Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Partagez
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Lun 20 Déc - 22:47

    Rappel du premier message :

    Chapitre 1

    Entracte

    Nouveau départ ?

    « Déjà debout ? » demanda Xander en sortant de sa chambre encore tout endormi. Il venait de s’adresser à Yuki, qui étrangement ou non, s’était lever avant Xander. Il était si mignon au réveil. Ses cheveux débraillés alliés à ses yeux semi-ouverts : Comment ne pas craquer ?

    Cela faisait déjà quelques mois que les jumelles s’étaient installées chez Kevin, enfin chez Kevin et Xander désormais.
    Xander partit frappé à la porte de Kevin puis reparti tranquillement dans sa chambre.

    Yuki regardait la scène de loin, puis une fois Xander repartit celle-ci se re-concentra sur son programme à la TV, une émission de téléréalité qui mettait en scènes tout pleins de star qu’elle ne connaissait pas à part Lee Seung Gi, mais le seul fait qu’il soit là, lui donnait envie de regarder.

    Une heure après, à peu près, Xander ressortit de sa chambre, tout resplendissant, il prit un paquet de gâteau dans un des placards de la cuisine puis sauta sur le canapé.

    « Tu regardes quoi ? » demanda – t- il en proposant en même des temps des gâteaux.
    « Je ne sais pas, un truc avec Lee Seung Gi. » répondit-t-elle en prenant quelque gateaux.
    « Tu l’aime bien ce Lee Seung Gi ? »
    « Il est trop beau ! Ho mais regarde ce sourire, tu es obligé de craquer ! »
    « Moi aussi j’ai un super sourire ! Regarde ! »
    Il mit en évidence ses belle dent blanche, offrant le plus beau des sourires à Yuki.
    « Oui oui, mais regarde le sien, regarde comment il est beau ! »
    « Mais regarde le mien ! »

    Xander désespérait à montré son sourire. Puis un petit peu colérique, il mit un petit coup à Yuki avec les gâteaux.
    « Hé ! Les gâteaux c’est précieux ! Si tu n’en veux pas laisse-moi le paquet ! » S’écria-t-elle en arrachant le paquet des mains de Xander.
    « Mais j’en veux ! » dit-il en tentant d’attraper le paquet.

    Il attrapa le bras de celle-ci et la fis basculé sur le côté. Avant de s’installer au dessus d’elle.
    Ce n’était pas la première fois qu’il utilisait une technique semblable pour arriver à ses fins.
    Voir Yuki rougir de honte l’amusait car il retrouvait à chaque fois la Yuki qu’il avait rencontré la première fois. Mais cette fois-ci, après avoir obtenu ce qu’il voulait, il ne bouge pas. Il la regarda seulement. Puis il lui sourit.
    « Tu vas bien ? » demanda-t-il.
    Que voulait-t-il que Yuki réponde à ça ? Celle-ci était tellement embarrassée.
    Xander déposa le paquet de gâteaux sur la table, mais sans laisser Yuki s’échapper.
    Il la regarda de nouveau en souriant, ses yeux étaient affectueux. Il continua de la regarder sans bouger.
    « Mais qu’est ce qu’il y a ? Pourquoi me fixes-tu comme ça ? T’est lourd tu sais ! Qu’est ce que tu veux ? »
    « Juste ça. »
    répondit-t-il avant de l’embrasser furtivement.

    Dans la seconde d’après, il se leva et parti vers la chambre de Kevin. Il s’apprêta à frapper, mais celui-ci sortit de la chambre.
    « Ha tu est debout ! Bon je vais réveiller Naoko alors. » Dit-il avec un sourire ne pouvant quitter son visage.
    « Ne fais pas comme la dernière fois » souffla Kevin, trop tard malheureusement, Xander était déjà rentré, et en ressortis tordu de rire. Il avait fait comme la dernière fois !


    (Du côté de Yuki)

    Xander ressortis plier de rire

    « T’est vraiment pas sympa ! Je vais aller la voir ! » Dit calmement Kevin avant de pénétrer tout doucement dans la chambre.

    « Bon je vais faire le petit déjeuner en attendant ! Yuki tu m’aide ? Yuki ? Yuki ? Yuki ? »

    Yuki était toujours allongé sur le canapé tel que Xander l’avait laissé, la bouche encore ouverte. Elle n’y croyait pas et en était encore sous le choc. La sensation des lèvres de Xander sur les siennes…elle n’y croyait pas. Elle tenta de se remémorer tout ce qui s’était passé avant cet acte, mais dès qu’on approchait du moment fatidique où elle voyait Xander approché son visage tout doucement puis un blanc. Plus rien. Son esprit était dans le floue totale.

    « Yuki ? » Xander s’était rapproché. « Yuki ? Ca va ? »
    Elle se pinça violemment le bras, jusqu'à ce que celui-ci deviennent rouge.
    « Mais qu’est ce que tu fais ? Ca ne va pas bien dans ton crâne ! » S’écria Xander en éloignant le bras de la main.
    « Mon dieu ! Non je ne vais pas bien ! »
    « Oui c’est ce que je pense aussi ! »
    « Je rêve éveillé ! Je ne vais pas bien ! Ca va mal finir cette histoire. »
    « Mais quel histoire ? »
    « Ca va vraiment mal finir, je dois aller voir un médecin et vite. »
    « Pourquoi un médecin ? »
    « JE VAIS PAS BIEN XANDER ! JE NE VAIS VRAIMENT PAS BIEN ! »
    Cria-t-elle en attrapant les épaules de celui-ci.
    « Mais pourquoi dis-tu cela tout d’un coup ? »
    « Je fais des rêves éveillé ! »
    « Mais qu’elle rêve ? »
    « J’ai rêvé que….non c’est trop intimidant. »
    « T’inquiète on a vécu assez longtemps ensemble je pense. J’ai vu pire. »
    « Eh bien, j’ai rêvé que tu m’avais embrassé. Là tout à l’heure ! »
    « Quoi ? Ça ? »
    Puis il glissa de nouveau ses lèvres contre celle de Yuki. « Ha si ce n’est que ça, ce n’était pas un rêve ne t’en fais pas tu vas très bien. »
    « Alors c’est toi qui ne va pas bien ! »
    « Non je vais très bien ! Mais je dois préparer le petit déjeuner ! »
    « Non, tu ne vas pas bien ! Tu es fatigué Xander ! »
    « Oui je suis fatigué, mais je vais bien ! Bon si tu ne m’aide pas je vais le faire seule c’est bon. »
    Puis il se releva et partit préparer le petit déj.

    Yuki, de son côté se rallongea sur le canapé et tenta de se remémorer ces deux évènement si rapide qui venait de ce passer. A chaque fois, dès que le moment du baiser apparaissait tout devenait blanc.

    Kevin ressortit de la chambre l’air soulagé.
    « Qu’est ce qui se passe ici ? » demanda Kevin, une légère peur dans la voix.

    Pourquoi ? Xander agressait tout ce qu’il touchait. S’énervant pour un rien. Tandis que Yuki paressait comme morte sur le canapé.

    « Surtout ne me répondez pas je ferai avec ! » dit-il avant de s’installer à l’une des chaises du bar.

    (Du côté de Nao)

    « Debout là dedans ! » cria Xander dans la chambre en allumant la lumière avant de disparaitre.

    « Putain ! » s’écria Nao, celle-ci préférait quand c’était Kevin qui venait la réveiller, car oui un jour sur deux c’était Xander qui venait les réveillé, et il avait toujours une façon bien particulière de les réveiller bien loin de la manière douce et câline de Kevin.

    Elle put entendre Xander rire de sa bêtise derrière la porte.
    « Ton chéri est vraiment pas douée pour réveiller. » dit Nao en s’adressant à sa sœur quel pensait endormi, mais qui n’était même pas là.
    « Rhaaaaaa, elle doit encore s’être levé tôt pour pouvoir profiter du déjeuner made in Xander. »
    Car en effet, celui qui réveillait était aussi celui qui préparait le petit déjeuner le matin.

    « Ca va ? » demanda doucement Kevin en rentrant dans la chambre pensant à éteindre la lumière.
    « Mouais, fatigué. »
    Kevin vint s’asseoir sur le lit de Yuki face à Naoko.
    « Ha, mais il faut que tu te lèves, tu travaille aujourd’hui. »

    Naoko travaillait dans à la NHMedia avec Yuki et Orphélia. Orphélia travaillait au secrétariat, Yuki à la cuisine, et Nao enseignait l’anglais principalement mais lorsqu’elle ne s’occupait pas des cours elle travaillait au marketing de l’agence.

    « Je sais…mais la flemme. »
    Kevin vint s’accroupir à côté du lit ne Nao, « Allez ma Nao, FIGHTING ! » dit-il en souriant, tout en ébouriffant les cheveux de celle-ci puis il sorti.

    Le réveil affichait 6h30. Rien que de voir l’heure, Nao en été fatigué. Avec un peu d’effort, elle se traîna vers la salle de bain. Après une douche elle irait beaucoup mieux !

    ----------------------

    Une fois prête, habillé et coiffée, Nao sorti de la chambre.
    L’ambiance dans la salle principale était tendue.

    « Haaaaaaa Nao tu es prête merci mon dieu ! » s’écria Kevin en se jetant sur celle-ci.
    « Je ne sais pas ce qui s’est passé ici, mais je n’ose pas trop demander. » murmura-t-il avant de l’installer à la table, en face de lui.


    « Yuki ? Ca va ? » Demanda Nao de loin. Aucunes réponses.

    « Ta sœur est bizarre ! » dit Xander en posant violement l’assiette de Nao devant elle, il fit de même pour Kevin. « Moi j’y vais ! Bye ! »
    Xander pris sa veste et sortit.

    « Yuki ? Xander est parti ! » Dit Kevin en direction de Yuki. Qui repris d’un coup ses esprits et partit comme une flèche à la poursuite de Xander. Des explications ! Des explications claires ! Il lui fallait des explications claires !
    Une fois Yuki au loin, ayant disparu derrière la porte d’entrée, Kevin poussa un énorme soupir de soulagement.

    « Eh bien ! C’était si dur que ça de tenir ? » Demanda Nao en riant.
    « Si tu avais été là dès le départ, tu aurais été dans le même état que moi maintenant ! »
    « Je veux bien essayer de te croire. »
    « Essayer ? Il faut que tu me croies ! Y a quelque chose de bizarre qui c’est passé ici ce matin ! »
    « Et tu pense que ce serai quoi ? »
    « Hmm, faudra enquêter ! Je pense à un baiser. »
    « Baiser ? »
    « Oui c’est sur ! Une fille, un gars une situation bizarre, c’est obligé que c’est un baiser ! »
    « Dis l’expert en amitié fille/garçon ! »
    « Oui exactement ! Bon ce n’est pas tout, mais faut se dépêché, sinon on va être en retard ! Allez mange ! »


    Le petit déjeuner était composé d’une omelette et d’un bol de riz, tout ce qui a de plus simple. Mais pourtant quand Kevin gouta l’omelette, un visage de dégout apparu.

    « Qu’est ce qui se passe ? Pourquoi tu fais cette tête ? » Demanda Nao.

    Il prit un mouchoir et recracha assez discrètement ce qu’il avait dans la bouche. Sans un mot, il se leva, se servit un verre d’eau, rinça sa bouche et recracha le tout.
    Tout ça sous les yeux écarquillé de Nao, elle ne l’avait jamais vu comme ça. Il était pire qu’un homme.
    « Mais ça va pas ? » insista Nao
    « J’avais oublié…. »
    « Quoi ? »
    « Quand Xander est contrariée il cuisine toujours la chose que je déteste le plus. »
    dit-il en reprenant une nouvelle gorgée d’eau avant de la recracher de plus belle.
    « Et c’est quoi cette chose ? »
    « LES TOMATES ! Mince Xander ! Je n’aime pas les tomates et il le sait très bien ! Mais je ne sais pas dès qu’il y a quelque chose qui va pas c’est la première chose qu’il se met à cuisiner. »
    « T’aimes pas les tomates ? »
    « Non, j’aime pas ça ! Avant oui, mais je m’en suis lassé. »
    « Avant oui ? Mais c’est dégueulasse les tomates ! »
    « Bon viens alors, on va aller s’acheter un vrai petit déjeuner ! Parce que cette omelette est envahie de cette chose ignoble. En plus on va être en retard, surtout moi ! »
    « C’est vrai qu’il est déjà 8h30, trainons pas ! »


    ------------------------

    « Ah ouais toi aussi ? Ha c’est trop marrant que tu pense la même chose que moi ! » S’écria Nao dans la voiture à la suite de Kevin qui venait de lui annoncer la millième chose qu’il avait en commun.

    Le trajet parut rapide, ils s’achetèrent quelques viennoiseries et un chocolat rapidement et le temps de les terminer ils étaient déjà arriver à l’agence.

    Un peu triste les deux jeunes gens se saluèrent et chacun partirent en direction de leurs travaux respectifs.

    ------------------------

    « Pause déjeuné ! » s’écria Nao, à peine 12h00 affiché. Elle se hâta d’aller rejoindre Orphélia qui se trouvait dans le bureau juste en face.

    « Tu viens on va manger ? »
    « C’est pas moi qui dirait non ! Mon ventre appelle à l’aide depuis tout à l’heure ! »


    Les deux jeunes filles arrivèrent à la cantine de l’agence.

    « Toujours les 2 premières ! » s’écria Yuki en riant.
    Orphélia : « J’avais trop faim. »
    Nao : « Et moi donc ! J’ai mangé qu’un pain au chocolat et un croissant ce matin, ça nourrit pas ! »
    Orphélia : « Venez on va manger KFC ! »
    Yuki : « Pourquoi ma bouffe est pas bonne ? »
    Orphélia : « Non ce n’est pas ça, mais KFC quoi ! J’ai envie de KFC ! Tu ne vas pas dire non quand même ? »
    Yuki : « Bah non ! Bien sur que non ! »

    Le KFC se trouvait à deux pas de l’agence, il avait ouvert récemment, autant gouter la qualité.

    Ils commandèrent 2 seaux de poulets, oui il c’était vrai : Elles avaient très faim. Elles s’installèrent dans un coin aux sièges arrondis. Chacun pris son premier gros morceau de poulet puis un téléphone vibra.

    Yuki : « C’est le téléphone de qui ? »
    Nao : « Pas le mien »
    Yuki : « Pas le mien non plus. »

    Puis les deux regardèrent Orphélia qui avait déjà bien entamé son morceau.

    « Orphé ! C’est ton téléphone. » Dit Yuki.
    « Ho, ça rappellera. »
    « Mais c’est Kibum. » dit Nao le téléphone en main

    A ces mots, Orphélia s’essuya rapidement les mains, pris un léger souffle et répondit.
    La conversation se résuma à quelque « Oui », un « On est au KFC avec Nao et Yuki » puis un « D’accord. » puis elle raccrocha.

    « Bah il voulait quoi ? » demanda Yuki.
    Orphélia : « Hein ? Ha il a dit qu’il arrive avec Soohyun, Kevin et Kiseop. »
    Yuki : « Et Xander ? »
    Orphélia : « Je ne sais pas. »
    Nao : « Mais qu’est ce qu’il s’est passé ce matin ? » demanda-t-elle en s’adressant à Yuki.
    Orphélia : « Ce matin ? »
    Nao : « Oui, Kevin a dit qu’il s’était passé quelque chose il en était sur ! »
    Orphélia : « Il s’est passé quoi ? » demanda-t-elle intriguée.
    Yuki : « Hmm, eh bien ce matin…. »
    Orphélia : « QUOI ? QUOI ? »
    Yuki : « Eh bien ce matin…Xander m’a embrassé. »
    Orphélia : « C’est vrai ? Oh c’est trop mignon. »
    Nao : « Rhaaaaaaa Kevin avait raison ! Mais alors pourquoi il était contrarié. »
    Yuki : « Bah je ne sais pas ! J’ai voulu lui demandé ce matin, enfin je voulais surtout savoir pourquoi il a fait ça mais il m’a ignoré. »
    Orphélia : « IGNORE ? »
    Yuki : « Oui et je ne sais pas pourquoi. »
    Nao : « Peut être c’est ta réaction hein ! »
    Yuki : « Bah t’aurai voulu que je réagisse comment ? Imagine Kevin il t’embrasse tout d’un coup et après il fait comme si il s’était rien passé, puis il revient il recommence et après il se fâche. »
    Nao : « Moi, si Kevin m’embrasse, je l’embrasse et je le laisse pas s’en aller ! »

    « C’est vrai ? Faudra que je pense à lui dire ! » Dit Kibum qui venait d’arriver derrière Nao.

    Nao se retourna immédiatement voir si Kevin était là lui aussi.
    Kibum : « Ne t’inquiète pas, Kevin est encore à l’agence, le manager voulait lui parler, il demande à ce qu’on l’attende et Soohyun et Kiseop se commande un truc. » puis il vint s’asseoir auprès d’Orphélia déposant un bisou timide sur sa joue. « Vous parliez de quoi ? Pourquoi Kevin devrait-t-il t’embrasser ? »
    Nao : « Parce que je suis une chic fille ! »
    Yuki : « On parlait de votre mariage ! Ca va faire bientôt un an qu’on attend Kibum ! »
    Kiseop : « Un an que vous attendez quoi ? » demanda celui-ci avec son plateau rempli de tous les desserts que le resto offrait.
    Kibum : « C’est pour toi tout ça ? »
    Kiseop : « Bah oui ! Si t’en veut tu vas t’en payer ! Alors un an que vous attendez quoi ? »
    Nao : « Le mariage à Kibum et Orphé. »
    Kiseop : « Ca fais déjà un an ? »
    Yuki : « Bientôt oui. »
    Orphélia : « Mais moi tant que j’ai une bague venant de Kibum au doigt, le mariage il peut arriver quand il veut. »
    Kibum : « Voila ! Si Orphélia n’est pas presser, je ne suis pas presser ! »
    Nao : « Mais nous on est presser ! »
    Kibum : « Ca attendra ! »

    Soohyun arriva tout souriant, plateau en main, poussant Kiseop pour qu’il lui fasse de la place.

    « Alors ça va tout le monde ? » demanda-t-il heureux comme toujours.
    S’enchaina, une longue conversation sur tout et n’importe quoi. Soohyun tenta de se battre pour ne pas que Kibum croque dans son sandwich mais malheureusement il perdit. Entre-temps Kevin arriva, s’installant discrètement auprès de Nao.

    « Regardent ils sont mignons non ? » murmura Orphélia à l’oreille de Kibum.
    « Qui ? »
    « Bah Nao et Kevin »
    « Je trouve pas. »
    « T’est con. »
    « Mais tu n’es pas mieux.»
    puis il l’embrassa dans le cou laissant à Orphélia un léger frisson. « T’inquiète je les aiderais à devenir un couple si tu veux. »
    « Comment ?...Kibum ce que tu as entendu tu le garde pour toi ! »

    « Mais j’ai rien entendu ! De quoi parles-tu ? » Dis-t-il avec sourire innocent
    « Fais gaffe ! »

    Après une heure de pause à manger et rigoler, le groupe se sépara. Chacun reprenant ses activités.

    Le groupe avait un photoshoot pour une marque de vêtements de sports. Kibum en profita pour parler avec Kevin.
    Kibum : « Hé, Kevin j’ai une question à te poser. »
    « Haha, vas-y pose là »
    « Orphélia voulait savoir ce que tu pensais de Nao. »
    puis il marmonna un « elle va me tuer »
    « Nao ? »
    « Oui »

    Kevin sourit d’un air idiot.
    « Eh bien, je ne pensais pas que tu l’appréciais autant. » s’écria Kibum en rigolant.
    « Mais de quoi tu parles ? Nao est une super amie c’est tout. »
    « Oui, je disais la même chose d’Orphélia avant rappelle toi ! »
    « Oui mais toi t’est du genre à craquer sur la fille dés qu’elle parait sympathique. »
    « Quoi ? Pas du tout ! »
    « Nao est mon amie. »
    « Tu me fais penser au garçons dans les dramas qui tombe amoureux mais de peur de se prendre un râteau, ils disent qu’ils sont juste ami. Bon je vais être l’ami qui va te réveiller ! Si tu l’aime, je te conseille de l’embrasser ! Je suis sur que ca fonctionnera. »
    « Moi ? Je ressemble aux garçons dans les dramas ? Kibum si je me prends une claque je te donne une claque aussi ! »
    « Ca n’arrivera pas crois-moi j’ai mes sources ! Et des sources fiables ! Et puis tu n’oseras pas lever la main sur moi. »
    « Pff. »


    Kibum tapota l’épaule à Kevin « Allez va ! Applique donc mon conseil après on verra. » Puis il parti rejoindre le petit groupe Eli/Soohyun/Dongho qui jouait.


