main et s’endormis sur mes genoux.

    ~~

    « Non mais ils sont grave ceux là ! » s’écria Xander. « On les aides et ils disparaissent ! »
    Nao : « Oui, mais bon, faut retenir le bon côté, ils vont nous revenir tout heureux tout content. »
    Xander : « Y’a intérêt ! Regarde ! Même pas un coup de fil ! »
    Kevin : « Patientons ! Ils reviendront, mais je ne plus jamais avoir à faire à Kibum en dépression, faut vraiment avoir un moral d’acier ! »
    Soohyun : « Oh il a pas été si méchant que ça t’exagère. »
    Kevin : « Bah la prochaine fois tu t’y colle hein ! Moi je ne le referai »
    Nao : « Toute façon faut veiller à ce que cette situation ne se reproduise pas ! »
    Yuki : « Et ils vont revenir quand ? »
    Soohyun : « Miki à dit qu’il était parti pour rester longtemps, surement jusqu’au retour de la mère à Orphélia. »
    Kiseop : « Et elle revient quand ? »
    Soohyun : « Elle va revenir.»
    Kiseop : « Tu ne sais pas donc. »
    Soohyun : « Oui et je m’en fiche ! »
    Dongho : « On peut faire une sortie ce soir ? »
    Eli : « Oui ça c’est bonne idée ! Faisons une sortie ce soir ! »
    Kiseop : « Oui, et puis je vais inviter…Kimie, ça sera l’occasion de faire connaissance. »

    ~~

    Comment étais-je arrivé dans cette position ? Je me rappelai de Kibum qui s’était allongé sur mes genoux, pas de moi couché sur lui m’enlaçant. Ce n’est pas que ça me dérangeait mais c’était troublant.
    Je me releva brusquement, posant une jambe de part et d’autre de son corps et posant mes mains sur son torse : « Qu’est ce que t’as fait ? »
    Il me regarda étonné, puis il se mit rire, il prit mes mains et les passa derrière son cou, me faisant tomber sur lui. Il reposa ses mains sur ma taille, mon visage à deux centimètres du sien. Mes battements de cœur s’accéléraient. Mon cœur s’accélérait devant Kibum, Kibum ! Ce n’étais pas la première fois que j’étais si proche de lui, on avait déjà formé une seul et même personne plus d’une fois déjà. Pourquoi à ce moment précis je me sentais mal ? Avais-je peur de redevenir accro ?
    Il caressa mon visage. « De quoi tu parles ? A peine retrouvé tu veux déjà qu’on le fasse tout les 5 min, si tu me tentes trop je risque de craqué. » Il continuait de sourire et colla ses lèvres sur les miennes. Cette douceur, cette finesse, cette amour si bien éprouvé. Pourquoi avais-je l’impression de tout revivre pour la première fois ?
    « Je ne vais pas te faire ce plaisir, on va fonctionner comme un vrai couple. » me dit-il avec un ton sérieux.
    « Et comment sont les vrais couples ? »
    « Hmm je ne sais pas. »
    « Alors fonctionnons à notre manière ! Réponds donc à ma question ! »
    Je repris donc ma position initiale, mes mains sur son torse. J’arrivais à sentir les quelques traits qui faisait que son corps m’attirait. « Qu’est ce t’as fait ? »
    « Mais de quoi tu parles ? »
    « Je ne sais pas ! J’arrive toujours à atterrir sur ton corps. Quoiqu’il arrive, j’arrive toujours là, ici, sur ce corps ! Ce n’est pas bon pour moi ça ! Je deviens accro c’est mauvais. »
    « C’est quoi cette scène que tu me fais ? Tu n’aime pas mon corps ? Tu veux t’en séparer ? »

    Il reprit mes mains et les fis remonter le long de son corps « T’est sur tu ne veux plus de ce corps ? »
    Mais pourquoi ma timidité revenait ? C’est Kibum ! Bon sang c’est Kibum ! Qu’est ce qu’il m’arrivait ? Mes mains se mirent à trembler et je les retira rapidement de son corps.
    Ses mains à lui remontaient le long de mes cuisses. Je me sentais mal. Je retira ses mains et me dirigea vers la cuisine.

    « Qu’est ce qui ne va pas ? » me demanda-t-il en me suivant.
    « Je ne sais pas. »

    Il se posta devant moi, il me regarda et patienta.