    Le photoshoot se déroula à merveille, beaucoup de photos on était prises, la plupart étaient réussis. Le résultat final sortirai bientôt.

    « Bon je propose qu’on fête tout ça au restaurant ! » proposa le manager fière de son idée.
    « Et qui c’est qui paye ? » demanda Soohyun.
    « Moi ! » s’écria le manager.
    « Hmmm j’ai des doutes » dit Eli.
    « Bon on le fait ce resto ou pas ? » insista le manager.
    « Oui allons-y » répondit Xander tout souriant.
    « Moi j’appelle les filles, enfin j’appelle Orphélia mais je sais qu’elle va appeler les jumelles. » dit Kibum.
    « Je vais quand même appeler Nao. » dit Kevin le téléphone déjà à l’oreille.
    « Et ça se dit pas amoureux. » marmonna Kibum « Et toi Xander ? Tu vas appeler Yuki ? »

    Xander était assis dans un coin, silencieux.
    « Ca fait longtemps que je ne t’ais pas vu dans cet état. » dit Kibum en venant s’installer à côté de celui-ci.
    « Comment ça ? »
    « Silencieux. »
    « Ha…oui. »
    « La dernière fois c’est quand Cal… enfin quand elle est parti. »
    « Oui. »
    « Tu n’avais pas dit que tu l’avais oublié. »
    « Comment j’aurai pu ? Elle n’a jamais vraiment quitté mon esprit. »
    « Mais pourquoi y repensé aujourd’hui ? »
    « Parce que j’ai peur que tout ce répète. »
    « Avec qui ? Yuki ? Tu as embrassé yuki ? »

    Xander soupira approuvant de la tête.
    « Tu as embrassé Yuki ? »
    « Oui ! Mais sa réaction n’as pas été celle que j’attendais. »
    « C’est une fille ! Une fille c’est imprévisible. »
    « Oui, tu as surement raison. »
    « Aucune raison d’être dans cet état ! Et puis si Yuki est comme Orphélia, la réaction qu’elle a eue doit surement être du au choc. Tu n'est pas n’importe qui Xander ! »
    « Pourquoi ? »
    « Tu est un U-KISS ! »

    A ces mots Xander ria. « Tu as raison mais bon, ca frappe la fierté hein. »
    « Oui je veux bien te croire ! Allez viens un resto va te faire du bien. »

    Au final Kibum envoya un simple sms à Orphélia.

    Le resto était connu de toute l’agence, à chaque évènement il partait le fêter là-bas. Il était un peu cacher, sans trop de succès mais avec une nourriture vraiment délicieuse. Les membres aimaient venir y manger quand ils en avaient le temps ou juste quand il voulait voir le gérant mais surtout pendant les grands évènements.

    « BRAVO ! » s’écria le manager en levant sa bière. « Encore un bon travail ! Bravo ! Bravo ! Je suis fière de vous ! » Il but une gorgé puis il commanda le repas avant de s’asseoir.

    Entre temps les jumelles arrivèrent suivi d’Orphélia et Miki.

    Sous les yeux étonnés de tout le monde Yuki partit s’installer à l’opposé de Xander à côté de Miki.

    Miki comprit vite ce qu’il se passait après la grande explication de Nao.

    La soirée se déroula tranquillement, dans une bonne ambiance malgré la légère tension qui se faisait sentir entre Xander et Yuki.


    Kiseop et Soohyun rentrèrent chez eux en premier, ils avaient des « projets » selon leurs dires. Puis ce fut au tour d’Eli qui devait déposer Dongho chez lui. Hongki vint chercher Miki pour son grand plaisir.
    Orphélia dormait dans un coin du restaurant, recouverte de la veste à Kibum. Celui-ci parlait avec le gérant.

    A table ne restait plus que Xander, Kevin, Yuki et Nao.
    « Vous allez tout de même pas vous faire la gueule pendant 30 ans ! » dit Nao.
    « Surtout qu’on vit sous le même toi ! » compléta Kevin

    Xander et Yuki ne se regardait même pas.

    « Bon, je vais rentrer enfin on va rentrer, Orphélia est complément K.O. » dit Kibum pensant qu’il venait d’interrompre la conversation au mauvais moment.

    « Tu pourras me déposer en passant ? » demanda Yuki timidement.
    « Oui bien sur. » Il prit Orphélia sur son dos, salua tout le monde et sortit suivi de Yuki.

    « Bon si tous le monde rentre, nous allons aussi rentrer. » dit Kevin en s’adressant au gérant.
    Sur ce, tout le monde se leva et sortit.

    Arriver devant l’agence Kevin s’écria : « Ha oui c’est vrai ! J’avais oublié je dois récupérer mon gilet dans la salle de danse, Xander tu pars en premier ? »
    Xander répondit d’un signe de main.
    « Nao, tu veux bien rester avec moi ? » demanda Kevin attrapant la main à Nao.

    Nao rougis mais tenta par tout les moyens de le cacher en vain.

    « Xander, on se rejoint à la maison. » cria Kevin à Xander qui était déjà bien loin.

    « L’agence est encore ouverte ? » demanda Nao.
    « Oui, toujours. » puis il emmena la demoiselle à l’intérieur.

    « Je t’attend là. » dit Nao en s’asseyant dans un des fauteuils du hall.
    « Non viens. » Il tendit sa main qui commença à légèrement trembler.
    « Tu trembles. »
    « Ha bon ? C’est parce que tu veux rester assises ici. »
    « Mais si tu te dépêches tu verras que tu n’aura même pas le temps de remarquer que je ne suis pas à coter. »
    « Mais je veux que tu viennes. »
    « Mais ce n’est qu’une écharpe. »


    Ayant marre d’attendre, Kevin pris la main de Nao de force et l’emmena dans la salle de danse qui était dans le noir complet seul la lumière du couloir éclairait la pièce.
    Il la bloqua contre le mur et souffla.
    Le rythme cardiaque de Nao s’accéléra.
    Kevin souffla de nouveau rapprochant la main de Nao près de son cœur. Au premier contact le cœur de Kevin battait la chamade, mais celui-ci se calma petit à petit. Une fois son cœur battant à un rythme normal, Kevin s’empara des lèvres de Nao. Collant celle-ci contre lui. Leurs respiration irrégulière, dut au contact des douces lèvres de monsieur contre les fines de mademoiselle. Les mains de Kevin glissaient dans les cheveux de Nao.
    Nao en avait perdu tout ses moyens. Se laissant porter par l’amour de Kevin.
    Jusqu'à ce que celui-ci éloigne son visage. « Nao ? » celle-ci avait gardé les yeux fermés savourant ce dernier moment qu’elle venait de vivre. « Nao ? » aucune réponse ne vint.
    Kevin se contenta seulement de l’enlacer tendrement, soupirant de joie. « Je pense que je t’aime. » Nao répondit à cette nouvelle en l’enlaçant elle aussi, souriant de bonheur.

    Ensuite Kevin alluma la lumière, parti chercher son écharpe qu’il avait apparemment vraiment oublié et l’enroula autour du cou de Nao « Ca reste entre nous ? » demanda-t-il de son sourire le plus charmeur. Nao ne répondit pas, elle suivit seulement Kevin vers le chemin de la maison.


    Lorsqu’ils rentrèrent, tout était silencieux. Kevin tenait fermement la main de Nao comme si il ne voulait plus s’en séparer.
    « Ca va ? » murmura t il en passant la main dans les cheveux de Naoko.
    « Oui, enfin je crois, je ne suis pas sur » dit elle timidement. « Je vais aller me coucher je crois. » puis elle dirigea vers sa chambre mais Kevin n’avait toujours pas lâché sa main.
    « Viens, tu risque de réveiller ta sœur si tu rentre dans la chambre maintenant. »

    Naoko n’eut pas le temps de répondre, Kevin l’amena dans sa chambre. La tira vers son lit avant de l’allonger. Il déboutonna un à un les boutons de sa chemise laissant apparaitre de divin abdos. Puis il vint auprès de Nao et l’embrassa, frottant ses lèvres sur les moindres parcelles de son corps et glissant timidement sa main sous le t-shirt de Nao. Celle-ci sentait sa respiration se coupé.
    Kevin continua en montant sur le lit, prenant Nao dans ses bras, il enleva habilement t-shirt et soutien-gorge tout en continuant d’embrasser son cou, ses joues, sa bouche. Le cœur de Nao battait à n’en plus tenir qu’elle en laissa échapper quelque gémissement. Sa main descendit doucement vers son pantalon, glissant sa main à l’intérieur, Nao caressa du bout des doigts sa verge qui commençait à se durcir.
    Kevin poussa des petits cris de satisfaction avant de s’emparer complètement de Nao. Montant sur elle et pénétrant avec une grande douceur son amour à l’intérieur d’elle.

    Effectuant des va-et-vient régulier, leurs cœurs s’accéléraient. Nao sentait le souffle de Kevin tout près de son cou, sa respiration trépidante qui rythmait son bassin. Tandis qu’elle s’agrippait à son cou, les cris de Nao devenait de plus en plus fort et de plus en plus intense, Kevin plaça sa main sur la bouche de celle-ci « Tu veux réveiller tout le quartier ? » Nao se tut ce qui fit rire Kevin « Je rigolais. » puis il reprit ses doux va-et-vient laissant aller les cris de plaisir de Nao alliés aux cris de Kevin. Les positions varièrent mais le plaisir lui était toujours là. Ils continuèrent une bonne partie de la nuit. Jusqu’au soulagement qu’il eut après avoir donné ses derniers forces.
    Kevin serrait Nao tout contre lui, déposant des petits bisous dans le cou de celle-ci. « Tu sais quoi ?... Sans Kibum je ne me serai jamais lancé. » murmura Kevin.
    « Kibum ? …Kibum pourquoi Kibum ? …KIBUM ? »
    « Tu m’en veux ? »
    « Noon loin de la ! Mais bon après un acte pareil parler de Kibum c’est ….enfin tu comprends. »
    Kevin s’excusa l’embrassa. Puis les deux s’endormirent enlacés.


    Le lendemain, le nouveau couple formé fut réveillé par un violent claquement de porte.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥ U
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 30

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Sam 15 Jan - 23:21

    Kiseop me demande en rdv pour me connaitre mieux =D
    c'est bien ça , j'espère que notre relation va vite évoluer !! :D
    Sinon The Angel Kevin, jadoooore !! :D
    Trop bien vous êtes revenu !!

    c'est quoi ces choses perturbantes ???? :o
    LA SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE !
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Mar 18 Jan - 22:28

    Chapitre 15

    Un stade de plus dans la relation

    Qu’est ce que j’avais chaud ! Je n’arrivais plus à me rendormir. Je me libéra doucement des bras de Kibum et parti prendre mon petit déjeuner. Il était 6h45, j’étais encore fatigué mon dieu.
    Je parti m’installer sur le canapé somnolent presque mon chocolat en main. Ce matin ce sera un dessin animé. Après avoir savouré mon bon chocolat je parti prendre ma douche. Kibum était encore endormi, en tout cas dans le noir c’est l’impression que j’avais.
    En y ressortant j’entendis tousser. Rien de bien grave au départ, mais cela se répéta, et ça m’inquiétait.

    « Kibum ? Tu va bien ? »

    Question bête je sais, mais bon voilà quand on est inquiet c’est toujours les questions les plus connes qui viennent !

    Je vins m’approcher du lit, passant ma main dans ses cheveux. Il prit ma main et la déposa sur sa joue. Il était brulant et transpirant.
    J’alluma la lumière de la table de chevet et m’assis à côté du lit.

    « Tu as prévu de faire quoi aujourd’hui ? » me demanda-t-il d’une voix faible.
    « Rester auprès de toi. »
    « Non, tu avais prévu quoi ? »
    « Rien. Je devais aller à l’agence, mais tu va trop me manquer donc je n’y vais plus. »
    « Vas-y ! C’est pas le manque qui te fais rester c’est l’inquiétude mais je vais bien. »
    « L’inquiétude ou le manque c’est pareil. T’est tout brulant, je pense que c’est a cause de toi si j’ai eu chaud cette nuit. »

    Il ria puis toussa dans la volée.
    « Je vais rester avec toi aujourd’hui même si tu ne veux pas ! Repose toi maintenant. »
    « Je peux avoir un bisou ? »
    « Mais t’est malade. Tu veux me filer ta maladie ? »
    « La t’est vraiment méchante. »
    Il éteignit la lumière et se mit sous sa couette.
    « Arrete tu va pas me bouder ? C’est moi qui te boude d’habitude. »

    Lorsque je tenta d’enlever la couette, il me pris dans ses bras et me déposa un petit bisou sur les lèvres. « Si tu tombes malade, je pourrais te montrer comment je prend soin des gens que j’aime. »

    Je lui souris, il avait l’air vraiment fatigué mais il restait toujours ma petite lumière. Je lui fis un chaleureux câlins et le laissa se reposer.

    Bon dans les drama j’ai appris que quand son chéri était malade il fallait lui préparer un petit plat. Puis un blanc apparu. C’est bien beau de les voir faire mais moi, personnellement, je n’en n’ai jamais fais ! Kibum m’en avait fait une fois, mais lui demander de m’apprendre….c’est le risque qu’il se moque. Non ! Il y a une personne qui aurait pu m’apprendre, mais je n’avais jamais osé vraiment lui parlé, et surtout pas sans la présence de Kibum.

    « Kibum… »
    « Hmm. »
    « Je peux t’emprunter ton téléphone ? »
    « Pourquoi ? »
    « Appeler ta famille. »
    « Mon frere ? »
    « Non je suis pas folle ! »
    « Mais qui ? »
    « S’il te plait. »


    Il soupira et me tendit son téléphone, m’avertissant que si j’appelais son frère il ne ferai qu’une bouché de moi. C’était tentant mais il était malade mieux vaut ne pas aggraver son cas.
    Et puis la personne que je voulais appeler n’étais pas son frère loin de là, mais sa mère. Qui mieux que maman Kim pour m’aider à s’occuper de son fils.

    « A…A…Allo ? »
    « Ce n’est pas Kibum à l’appareil. »
    dit la mère en riant « C’est…Orphélia c’est ça ? »
    « Ha…heu…oui. »
    « Comment tu va ? »
    « Moi je vais très bien merci et vous ? »
    « Pas plus mal que d’habitude. Que me vaut l’honneur de cet appel ? »
    « Eh bien…c’est que Kibum est tombé malade. »
    « C’est grave ? Qu’est ce qu’il a ? »
    « Oh ne vous en faites pas, ce n’est rien de grave. Mais je voulais lui faire hmm comment ça s’appelle déjà »
    « Juk ? »
    « Juk ? Oui surement, c’est un plat qu’on fait souvent au malade ? »
    « Oui, tu veux que je t’apprennes à le faire ? »
    « Hmm, ce serai bien si vous pouviez passez parce que…par téléphone j’ai peur de faire des bêtises. Je n’aimerai pas rendre Kibum plus malade qui l’est. »
    « Ha je comprend, j’arrive alors. »
    « Merci. »
    « C’est un plaisir, et puis on pourra discuter toute les deux. »
    « Oui, a tout de suite alors. »


    Oh mon dieu, j’avais bien compris ? J’allais discuter avec la mère sans le fils à côté. C’étais un suicide !

    Je repartis voir Kibum, il s’était endormi. J’attendis la maman calmement à ses côtés. Il toussait de temps en temps, puis changeait de position mais il serrait toujours ma main que j’avais glissée en arrivant.
    Dans une position son bras se déposa malgré moi sur ma taille, m’empechant de bouger je dois dire. Comment Kibum pouvait-il mettre autant de force quand il dormait ? De quoi pouvait-il bien rêver ?
    Je patienta, attendant la prochaine petite toussade. Malheureusement lorsque celle-ci arriva il serra plus fort son étreinte.
    « Kibum… » chuchotai-je doucement, tentant de chatouiller légèrement son bras.
    « J’ai tenté au moins. » dit-il entre deux bâillement.
    « T’est bête. »

    ~~

    On sonnait à la porte.

    « C’est qui que tu as appelé ? »
    « Tu doit vraiment être très malade pour pas avoir deviné. Repose toi va ! »


    A part Baby qui aurais-je pu appeler, c’était logique non.

    « Bonjour. Et…hmmm….bienvenue chez nous. »
    « Tu est resplendissante. »
    « Ha ho merci… »
    « J’ai ramené quelque ingrédient en plus, des petites choses que Kibum aime bien. »
    « Ho merci. »

    J’entendis de nouveau mon adoré toussé comme s’il venait de cracher ses poumons. « C’est Kibum qui tousse comme ça ? »
    « Oui, mais bon il tousse seulement et à une légère fièvre. »
    « Bon commençons ton apprentissage. »
    dit elle en me souriant gentiment.

    En faite faire un Juk c’est très simple, mettre ca et ci, mélangeant à telle température pendant tant de temps. Laissez reposez tant.
    C’était amusant d’assister….belle-maman ?
    A la suite elle prépara un petit repas pour nous 2, plus coloré et plus apetissant. Du riz avec pleins de petites choses d’accompagnement.

    « Ca faisait longtemps que j’attendais ce moment. » me dit-t-elle en me servant.
    « Quel moment ? »
    « Te parler, seulement toi et moi. »
    « Ha… »
    « Mais n’est pas peur, si Kibum t’as bien parlé de moi, tu dois savoir que je suis très gentille. »
    « Ce n’est pas que j’ai peur, c’est que enfin vous êtes la maman, vous protégez votre fils, et Kibum prend beaucoup conseille chez vous. »
    « Tu à l’air de beaucoup l’aimer. »
    « Ha…c’est vrai ? »
    « Oui, je trouve ça mignon. Surtout que cela correspond totalement à la description de Kibum. »
    « Kibum m’as décrit ? »
    « Oui, et chaque trait qu’il a decrit réapparait ici. »
    « Oh comme quoi ? »
    « Je ne dirai rien ! C’est entre mon fils et moi. Bon tout d’abord pourquoi aimez vous Kibum ? »
    « Hein ? »
    Pourquoi je l’aimais ? Y avais-je vraiment réfléchi ? « Hmm..je pense que je l’aime parce qu’il….me ressemble. Enfin…j’aime son sourire, ses yeux…ses taquineries…j’aime son humour et comment il arrive à me rendre le sourire. J’aime son côté sérieux qui peut revenir tout d’un coup mais qui peut se rompre en un clin d’œil. J’aime quand il chante aussi, et sa timidité…enfin je l’aime pour tous pleins de chose. »
    « Haha oui je vois. Vous n’allez pas le quitter de si tôt. »
    « Non, je ne pense pas, on peut dire que je suis…accro, oui on va dire que je suis accro à Kibum. »
    « Et si sa carrière venait à prendre fin ? »
    « Au départ c’est sur ca m’aurait dérangé, mais maintenant je pense que c’est Kibum que j’aime, pas sa carrière. »
    « Alors là… »

    Maman Kibum n’eut pas le temps de finir sa phrase car son fils, mon être adoré fit son apparition, il n’avait pas l’air d’avoir remarqué que sa mère était là.
    Avancement les yeux à demi-fermés et trainant des pieds, il vint à ma hauteur et me pris dans ses bras. Un bisou glissé dans mon dos puis dans mon cou et…sa mère se racla la gorge.
    Il ouvrit ses yeux complètement et fut plus qu’étonné.
    « MAMAN ! »
    Maman Kim : « Comment-tu va ? Je vois que je te laisse entre de bonnes mains. »
    Kibum : « Ha je vais bien, juste un peu fatigué. Mais comme tu peux le voir oui on s’occupe de moi comme un chef. »
    Madame Kim : « Je suis rassurée. Si tu savais tout ce que j’ai entendu, tu en serai content. »
    Kibum : « Ha oui comme quoi ? »
    Orphélia : « Je vais te servir du…Juk ? »
    Madame Kim : « Oui, Juk. »
    Orphélia : « Je l’ai fait avec l’aide de ta maman, j’espère que ca ne sera pas trop mauvais. »
    Kibum : « Viens t’asseoir à côté de moi. »

    Je lui donna son assiette et vint m’asseoir sur la chaise à côté de lui, mais celui-ci me rapprocha, me tenant par la hanche. Il appuyait sa tête sur mon épaule après chaque bouffé. Je me sentais légèrement mal, mais bon Kibum parlait tranquillement avec sa mère, la position paressait presque normal à leurs yeux, il n’y avait que moi qui stressait.
    « Hm veuillez m’excuser je reviens. » dit-je après qu’il ait terminé.

    Je débarrassa et parti souffler dans la chambre. Je m’allongea sur le lit et patienta. Je n’arrivais pas à me détendre, je ne m’étais pas encore habitué à…ca.
    Je resta maximum 5 min tanné dans la chambre avant de revenir à la cuisine.

    « Tu va bien ? » me demanda Kibum inquiet et dans un meilleur état que ce matin.
    « Mais oui et toi tu va mieux ? »
    Il passa sa main dans mes cheveux et me réinvita à m’asseoir.

    Maman Kim : « Es-tu prête à épouser mon Kibum ? »
    Orphélia : « Quoi ? » Je regarda Kibum horrifié.
    Maman Kim : « Mais c’est lui qui me la dit. Je demande confirmation. »
    Kibum : « Maman, tu sais qu’elle n’est pas encore habitué aux questions comme ça, même moi quand je lui en parle, elle se sent mal. »
    Maman Kim : « Mais j’aimerais être prévenu lorsque vous fixerez une date. »
    Kibum : « Oui mais c’est évident. Orphélia ? Ca va allez. Reviens parmi nous. »

    Dans mon esprit tout s’était arreter à « Es-tu prête à épouser mon Kibum ? » ça m’avais mis une sacrée gifle.
    Kibum riait, ça j’arrivais à l’entendre. Il se moquait complètement de moi. Il me fis une bise et continua de parler avec sa mère. Moi j’avais abandonné l’idée de suivre leur conversation.
    Je m’installa seulement dans ces bras. Je fermais les yeux et ressentais tout ce qu’il faisait. Sa voix, son rire, toutes les vibrations qui résonnait à l’intérieur de son corps. Son bras m’enlacait, me frottant le ventre de temps en temps.

    Bon après je pense que je me suis endormis, car je m’étais retrouvé sur le canapé, et Kibum était sur son ordi et plus de trace de Maman Kim.

    « Elle est partie ? » demandai-je en refermant les yeux.
    « Depuis longtemps. Elle t’as vu endormie et elle est partie. Tu n’as pas dormi cette nuit ou quoi ? »
    « J’ai dormi mais j’avais chaud, donc je n’ai dormi qu’a moitié. Toi je vois que tu va mieux ! »
    « J’ai encore mal à la gorge mais c’est vivable. »
    « Tant mieux. »
    Dans un petit effort, j’essaya de me tourner sur le canapé, manquant de me prendre le sol. « Faut arrêter de m’installer ici, un jour je risque de me faire vraiment mal. »
    Kibum vint s’installer auprès de moi, mettant ma tête sur ses genoux. « Je vais essayer, mais tu me trouveras gnangnan si je te dis que te laisse la pour que tu sois quand même auprès de moi. Non ? »
    Je pris sa main et la colla contre ma joue, avant de me rendormir.

    ~~

    *gargouillis atroce et bruyant*

    « Oh mon dieu. J’ai faiiiiiim. » chuchotai-je. Kibum n’était pas près de moi. Je l’appela, cria son nom une dizaine de fois avant de me faire à l’idée qu’il n’était pas là. Je partis fouiller les placard, rien, frigo, rien, réserve secrète, vide. Je bus un verre d’eau et combattu contre ma faim
    Son ordi lui était là. Il me regardait, il m’appelait, et sans une seule trace d’hésitation je répondit dignement à son appel. Ma curiosité me tuerai, mais l’ordinateur à Kibum, depuis qu’on était ensemble je ne l’avais jamais touché !
    J’ouvris le joli ordi portable, qui fit un joli petit bruit. Son ordi était en veille, une multitude de photo du groupe y défilaient dans des poses aussi drôles les unes que les autres. Je bougea la souris et vis qu’il fallait un mot de passe pour pouvoir rentrer dans la session.
    Un mot de passe…Kibum n’était pas du genre difficile. Je tenta son prénom, puis le mien, puis celui de sa mère, son chien, son frère, U-KISS, Kevin, Soohyun, Xander, Kiseop, Eli, Dongho, tout les membres réunis, ma date de naissance, sa date de naissance, Seoul, Korea, France, Paris, Musique, Piano…je désespérait mais je n’abandonnais pas. Kissme, rose, blanc, nouilles, Kim…

    « Qu’est ce que tu fais ? » me demanda l’homme qui venait de rentrer avant de tousser.
    « J’était curieuse, mais j’abandonne. »
    Il ria, déposa une boîte sur la table à l’entrée et vint.
    « C’est quoi cette boite ? »
    « C’est pas pour toi. »
    « C’est pour qui ? Une fille ? Kibum t’offre des bagues à d’autres filles que moi ? »
    « Pourquoi tout de suite une fille ? »
    « Parce que tu va l’offrir à un homme ? Ne te moque pas de moi. »
    « Laisse tomber. »
    Il m’embrassa la tempe et pris son ordi.
    « Mais c’est quoi ton mot de passe ? » demandai-je en me collant à lui.
    « Tu va être étonné. » Il passa un bras autour de moi puis de son autre main, il effaça ma dernière tentative qui était NHMedia et appuya sur entrée.
    « Y A PAS DE MOT DE PASSE ? »
    « Non. Pourquoi m’embeter à en mettre un puisque personne n’y penserai. »
    « T’est nul. »
    « Si tu le dis, mais moi ce que je vois c’est que tu n’y a pas penser. »


    La session s’ouvrit, et à ma grande surprise, son fond était une photo de moi endormi.
    « T’as pris ça quand ? »
    « Quand tu dormais. »
    « Ha. Ha. Mais quand ? »

    Il pinça ma joue et ignora ma question.
    « Qu’est ce que tu voulais voir ? » me demanda-t-il une fois tout prêt.
    « Ce n’est plus drôle si t’est là. »
    « Désolé, mais mon ordi la prochaine fois je le rangerai pour t’éviter que tu viennes fouiller dedans. »
    « Mais pourquoi ? T’as des choses à cacher ? »
    « Qui sait ? »

    Je ne pus pas répliquer car mon ventre refit pour la cinquième fois un bruit monstrueux.

    « Pourquoi te laisse tu crever de faim ? » me demanda-t-il étonné.
    « Tu crois que c’est mon genre ? Y a rien à mangé ici ! »
    « Vraiment ? »
    « Bah oui, d’habitude c’es toi qui fais les courses. Et depuis enfin tout ça, t’est pas parti faire les courses. »
    « Mais t’est bien marrante toi ! A ton avis pourquoi je n’y suis pas allé ? Tu ne sais pas dans quel état tu m’as laissé je te ferai dire ! »
    « Désolé, pardonne moi j’y avais pas pensé. »
    dit-je de ma voix la plus enfantine.
    « Viens, pour une fois on va aller faire les courses tout les 2. »
    « Maintenant ? »
    « C’est maintenant que tu as faim non ? »


    Il me laissa le temps d’enfiler une tenue présentable et on était parti. Je pris discrètement la petite boîte, je sentais l’épée au dessus de ma tête, ma mort était proche.
    Kibum n’allait pas au supermarché du coin, celui qu’il appréciait était un peu plus loin.

    J’ouvris donc la boîte dans la voiture.
    « OH MON DIEU ! » criai-je manquant presque de faire frôler l’accident à Kibum.
    « TU L’AS PRISE ! »
    « Bah t’as dis que ce n’était pas pour moi… »
    « Eh bien heureusement que je te disais la vérité, parce que sinon la surprise aurait été foutu. »
    « Pardon. »
    « Pff c’est pas grave ! Range la maintenant. »
    dit-il en m’ouvrant la boîte à gants.
    « Mais c’est pour qui ? Moi je la veux cette bague ! Surtout si c’est toi qui l’a payé. »

    La bague était sublime, une bague de fiançailles je dirai, elle était en argent et sertie de sept diamants qui dessinaient avec discrétion les pétales d'une fleur. Elle était magnifique.

    « C’est pas moi qui l’ait payé ! Juste que la personne concernée n’a pas eue le temps ! Donc elle m’a donné les sous et m’a demandé de l’acheter et de la gardé. »
    « Elle ? »
    « LA PERSONNE ! »
    « Ce n’est pas une fille hein. »
    « Non. »
    « Mais pourquoi tu ne veux pas me le dire ? »
    « Parce que je te connais. »
    « Et… »
    « Tu connais les personnes concerné et tu n’arriverai pas à tenir à langue. J’en suis sur. »
    « Pff, ha ouais d’accord donc t’as pas confiance en moi. »
    « Si. On est arrivé on en parle plus tard. »
    Il prit la bague et la rangea dans la boîte à gants.

    Plus tard, plus tard, il est drôle lui ! C’est maintenant que je voulais savoir !
    Il passa un bras autour de mes épaules et me colla à lui « Cache ton visage, maintenant tu es une star. »
    Il me fis une bise puis on rentra dans le grand mégastore qui était presque vide.
    « Bienvenue dans mon magasin ! » dit-il tout souriant.
    « Ton magasin ? » dis-je étonné de cet nouvelle. « T’as vraiment un magasin toi ? »
    Il se moqua de moi, me tenant maintenant par la main. « Tu croirais ca toi ? Je peux vraiment te faire croire n’importe quoi ! Ce n’est pas mon magasin mais peu de gens le fréquente donc je peux y circuler « normalement » Il n’enleva pas ses lunettes de soleil mais me donna son écharpe.
    « C’est pas mieux si tu me donne tes lunettes et que tu reprennes ton écharpe ? C’est toi le malade entre nous deux. »

    Il soupira puis me donna avec peine ses lunettes et repris son écharpe. « Jamais contente ! » soupira-t-il.
    Je passa mes bras autour de sa taille et il passa sa main dans mes cheveux.
    « On prend quoi ? » me demanda-t-il.
    « C’est ton magasin hein. »
    « C’est vrai. »


    Il prit un caddie et nous étions partis pour divaguer dans les rayons à la recherche de nourriture pour remplir les placards.
    « Oh ça a quel gout ca ? On peut le prendre ? » C’était la phrase que je répétais presque à tout les coins. Au départ Kibum refusait mais à force il ne disait seulement « Vas-y met ! »

    Le caddie se remplissait en un clin d’œil. Je mettais beaucoup de plat préparé et Kibum prenait plutôt des légumes, des épices, enfin tout pour cuisiner tout seul.

    « Oh et ça tu me l’achètes ? » J’indiquais une toute petite boîte toute mignonne avec dessus écris « Kiss Me Again ». Kibum vint regarder au-dessus de mon épaule.
    « Ca va te servir à quoi ? »
    « A penser à toi. »
    « C’est vrai ? »
    Il sourit et pris la boîte.

    Bon il valait mieux que la prochaine que Kibum vienne faire les courses que je ne vienne pas avec lui, à force il serait ruiné d’acheté autant de bêtises.

    « Je reviens tu m’attends. »
    « Tu va où ? »
    « Cherchez des gateaux…ne t’inquiète pas j’en prendrai pour toi aussi ! »
    « Tss, qu’est ce que t’’en sais que j’en veux ? »
    « Mais oui….attend moi seulement. »


    Je commença à déposer les courses sur le tapis roulant, avant qu’il passe en caisse. A un moment j’ai voulu arreter, je m’imaginais comment on aller porter tout ca. J’allais aidé Kibum quand même malgré ma flemmardise.

    « Ho elles sont à vous toutes ces courses ? » Cette voix moi je ne la connaissais pas, mais alors PAS DU TOUT !
    « Non elles sont pour mon fiancé et moi. »
    L’homme n’était pas moche, avec une légère frange qui retombait sur un de ses yeux. Et un sourire sublime.
    « Fiancé ? Donc pas encore marié. »
    « Ca ne tardera pas. »
    « J’ai encore mes chances alors. »
    « Non je ne pense pas. »
    « Même pas une ? »


    « NON MEME PAS UNE ! » s’écria Kibum derrière le jeune homme attrapant sa capuche.
    « Ho mais je vous connais vous. » dit le garçon.
    « Peut etre ! Mais moi je n’ai pas envie de te connaitre ! Eloigne toi ! »

    Kibum me regarda d’un air cruel, déposa les gateaux sur le tapis roulant et continua de déposer le reste des courses. Il jeta un regard derrière lui, l’homme n’avais pas bougé.

    « JE T’AI PAS DIT DE PARTIR ! » Puis il me regarda, ne dis rien et continua à déposer les courses.
    Il ne me parla jusqu'à ce que l’on soit à la maison. Ce n’est pas par faute d’essayer. « Tu est faché ? Tu m’en veux ? Mais c’est lui qui est venu ! Je lui ait dit que j’était fiancée hein ! Kibum parle moi ! S’il te plait ! Souris moi au moins ! » Rien, pas un sourire, pas un regard. Lui franchement quand il était jaloux il l’était pas moitié !

    Je rangea les courses pendant qu’il calmait sa colère dans le salon.

    « Tu veux manger quoi ce soir ? »

    Il se leva d’un bond, fouilla dans ce qui n’était pas rangé et sortit de sachet de nouilles préparé, puis reparti.

    « Oook j’ai compriis, toi t’est sur les nerfs ! »
    « Tu crois ? »
    « Ouais ! Et je ne sais pas trop quoi faire face à ca ! »
    « Bah ne fais rien ! »
    « Ok ! »


    Je me mis à préparer, les nouilles, encore heureux qu’il y avait des images sur le sachet, sinon j’aurais été mal !

    « C’est prêt Monsieur Kim ! Enfin si tu est prêt à partager ton repas avec moi. »

    Je le sentis passer derrière moi, passant sa main dans le bas de mon dos. Puis il revint sur ses pas et me serra fort dans ses bras tout en m’embrassant dans le cou. Puis il parti s’installer en face de moi. Il n’y avait toujours pas de sourires sur son visage mais je faisais avec !

    « Ce n’est pas moi que tu devrais faire la tête ! J’ai rien fait de mal ! Et attention c’est chaud ! »

    Il ne m’écoutait pas, et puis la chaleur n’avais pas l’air de lui faire peur, puisqu’il se jeta littéralement sur ses nouilles.
    Il bu son verre d’eau et aussi naturellement qu’il aurait pu dire « Passe moi l’eau s’il te plait » il me dit « On devrait trouver une date pour notre mariage. »

    A ces mots, j’avala de travers et me mis à tousser comme jamais que j’en avais les larmes aux yeux.
    Kibum couru vers moi, en me tapotant le dos. Il me donna un verre d’eau. « Mais pourquoi réagis-tu comme ça ? »
    « Hein ? Mais t’as vu comment tu me dit ca ! »
    « J’arrete pas d’y penser depuis tout à l’heure. Tu sais si tu dis que tu est marié, aucun mec ne t’approcherait ! »
    « Ha c’est pour ça. »
    « Non j’y pense depuis longtemps mais je te l’avoue ce soir je me suis dit qu’il fallait vraiment qu’on le fasse ! »


    Je lui montra que j’allais mieux et il revint à sa place.

    « Et tu as une date en tête, mon chéri ? »
    « A vrai dire pas vraiment, tant qu’on se marie moi ça me va. »
    « Etre marié ou pas ce n’est rien, on s’aimera toujours non ? »
    « Non mais si tu est marié tu montrera aux autres hommes là que tu m’appartiens ! Je ne comprends même pas pourquoi tu as autant de succès ? C’est quoi qui les attires franchement ? »
    « BAH MERCI ! »
    « Je te ferai dire que moi je suis tombé amoureux sans voir ton visage ! »
    « T’est en train de me dire que je suis moche ? »
    « Mais non. »
    « Non mais ça va ! J’ai plus faim ! Bonne nuit ! »


    J’entendis mon téléphone sonnait dans la cuisine.

    « Ton téléphone. » cria Kibum de la cuisine. Puis la sonnerie se coupa. Je revint immédiatement, il avait répondu.
    « D’accord je lui dirais, désolé, c’est en partie de ma faute. » « Oui je sais bien, excuse moi, et demande à Xander de me pardonné aussi. » « Oui la prochaine fois j’y penserai, oui promis. »
    « Orphélia ? Elle veut plus me parler. » « Oui ce n’est pas nouveau. » « D’accord je lui dirais sans faute, bye Yuki et bonne soirée. »


    Je regarda Kibum mécontente.
    « Tu ne me fais pas très peur. »
    « Tu devrais ! Depuis quand tu réponds à mon téléphone ? Hein ? C’est mon téléphone ! »
    « Depuis que tu prend mon armoire pour la tienne ! »
    « Elle a dit quoi Yuki ? »
    « Elle est faché contre nous ! Et elle parle au nom de tout le monde excepté Kevin et Nao. »
    « Pourquoi ? »
    « A ton avis ? Depuis qu’on est rentré on n’as appelé que chez Kevin, et on a pas vu les autres, même pas pour leurs dire qu’on était réconcilié, ils disent qu’en tant qu’amis on devrais au moins les prévenir ! »
    « Ha oui je vois, la prochaine fois hein ! »
    « Parce que tu pense qu’il y aura une prochaine fois ? Orphélia tu reste avec moi maintenant ! »
    « Ha. Ha. Je suis sur le point de repartir là ! »
    « Pourquoi ? »
    « Parce que monsieur ne comprend pas ce qu’il y a d’attirant chez moi ? »
    « Mais non…arrete. A mes yeux tu est belles. »
    « Mais apparemment les autres doivent me trouver moches. »
    « J’aimerais bien, comme ça tu ne serai qu’a moi ! Moi et personne d’autres. »


    Il vint attraper mon visage et glissa un bisou sucrée sur mes lèvres. « Je t’aime tellement que je ne veux pas te partager ! »
    « C’est vrai ? »
    « Oui bien sur. »
    « SI tu m’aime tellement tu répondra à toutes mes questions. »
    « Oui, qu’est ce que tu veux savoir encore ? »
    « Cette bague, elle est pour qui ? »
    dit-je en la remontrant à Kibum qui fut étonné de la voir dans mes mains.
    « Encore sur cette bague ? Je ne veux pas te le dire car ta reaction je la prédis ! »
    « Dis moi ! Et vérifie si ma réaction est la bonne. »
    « Tu m’aura pas. »
    « T’est sur ? Ce soir tu dors sur le canapé ! »
    dit-je avant de balancer la bague sur le canapé en me dirigeant vers la chambre.
    « Quoi ? Mais t’est pas sérieuse ? Je refuse. »
    Je ferma la porte de la chambre « Dans 1 heures je ferme à clé ! J’attend. »
    « T’attend quoi ? Je dors sur le canapé ! »
    « Bonne nuit alors ! »
    « Bonne nuit. »


    Il fallut quand même une bonne vingtaine de minutes avant qu’il vienne, j’avais eu peur qu’il dorme vraiment sur le canapé, je le voulais près de moi cette nuit comme toutes les suivantes !

    « Tu promets que tu ne lui en voudras pas ? » me dit-il en s’installant à côté de moi, glissant sa main contre ma joue.
    « Pourquoi lui en voudrai-je ? »
    « Parce que je sais que ce que je vais te dire ne va pas te plaire. »
    « Mon ami c’est Kevin. »
    « C’est vrai ? Kevin va demander Nao en fiançailles ? Mais je ne vais pas lui en vouloir pour ça ! Je suis trop heureuse. »
    « Non ce n’est pas Nao qu’il va demander en fiançailles ? »
    « QUOI ? »
    « Voila, voila ! Je le savais, je vois déjà la haine dans tes yeux. »
    « Bah oui ! Mais c’est normal non ? Toi-même tu ne devrais pas accepté ca ! Et c’est qui cette autre fille ? »
    « Parlons d’autres choses ! »
    « NON ! »
    « Orphélia tu vois c’est la reaction que j’avais prédis ! Donc on change de sujet ! Parce que pour l’instant tout se déroule comme je l’avais imaginé ! Et si on continue tu risque de prendre ton téléphone et d’appeler soit l’un pour lui crier ta colère soit l’autre pour lui dire ce que tu venais d’apprendre et pleuré avec elle au téléphone ! NON ! On parle d’autre chose ! »
    « Mais c’est tout a fait normal non ? Kevin trompe mon amie ! Avec une fille qu’il va demander en mariage ! Pardonne moi d’être sur les nerfs ! »
    « J’aurais pas du j’aurais pas du ! Orphélia je veux fixer une date pour notre mariage ! »
    « Comment peux tu parler de mariage alors que mon amie va avoir le cœur briser ! Non Kibum je ne peux pas. »
    « Mais j’ai réfléchi à une date, s’il te plait. Dis moi juste si tu est d’accord. » Il
    prit ma main et l’emprisonna entre ses deux mains brulantes « Tu veux bien m’écouter ? »

    Je me calma un petit peu, il passa mes mains autours de sa taille et m’enlaça. « Je t’aime. »
    Puis il me regarda et souris. « Bon alors j’ai pensé à…. »
    « Comment fais-tu pour changer d’humeur aussi rapidement ? »
    « Tu est un peu pareil. »
    « Mais pas quand c’est si grave. »
    « Bon c’est vrai tu va peut etre me prendre pour un vrai, con, imbécile, enfoiré tout ce que tu veux, mais pour une fois…le problème n’est pas dans mon couple ! Donc permet moi de le savourer et de continuer comme si de rien n’été ! »


    Il appuya ses mains contre mes joues, me faisant une tête de cochon je pense. « Moi, là, maintenant, la seul chose dont je me préoccupe c’est nous ! »
    « D’accord ! D’accord ! Donc tu disais la date tu as pensé à… »
    « Notre premier baiser ! Le jour où j’ai gouté pour la première fois tes douces lèvres, le jour où pour la première fois je me suis déclaré à toi. Ce 24 juillet 2008. »
    « Kibum, le 24 juillet c’est dans 2 mois et quelque jours. »
    « 2 mois c’est pas assez ? »
    « Kibum…2 mois pour moi, c’est rien du tout ! »
    « Pourquoi tu le veux comment ton mariage ? »
    « Féerique ! Je veux que ce jour soit marqué éternellement ! Surtout que je vais exaucer mon plus grand rêves auquel je n’avais vraiment pris au sérieux ! Kibum si je me marie avec toi, je veux le marquer dans ma mémoire ! »
    « Féerique ? Mais moi je pensais à un mariage tout simple. »
    « Non ! »
    « Pourquoi non ? »
    « Parce que ! »
    « Je ne veux pas d’un mariage avec tout plein de choses inutiles ! »
    « Plein de choses inutiles ? C’est comme ca que tu le vois ? Bah tu sais quoi ? Kevin lui malgré qu’il trompe Nao il va pouvoir dormir à côté d’elle ce soir ! Toi je sais pas avec qui tu va dormir mais ca sera pas moi ! »
    « Mais… »
    « RIEN DU TOUT ! »
    Je claqua la porte de la chambre et parti m’installer sur le canapé.