    « Pourquoi tu me regardes comme ca ? » lui demandai-je après 3 min à m’observer juste en souriant.
    « Je me pose des questions. »
    « Des questions ? »
    « Je me demande ce que je fais en premier ? »
    « Rien ne fait rien. »
    « C’est ce que je fais. »


    Je soupira et m’en alla. Il me retint me tenant par les épaules.
    « Sortons. » me murmura-t-il.
    « Où Ca ? »
    « Où tu veux. Je ne sais pas ce que tu as mais je sais que si nous sortons tu iras mieux. »
    « Je n’ai pas envie de sortir. »
    « Ce n’étais pas une proposition. »


    Il m’emmena dehors.
    « J’ai froid ! » lui dis-je d’un ton sec.
    « Mademoiselle ! Je vous demanderai d’apprendre la politesse ! » Il passa son bras autour de mes épaules et se dirigea vers les magasins parisiens.
    On acheta quelque vêtements pour lui et un peu pour moi en particulier un manteau, et on partit s’installer à un café.

    « Pourquoi tu est parti comme ça ? » me demanda-t-il après avoir reçu son café.
    « Parce que….j’en avais marre. »
    « De moi ? »
    « Non, de tout ça. Je ne suis peut être pas faite pour être la femme d’une pop star coréenne. Et puis je me sens trop attacher à toi. Enfin voilà! Kibum je n’ai pas envie qu’on en reparle. »
    « Alors restons ici ! Restons en France, moi tant que je vis avec toi, le pays m’importe peu. »

    Il prit ma main. « Je suis heureux de t’avoir retrouvé. J’avais peur de ne plus te revoir. Si je te dis que je t’aime vraiment, tellement que je m’en sens idiot qu’est ce que tu me dirais ? »
    « Que l’amour rend idiot, car je t’aime autant. Mais je sais que tu ne pourras pas rester loin de ton pays natal. »
    « Mais si. »
    « Loin de ta mère ? De tes amis ? De ton….gagne-pain ? »
    « Oui. »
    « Arrête ! Je m’en sentirais coupable. On va retourner en Corée. »

    Il se moqua de moi, il paya donc l’addition puis il m’emmena à l'extérieur. « Fais moi visitez Paris, les quartiers romantiques de Paris, qu’on ait l’air de deux grands idiots. Peut être qu’après je voudrais rester. »
    « Je ne les connais pas trop, pourquoi les aurais-je fréquenté ? Pour me faire mal au cœur de ne pas en avoir ? Et puis je ne vais pas te forcer à rester, Paris ne me fascine pas autant. »
    « D’accord, d’accord marchons seulement ! »

    Puis il se mit à courir.
    « Pourquoi cours-tu ? T’as dit qu’on marchait ! Je ne veux pas courir ! » lui criai-je en courant quand même.
    « Allez ! »

    Après une bonne demi-heure à courir ou juste 5 min, à vous de voir, il me colla contre un mur me bloquant par ses deux mains de chaque côté de mon visage.
    « T’est fatigué ? » me demanda-t-il en souriant.
    « J’aime pas courir. Donc oui je suis fatigué. »
    Il m’embrassa, ses mains se posant sur mon cou. « Alors on rentre ! »

    On prit un taxi et partirent dormirent à notre manière à la maison.

    Le lendemain on ne fit rien de spécial, regarder des films et papoter. On reparla du fait de retourner en Corée.
    « Mais pourquoi veux-tu absolument retourner en Corée ? Ici tu n’aura pas de problèmes de fans ! Et je t’appartiendrais ! » Me disait-il fatigué que j’insiste.
    « Mais et les U-KISS ? »
    « Je n’en fais plus parti maintenant ! »
    « Moi j’ai mes amies en Corée ! Mes amies qui sont en couple avec tes amis ! Moi je veux être près de mes amies et toi près des tiens ! »
    « Mais alors pourquoi t’est venue à Paris ! »
    « A cause de toi ! »
    « Je sens ca comme un reproche… »
    « Mais non…..enfin non…Kibum je t’aime mais je voulais m’éloigner…ce n’est pas de ta faute… je voulais voir si loin de toi je le vivrai bien, et puis…oh j’en ai marre qu’on se dispute ! Tu m’énerve ! »
    Je me mis à pleurer sans m'en rendre vraiment compte, Kibum me rapprochant de lui me frotta le dos. « On va retourner en Corée, je vais régler tout ces problème…avec ton aide, on va retrouver nos amis, ne pleure plus, les disputes c’est finis ok ? Enfin on sera bien obligé de se disputer puisqu’on à tout les deux des caractères de cochon mais plus de dispute qui te feront pleuré d’accord. » Je sentis un baiser se déposer sur ma nuque, puis sa peau toute douce et ses bras se serrant autour de ma taille. « Ne pleure plus mon pepero à la fraise. »
    « Pepero ? »
    « Oui j’aime les pepero, si je suis ta pomme tu peux être mon pepero non ? »

    Je ria, il ria. J’aimais mieux cette ambiance.