    Inutiles ? Des choses inutiles ? Rien dans un mariage est inutiles ! Lui aussi il est inutiles si c’est comme ça qu’il voit les choses !
    En plus j’ai oublié de prendre la couverture et l’oreiller avec moi ! Qu’elle conne j’était !

    (du côté de Kibum)

    « Encore une dispute ! On a même pas tenu le mois ! Mais Féerique…féerique…c’est trop c’est beaucoup trop ! »

    Il s’allongea sur le lit, posant sa main sur l’oreiller vide de sa belle. « J’aurais du la laissé engueulé Kevin ! Au moins je n’aurai pas été seul ce soir ! »
    « Kibum…Kibum…Kibum…cette fille va te tuer de l’intérieur ! » « Mais cette fille c’est ma futur femme ! Je la veux auprès de moi ce soir ! »


    Il se leva et partis la voir.

    ~~

    « Orphélia…pardon. » me dit-il une légère tristesse dans la voix.
    « Tu sais même pas pourquoi tu t’excuse ! Laisse moi ! »
    « Mais explique moi ! »
    « T’est trop bête pour comprendre ! Les hommes sont toujours cons à ce propos. »
    « Pardon d’être cons alors ! »
    « LAISSE MOI ! »
    « Tu m’énerve ! »


    Il retourna dans la chambre.

    ~~

    Kibum fis les cents pas dans la chambre en tournant en rond. Le téléphone d’Orphélia trainait sur le lit. Il le prit et…sans trop savoir pourquoi au départ il appela Miki.

    « Allo ?... » dis une voix endormie.
    « Miki ? Je te réveille ? Pardon. »
    « Non, il est juste bientôt minuit… »

    Une voix dans le fond demanda qui c’était. Miki répondit Kibum et la voix soupira.
    « Desolé, et excuse moi Hongki mais Miki y a que toi qui connait ton amie, elle vient de me faire une crise et j’en ai marre. »
    « Tu en a marre et tu m’appel moi ? Ha c’est cool ! Pourquoi vous etes vous disputez ? »
    « Hmmm…mariage. »
    « Mariage ? Quoiqu’elle ait dit elle a raison. »
    « Mais tu ne sais même pas ce qu’elle veut. »
    « Si je le sais ! Mais Kibum toi, tu est le mec ! Donc quoiqu’elle dise elle a raison ! »
    « Mais elle veut un mariage féerique ! »
    « Je le sais ! Et elle a raison ! »
    « Mais pourquoi ? »
    « Kibum ! Le mariage ! Le mariage pour une fille c’est le jour qu’elle attend le plus au monde ! Un jour qu’elle imagine depuis des années ! Et Orphélia son rêve c’était de se marier avec toi ! Si l’un de ses rêves se réalise ! Je pense qu’elle voudrait le mariage qui va avec ! Tu me comprend n’est ce pas ! Ne me force pas à me répétez j’ai déjà oublié tout ce que j’avais dis avant. »
    « Si j’ai compris. »
    « Bon alors tu sais quoi faire, je peux aller dormir. »
    « Oui, merci Miki bonne nuit à toi et Hongki. »
    « Merci, à plus tard. »


    Kibum soupira et revint voir Orphélia.

    ~~

    « Excuse moi Orphélia, je n’ai pas réalisé à quel point ce mariage était important pour toi, malgré la belle description que tu m’ai faites. »
    « J’aurai le droit à mon beau mariage ? »
    « A tout ce que tu veux ! Je veux que ce jour soit le plus beau de toute ta vie. »
    « Merci. Je t’aime. »
    « Encore heureux que tu m’aimes ! »
    « Il me faudra au moins 1 an voire 2 »
    « 2 ? »
    « Tout dépendra des réservations pour la salle. On ira tout les 2 visiter les salles de fêtes ! »
    « Oui mon amour on ira ensemble. »


    Je tendis les bras dans sa direction. Il vint mais au lieu de m’enlacer il me porta me glissant un petit bisou sur le front. « On avait dit qu’on arretait les disputes ! »
    « C’est toi qui l’a dit ! »


    Il me déposa sur le lit et m’enleva mes vêtement petit à petit…puis les siens…il se mit au dessus de moi et nous nous glissâmes sous la couverture.

    « Attends » dit-il avant l’acte, « j’aimerai de dire autre choses avant. »
    Je ria à la situation qui était typique des films comiques.
    Il m’embrassa dans le cou puis me murmura quelque mot à l’oreille.

    « C’est vrai ? Ho J’ai hâte. » M’écriais je après ses douces paroles.
    « Si tu est contente je le suis encore plus. »

    Et l’on termina la nuit enlacée, son souffle dans mon cou, et ses bras me collant contre son corps.
    Le compte à rebours avait commencé !


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥ U
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 30

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Mar 18 Jan - 23:04

    OMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO je suis choqué là !
    Kevin trompe vraiment Nao ?? ou c'est une blague de Kibum -_-"
    jsuis sur la bague de fiançaille c'est pour toi Myr :o ! Avouuue !!
    C'est quoi la réserve secrète ?? xD
    J'adoore votre engueulade quand il tu lui demande si t'es moche XDDDD
    Trop bien VIVEMENT LA SUIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIITE !
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mer 19 Jan - 13:02

    OMG Myr la je meur ! une bague Umm Kevin a acheté une bague qui n'est pas pour Moi ! t'es serieuse ! ?
    PUTAINNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN ME DIS PAS QU'ILE ME TROMPE VRAIMENT ! :'(((( *pars se suicider ! Quand tu m'as dit qu'on allait s'engueulé tu m'as pas dit que ça allait etre aussi grave OMG *HEART ATTACK
    si c'est vrai j'te promet j'veux pas me reconcilier avec lui :'@ et je mourrai seule TT0TT
    j'suis trop deg !!!!!!!!!!!! et Kibum il s'en fou il fait rien il va chercher la bague Tss U.U j'vais frapper les deux !

    Omoooooooooooo j'adore quand vous vous engueulez XD vous êtes fou ! Mais c'est qui ce mec dans le magasin ? Il est HS, des fois les gens meritent des claques !
    vous pouvez pas tenir une semaine sans vous engueuler bande de fou !!! ♥
    Excellent personne ne sait que t'es rentrée a par moi et Kevin on est les meilleurs (H)
    Poste vite la suite si tu tiens à ma vie :'(


    ___________________________________
    파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서
    Spoiler:

    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Mer 19 Jan - 16:27

    OMO ! Il te dsit quoi a la fin kibum . J'aime bien le moment avec maman kim , le truc du mariage aussi !! Et moi je dis pour Kevin c'est un genre de mariage forcée , qu il cache a Nao
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Ven 21 Jan - 13:55

    Chapitre 16

    Heureuse Nouvelle : Ce n’est pas elle !


    J’étais heureuse, tellement qu’a mon réveil je me roula vers Kibum, grimpant sur lui.
    « Bonjour mon fiancé. » dit-je avec toute la tendresse possible.

    Une main remonta de mes cuisses à mon cou. Kibum ouvrit les yeux me rapprocha contre lui et tira la couverture au dessus de nous.

    « Bonjour » me répondit-il avant de me serrer dans ses bras.
    « Tu est content ? »
    « De quoi ? »
    « Qu’on ait trouvé une date pour nous unir. »
    « Bien sur que je suis heureux ! »
    « Très heureux ? »
    « Oui, mais pourquoi ? »
    « Bon alors je te laisse ! »


    Je me leva d’un bond et sortit de la chambre.

    « QUOI ? Mais qu’est ce que tu me fais la ? » cria Kibum de la chambre.

    Je revins et lui souris. « Notre couple va bien maintenant je dois prévenir Naoko ! »
    « Prévenir de quoi ? »
    « Que Kevin n’est qu’un gros con ! »
    « Hein ? »
    « T’as déjà oublié ? Bah toi aussi que t’est un con ! »


    Kibum tenta de comprendre, au bout d’un moment de réflexion, il se souvint et se jeta sur son téléphone.

    « Allo ? Kevin ? » s’écria-t-il.
    « Oui, oui c’est moi mais pourquoi t’est comme ça ? »
    « Parce que Kevin je viens de te mettre dans une très mauvaise position. »
    « Hein ? »


    Kibum partit vérifier où était Orphélia qui était déjà au téléphone expliquant tout ce qu’elle savais.
    Puis revint dans la chambre.

    « Mais qu’est ce qu’il y a Kibum ? »
    « J’ai dit à Orphélia que tu trompais Nao, avec une autre fille que t’allait demander en mariage. »
    « Pardon ? »
    « T’as très bien compris ! »
    « Mais pourquoi t’as fait ça ? »
    « Comprend moi, Orphélia m’as vu avec la bague, et elle à cru que je la trompais. »
    « Mais pourquoi lui avoir dit que c’est moi qui trompait Nao ! »
    « Parce que tu commence à la connaitre Orphélia non ? Si je lui dis que tu va demander Nao en mariage tu crois qu’elle va réussir à tenir sa langue ? »
    « Ouais mais toi t’as déjà vu Nao faché contre moi ? Moi je veux plus ! On rentre tout juste de voyages, j’avais trop bien préparé mon coup Kibum franchement ! »
    « Hé ! Ton coup aurait pu ne jamais exister si j’aurais tout dis à Orphélia ! »
    « Bon on se voit toujours ce soir ? »
    « Bah oui, j’ai l’élément le plus important de cette soirée. »
    « Et merci de m’avoir prévenu. »
    « C’est normal. »


    Kibum raccrocha et m’appela.

    « Qu’est ce que tu me veux ? » dis-je en arrivant ayant tout juste raccroché avec Nao.
    « Un calin ? »
    « Reve ! »
    « Mais pourquoi ? C’est Kevin qui fait la faute et c’est moi qui paye ! »
    « Non mais tu l’as même pas résonné t’as betement acheté la bague. Tu me dégoute. »
    « Dégoute ? T’exagère. »


    Je soupira et parti dans la salle de bain. Avec Nao on avait décidé de voir les filles de parler de ce nouveau problème. Je n’avais même pas osé dire qu’avec Kibum on avait fixé une date.

    ~~

    Je prévint Kibum que je partais, il ne me parlais même plus. Voila on était en froid tout les 2 !

    ~~
    « Naooooooo » criai-je en sautant dans ses bras. Yuki et Miki était là. Je les saluèrent de la même manière puis nous mirent à papoter au sujet de cette nouvelle ! Kevin aimer 2 filles, il n’était pas bien !

    Nao : « Ne le brisez pas trop quand même ! »
    Yuki : « Ha mais si ! Demandez une autre fille en fiançailles alors qu’il te fréquente ! Je vais le détruire ! »
    Miki : « Oui, moi je suis pour Yuki ! »
    Nao : « Oui, mais c’est Kevin. »
    Orphélia : « Kevin qui te trompe je te rappelle ! Moi je dit qu’on attaque ce soir ! »
    Miki : « Ouais au restaurant ! »
    Yuki : « Oui on l’humilie. »
    Orphélia : « Non ca on peut pas ! C’est un U-KISS quand même ! »
    Yuki : « Ha ouais, bon alors on fait comme si il n’était pas la ! »
    Nao : « Vous êtes sur ? »
    Miki : « Oui c’est le mieux ! On va faire ça ! »
    Orphélia : « Surtout tu ne lui dis pas qu’on sais ! Fais gaffe Nao tu ne dis rien, rien du tout ! »
    Nao : « Je vais essayer… »

    On discuta d’autres choses pour nous changer les idées. Je ne parla toujours pas de ma discussion avec Kibum hier soir a propos du mariage. Pas le bon moment surement.
    Après avoir bien déjeuné, rigolez, s’être changé les idées, on se salua se disant à tout à l’heure.

    Lorsque je rentra à la maison Kibum se reposait. Il ne faisait rien de ses journées mais il trouvait le temps d’être fatiguer. Je vins m’asseoir à côté de lui. Et l’observa.
    Mon doigt frôla son front, puis son nez, sa joue, sa bouche. Il bougea légèrement et je m’éclipsa au loin vers la chambre.
    « Tu m’as déjà réveillé, pas besoin de t’enfuir. »
    « Je ne m’enfuis pas ! Quelle idée franchement ! »
    « Tu va te préparer ? »
    « Pourquoi ? »
    « Ce soir. »
    « Ha oui j’y vais. »
    « Tu va mettre quoi ? »
    « Un jogging. A tout à l’heure. »


    Je l’entendit soupirer. Et partit à la douche. Un jogging je n’étais pas folle ! Non j’avais prévu une jolie robe noire, ni trop vulgaire ni trop sage.

    J’entendis Kibum rentrer.

    « J’ai pas fini. »
    « Je sais. »
    « Tu veux quoi ? »
    « Je viens juste prendre quelque peigne ne t’en fais pas hein, je m’en vais. »
    « Passe moi une serviette en sortant s’il te plait. »

    Il tendit la serviette, puis tira le rideau.
    « MAIS QU’EST-CE QUE TU FAIS SORT DE LA ! » criai-je.
    « Arrete on se connait maintenant. »
    « Non ! Sors ! »
    « Mais comme ça tu est magnifique ! Je ne te dirais jamais assez à quel point je t’aime. »

    Il referma le rideau et j’entendis la porte.
    J’en profita pour sortir de la douche, puis me dirigea vers la chambre cherchant si Kibum était dans les environs. Personne. Je sortis donc sortant le nécessaire pour m’habiller.

    Celui que je sentis arriver vint m’enlacer. « Tu as peur de moi maintenant ? »
    « Non. »
    « Ha j’ai eu peur. »
    Il embrassa mon épaule puis il rentra dans la salle de bain.

    J’enfila ma robe rapidement, et m’apprêta pour que lorsque Kibum aurait fini il n’y aurait que lui à attendre. Pour éviter les excuses comme « C’est la faute à Orphélia ! »
    Kibum enfila son costume noir et vint me rejoindre au salon

    « On y va ? Ce n’est pas un jogging et j’en suis ravi. »
    « C’est pas trop moulant ? »
    « Non c’est parfait ! »


    Il m’embrassa et nous étions partis.

    ~~

    Comme à notre bonne vieille habitude…nous étions en retard.
    « C’est de la faute à… » commença-t-il.
    « TOI ! Moi j’était prête je vous assure j’était totalement prête faut pas le croire. »
    « Enfin on est désolé. »
    « Ouais c’est ca ! On est désolé ! »


    Le repas se déroula superbement bien, des blagues étaient glissé par-ci par-là. Les uns se moquant des uns et des autres, la bonne humeur régnait malgré le sourire de Nao qui ne voulait appraitre sur son visage ce qui au départ inquiétait son bien-aimée jusqu’au moment où il se leva et décida d’annoncer une grande nouvelle. Celle qui expliquait pourquoi il les avait tous réunis.
    « Je vous remercie d’être tous la ce soir, car ce soir je veux vous faire une annonce importante, une annonce qui rassurera la plupart d’entre vous enfin une en particulière. Kibum tu l’as ramené ? »
    Nao : « QUOI PARCE QUE EN PLUS TU LA RAMENE DANS NOS REPAS ENTRE AMIS ? T’EST VRAIMENT QU’UN CON FRANCHEMENT ! UN VERITABLE CON ! » Dit-elle avant de partir en pleurant.
    Yuki : « Ouais t’est vraiment qu’un con ! Comment t’as pu faire ca ? »
    Miki : « J’aurais jamais cru ca de toi ! Tu me choque ! »
    Xander : « Qu’est ce qui se passe ? De qui elles parlent ? »
    Kibum : « Un malentendu ! J’arrive je vais la chercher. »
    Orphélia : « Non toi tu ne bouges pas ! Et puis quoi encore ! Dis moi ce qu’il se passe. »
    Kibum : « Tu viens de gacher les fiancialle de ton amie ! » me murmura-t-il.
    Orphélia : « Quoi ? C’est vrai ? Non mais c’est de ta faute ! Purée Kibum ! » dis-je avant de courir rattraper Nao.

    « Nao attend ! Reviens ! Je me suis trompé ! Faut que tu reviennes je me sentirais trop mal sinon. » Dis-je essoufflé.
    « Pourquoi ? Pour qu’il me la présente ? »
    « Non reviens seulement s’il te plait. »
    « D’accord je te fais confiance. »


    Je revins complètement épuisé en compagnie de Nao qui se réinstalla à sa place. L’incompréhension se lisait sur le visage de pratiquement tout le monde. Kevin eut un soupir de soulagement.
    « Nao, ce que t’as dit Orphélia n’est que la bêtise de Kibum. » dit-il avant de s’accroupir.
    Il prit la main à Nao et d’un geste rangea sa mèche avant de laisser apparaitre le plus beau des sourires. Kibum donna la boite que je reconnu assez facilement et Kevin l’ouvrit devant sa chère et tendre
    « Nao, il n’y a que toi que j’aime je t’assure ! C’est pour cela que ce soir, entouré de tout nos amis je te le demande, veux tu m’épouser ? »

    Des larmes coulèrent le long des joues de Nao, ca peur de le perde s’envolait dans chacune des larmes qui glissaient. « OUI ! »

    Xander : « BRAVO A VOUS DEUX ! » s’écria-t-il en se levant et frappant dans ses mains.
    Tout le monde suivit, mise à part moi.
    J’avais un léger mal de tête qui s’en suivit par une énorme envie de vomir.
    Je courra vers les toilettes les plus proches.

    Nao qui était à présent dans les bras de Kevin s’inquiéta demandant ce qu’il n’allait pas.
    « Ne vous en faite pas continuer, je vais voir ce qu’elle a. » dit Kibum avant de venir me rejoindre.

    Je sentis sa main sur mon dos. J’avais ce gout désagréable en bouche, ma tête me faisait mal, je n’étais pas bien.

    « Ca va aller ? » me demanda Kibum en me frottant le dos.
    « Je veux rentrer s’il te plait. »
    « Viens. Je t’emmène à la voiture.»


    Il m’aida à me nettoyer et me ramena à la voiture. Il prévint tout le monde de ce qu’il se passait, leurs demandant de ne pas s’inquiéter et de continuer car je n’aurais pas aimé pourrir l’ambiance.
    « D’accord, faites attention hein. » dit Yuki.

    Kibum revint à la voiture.
    « Tu veux passer à l’hôpital ? »
    « Non, je veux rentrer à la maison. Je suis fatigué. »


    Il embrassa mon front et nous rentrâmes à la maison.

    ~~

    « J’espère qu’elle va bien. » dit Kiseop un peu inquiet.
    Miki : « Oh je suis sur que Kibum prendra soin d’elle. Et puis pense plutôt à ta cavalière au lieu de penser à celle des autres. »
    Kiseop : « Mais j’en prends soin ! Hein Kimmie ? » dit-il avant de passer son bras amicalement autour de celle-ci.
    Miki : « Mouais. Bon portons un toast ! »
    Yuki : « Oui ! Aujourd’hui fêtons nos heureux fiancés ! Oh la la Kevin, J’avais tellement eue peur que tu trompe ma sœur ! »
    Kevin : « Quand même ! Ce n’est pas mon genre voyons ! »
    Xander : « Qui sait ? »
    Kevin : « Xander ? Tu pense vraiment que c’est mon genre ? »
    Xander : « Mais non ! Bon on mange ! »

    La soirée continua calmement et dans la bonne humeur. Jusqu'à ce que tout le monde rentre chez soi.
    Kevin : « Tu avais vraiment cru que je te trompais ? » dit-il en arrivant devant la maison.
    Nao : « Bah oui ! Je ne suis pas parfaite après tout ! »
    Kevin : « N’importe quoi ! Tu est mieux que parfaite ! » Il la prit par la taille et l’embrassa. « Ma fiancée. »
    Nao : « Tu ne me tromperais pas hein ? »
    Kevin ria : « Bien sur que non ! J’aurai trop peur de ce qui pourrait t’arriver. »
    Nao : « Bah t’as bien raison parce que si tu me quittes je me suicide ! »
    Kevin : « Quoi ? Tu n’es pas sérieuse ? Non mais t’est folle ! Et si je veux revenir vers toi je fais comment ? »
    Nao : « Bon alors je repartirais Paris si tu préfère. »
    Kevin : « Oui je préfère. »

    Kevin ouvrit doucement la fermeture éclair de la robe de sa nouvelle fiancée. Embrassa son cou puis son épaule. Nao elle enleva la veste de son homme, fiancée ou non, il lui appartenait. Elle déboutonna la chemise petit à petit tout en l’embrassant. Ils se dirigèrent sensuellement vers la chambre.
    Nao fis basculer Kevin sur le lit avant de monter sur celui-ci. Nao enleva sa robe qu’elle jeta au loin et posa ses mains sur le corps chauffant de Kevin. Celui-ci attrapa le visage de sa belle et l’approcha du sien, lui donnant le plus chaud et amoureux des baisers. Il caressa son corps puis il l’a fit basculé, enleva son pantalon et ce joli calecon qui empechait son attribut de s’épanouir. Sans un mot il demanda si Nao était prête, mais elle l’était depuis toujours.
    C’est ainsi qu’il se pencha légerement sur elle, faisant rentrer délicatement son bijou à l’intérieur du corps de sa future femme. Nao l’enlaca tendrement, et ses va et vient commencèrent. Doux puis plus actifs, le souffle de Kevin près du cou de Nao la mettait en émoi. Des bisous, des caresses, des cris de plaisirs rythmaient cette nuit qui fut intense. C’est rassuré d’un côté et soulagé de l’autre que les deux s’endormirent.

    ~~

    De mon côté lorsqu’on arriva à la maison, Kibum m’allongea sur le lit et s’installa auprès de moi. Il caressait mon visage me soufflant de doux mots et m’embrassant de temps en temps.

    Je commençais à m’endormir. Quand j’entendis Kibum me demander si j’allais mieux, il me le répéta jusqu'à ce que je lui réponde que je me sentais bien mais que j’étais juste fatigué.
    « Ma chérie j’étais en train de penser à quelque chose… »
    J’ouvris les yeux et le vit me regardant. Il esquissa un léger sourire ne cessant ses caresses.
    « Je sais que peut etre ce n’est pas le cas, même que tu risque de rire et de me prendre pour un fou mais j’y pense quand même. »
    « De quoi ? »
    « Est-ce qu’il y aurait dans l’éventualité que tu sois enceinte ? »





    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥ U
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Ven 21 Jan - 18:20

    Alors d'abord Myrrrrrrrrrrrrrrrrrr pourquoi tu m'as menti Tss HAAAAAAAAAA et moi qui stressé pour rien et Jimi qui rentre dans ton jeu vous avez du bien rire à deux tient Grr mais quand même merci j'suis rassurée :') ♥
    Yeahhhhhhhhh j'l'ai traité de con c'est incroyable tout est possible dans ta fic c'est GOOD ! en plus t'as reussit à caser l'histoire du suicide t'es trop forte XDDD
    WHOOOOOOOOOOOHOOOOOOOOOO J'suis fiancée de dieu qui l'aurai cru HAAHA
    en plus 2eme bed scene pour moi c'est le bien Merci Myyyyyrrrrrrrrrrrrr ! t'es vraiment une QUEEN !
    Nao elle enleva la veste de son homme, fiancée ou non, il lui appartenait
    Myr t'as vraiment tout compris :') C'est evident qu'il m'appartiennnnnnt XD !
    j'vais arreter de parler de moi

    Omoooooooooooooooo Oui Oui Myr enceinte !!! C'est plus que le bien c'est Divin ça !! celui la garde le hein!! j'veux un bébé Kibum/Myr rien que pour voir comment tu serais en mere XD
    Et un mariage bientot aussi yeah on va faire la fête c'est splendide ! Allez j'veux une suite moi O:

    C'est vraiment de la bombe s'te fic


    ___________________________________
    파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서
    Spoiler:

    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 30

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Ven 21 Jan - 19:29

    AAAAAH trop bien j'adoore je me suis marré comment Nao elle flippe quand Kevin annonce que la fille serais là XDDDD

    aussi ça

    qui empechait son attribut de s’épanouir
    Quel art pour définir la chose XD

    Kiseop me prend par le bras , il dit " Hein Kimmie ?" genre il s'occupe de moi mdrr ! jveux plus que le bras Moiiiiiiiiiiii !! XD

    La suiiiiiiiiiiiiiite !! Jkiff cet fic
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Sam 22 Jan - 13:42

    Aaah ouai j'me disais bien que Kevin pouvas pâs la tromper, enfin toutle mobde y'as cru quand meme , vive la confiance xD !D
    Sinon t'es encor eneinte O.O moi jpensai c été genre t avai peur de te marier truc du genre xD
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Dim 23 Jan - 20:10

    Chapitre 17

    Les préparatifs commencent.

    « Oh mon dieu non ! » criai-je en sursaut, les larmes venant. Cela faisait un petit bout de temps que je n’avais pas ce rêve, que je n’avais ressenti cette douleur dans mon bas ventre, cette douleur quand j’avais….quand je l’avais perdu. Je me replia sur moi-même et pleura.
    Kibum réveillé par mon cri, me déposait ses bisous amoureux sur ma peau tremblante. « Pardon. » me murmura-t-il.
    Il caressa mes cheveux et me pris dans ses bras.
    « Ce n’est pas de ta faute. » dit-je entre deux larmes.
    Il chercha mes lèvres et m’embrassa tendrement. « Ce n'est pas la tienne non plus ! Je te protégerai, rendors toi maintenant. » me chuchota-t-il avant de déposer la couverture sur mes épaules.
    Je me rassura par sa chaleur et me rendormis après une peur qui persistait encore.

    Lorsque je rouvris les yeux de nouveaux, Kibum était là, habillé, me serrant d’un bras contre lui. Il lisait.
    « Ca fait longtemps que je ne t’ai pas vu lire. » dit-je tout bas.
    « Faut dire que je n’ai pas tellement eu le temps c’est dernier temps, moi qui finis mes livres en 1 semaine voilà que je garde celui là depuis 2 mois déjà. »
    « Pardon. »

    Il referma son livre et le déposa sur la table de chevet puis il me regarda.
    « Je n’ai jamais dis que c’était de ta faute, pourquoi t’excuse-tu ? Tu va mieux depuis cette nuit ? »
    « Je suis polie ! Et oui…je vais mieux…physiquement en tout cas. C’est encore dur à oublier. »
    « C’est normal. Au besoin, je serai toujours la. »

    Puis il reprit quelque chose sur la table de chevet, et me souriant comme un enfant il me tendit cette boîte.
    « Tu n’est pas sérieux ! » m’écriai-je.
    « Juste pour vérifier… »

    Il venait de me donner une boîte de test de grossesse.

    « Je ne le suis pas Kibum. Et puis tu n’as pas eue honte en achetant ca ? »
    « Quel honte y a-t-il a vouloir savoir si on va devenir père ou non ? Je n’ai pas eue honte du tout ! »
    « Mais ton visage était caché ! »
    « Oui mais même si je n’étais pas caché je n’aurais pas eue honte ! S’il te plait fais le pour moi… »
    « Bon donne ! J’ai envie d’aller au toilette ! Je vais te montrer que je ne le suis pas ! »
    « Soit pas si pessimiste ! »
    « Je suis pas pessimiste, je vis dans le monde réel ! »
    « Moi aussi ! »
    « Non toi t’est chez papouland ! »
    « Peut être ! Mais subitement j’en veux. »
    « Tu en auras je te le promets. »


    Il me tendit ses bras, je l’enlaça, il me fit un bisou dans le cou, puis il me précisa que de ce côté il me faisait confiance et que finalement je n’étais plus de obligé de faire ce test. La chose qu’il attendait de moi, c’est que si cela arrivait il ne voulait pas être le dernier au courant ! Il devait obligatoirement être le premier !

    Aujourd’hui depuis notre retour nous retournions enfin à l’agence.
    La première chose que l’on fit fut d’aller voir la directrice. J’avais manqué au gens, j’en étais émue. Kibum se moquait, disant que je m’émouvais pour rien car si les gens était heureux de mon retour c’est juste parce que je le ramenais.
    La directrice fut heureuse de me retrouver aussi, en tout cas c’est ce que je pensais après l’étreinte qu’elle venait de me faire. Kibum souriait comme s’il voulait me rappeler que tout cette gentillesse n’était que grâce à lui.

    Kibum : « On est venu pour s’excuser. »
    La directrice : « Oui, il était temps ! »
    Orphélia : « C’est en parti de ma faute…donc »
    Kibum : « Oui, on s’excuse tout les deux. J’ai manqué de tact et de réflexion. »
    Orphélia : « Moi aussi. »
    Kibum : « Si tu n’as rien à dire ne dis rien ! » me murmura-t-il.
    Orphélia : « Pschit ! »
    La directrice : « Le plus important c’est que vous soyez de retour ! Kibum retourne à ton boulot et toi, Orphélia ça tombe bien y a du boulot qui t’attend ! Allez ne reprenons pas les mauvais habitudes ! Oust ! »

    Je soupira, Kibum me frappa légèrement dans le dos et m’emmena à l’extérieur du bureau. « On y va de suite ! »

    Je me dirigea vers mon bureau, qui bizarrement ne m’avait pas tellement manqué, Kibum me retint.
    « Tu me quittes comme ça ? » me demanda-t-il en prenant ma taille.
    « On se verra ce soir ! »
    Il attrapa ma nuque, et m’embrassa.
    « Je comprend même pas pourquoi je t’aime ! » me dit-il en caressant mes cheveux.
    « Tu n’as pas besoin ! Juste le fait que tu m’aime me suffit. »
    Il ria et partit. Mon quotidien recommencait. Enfin en parti puisque à la pause déjeuner je m’empressa d’annoncer qu’on avait enfin fixé une date de mariage avec Kibum.

    Yuki : « ENFIN ! »
    Nao : « C’est vrai qu’il était temps ! »
    Miki : « Moi je le savais ! »
    Nao : « Et c’est quand ? »
    Orphélia : « Le 24 juillet. »
    Yuki : « Ha je suis heureuse ! Je vais enfin pouvoir me mettre à chercher une robe ! »
    Orphélia : « J’aurai surtout besoin de votre aide pour choisir ma robe ! »
    Miki : « Rapporte pas tout a toi ! »
    Orphélia : « Mais sa sera mon jour ! »
    On changea de sujet, parlant maintenant des fiançailles de Nao, qui nous disait à quel point elle était aux anges, qu’elle n’y croyait pas, que c’était l’un des plus beau jour de sa vie…et dire qu’elle n’était fiancée que depuis hier soir…
    Kimmie vint nous rejoindre aussi en compagne de HyeSue, avec Kiseop ça avançait et elle m’en remerciait, même s’il lui arrivait de trop parler de moi. HyeSue était contente aussi, depuis le diner, Eli et elle s’était échangé un baiser furtif mais depuis elle n’a pas osé en reparlé. Mais elle avait adoré et elle aimerait que ca recommence. On lui souhaita bonne chance de tout notre cœur.

    Après le repas je rejoignis ma pile de travail jusqu'à 21h, enfin jusqu'à ce que Kibum m’oblige à rentrer avec lui.

    « Tu ne vas pas passer ta nuit ici ! » me disait-il ne me laissant la peine de répondre. Il mit mon manteau sur mes épaules et m’emmena à la voiture.

    On s’installa sur le canapé, on n’avait pas envie de rester dans la chambre pour une fois. Il s’allongea à côté de moi, posant sa tête sur mes genoux. Je lui caressa le visage et l’observa fermer ses yeux petit à petit, il s’endormait tout doucement tel un bébé.
    Lorsque l’on frappa à la porte.

    Kibum grogna mais ne me laissa pas aller ouvrir la porte, il y alla lui-même.

    L’invité de ce soir était Eli ! Il n’avait pas l’habitude de passer chez Kibum, il ne passait chez passait chez personnes d’ailleurs, il était du genre à respecter les vies privées de chacun. Donc Kibum eut un énorme choc lorsqu’il le vit sur le palier.

    « Il y a quelque chose qui ne va pas ? » demanda Kibum inquiet.
    « Si, tout va bien. »
    « Mais pourquoi est tu là alors ? »
    « J’aimerai parlé à Orphélia. »
    « Pardon ? »
    Kibum se retourna vers moi, me regardant étrangement. Il ferma la porte et vint me voir.

    « C’était qui ? » demandai-je.
    « Dis moi tu ne me cache rien n’est ce pas ? »
    « De quoi tu parle ? »
    « Un baiser ? Un calin ? Une confession ? Tu ne m’as rien caché hein ? »
    « Mais je comprends pas. »
    « Bon je considère ta réaction comme un oui ! »
    Il m’embrassa et retourna devant la porte.

    « Pardon Eli, j’avais des choses à demandé à Orphélia. Donc tu disais que tu voulais là voir. »
    « Oui »
    « Toi »
    « Oui »
    « Toi, tu veux voir Orphélia »
    « Oui »
    « Toi . »
    « OUI ! »
    « Orphélia, toi tu veux voir Orphélia. »
    « OUI ! »
    « Orphélia ! »
    « Oui ! »
    « Mais pourquoi ? »
    « Je veux juste lui parler. »


    Kibum laissa Eli entrer. « Madame Kim Kibum, monsieur Kim Eli veut vous parler. » dit-il avant de se diriger vers la chambre.
    Cette jalousie qu’il avait beaucoup de mal à cacher me faisait vraiment craquer.
    J’installa Eli sur le canapé, lui servit de l’eau et partit voir Kibum un instant, pour le rassurer ou au moins quelque chose qui s’en rapprochait.
    Il se déshabillait.

    « Tu va faire quoi ? » lui demandai-je en enlacant son corps chaud.
    « Prendre une douche. »
    Je faufila un de mes bisous sur son épaule puis sur sa nuque.
    « Tu devrais repartir voir Eli, il a l’air d’avoir des choses à te dire. Si c’est une déclaration tu le met à la porte ! On est bien d’accord ! »
    « T’est jaloux ? Mais je ne suis pas si parfaite ! Tout les hommes ne fonde pas sur mon passage. »
    « Ha oui ? Ca me rassure. »
    « Tsss, Eli a déjà une fille dans sa ligne de mir et je peux t’assurer que ce n’est pas moi. »

    Je l’entendis rire. Je glissa un dernier bisou sur son dos et reparti au salon.

    « Eli ! Que me vaut cette visite ? »
    « J’ai besoin de tes conseils ! »
    « Mes conseils ? C’est plutôt ceux de Kibum que tu devrais avoir ? »
    « Non parce que je veux un avis féminin ! »
    « Ok, ok expose moi ton problème. »
    « Je pense que….je tombe amoureux. »
    « Oui et alors ? C’est normal non ? »
    « Ce sentiment je ne l’ai jamais vraiment ressenti ! Je sui quelqu’un qu’on qualifie de frivole ! Aimer n’est pas dans mon vocabulaire quotidien. »
    « Tu tombe amoureux de…HyeSue ? »
    « Elle est belle hein ? Elle me fait rire et me rend heureux. »
    « Oh c’est trop mignon, mais je ne vois pas où est mon aide là-dedans. »
    « Je l’ai embrassé, enfin ca fait longtemps maintenant, mais je me demandais comment une femme aurait réagi face à ca. »
    « Toute les femmes ne réagisse pas de la même manière, mais je sais que HyeSue est patiente ! Et aussi timide que toi ! »
    « Je ne suis pas timide moi ! »
    « Mais non ! C’est pour ca que t’est-la ! »
    « Mais tu sais ça fait bizarre, j’arrête pas de penser à elle ! Mais je n’ose pas lui demander. »
    « Je peux te dire qu’elle n’attend que ca ! Je veux vous voir ensemble moi ! Donc bouge toi un peu Eli ! »
    « Qu’est ce que Kibum aime chez toi ? »
    « Je sais pas faudra lui demander ! Pourquoi ? »
    « Parce que tu me semble insupportable ! »
    « C’est pour ca que tu te moque toujours de moi ? »
    « Mais je t’aime bien Orphélia, tu as ramené l’ambiance et le bonheur chez nous ! »
    « Oh c’est beau ce que tu dis, moi aussi je t’aime bien Eli. »
    « Tss, t’est pas obligé de mentir. »
    « Tu pense que je ne t’aime pas ? Moi j’aime tout les amis à mon Kibum et puis tu me faire rire faut le dire ! Je t’aime bien ! C’est toi tu déraille ! »


    Après une répartie si joliment glissé, nous reparlames du sujet HyeSue, il promis de faire avancer leurs relation au plus vite et qu’il suivrait les conseils que je lui avait donné tout au long de la conversation. Il rentra chez lui me remerciant encore et me promettant qu’il me tiendrait au nouvelle. Un nouveau couple en préparation !

    Lorsque je rejoignit Kibum, celui-ci était déjà dans son lit, couché, commençant à s’endormir.

    « J’ai essayé de t’attendre, mais j’ai pensé que tu m’avais déjà oublié. » me dit-il avant d’enfoncer la tête dans son oreiller.
    « Ca va, je ne vais pas t’en vouloir d’être fatigué. »
    « Alors viens me rejoindre, que je puisse m’endormir correctement ! »


    Je me mis en pyjama et ne me fit pas prier pour rejoindre mon amoureux.

    Le lendemain, Kibum allait peut être regretté de m’avoir choisi en tant que fiancé. La seul chose dont je voulais parler avec lui était…le mariage.

    Et cela me prit dés qu’il ouvrit ses petits yeux. Un sourire si mignon, ses bras m’enlacant et ce baiser du matin que j’aimais tant.
    « C’est quand qu’on va voir la salle pour le mariage ? » demandai-je après qu’il ait déposé son doux baiser dans mon cou
    « On a le temps. »
    « Non on l’as pas ! »
    « S’il te plait. »
    « Kibum si on s’y prend trop tard on aura pas la date qu’on veut ! »
    « Mais la date c’est pas important. »
    « Si ! »
    « Mais on peut très bien se marier aujourd’hui ! »
    « Oui mais j’aurai rien préparer. »
    « Mais c’est pas grave ! »
    « SI ! »
    « Je ne te comprend pas ! C’est quoi le plus important ? M’épouser ou comment tu va m’épouser ? »
    « Bon ok c’est bon, on va le faire a ta manière, on va se marier dans le salon et c’est réglé ! »
    « Bah oui ca c’est bien non ? »


    Il n’avait pas l’air de voir à quel point ce qu’il venait de proposer ne me plaisait pas ! Et c’est sans un mot que je parti me préparer, et par la même occasion je parti directement au travail.

    Je ne le vis pas de la journée, je m’en plains auprès des seules qui pouvaient me comprendre : Les filles.
    Elles partageaient mon sentiment, elles aussi. Mais elles me disaient aussi de le comprendre. Car c’est vrai que Kibum n’avait pas la pensé féminine.

    Ne pas l’embêter me manquait, en seulement une journée. Mais le soir je fus heureuse de constater que je n’étais pas seul à être mal de ne pas lui parler. Je lui manquais à lui aussi. En tout cas c’est ce qu’il disait dans son message auquel je ne répondis pas.

    J’avanca dans mon travail jusqu'à pas d’heures encore une fois, mais c’est fou comment le temps passait vite quand on était a fond dans quelque chose.

    « Tu ne veux plus me parler pour une banale histoire de salle ? Bon ça aurait été quelqu’un d’autre j’aurais trouvé ça bizarre mais de ta part ça ne me choque pas. » dit monsieur Kim installé comme par magie sur le canapé.
    « T’aurais pu frapper avant d’entrer. »
    « Je l’ai fait. »
    « Bah fallait pas rentrer alors ! »
    « Ton bureau est aussi le mien ! »
    « Non, mon bureau est mon bureau ! »
    « Tu m’en veux autant ? »
    « Non ! Tu peux rentrer alors. »
    « C’est fou comment je te crois pas ! »
    « Tu crois ce que tu veux, mais rentre à la maison quand meme ! »


    Il vint s’installer à côté, s’appuyant sur le bureau et me forçant à le regarder.