    Au bout de quelque semaine à nous reposer à Paris, la Corée malgré ce qu’il disait nous manqua, nous prîmes donc la décision de rentrer. Il était temps de tout arranger.


    Pendant le trajet je dormis tout le long, les bras de Kibum m’accueillaient si chaleureusement que je ne voulais les quitter. Et son bras autour de mes épaules il n’y avait pas meilleurs endroit pour se sentir en sécurité en tout cas tant qu’on n’était pas arrivé en Corée.

    « Bien dormi ? » me demanda-t-il souriant mais pas comme d’habitude comme s’il avait fait quelque chose dont il était fière et qu’il avait hâte de me monter.
    « Oui…mais pourquoi souris tu comme ça ? »
    « Comment ça ? »
    « Bah comme ça ! Qu’est ce que tu as fait ? »
    « Toujours la même question ! Je n’ai rien fait ! »
    « Mouais… »


    On descendit de l’avion, tout le monde étaient là. J’étais contente de les retrouver, eux en avaient des choses à me raconter surtout sur le fait d’être parti brusquement.

    « Tu t’es connecté à Twitter aujourd’hui ? » me demanda soudainement Kibum.
    « Twitter ? » Twitter mais ca faisait longtemps que je n’y étais pas allé. Enfin j’y jetais un œil de temps en temps mais mon dernier coup d’œil ne datait pas d’hier ! « Non pourquoi ? »
    « Ha bon ? D’accord. »
    « Pourquoi ? »
    « Non je voulais savoir c’est tout. »
    Son sourire s’agrandissait.
    « Ta fait quelque chose sur Twitter ? »
    « Non. »

    Si ça ce n’était pas une technique pour me tenter à aller sur twitter je ne sais pas ce que c’était, car si c’était bien ce que je pensais il avait réussi ! Dans la minute d’après j’avais pris son téléphone pour me connecter à Internet, le mien étant trop lent pour le faire.

    Mes abonnés avaient multiplié de 1000 voir plus, de 40 j’étais passé à bientôt 5000. Bon une ou deux personnes que je ne connaissais pas c’était rien, mais la plus de mille c’était abusé !
    « Mais c’est quoi ça ? » murmurai-je avec une incompréhension totale qui se lisait dans ma voix.
    « Haha devine. » me dit monsieur en rapprochant ma tête de son corps.
    « Bah non je vois pas ! Tu ne m’as pas mentionné dans des tweets hein ! »
    « Non, j’ai fais mieux que ça ! »
    Il prit mon téléphone, et me serrant plus fort il me montra son tweet : « Regardez qui m’a ramené de mon voyage. Prenez soin d’elle s’il vous plait. » Accompagné d’une photo de moi dormant dans ses bras. Et il y avait ajouté mon pseudo.
    « Mais t’est fou ? Oh mon dieu il est fou ! »
    « Peut être, mais je n’ai pas encore vu les commentaires négatifs, juste des fans qui te félicitent et d’autres qui te remercie ! »
    « Mouais… »
    « Tu vois mes fans peuvent être gentils aussi. Je vais dire aussi que c’est grâce à toi si je retourne dans le groupe. »
    « Moi et tes amis qui te manquent ! »
    « D’accord. »


    Je le pensais fou, mais ce qu’il avait fait me touchait, il fallait l’avoué une photo de moi tweeté par Kibum étaient un de mes petits rêves caché. Si je le pouvais j’aurai pleuré de joie, mais Kibum aurait été trop heureux de voir ça, donc je criai ma joie à l’intérieur de moi.

    « Je sais qu’en ce moment tu m’aime plus que tout. » murmura t il
    « Tss, tu as trop confiance en toi ! »

    On arriva à l’appartement. Puis tout un coup Kibum eut comme un choc.
    « Dormons à l’hôtel tu veux bien ? » me dit-il me tirant vers le taxi qui attendait qu’on le paye.
    « Hein mais pourquoi ? »
    « S’il te plait ! »
    « Non ! »
    « Please ! »
    « Non ! »

    Je pris mes valises et me dirigea vers notre maison, je voyais Kibum inquiet derrière.

    « Qu’est ce qui ne va pas ? »
    « Rien, rien, juste ne m’en veux pas ok ? »
    « D’accord ? Mais c’est si grave que ça ? »
    Avoir mis la maison sans dessus dessous et avoir tout laissé comme ça était-ce grave ?
    « Non rien de très grave, juste tu seras un peu….choqué. »
    « Pff, t’inquiète pas. »
    Je lui pris la main et me dirigea fièrement vers notre chez nous.