    « Pourquoi tu m’en veux ? » demanda-t-il en souriant. J’avais envie de le frapper c’est pas possible.
    « Laisse moi. » dit en enlevant sa main de mon visage.

    Mais Kibum était comme moi, il n’était pas du genre à lacher facilement.

    Il enlaca mon cou et me fis une bise sur la joue. « Allez dis moi, je veux rentrer à la maison. »
    « Bah vas y ! »
    « A la maison avec toi ! »
    « Pff ! »
    « Viens je vais te montrer tu va aimer. »
    « J’ai pas envie ! »
    « Si tu as envie ! »
    « Non. »


    Il prit mon bras et m’emmena.

    « Tu me fais mal ! » dis-je même si ce n’était pas le cas.
    Il lacha mon bras et pris ma main. « Pardon. »

    Il m’installa dans la voiture, et se mis a conduire.
    « J’aime pas quand tu fais ca ! » dis-je en croisant les bras.
    « Tu diras pas ça quand je t’aurais montré. »
    « Je veux juste que tu me redépose à l’agence. »
    « Arrete avec tes caprices ! »
    « C’est pas un caprices ! Et tu commence pas ! Tu m’énerve déjà assez. »


    Il freina brutalement. « Je t’énerve ? »
    « Oui tu m’énerve ! J’en ai marre de toi. »

    Il soupira et repris la route. « T’en a toujours marre de toute manière. »
    « Bah ouais ! C’est peut etre parce que tu fais que des gaffes ! »
    « Dis pas ça comme si t’en faisais jamais ! »
    « J’en fais moins que toi. »
    « Mais c’est parce que moi je suis moins compliqué que toi. »
    « Donc t’est en train de dire que je t’énerve souvent mais que tu dis rien. »
    « C’est pas ce que j’ai dit. »
    « Laisse moi Kibum. Je vais rentrer à pied ! »
    « Mais pourquoi tu me pique des crises comme ça tout le temps sans raison. »
    « Parce que je suis comme ça ! Si ca te plait pas t’as qu’a me laisser ! »


    Il se gara et frappa contre son volant. « MERDE ! Tu me fais quoi la ? »
    « Laisse moi ! »

    J’ouvris la portière et sortit.

    Maintenant je pleurai. Je partit m’installer dans un coin au loin sur un banc. Il faisait noir et j’entendais Kibum m’appeler.
    Il ne mis pas beaucoup de temps à me retrouver.

    « Tu sais, quand je ne comprend rien, ça m’énerve beaucoup plus que tu ne l’imagine. Dis moi ce qu’il ne vas pas ! Tu m’as promis de me faire partager ta peine. »
    « Je pleure parce que tu m’énerve ça te va ! »
    « Oui mais pourquoi je t’énerve autant ? C’est ca que je ne comprend pas. »
    « Tu veux te marier dans le salon ? T’était sérieux quand tu m’as dis ca ? »
    « C’est pour ça ? »
    « Voila pour toi c’est insignifiant ! »
    « Non ! Bon je te le demande doucement, tu veux bien sécher tes larmes et venir avec moi ? »
    « Non. Laisse moi. »
    « Mais je peux pas te laisser là ! Comme je ne peux pas rentrer en te laissant à l’agence ! »
    « Faudra faire un effort alors. »
    « Bon je te l’ai demander gentiment mais si je veux te le montrer j’ai compris qu’il fallait que je sois ferme. »
    « Si tu me fais mal Kibum, je t’assure que tu me reverra plus. »
    « Maintenant tu me menace ? Tu veux me quitter ? Bah vas y pars ! Tu m’énerve je te supporte plus ! »
    « Oui bah faisons ça ! Laisse moi là ! On arrete là ! Tu me saoule. »
    « Bien ! »

    Il reparti vers sa voiture et disparu sur la route. J’étais seul au milieu de nulle part. Merci Kibum !




    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥ U
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 30

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Dim 23 Jan - 20:39

    omoooooooooooooo (jdeviens comme Nao )
    c'te fin T_T
    Rhaaa nan mais là ta arrète le chapitre trop brutalement
    Rhaaa avec Kiseop et moi ça va bien mais bon il parle beaucoup de Myr, c'est un problème chez lui ça hein ! Faut que je lui saute au coup pour qu''il me voit XDD

    la suiiiiiiiiiiiiite
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Lun 24 Jan - 19:06

    Vous vous engueler vachement souvent quand même O.O
    Enfin vs aver chacun votre caractère ^^'
    Meme si c'est mal , j'adore lire vos dispute $: t'les ecrit super bien, tjr fidèle au caractère des personnages ♥
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Lun 24 Jan - 19:16

    XDDD Kimi
    OMOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO Omoooooooooooo omooooooooo bien sur que c'est le plus beau jour de ma vie hahaa t'aurai vu la nuit XD

    Putain dans le salon mais il est con qu'il est con mais c'est un gros con ce Mec un boulet Putain frappe le pour moi ! dans le salon mais comment il peut dire ça c'est pas l'apero c'est son mariage et le tiens j'hallucine ! Bah pas étonnant que tu t'enerves aussi >w<

    Il cherche vraiment la merde quand tout va bien :'(

    et toi tu restes toutes seules sur le banc attend lui :@ en plus il doit faire froid ! y'a même pas honte de partir Tss Mais en même temps t'aurai pu aller voir ce qu'il voulait te montrer enfaite t'aurai peut etre eu une bonne surprise
    Ah c'est chiant :'(

    Vite la suite s'il te plaît ! ♥


    ___________________________________
    파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서
    Spoiler:

    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Ven 28 Jan - 18:32

    Chapitre 18

    La confiance règne !

    (Du côté d’Orphélia.)

    Le con, pourquoi il m’avait laissé là ? Je suis seul, il fait nuit et je ne sais pas où je suis.
    Je me mis à avancer tout droit, cherchant une pancarte ou un endroit avec lequel je pouvais me repérer.

    Au bout d’une dizaine de minute de marche, j’aperçus une station essence. Je rentra et demanda où on était exactement.
    « A Chengdu Center. » me dit-il comme si j’avais l’air stupide.
    « Chengdu Center ? C’est où ça ? »
    « On est à peine à 30 minute de Seoul madame. »


    C’est vrai que sur ce coup j’avais l’air stupide. J’acheta un paquet de gâteau et un chocolat et m’installa à une des chaises qui entouraient la machine à Café.
    Je sortis mon téléphone, mon dernier appel était Kibum. Un appel manqué en plus. J’allais pas lui demander de venir me chercher, je venais de l’envoyer bouler, et puis je ne voulais pas le voir cet idiot.
    Je me rappela que Miki m’avait dit qu’elle partait à Busan avec Hongki ce soir, donc je ne pense pas qu’elle pourrait venir me chercher. Yuki avait enfin réussi à garder son homme frivole à la maison je ne voulais pas non plus les déranger. Nao et Kevin, je ne pouvais pas les appeler juste parce qu’ils sont secrètement en complot avec Kibum ! Si je les appelle Kibum sera immédiatement où je suis !

    Je flâna dans mon répertoire, passa tout les membres des U-KISS, puis atterris dans les amis à Hongki, bon un seul hein, celui qui serait parfait à appelé : Seunghyun.

    « Allo ? »
    « Seunghyun je te dérange ? »
    « Non pas du tout, pourquoi ? »
    « Parce que j’aurai besoin que tu vienne me chercher. »
    « Ca va ? »
    « Oui très bien, juste que Kibum est occupé donc... »
    « Ha et tu es où ? »
    « Perdu. A une station essence avant d’arriver à Chengdu Center. »
    « Comment t’est arrivé là-bas ? »
    « Tu viens me chercher ou pas ? »
    « Oui, j’arrive pas besoin de t’énerver comme ça ! »


    Après quelques minutes à patienter, je vis arriver Seunghyun, tout resplendissant.

    « Pas trop de mal ? » demandai-je.
    « C’est Chengdu Center ! »
    « Ok c’est bon y a que moi qui connait pas quoi. »


    Il me ramena chez lui, puis me demanda ce que Kibum faisait. J’ai dit qu’il était rentré sans moi.
    Sur le coup Seunghyun ria, pensant que je moquais de lui, mais lorsqu’il vit que je ne riais pas du tout, il fut troublé.
    « Il t’as vraiment laissé là-bas ? »
    « Oui. »
    « Mais pourquoi ? »
    « Parce qu’il en a marre de moi. »
    « T’est sur ? »
    « Oui. »
    « Je vais l’appeler. »
    « Non ! »
    « Si ! Moi, j’ai vu à quel point Kibum ne m’appréciait pas ! Je ne veux pas plus de problème ! »
    « Mais si, il te trouve drôle. »
    « Oui oui, quand je suis à une distance raisonnable de toi ! »
    « C’est toi qui te fait des idées. »
    « Je l’appelle ! »


    (Du coté de Kibum)

    « Qu’est ce qu’il lui arrive encore ? Pourquoi elle s’énerve contre moi comme ça ? Je n’ai même pas eue l’occasion de lui dire que je l’aimais ! Mais je suis fou ! Moi je suis pire qu’elle ! Je l’ai abandonné là bas ! Bon sang Kibum tu enchaine les bourdes toi aussi ! »

    Il reparti là où il avait laissé Orphélia, plus personne. Il l’appela, elle ne répondit pas.
    « Bon je ne vais pas insister, elle ne veut plus me parler ! J’ai compris ! »
    Il retourna donc à la maison. S’allongea sur le canapé serrant son téléphone au moindre coup de fil qu’il pourrait avoir.

    Il s’assoupi, et fut réveiller par son téléphone auquel il s’empressa de répondre.

    « Allo ? Kibum ? » Dit une voix masculine au bout du fil.
    Kibum mit un peu de temps avant de reconnaitre cette voix.
    « Seunghyun ? »
    « Ha tu m’as pas oublié, je t’appelle pour te dire que… »
    « ORPHELIA EST CHEZ TOI ? »
    « Ha bah tu le sait. »
    « J’arrive ! »
    dit-il raccrochant immédiatement le téléphone.

    Il ne mit pas vraiment de temps à arriver chez Seunghyun qui lui ouvrit la porte gentiment. Kibum ne prêta même pas attention à lui, il me vit sur le canapé et fonça vers moi.
    Il ne savait pas par où m’attraper, étant donné que je m’étais plain lorsqu’il prit mon bras puis ma main. Il prit la dernière solution. Il me prit par la taille et me porta.

    En repartant il remercia Seunghyun d’une tape dans la main et parti. Je tentais de me débattre lui disant que j’avais mal, mais il ne me cru pas. Il ne m’écoutait pas. La seule chose qui me dit c’est : « Si je te le montre pas maintenant j’ai peur de ne plus jamais te revoir. »

    Je lui ai dis que ce n’était qu’un con de m’avoir abandonné là-bas, et que je voulais retourner sur Paris.

    Avant de démarrer, il me regarda d’un air sérieux. « Pourquoi être allé chez Seunghyun si c’est pas pour me voir venir te chercher en rogne ? »
    « Pense pas que je fais tout en fonction de toi ! »
    « C’est fou mais même comme ça je t’aime ! »
    « Laisse-moi rire. »


    Il démarra et je reconnu de nouveau le chemin de tout à l’heure.

    « Quoi tu veux m’abandonner de nouveau là bas et voir si je m’en sort ? »
    « Non ce que je veux vraiment, Orphélia, c’est que tu te calme ! »
    « Je suis calme. »
    « Je veux que tu calme sérieusement, que t’arrête d’être fâché ! Enfin tant que tu ne m’auras pas répondu clairement à Pourquoi es-tu fâché ? »
    « Pff. »


    Au feu rouge, je le vis mettre ses écouteurs et enclenché la musique. Voila maintenant il ne voulait même plus m’écouter !

    Il roula sans s’arrêter, sans me regarder une seule fois. Je vis la station essence où je m’étais.
    Je retira un de ses écouteurs.

    « On va où ? »
    « Laisse-moi. »
    Il remit son écouteur. Et m’ignora de nouveau. Oui j’étais choqué et triste. Puis j’enleva l’écouteur de nouveau.

    « Excuse-moi. » lui dis-je avec une sincérité que moi-même je n’aurais pas pu imaginer.
    « Je préfère ça. »
    Il coupa sa musique et me pris la main. « On est bientôt arrivé ma belle, patiente 2 petite minutes et c’est bon. Et ferme tes yeux. »
    « Une surprise ? »
    « FERME TES YEUX ! »
    « C’est bon je les fermes je les fermes crie pas comme ça ! »


    Sa main me serrait fort, puis j’entendis les freins et sa portière s’ouvrir, puis la mienne.
    « Tu fais attention ! Te connaissant même dans cette courte distance tu pourrais te faire mal. »
    Je sentais sa main devant mon visage. « Je ne vais pas les ouvrir mes yeux ne t’en fais pas ! »
    « On n’est jamais sur de rien ! Surtout avec toi ! »
    « Ha. Ha. »


    Je l’entendis saluer quelqu’un. Puis il enleva sa main. « C’est bon ouvre les yeux. »

    « Comment peux-tu ne pas me faire confiance comme ça ? Je te connais ! Je sais ce qu’il te plairait ou non ! Je n’ose même plus te faire de blague ! »

    Il venait de m’amener dans une salle subliment magnifique, toute blanche, avec des bancs alignés à droite et à gauche. Laissant place à une allé toute blanche entouré de poteaux et de fleures blanches.
    Un homme vint voir Kibum avec un carnet et Kibum m’appela.
    « C’est ici ! Ici et nulle part ailleurs qu’on doit s’unir. » Dis-je en m’agrippant à son cou.
    « Comment je fais pour te supporter ? Hein dis-moi ? »
    « Je ne sais pas, mais je veux te féliciter. »
    Je monte sur la pointe des pieds pour lui laisser un délicat bisou sur ses lèvres.
    Qu’il répondit par un vrai baiser. Un baiser amoureux, où je sentais tout son amour. Je le voulais maintenant, malheureusement on ne pouvait pas, l’homme à côté en était déjà beaucoup gêné.
    Il demanda la confirmation de la date. Le 24 juillet de l’année qui arrivait.
    Je me serrai à Kibum, je n’osais plus parler j’avais honte de moi. La crise que je venais de lui faire. Alors qu’il avait déjà tout prévu.

    Je m’excusa de nouveau à son oreille. Et l’on signa les papiers pour officialiser le tout. Maintenant j’étais sur, le 24 juillet qui arrivait, j’allais m’unir à mon cœur de toujours.

    « Alors ? Je suis le meilleur hein. » Me dit-il en m’embrassant sur le front.
    « Oui, je suis désolé de te faire des crises comme ça. »
    « Là ce n’était plus une crise ma chérie, c’était vraiment à me casser les pieds ! »
    « Pardon. »


    Il m’ouvrit la porte en souriant.

    « Tu ne veux pas ouvrir celle de l’arrière plutôt ? » dis-je d’une voix sensuelle.
    « Ici ? Quand même pas ! »
    « J’en ai envie, mais si tu ne veux pas je ne sais pas quand ça reviendra. »


    Il ferma la porte et ouvrit celle à l’arrière. « Je ne dis pas non à une occasion pareil. »

    Je vins m’asseoir à l’arrière puis tira sa veste et l’attira contre moi, son sourire me donnait encore plus envie de le prendre. Il enleva sa veste puis son haut et se pencha pour m’embrasser avec amour. Mes bras enroulèrent sa taille pendant qu’il déboutonnait son pantalon. Il se mit à genoux et me fit monter sur lui. Ses lèvres se déposaient sur mon cou, mon épaule, ma poitrine. Un cri de plaisir survint lorsque je sentis son accessoire rentrer en moi. Mon souffle se saccadait. J’étais bien. Ses mains caressaient mon dos du bout des doigts. Il m’allongea continuant ses va-et-vient. Il prit ma main et la serra contre lui, je sentais ses battements s’accélérer, de plus en plus ses va-et-vient en suivait le rythme jusqu'à ce qu’il me donne tout son amour, sa passion, sa tendresse et son affection dans un dernier élan. Un délicat baiser se posa dans mon cou pendant que je le serrais dans mes bras. Je sentais son souffle dans mon cou. Son souffle et ses baisers.
    Puis il se rhabilla, m’embrassa une dernière fois et me demanda de le rejoindre devant. Un de ses doigts frôla les formes de mon corps, puis un doux « je t’aime » il descendit.

    Je ne mis pas trop de temps à la rejoindre. Sa main ne quittant plus ma cuisse. Et son sourire qui illuminait son visage. J’étais aux anges.

    « Bon maintenant, j’ai tout ce que je voulais donc je laisse tout entre tes mains. »
    « TOUT ? »
    « Tout. »
    « Tu n’as pas peur ? »
    « Non j’ai vite compris que tu y tenais à ton mariage. Je veux qu’il soit parfait pour toi. »
    « Arrête. »


    Il attrapa ma taille et colla son visage au mien. « Je ne te ment pas. Si ce jour est important pour toi il l’est tout autant pour moi ! »
    « Bah je ne me marie pas seule aussi. »
    « Aussi. Je t’aime. »
    « Je t’aime aussi. »


    Il me prit dans ses bras glissant ses bisous dans mon cou. Puis tout doucement nous nous trainèrent vers la chambre pour y finir la nuit.

    Il est vrai que Kibum avait du en supporter des choses depuis qu’on était ensemble, mon caractère de cochon, lui en avait fait voir de toute les couleurs. Mais me réveiller dans ses bras qui me serrait contre lui et son souffle tout près de mon cou, ne me faisait que du bien que je n’arrivais même pas à imaginer vivre sans. Mon Kibum.


    Désormais tous mes prochains jours seraient consacrés au mariage. D’abord, et en priorité, il fallait que je la fasse venir ! Elle ne vivait pas en Corée, mais elle était importante pour moi, car elle faisait parti des habitué de notre chatbox.

    Je mis Kibum sur le dos, et vint m’installer au-dessus de lui. Mais me coucha tout de même sur lui. C’était le plus chaud des oreillers.
    « Tu cherche à me réveiller ? » me demanda-t-il d’une voix encore endormi.
    « Non. »
    « Ha parce que si c’était le cas tu as réussi. »


    Il me fit basculer lui aussi sur le dos. Mais je persistais à garder les yeux fermé. Le voir le matin me faisait trop mal au cœur. Non pas dans le sens négatif mais il était beaucoup trop sexy pour moi au réveil.

    « Je sais que tu ne dors pas. » me dit-il.
    « Je ne fais pas semblant de dormir. »
    « Ouvre tes yeux alors. »
    « Non. »


    Je le sentis prendre mes jambes, et les placés autour de sa taille.

    « Que fais-tu ? »
    « Je vais t’obliger à me regarder tiens ! »


    Ses mains remontèrent attrapant ma taille, il me ramena contre lui. Un bisou dans le cou puis sur la joue puis ma bouche. « Tu veux me taquiner n’est ce pas. »
    « Non. »
    « Je suis pas beau au réveil ? »
    « C’est tout le contraire malheureusement. »
    « Malheureusement ? »
    « Si j’ouvre les yeux je ne te laisse pas partir. »
    « Et bien je suis d’accord. »
    « Noon »
    Je me cacha derrière mes mains et me colla à son torse.
    « Un jour…un jour j’arriverai à te comprendre ! Je m’en lance le défi ! »
    « Oh ca va je ne suis pas si compliqué ! »
    m’écriais je.
    « TES YEUX ! Je vois tes yeux. Ils sont aussi beau fermés qu’ouvert. »

    Voir son sourire matinal, mon cœur battait à m’en faire mal.
    « Tu est mauvais pour moi. » lui dis-je en riant. « Mais je te veux quand même auprès de moi. »
    « Moi aussi. »
    « J’aurais besoin que tu passe un appel pour moi. »
    « J’ai dis que tu gérais tout. »
    « Juste un appel ! »
    « Un appel pour qui ? Pour quoi ? »
    « Pour me faire plaisir. Pour une de mes amies qui ne vit pas en Corée. »
    « Et pourquoi tu ne l’appel pas toi ? »
    « Je ne sais pas. J’ai envie que ça soit toi. »
    « Tu recommence tes caprices ! »
    « Non ! Si tu ne veux pas l’appeler, ne l’appelle pas ! C’est bon je le ferai. »


    Je me leva et parti dans la salle de bain et m’y enferma.
    Kibum frappa à la porte. « Vas-y donne le moi ce numéro. »
    Je rouvris la porte tout doucement. « Tu va appeler ? C’est vrai ? »
    « J’ai pas le choix de toute manière ! »

    Il poussa la porte et rentra dans la salle de bain lui aussi.
    « Aujourd’hui je prend ma douche avec toi. » me murmura-t-il avant de m’embrasser.

    Après la douche. Kibum ressortit aussi souriant que jamais, moi de même. Je lui donna le numéro et partit travailler. Oui aujourd’hui je travaillais et il ne travaillait pas ! Y en a qui en avait de la chance !

    Un dernier bisou et je le laissais là sur le canapé.

    Aujourd’hui le boulot n’était pas si énorme, quelques projet administratif à gérer et les nouveaux emplois du temps des membres. Ils n’allaient pas beaucoup bouger mais ils auraient beaucoup de meeting. Je pus négocier avec la directrice pour ne pas travailler la semaine avant le mariage.

    (Du côté de Kibum)

    « La maison semble bien vide… » Pensa-t-il. Il s’allongea sur le canapé et laissa le temps s’écouler puis il se rappela le numéro.
    Mais il ne comprenait toujours pas pourquoi c’était lui qui devait appeler ! Mais les disputes avec Orphélia ça devait se terminer ! Quitte à céder à ses caprices ! Surtout qu’en ce moment elle était super susceptible. Ca ne pouvait pas être ces choses féminines qui arrivent tous les mois, il aurait remarqué. Elle était juste susceptible.

    Il composa le numéro et attendit.

    « Allo ? »
    « Ha bah bonjour ! C’est maintenant que tu me donnes des nouvelles ? Je remarque bien que tu dois t’éclater en Corée et tout ça mais un coup de fil de temps en temps ca fait pas de mal ! Au moins pour me dire que t’est pas morte, enfin je ne sais pas moi ! Un appel juste un ! »
    « Heu Bonjour. »
    « C’est pas Orphélia là ? »
    « Hmm j’appel pour Orphélia. Mais non ce n’est pas elle à l’appareil. On n’a pas exactement le même timbre de voix. »
    « Oui je me doute bien. »
    « C’est bien…Lise que j’ai à l’appareil. »
    « Oui. »
    « Ha, ca tombe bien je viens pour donner des nouvelles. Orphélia se marie ! »
    « Ha oui ? Ha avec qui ? »
    « Moi. Enfin Kibum. »
    « Kibum ? Kibum, Kibum ? Le Kibum qu’elle idolâtre depuis des décennies ? Ce Kibum là ? »
    « Elle m’aime depuis autant de temps ? »
    « C’est toi ? Le Kibum des U-KISS ? »
    « Haa…Oui mais appelle moi seulement Kibum ça ira. »
    « Ho, je suis heureuse pour elle. »
    « Oui, et elle sera encore plus heureuse si tu pouvais venir. Il me faudrait tes coordonnés. »
    « Mes coordonnés ? »
    « On va t’envoyer un billet. Je te rappellerai, ou elle te rappellera pour t’indiquer la date. »
    « D’accord. »



    Une chose de faite, la seule chose qu’il avait faire. Maintenant il était tranquille. Devais-t-il prévenir Orphélia ? Non il préférait lui annoncer de vive voix. Il prit sa veste et partis faire du shopping. Oui, il annoncerait la nouvelle à Orphélia ce soir pendant le repas surement.

    ~~

    *bruit de klaxon*

    Puis mon téléphone sonna.

    « Rassure moi t’est toujours à ton bureau là ? » me demanda Kibum à peine avoir répondu.
    « Oui. Le travail vient de m’engloutir. »
    « Tu rentre avec moi ? »
    « C’est toi les bruits ? »
    « Qui veux-tu que ca soit d’autres ? Alors tu descends ? »
    « J’arrive mon adorée. »
    « Je préfère être ton cœur. »
    « D’accord, j’arrive mon cœur ! »


    Le temps de récupérer mes affaires et j’étais devant la voiture où il m’attendait.

    « Tu va bien ? » me demanda-t-il.
    « Je suis fatigué. » lui répondis-je avant de tomber dans bras.

    Il m’enlaça, donnant des doux bisous dans mon cou.

    « Pas de crises ce soir ? »
    « Non, trop fatigué. »


    Il m’ouvrit la portière puis il rentra dans la voiture du coté conducteur.

    Je remarqua la dizaine de sac à l’arrière.

    « C’est quoi tout ça ? »
    « Je me suis occupé en ton absence. »


    Je vis un sac porter la marque Louis Vuitton.

    « Toujours fidèles à la marque ! »
    « Oui mais celui là, n’est pas pour moi. »
    « Ha oui, il est pour moi ? »
    « Non plus ! »
    « Il est pour qui alors ? »
    « Tu verra à la maison. Et tu n’y touches pas ! »


    Je soupira, me rappelant le dernier évènement avec la bague de fiançailles. Il valait mieux que je calme ma curiosité.
    Je m’agrippa à son bras, ce qui ne lui plut pas au départ, mais j’étais vraiment fatigué tellement que je commençais à m’endormir.

    « Je vais beaucoup bouger. » dit-il en caressant mes cheveux.
    « Ce n’est pas grave je ne vais rien sentir de toute manière. »

    Je le sentis rire. Je ne remarqua même pas lorsqu’on fut arrivés.
    Après m’avoir gentiment aidé à me lever. Je m’avança vers l’appartement pendant que Kibum récupérait ses nombreuses courses.

    ~~

    Je m’écroula sur le canapé épuisé. Kibum posa les sacs à côté du canapé et il vint s’installer auprès de moi. Installant comme à son habitude ma tête sur ses genoux.

    « Tu es si épuisé ? » me demanda-t-il tout en caressant mes cheveux.
    « Non, je peux survivre. Mais je ne suis pas contre un petit dodo. »
    « J’ai appelé Lise, et elle n’avait pas l’air contente que tu la tienne sans nouvelles. »
    « Oui, je la comprend. »
    « Pour être gentil et pour te faire plaisir je me suis dit que je lui offrirai le billet pour venir. Car j’ai l’impression que tu veux absolument qu’elle vienne. »
    « Oui c’est la touche manquante. Tu es un amour. »


    Je tira légèrement son t-shirt et vint glisser ma tête en dessous. Son corps était tout chaud, je sentais son ventre gonfler et dégonfler au rythme de sa respiration, une petite cachette où je me sentais bien.

    « Qu’est ce que tu fais ? » me demanda-t-il avant de rire.
    « Je me repose. »
    « Sous mon t-shirt ? »
    « Non au plus près de toi. »


    Sa respiration, son odeur, cette chaleur, je n’allais pas tenir longtemps avant de m’endormir. Ne pouvant plus caresser mes cheveux Kibum se rabattu sur mon bras.

    « Ton cadeau ? Tu le veux maintenant ou après ton dodo ? »
    Cadeau ? Sans hésitation je quitta mon cocon et lui répondit que je le voulais maintenant, la hâte et la curiosité me tenait éveillé.

    « J’en étais sur. » murmura-t-il. Et il parti chercher 3 des 10 sacs Louis Vuitton et les déposa sur la table basse.

    « Tout ça pour moi ? » dis-je en souriant.
    « J’aurai bien pris plus mais j’avais peur de te mettre mal à l’aise. Alors lequel ouvres-tu en premier ? »

    Le plus gros sac, m’attirait depuis qu’il était à l’arrière. Si j’avais pu l’ouvrir dans la voiture je l’aurai fait.

    Souriant Kibum sortit le carton du sac, lorsque le carton s’ouvrit, il y eut un sac, en damier blanc et gris, très grand. Magnifique.

    « Quand on partira en voyage. Je voulais que tu ais ton propre sac LV. »
    « Quoi mes autres sacs ne te plaisait pas ? »
    « Pas de disputes ! On ouvre le deuxième. »
    « Je veux t’embrasser. »
    « On le fera juste après. »


    Il ouvrit le deuxième sac et ouvrit un autre carton un peu plus petit. Une paire de chaussure, exactement du même type que le sac avec un joli nœud devant.

    « Tu aimes ? Je ne savais pas trop, car tes talons sont souvent simples et noirs enfin je ne savais pas trop. Si tu n’aimes pas on ira en chercher d’autres ensembles. »
    « Je les adore, mais je ne suis pas contre de t’accompagner en acheter d’autre. »
    « Bon pour l’instant je fais carton plein. Donc le dernier te plaira surement. »
    « Montre ! Montre ! Montre. »


    Depuis le 1er cadeau je voulais lui sauter au cou. Mais il était beaucoup trop loin de moi. Et mon taux de fatigue était quand même élevé.

    Il prit le dernier sac et en sortis une boîte et tout en souriant il vint s’asseoir auprès de moi. Je m’allongeai dans ses bras pendant qu’il ouvrait la boîte.
    Il glissa un bisou sur ma tempe et me demanda si ce cadeau me plaisait.

    Ce cadeau…était…parfait.
    Un pendentif en or blanc en forme de cœur avec de petits diamants tout autour. Le collier était accompagné d’un bracelet exactement pareil.

    « La vendeuse à dit que tu pouvait le porter du côté avec les diamant comme du côté sans les diamants. Comme ça tu reste discrète. »
    « Rien que d’être ta fiancée, m’enlève toute discrétion. »
    « Ha et j’oubliais ! »


    Il bougea dans ses poches et en sortit une minuscule boîte.

    « J’ai le même, mais comme je ne suis pas une fille, je l’ai mis à mes clés mais tu n’as pas du remarquer. »
    « Tu as raison je n’ai pas remarqué. »

    J’ouvris la dernière petite boîte. Un pendentif seul sans chaine. Sa particularité ? Il ressemblait à une pomme d’amour.

    « Voila ! La tu m’as moi ! »
    « Tu veux dire ma pomme entourée de Louis Vuitton ? »
    « Oui exactement ! »
    « Je vais la mettre à mon portable. »
    « Mais c’est un pendentif. »
    « Tu l’as bien mis à tes clés ! »


    Je redéposa les nombreuses boites et cadeaux que je venais de recevoir et le pris dans mes bras.
    Mon moment romantique de la soirée. Pour une fois, je ne voulais pas coucher avec lui. Je voulais juste rester avec lui.

    Je passa ma main dans ses cheveux, il embrassa le bout de mon nez puis caressant mon visage, je redessinais son visage avec mon doigt.
    « Tu va bien ? » me demanda-t-il.
    « Je suis…amoureuse. Je me rends compte de la chance que j’ai. »

    Son bras me maintenait contre lui. « Mon cœur…ne change pas. Pour rien au monde. » Il m’embrassa et déposa ma tête sur son épaule.
    Je ne tarda pas trop à m’endormir, mais sentis lorsqu’il me porta vers le lit, lorsqu’il me déshabilla, m’enfilant l’un de ses t-shirt et se serrant contre moi, tendre bisou dans le cou avant de s’endormir aussi.



    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥ U
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Ven 28 Jan - 19:09

    OMOOOOOOOOOOOO :') c'est beau ce que je viens de lire ! Kibum ne m'a pas déçu Mais enfaite c'est normal que tu ne connaisse pas on sort pas de Seoul donc ...XD
    OMG Mon petit Seunghyun j'ai vraiment cru que Kibum allait le tuer mais enfaite ça va il est gentil !
    Ahhh j'en était sur qu'il te faisait cette surprise là mais madame est trop tétu Hein XD
    La salle a l'air trop belle j'suis fan °0°

    Le faire à l'arriere de la voiture j'adhere +100000000000000 c'est la vie ça Omoooo °0° c'est Good de lire des trucs comme ça j'suis toute fofolle maintenant HAAHA

    LISEEEEEEEEEEEEEEEE WELCOME Haan j'suis trop contente qu'elle arrive enfin ♥
    Ce mariage va etre GOOD c'est de la bombe j'me vois bien en demoiselle d'honneur *ceci est un appel XD

    OMG Mais tout ça de cadeau madame est gaté tu veux pas m'en donner un peu ? (A) juste un peu XD
    Vous êtes vraiment tout mignon
    j'suis vraiment pas déçu

    Myr tu sais ce que je vais dire là : JE VEUX LA SUITEEEEE !


    ___________________________________
    파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서
    Spoiler:

    avatar
    ☼ Jmilio Lee ☼
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1500
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par ☼ Jmilio Lee ☼ le Ven 28 Jan - 20:42

    « Je suis…amoureuse. Je me rends compte de la chance que j’ai. »
    Non mais encore heureux tu te maris avec MDRRR
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Ven 28 Jan - 21:33

    La salle c'était prévisible, mais j'aime tes tit caca nerveu xD ♥
    OUUI merci Myr je t'aime aussi d: Je suis pas une p*tin de grosse groopies aussi xD Merci :D♥
    AAh mon bruit de klaxon xD ->*bruit de klaxon*
    Je veut le mariage moi ! Mais c'est encore loin d: ♥
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 30

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Ven 28 Jan - 22:29

    AAAAAAAAH J'aime trop !!
    Lise qui arrive !! :D
    vivement le mariage hein :D
    avatar
    ☼ Jmilio Lee ☼
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1500
    Date d'inscription : 06/06/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par ☼ Jmilio Lee ☼ le Sam 29 Jan - 0:13

    Lise tu est la je suis trooop contente tu arrive, et tu verra se que l'avenir te réserve looool
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Lun 31 Jan - 16:55

    Chapitre 19

    Que dire.....

    Après cette nuit simple, enfin cette belle nuit dans les bras de mon homme. Les jours défilaient sans plus trop le voir.
    Lorsqu’il travaillait, j’étais de repos ou c’était l’inverse. Quand on travaillait tout les 2 nous n’avions même pas le temps de se croiser. Et à la maison nous étions trop fatigué pour faire quoi que ce soit.
    La cause ? L’agence et les préparatifs pour le mariage.

    J’avais déjà acheté ma robe. Je me rappelle à quel point j’avais été embêtante. Les filles m’avaient accompagné ce jour là. Un joli magasin que j’avais connu par internet. « Happy Brides. » Je savais ce que je voulais une robe en bustier et non trop gonflés, mais toutes les robes étaient magnifique, j’avais vraiment du mal à choisir.
    Au bout de 2 heures à discuter j’ai eu mon coup de cœur pour cette superbe robe blanche son bustier était en forme de cœur et le bas en trapèze en organza comme disait si bien la vendeuse.
    Moi, la seule chose que je voyais c’est qu’elle était faite pour moi. En tout point cette robe devait être la mienne. Et elle le fut. Cachée chez Miki pour éviter tout risque que Kibum la vois.

    Avec Kibum, on discuta, malgré le fait qu’il insistait pour dire que je gérai tout en ce qui concernait ce mariage, j’avais besoin de lui. Son avis comptait et puis c’était un moyen comme les autres d’être auprès de lui. On discuta de la liste des invités qui se fut bien longue même s’il disait vouloir un mariage simple.
    On regarda aussi pour les faires-parts. Il était adorable et encore plus chou que d’habitude. Chaque moment que je passais avec lui, hors du travail et sans être épuisé à la maison. Juste lui et moi, marchant enlacés ou main dans la main, ou encore moi accroché à son bras, n’étais que pur bonheur. Je voulais que ce 24 juillet arrive rapidement. Je voulais m’unir à lui au plus vite.
    On discuta aussi à propos du thème du mariage. Il ne comprenait pas pourquoi il fallait un thème. Mais pour les couleurs de la salle il me fallait un thème, je lui dis donc que c’était un caprice de mariée.
    « Film d’horreur ? »
    « On se marie Kibum. »
    « Bal masqué ? »
    « Non. Je ne veux pas. »
    « T’est sur que tu veux mon avis ? »
    « Oui, mais je veux des couleurs. Quand je dis thèmes je veux deux couleurs qui se marient bien ensemble et qui nous décrit bien. »
    « Rose et blanc ? Ha non j’oubliais t’aime pas le rose. »
    « Pff. T’est pas parti cherchez loin aussi. »
    « Rouge et or ? »
    « Or ? »
    « Blanc ? »
    « Or et Blanc ? »
    « Rouge, Or et blanc ? Ca ne te plait pas ? Rouge pour l’amour, l’Or car c’est classe et blanc pour le mariage. »
    « Oui on va prendre ça sans les explications. »
    « Jamais contente. »
    « Tsss, le matin sera tout blanc et la soirée en rouge, or, blanc. »
    « C’est toi qui gère ! »


    Le problème du thème réglés, je me mis en place pour les demoiselles d’honneur qui serait évidemment celle qui sont la depuis le début. Excepté Miki qui devait être le témoin.

    Les préparatifs avançaient à leurs rythmes, nous étions proches de la fin.

    Ce soir là, Kibum et moi étions de repos le lendemain. Il était installé sur le lit. Encore réveillé, ce qui me rendit le sourire. Notre dernière vraie conversation remontait à longtemps pour des personnes qui vivaient sous le même toit.

    « Je peux te déranger ? » demandai-je timidement en rentrant dans la chambre.
    « Depuis quand demande-tu l’autorisation ? » répondit-il en m’accueillant dans ses bras.

    « Tu va bien ? » me demanda-t-il déposant un bisou sur mon épaule.
    « On se marie bientôt je ne peux qu’aller bien. »
    Il posa sa tête sur mon épaule et me serra par la taille. Je ne voulais vraiment plus le quitté.
    « Ma femme. Tu te rends compte bientôt tu ne seras plus ma fiancée mais ma femme. Madame Kim Kibum. »
    « Pourquoi rajouter le Kibum ? »
    « Y a trop de Kim en Corée, il faut préciser à quel Kim tu appartiens ! »
    « Il existe un autre Kim Kibum tu sais. »
    « Je sais, mais tu ne sors pas avec ! Tu ne vas pas bientôt l’épouser aussi ! Oh et puis si je décide que tu es Madame Kim Kibum tu le seras ! »
    « D’accord ! D’accord ! Pardon ! »
    « Je t’aime. »
    « Moi aussi mon cœur. »
    « On partira où pour les voyages de noces ? »
    « Tu veux partir ? »
    « Bien sur que je veux ! Il faut qu’on aille dans un endroit loin d’ici. »
    « D’accord mais pas Paris ! »
    « Pourquoi ? Paris c’est la ville de l’amour. »
    « Je n’y vois rien de romantique ! »
    « C’est parce que tu vivais là-bas. »
    « Ouais bah toi t’est pas mieux à vouloir quitter la Corée ! C’est romantique la Corée ! »
    « Ouais parle pour toi. »
    « Bah voilà ! »
    « Mais…t’arrête oui ! »
    « On part où alors ? »
    « Dans un pays chaud. »
    « Je voulais faire un tirage au sort. »
    « J’ai dit que tu gérais tout. Tant que nous ne sommes pas marié c’est phrase reste active. »
    « Parce que t’est qu’un flemmard. »
    « Non parce que je ne comprends rien ! »
    « Pff. Un vrai mec. »
    « Quoi ? Répète un peu ! »


    Il se mit à me chatouiller, je riais aux éclats et j’étais émerveillé de le voir rire aussi. Il s’arrêta. Son regard était devenu plus amoureux.
    « Tu te rappel ? » me demanda-t-il. J’ai eue légèrement honte de dire que non.
    « C’est comme notre première fois. »
    « Tu t’en rappel ? »
    « Je me rappel de tout ! Même de la première fois où je t’ai embrassé ces lèvres. Tout ces moments sont symboliques. »
    Puis il se mit à m’embrasser. Me couchant sur le lit. Il fit glisser ses mains le long de mon corps.
    Il embrassa mon oreille, mon cou. Ouvrit ma chemise et continua ses baisers. Sur ma poitrine, mon ventre. Il se déshabilla et en me souriant il se colla à moi. Il me fit l’amour comme il en avait le don. Dans son dernier acte. Il m’enlaça ne me laissant plus l’occasion de me décoller de lui. Dire que j’étais bien n’aurait pas été assez fort pour dire à quel point j’étais heureuse d’être coller à lui.
    Allongé sur lui, un bras autour de ma nuque, l’autre autour de ma taille. Il me déposait des bisous amoureux sur tout mon visage.
    On discuta un peu plus a propos du mariage. Demain on décida qu’on irai chercher son costume. Puis on dériva sur nos caractères infernaux. On rigolait de nos bêtises et on discutait de nos gouts mutuels. Plus on parlait, plus on se trouvait de point commun mais quelque différences qui faisait qu’on se complétait.
    Au fur des caresses, des bisous, et de ses mots doux je le sentis s’endormir. Pour une fois je n’étais pas la première à m’endormir. J’eus le bonheur de l’observer s’endormir. Ses tout petits yeux fermés. Son visage qui laissait penser qu’il faisait de doux rêve. Je lui fis un bisou délicat sur sa joue toute douce et m’endormi dans ses bras.
    Ma journée avec lui allait être formidable je le sentais.