    « Embrasse moi. » me dit-il avant d’ouvrir.
    « Hein ? »
    « Dis moi que quoi je fasse tu m’aimeras toujours, dit moi ca et embrasse moi. »
    « Mais pourquoi ? »
    « J’ai besoin d’être rassuré ! Ha et dis moi que quoi que tu verras tu resteras avec moi et tu ne partiras pas en courant. »
    « Kibum tu me fais peur. »


    Il s’approcha de moi et m’embrassa, « dis le moi s’il te plait. »
    « Heu bah d’accord, Kibum je t’aime plus que tout et qu’importe ce que je risque de voir à l’intérieur je resterais avec toi, enfin sauf si c’est une fille, là je t’étrangle, je coupe ce que tu as de plus précieux et je m’en vais définitivement ! »
    « Hmm…d’accord, mais ne t’inquiète pas…heu il n’y aura pas de filles, je pense même jamais ! »

    Il serra ma main et ouvrit la porte.

    Il soupira de bonheur qu’il en tomba même à genoux.

    « Merci Kevin, oh merci, merci, merci, oh mon dieu, oh Kevin merci. »
    « Quoi ? Pourquoi tu remercie Kevin ? »
    La maison n’avait pas changé pourtant. Tout était à sa place. Kibum m’aida à rentrer mes valises.
    Et le même élan de joie apparu lorsqu’il vit la chambre.
    « Mais qu’est ce qu’a fait Kevin de si exceptionnel pour que tu le remercie comme ça ? »
    « C’est un ange ! »
    « Ha. Ha. Ca on le sait tous ! »
    « Non je t’assure ce gars est vraiment un ange ! Il vient de me sauver la vie. Je reviens je vais l’appeler. »
    « Ouais fais donc ! »


    J’étais de retour chez moi ! Dans notre maison, je retrouvais cette vie que j’aimais. J’entendais Kibum rire, et remerciait encore et encore Kevin, je ne savais pas ce qu’il avait fait mais cela devait être vraiment exceptionnel.
    Le rire de Kibum, je l’aimais ce rire. J’aimais aussi les allers-retours qu’il faisait devant la porte pour voir ce que je faisais, ces petits sourires, ces petits clins d’œil, il me faisait fondre.
    J’avais la flemme d’ouvrir mes valises ce soir, je sortis juste le nécessaire de toilettes et pris un T-shirt à Kibum et parti me coucher.

    « Tss, Toujours à fouiller dans ma commode ! Si tu m’entends, je te confie que ca m’avait manqué. Je t’aime. »
    Ses bras se glissa sous le t-shirt pour se déposé sur mon ventre nu, et son visage se posa sur mon épaule. Un bisou volé et il s’endormit aussi.

    Mes projets du lendemain étaient simples : Aller à l’agence, m’excuser auprès de la directrice et travailler.
    Mais mes plans furent légèrement perturbés.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥️ U
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Sam 15 Jan - 21:23

    OMMMMMMMMMMMMMOOOOOOOOOOOOOO HAAAAAAAAAAAAAAAAA OUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUU C'est le bien ce chapitre OMGGGGGGGGGG :'D Myr tu peux pas savoir comment à cette instant je t'aime :')
    j'vais pleurer de joie ! et toi qui me dit que des conneries pour me faire peur :'( méchante fille XD
    Mais je suis rassurée alors merci mon petit coeur va mieux :'D
    le couple Myr/Kibum ne peut pas se separer comme ça ! HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA MOI JE DIS OLLLLLLLLLLLLLLLLAAAAAAAAAAA c'est trop beau ce que tu viens d'écrire
    Oh et Kevin qui range tout c'est pas una ange ça :') le meilleur je te dis ! j'vais le garder longtemps XD +10000000000000000000000000000000000

    Par contre euhhh !! c'est quoi que cette derniere phrase umm ? j'aime pas du tout hein je suis rassurée mais la derniere phrase ça sens pas bon :'( je sais que tu le fais expres c'est une attaque personnelle ? XD
    j'vais encore pleurer je le sens gros comme un maison O:


    ___________________________________
    ♥️파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서♥️
    Spoiler:

    ♥️
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Sam 15 Jan - 22:31

    OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII ! tu revien :D et le truc de twitter c'est good ♥
    Rhoo c'est quoi cte fin Myr O:

    Contenu sponsorisé

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 21 Nov - 2:33