    Sentir ses mains entrelacés avec les miennes me le confirma. Un petit déjeuner en amoureux. Tout cela m’avait bien manqué.
    On traina un peu dans la maison. Avant d’enfin décidé à aller au magasin pour son costume.

    La dame qui travaillait là-bas ne m’inspirait pas confiance. C’était l’une de ses pimbèches que Kibum pouvait trouver jolie.

    Kibum vit la jalousie sur mon visage et ria. « Pas dans un magasin de mariage c’est poussé la ma chérie. »
    « Une femme quand ca veux quelque chose, le lieu où il est ce n’est pas un souci ! »


    Je voulais un costume blanc, tout blanc. Le blanc allait si bien à Kibum.

    Pourquoi frottait-t-elle les épaules de mon fiancé comme ça ? Elle ne me demandait même pas conseil. Et Kibum qui riait à toutes les bêtises qu’elle disait.
    Je mis mes écouteurs et me mis en boule cachant ma tête dans mes genoux.

    Je sentis une main s’appuyer sur mon dos, et on enleva l’un de mes écouteurs. « Comment veux-tu que je me décide si tu ne regarde même pas ? »
    Kibum me souriait dans son costume en satin blanc. Un ange.
    « Non mais t’as pas besoin de moi. L’autre là elle va t’aider. »
    « Ce n’est pas cette « autre » que je vais épouser ! J’aime bien ce costume et toi ? »
    « Pff. Débrouille toi ! »
    « Ok, Cindy je ne me marie plus c’est bon je peux sortir avec toi. »


    Quoi ? Comme ça en un éclair. « Ha parce que monsieur s’est déjà mise à la draguer et maintenant il veut partir ! »
    « T’est pas possible comme fille. Je ne connais même pas de Cindy, regarde maintenant la vendeuse me prend pour un fou. »
    « Tant mieux ! »
    « Alors t’en pense quoi ? »
    « Tu sais bien qu’il est parfait. »
    « Elle ira avec ta robe ? »
    « A ton avis ? »
    « Tu l’as acheté au moins ? »
    « C’est moi qui gère ou c’est toi qui gère ? »
    « Je vais me changer, tu va payer et après on va manger ! Ca te va ? »
    « Oui. J’ai faim. »


    On parti manger dans un fast-food. Je préférais l’avoir que pour moi. Déjà le partagé avec toutes ses fans étaient un problème si en plus je devais le voir se faire dragué sous mes yeux non fallait pas rêver !
    Mais quand même manger un sandwich aussi gros devant Kibum, tout mon charme se rompait en une bouché. Une sauvage ! Il n’y avait pas d’autres mots !
    Kibum riait jusqu'à ce qu’un fan le reconnaisse.

    Il ne perdit pas son sourire c’est moi qui perdit le mien. Je devais le partager, je devais le partager.
    Les fans ne me reconnurent pas, étonnamment je me sentais mal. Mais bon, je ne risquais pas ma vie au moins.
    Kibum me jetai des regards voir si j’allais bien, je regardais ma boisson, jouant avec la paille. J’étais patiente, c’est les aléas de son métier.

    « Kibum oppa ta petite amie va bien ? »

    Avais-je bien entendu ?

    Kibum sourit de toutes ses dents. « Oui , très bien. Merci de t’en soucier. »
    « Tant qu’elle prend soin de toi ça va. Reviens nous en pleine forme. »
    « Merci. »


    Elle fit une photo avec mon cher et tendre et parti toute heureuse, Moi de mon côté j’étais aussi heureuse qu’elle.

    « J’aime ces fans là ! » m’écriai-je.
    « Tu m’étonne. Bon il manque quoi ? »
    « Il manque quoi où ? »
    « Pour notre mariage. »
    « Comment tu dis ça on dirait on prépare ton anniversaire. »
    « Désolé. Quel sont les derniers préparatifs avant que notre grand jour arrive ? »
    « N’en fais pas trop non plus, je vais même plus oser te répondre ! Il manque la tenue des demoiselles d’honneur. »
    « Besoin de moi ? »
    « Bah si tu veux partir part ! »
    « Pourquoi t’est si susceptible ? »
    « Je sais pas ! »


    Il vint s’asseoir à côté et m’enlaça de ses grand bras. « Je sens ton stresse. Je le sens. Il faut que tu te calme. »
    « Allons acheter ces robes. »


    Il paya et nous étions en route pour les robes…et les costumes car j’avais les messieurs d’honneurs aussi.
    Pour les filles j’ai pris des robes en bustier aussi, courte, blanche avec un ruban noir à la taille. Car oui je ne pouvais pas les laisser porter des robes toutes blanches ! Ce droit m’était réservé. Les hommes avaient des costumes noirs qui allaient parfaitement avec les rubans noirs des robes des demoiselles d’honneur.
    J’étais fière de moi.

    Pendant la dernière semaine, ce fut un peu infernale mais gérable, car les amies étaient là pour aider. La salle pour la cérémonie était faite, la salle de fête était prête. Le problème du buffet était réglé. Tout était prêt sauf…Kibum.
    Enfin il était prêt mais inquiet, pas pour le mariage mais pour la veille.

    « Tu va faire un enterrement de vie de jeune fille ? »
    « Pourquoi tu ne vas pas faire un enterrement de vie de garçons ? »
    « C’est pas pareil. »
    « Dis-moi où est la différence ? »
    « Y aura plein d’homme ? »
    « Y’aura une stripteaseuse ? »
    « C’est pas moi qui organise, c’est Soohyun et Kiseop. »
    « Ce n’est pas moi qui organise aussi, c’est les Jumelles et Miki. »
    « Je peux te faire confiance ? »
    « Autant que je te fais confiance. »


    Il souri puis parti prendre une feuille et un stylo. Il écrit je ne sais quoi pendant 3 minutes puis me donna le papier. « Tout ceux la je ne veux pas les voir à ta soirée ! »
    C’était rigolo, il avait noté tous ceux du monde de la Kpop qui avaient un corps divin.
    « Tout ceux là, ils viennent pas ! »
    « D’accord, toi tu profites de ta soirée à fond ok, parce que des soirées avec une stripteaseuse t’en verra plus, PLUS JAMAIS ! »
    « D’accord. Mais tu m'en feras. »
    « Kibum…si tu couches avec…on ne connait plus. »
    « La veille de mon mariage ? Tu pense que je pourrai faire ça la veille de mon mariage ? »
    « Allons dormir. »
    « Je te suis. »


    Les jours passaient. Lise arriva, la veille de la veille du mariage. Elle résidait chez Miki, car Miki avaient insisté pour la prendre chez elle. On passa la soirée tous ensemble. Je n’arrivais pas encore à croire que dans 2 jours je me marierai.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥ U
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 30

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Lun 31 Jan - 22:41

    OUAAAAAAAAAAAAAAAAAH OUHAOUUUU OUUUH !! Mariage bientot !! Vivement
    j'adooooooooooore comme tu raconte on y croit trop , on imagine bien !! Hate de voir les enterrement de vies de chacun XDDD
    j'espère je suis une demoiselle avec Kiseop en costard pour moi ! :D
    avatar
    Naoko Woo
    Modératrice

    Féminin Messages : 3163
    Date d'inscription : 04/06/2010
    Age : 24

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Naoko Woo le Mar 1 Fév - 17:49

    J'AAAAAAAIIIIIIMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMEEEEEEEEEEEE ! comme d'hab :D
    Omoooo Mais arrete d'être jalouse deux Minutes ! jusqu'a la vendeuse de costume t'es grave XD
    Kibum va pas supporter ! tu vas te marier avec alors arretes de traiter toutes les filles qu'il croise parce que mon dieu t'as pas fini
    Yaaaaaaaaah une fan qui s'inquiete pour toi c'est trop mignon j'adore elle est cool :D♥

    Wooha il monte dans mon estime, Il se souvient de toute vos premiere fois ♥ +1000000000000000
    Les robes ont l'air trop belles Omooooo j'vais garder la mienne Kevin et moi on va faire notre nuit de noce en avance ;P XDDDD

    Et Lise est enfin parmit nous c'est le bien ! ♥ Dans deux jours :')
    Dis j'ai preparé un discours ? j'espere que votre cadeau vous plaira :D XDDD

    J'ai tout commenté dans le desordre >w< j'fais n'imp ce soir XD

    LAAAA SUIIIITTTTTTTTTTTTTTTEEEEEEEEEEEEE !!


    ___________________________________
    파이널리...
    ...사랑했어 너의 품에서
    Spoiler:

    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Coconou ♥ le Mar 1 Fév - 20:13

    OOOh j'm'imagine les robes et les costumes ! Les couleurs sont sublime !! Or, rouge & blanc !
    Kibum et tt stresser xD j'aime la fin avec les enterement de vie ..
    Oh Jimi a instsiter pour que je sqwatte d: Merci Jimi d:
    avatar
    Miiyuurii
    Administratrice

    Féminin Messages : 3253
    Date d'inscription : 21/05/2010
    Age : 23

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Miiyuurii le Dim 6 Fév - 23:17

    Chapitre 20

    Ça c'est de l'enterrement !


    « J’y vais ! » criai-je prête et habillé, pour passer ma journée avec les filles.
    « Déjà ? Tu ne reste pas un peu avec moi ? » Kibum venait à peine de se réveiller. Ses yeux s’ouvraient à peine. Chou comme un coeur.
    « Non à partir de maintenant on ne peu plus se voir avant demain devant l’autel. Je t’appellerai ce soir. Et oublie pas, lâche toi ! »
    « Comment ça on ne peu plus se voir ? »
    « Les filles m’ont appelé, je ne suis plus à toi maintenant. »
    « Tu sera toujours à moi. »
    « Je t’aime. »
    dis-je avant de fermer la porte.

    (Du côté de Kibum)

    Il avait prévu de commencer leurs soirées entre gars vers 20h, il était 7h…
    Kibum reparti donc sous sa couette et repiqua un somme. Il fallait tuer le temps.

    ~~
    Le temps passa bien trop vite, le temps passe toujours vite lorsque l’on dort et que personne n’est là pour nous réveiller.

    19h ! Il n’arrivait pas à croire qu’il avait dormi autant ! Le plus gros problème c’est que les garçons allaient arriver, Soohyun était du genre tatillon avec l’heure et ça Kibum le savait bien.
    Le temps de choisir les bons vêtements, se doucher, et grignoter un minimum et Soohyun l’appelait.
    « T’est prêt ? »
    « Oui ! Tu peux arriver quand tu veux ! »
    « Ca tombe bien, descend ! »
    « Maintenant ? »
    « Oui ! On t’attend. »
    Puis il raccrocha.

    Kibum pris rapidement sa veste, ses clés et son portable et il était parti. Il y avait le groupe, Hyung Joon et Hongki qui ne pouvant rester chez lui, virer par Miki, il se rabattu sur la soirée des gars.

    « FUTUR MARIE ! » cria Kiseop à peine Kibum sortit de l’ascenseur. « Ce soir tu vas t’éclaté comme jamais, et on t’en remercie car tout le monde en profitera grâce à toi. »
    « Je n’arrive pas à croire que certains d’entre vous sont en couple. »
    soupira Kibum.
    « Bon bon bon, d’abord on va manger ! » dis Soohyun, poussant le roi de la soirée dans le van.

    Ils dinèrent dans le plus simple des restos ! Un fast food !

    « Pourquoi vous ne buvez pas ? » s’écria Dongho.
    « Mange et tais-toi. » lui dis Xander en lui montrant son sandwich.
    Dongho : « Moi je sais pourquoi vous ne buvez pas ! Laissez-moi rester avec vous ! »
    Soohyun : « Non, on te l’a déjà dit ! Tu mange et on te redépose chez toi. »
    Dongho : « Mais s’il vous plait ! Je veux devenir un homme ! »
    Xander : « T’auras le temps ! Mais si tu finis pas vite ton sandwich je le finis ! »
    Dongho : « Mais vous n’êtes pas sympa ! »

    Le repas continua tout le monde ria, jusqu'à ce que le repas touche à sa fin.

    Soohyun : « On va où maintenant ? »
    Eli : « Il est 22h, on va au club non ? »
    Kevin : « Oui mais faut déposer Dongho. »
    Dongho : « NON ! »
    Xander : « Dongho ! On se reverra demain t’en fais pas. »
    Dongho : « Demain ce n’est pas ce soir. »
    Soohyun : « On le dépose maintenant parce que plus tard ca sera pire. »

    Après une bonne dizaine de minute à négocier...
    Dongho : « Non, s’il vous plait laissez moi rester avec vous je serai sage. » Il s’accrochait à la porte ne voulant vraiment pas rentrer chez lui.
    Kevin : « Arrête d’insister. »
    Dongho : « Mais ca sera comme ci je n’étais pas là ! »
    Xander : « Descend Dongho ! »
    Dongho perdit le combat et fut déposer chez lui.

    Chacun des membres reçus ce beau et joli message « Vous me le paierez ! Bande de Traitre !» de la part de celui-ci.

    Kiseop: « LET’S GO LE CLUB! »
    Soohyun : « Pas besoin d’être aussi enthousiaste. »
    Eli : « Ce soir Kibum c’est ta dernière nuit de célibataire. »
    Kibum : « Je ne suis plus célibataire depuis un bout de temps. »
    Eli : « Rhaaa arrête la tu te jette dans le trou du non retour ! Jamais plus tu ne seras célibataire. »
    Soohyun : « On est arrivé ! Le meilleur des clubs de Striptease : LE SUNSHINE ! »
    Kibum : « Et comment tu le connais ? Comment tu sais que c’est le meilleur ? »
    Soohyun : « T’occupe et profite ! »
    Kibum : « Pervers. »

    Les filles n’étaient pas moches, loin de là. Le groupe de gars s’installa à une salle réservé avec soin par Soohyun.
    Kibum : « C’est quoi ça ? »
    Soohyun : « Profites de ta soirée. »
    La lumière s’éteint, un claquement de fouet retentit.
    Soohyun se mit à éclater de rire, lorsque Kibum lui demanda ce qu’il se passait.
    « Alors c’est qui le félin que je dois dresser ? » dit une femme.
    Luna, elle s’appelait Luna, elle était douée selon les dires de Soohyun.
    Celui-ci se leva et mit Kibum debout. « C’est lui. Apprend lui tout ce qu’il doit savoir. »

    Il installa Kibum sur la chaise au centre de la pièce puis reparti s’asseoir.
    « C’est quoi ça ? » dit Kibum légèrement effrayé.
    « Profite ! » dit Soohyun en riant.

    La fille s’approcha de Kibum enroulant son fouet autour du cou de celui-ci. « Alors comme ça, monsieur va se marier ? »
    « Oui… »
    « Ca tombe bien, j’aime les futurs marié. »


    Puis elle démarra son striptease sensuel, autour puis sur Kibum qui se sentait légèrement mal à l’aise mais qui profitai il fallait l’avouer.

    La nuit continua, 2 ou 3 autres stripteaseuse défilèrent et l’alcool coulait à flot. Ils arrivèrent tant bien que mal chez le témoin de monsieur Kibum j’ai nommé Hyung Joon pour y finir la nuit. La nuit se termina chacun dormant là où il pouvait.

    (Du coté d’Orphélia)

    On parti d’abord manger un petit-déj, étant donner que je n’avais pas eue le temps. M’étant réveiller en trombe après l’appel de Yuki qui me demandait de me préparer car elles arriveraient bientôt.
    Ensuite on parti faire les boutiques.
    Boutiques. Nourriture. Boutiques. Nourritures et Délires ! C’est ce qui rythma une grande partie de notre journée. Chacun me rappelant à l’ordre, concernant mon poids et le fait que je puisse rentrer dans ma robe, enfin je dis chacun mais c’était surtout Miki qui me rappelait à l’ordre.
    Mater les garçons fut un petit passe-temps aussi du début de l’après-midi.
    Ensuite nous partîmes au cinéma. Un film comique, à pleurer de rire je confirme !
    Une vraie journée de filles ! Puis le soir tomba.
    Après avoir acheté de quoi se rassasier ce soir, nous rentrâmes à la maison enfin chez Miki car le lendemain c’est chez elle qu’on allait se préparer. On ne mangea pas tellement un vrai repas, c’était plutôt un repas à base de snack et friandise. Un petit « Action-Vérité » se glissa avant que le clou du spectacle arrive.
    Un spectacle qui devait forcément apparait dans un enterrement de vie de jeune fille : Un spectacle de Chippendales.
    Celui-ci sonna à la porte. Je me disais que c’en était un, mais voir un homme en costume noir avec ses lunettes de soleil toute aussi noir, ça ne donnait pas trop envie d’ouvrir.
    « Je lui ouvra pas ! » dis-je en regardant les autres.
    Nao : « Si tu vas lui ouvrir ! »
    Orphélia : « T’as pas vu sa tête toi ! Il me fait peur je lui ouvre pas ! »
    Yuki : « T’as peur de quoi ? D’un corps musclé ? Ouvre lui je veux toucher du muscles ! »
    Orphélia : « Non ! »

    Lise se leva et me poussa légèrement sur le côté. « Laisse ! Moi je vais ouvrir. »

    « Bonjour, mesdemoiselles, Blue, James Blue, Agent 00sex. »

    Tout d’un coup les regards se tournèrent vers les organisatrices de cette soirée, mais les jumelles pointèrent leurs doigts en direction de Miki. « Bah quoi je le trouvais cool son nom. »
    Un léger soupir se fit entendre. Puis Lise me ramena à ma place. Le chippendale rentra. Posa son poste sur la table et enclencha la musique…une musique de James bond bien évidemment.
    « WOOHOUUU ! » s’écrièrent toutes les filles lorsque le bel homme fit tomber le haut.
    Puis celui-ci fit tomber le bas. On rigola comme des folles. J’adorais ! Une belle soirée. Mémorable ça c’est sur !
    On commença légèrement à s’endormir quand j’eus envie soudainement ou non de parler à Kibum, sa voix me manquait. Je m’empressa de retrouver mon téléphone caché je ne sais où dans tout le fouillis que l’on avait causé, puis l’appela.

    « Allo » sa voix était vraiment endormi, je n’aurais peut être pas du appelé.
    « Tu dormais ? »
    « En quelque sorte. Mais je pense changer de pièce pour dormir correctement. »
    « Pourquoi tu étais où ? »
    « Sur le sol de la maison à Hyung Joon. »
    « Le Sol ? »
    « Oui, je pense me déplacer vers ma chambre, personne n’as du penser à y’aller. Patiente deux minutes ma chérie. »


    J’entendis Eli et Kiseop se plaindre, tout le monde dormaient-ils au sol ?

    « Alors ? Raconte-moi tout. » Dit il d’une voix un peu plus réveillé que celle au moment où il avait répondu mais toujours avec un arrière fatigué.
    « Une journée de fille. Et toi ? »
    « Une journée de gars ! Je donnerai autant de détail que tu m’en donneras ! »
    « Un chippendales rien de plus. »
    « Hmm…3 stripteaseuse. »
    « 3 ? »
    « Fallait contenter tout le monde. »
    « Mais bien sur ! »
    « Tu m’as manqué. »
    « T’essaye de te rattrapé là ? »
    « Non, je suis sérieux. Tu m’as vraiment manqué ! »
    « Toi aussi, j’ai envie d’un câlin. Vivement dans…13h. »
    « 13h ? Ca va passer vite. En tout cas je l’espère. »
    « Je t’aime. Je voulais t’entendre avant de m’endormir, maintenant que c’est fait je pense aller dormir. »
    « D’accord. Bonne nuit, ma femme, car tu l’est même si cela n’est pas encore officiel et Je t’aime aussi. »
    « Oui, mon homme tu as raison. A tout à l’heure. Bisous »


    Je partis me glisser sous la couette de la chambre d’amis et m’endormis sourire aux lèvres. Le grand jour était arrivé.


    ___________________________________
    Feel the music~♫____________

    I ♥ U
    avatar
    KimSo~♥
    Sweet Kiss

    Féminin Messages : 646
    Date d'inscription : 08/10/2010
    Age : 30

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par KimSo~♥ le Lun 7 Fév - 7:51

    Dongho le pauvre, il a perdu face a tous :( mais bon streap tise c'est pas trop de son age encore XD

    AAAAAAAAAAAAAAAH le grand jour arriiiiiiiiiiiiiive
    Vivement que t'écrive la suite là !!!!
    AAAAAAAAAAH maiiiis pourquoi tu coupe et passe a la suite après le chippendeal , jvoulais plus de détails je l'avoueeeeee !! XD
    La SUIIIIIIIIIIIIIIITE !!

    Contenu sponsorisé

    Re: Je sais et je m'y habitue ( suite de si j'avais su ) - DELIRE TOTAL xD

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 20 Juil - 18:27