[Fiction/Angst] Reality~ ( chapitre 1/15 )

    Partagez
    avatar
    Woo
    First Kiss

    Féminin Messages : 162
    Date d'inscription : 11/08/2010
    Age : 24

    [Fiction/Angst] Reality~ ( chapitre 1/15 )

    Message par Woo le Mar 8 Mar - 16:20

    Auteur : Woo
    Titre : Reality
    Pairing : /
    Raiting : /
    Genre : Angst/Fiction
    Résumé : La plus part des fans ne nous connaissent pas.
    Notes de l'auteur : Et bien voilà ! Cela faisait un moment que je pensais à écrire sur les Super Junior, et me voilà. Disons surtout que je voulais écrire sur un groupe en dédiant un chapitre par membres, et que les Super Junior étant treize, je me disais que cela me ferait quelque chose de long et qui me prendrait pas mal de temps.
    J'espère que le concept plaira, parce que bon, je ne tiens pas à écrire une fanfic de base, mais seulement essayer d'exprimer quelque chose qui au final est vrai. Même si cela est fictif, je pense qu'une part de vérité se cache.



    Reality~




    Prologue:







    Le concert battait son pleins lorsque les diffèrents membres du groupes se retrouvèrent le temps d'une pause. Chacun vaguant à ses propres occupations : Ryeo Wook regardait les derniers posts de ses amis sur Twitter, Ye Sung mangeait une part de gâteau, Dong Hae lisait un livre sur la culture nippone. Quand aux autres, leurs occupations étaient toutes encore plus passionnantes que les précédentes. Personnes ne parlaient. Les mots étaient inutiles aprés tout. Les différents accidents qu'ils avaient dû surmonter les avaient considérablement rapprocher tous. Chacun comprenant l'autre par un seul regard.
    Seul Eun Hyuk semblait avoir besoin de parler, et ce fût Lee Teuk qui prêta une oreille attentive au plus jeune qui ne cessait d'angoisser et de s'extasier en même temps. D'un geste fraternel, le plus vieux vînt à prendre son ami dans les bras et lui dit d'une voix douce qui tout allait bien se terminer et qu'il n'avait pas à stresser mais à tout faire pour satisfaire le public venu exprés pour eux.
    Un homme chargé du bon déroulement de l'évènement vînt rappeler aux membres que le concert allait bientôt reprendre. Un par un, les Super Junior quittèrent la petite salle et allèrent se placer sur la scène. Les lumières éteintes empêchaient le public de les voir, mais chacune des personnes présentes ce soir-là hurlait les prénoms des membres. Le stresse montait d'un cran, tandis que la musique se fît entendre doucement dans la salle. Petit à petit, les lumières qui jusqu'à maintenant offraient au public un peu de clareté, se mirent à diminuer d'intensité. La salle se fît sombre pendant un lapse de temps qui semblait durer une éternité pour les 12 membres sur la scène.
    Les premières notes de la chanson phare de leur dernier album se fîrent entendre. Les cris redoublèrent d'intensité, faisant vibrer d'exitation quelqu'uns des membres. Les lumières s'allumèrent pour, cette fois-ci, éclairer les silhouettes fines et androgynes des Idols. Reculer ne leur était plus possible. SungMin commençait à chanter tandis que les autres se déchaînaient sur la chorégraphie. Tous n'avaient qu'une seule envie. Se donner à fond pour cette salle remplie de filles en furie qui s'imaginaient les connaitre et les aimer. L'illusion était parfaite ou presque. L'amour des fans a toujours été quelque chose d'important pour un groupe. Sans elles, ils ne sont rien. Sans eux, elles s'imaginent ne rien être.
    Voilà la vérité. Celle qui remets en cause l'adoration que certaines ont pour une affiche scotchée sur leur mur. Celle qui nous fait prendre conscience que ces "étoiles" ne sont au sommet que grâce à nos sous dépensés, à nos cris assourdissants et à nos yeux remplis d'étoiles. La musique n'est qu'un commerce de magie. Entrepris pour nous montrer seulement ce que nous voulons voir et entendre. Il nous suffit de les trouver beaux, de les aimer, d'imaginer que chacunes des chansons nous transportent et correspondent à nos sentiments ainsi que croire qu'ils sont comme nous les voyons. Nous faire penser que leur sourire nous sont dédier, nous faire croire que la musique est plus qu'un métier. C'étais à tout cela que Eun Hyuk pensait en rentrant du concert. Comment ces filles pouvaient les aimer autant, alors qu'elles ne savaient d'eux la plus petite partie de leur vie. Et encore.
    Puis, il se mit à réfléchir en ce disant que l'illusion pouvait faire naître les passions les plus folles, et il remercia les cieux. Aprés tout, la danse avait toujours été sa passion. Et sans ces milliers de fans, il n'y serait sans doute jamais arriver.

    Les différents membres se mirent autour d'une table et chacun discutait avec son voisin. Le leader était le seul à ne pas ouvrir la bouche, les larmes qu'il avait versé durant le concert avait laissé des traces sur son visage. Tout le monde savait que les concerts étaient des moments importants pour lui. Les seuls où vraiment on pouvait s'apercevoir du vrai intérêt que nous portait les fans.
    Marry U avait encore été la goutte qui avait fais couler les larmes. Les voix des fans en coeur. Comme une promesse. Quelque chose d'indisociable. Un pacte d'amour qui durera jusqu'à ce qu'ils s'avancent tous et nous disent : ADIEU.
    avatar
    Angel
    First Kiss

    Féminin Messages : 120
    Date d'inscription : 03/01/2011
    Age : 25

    Re: [Fiction/Angst] Reality~ ( chapitre 1/15 )

    Message par Angel le Mer 9 Mar - 10:42

    J'aime bien xD
    avatar
    Coconou ♥
    Kiss Me

    Féminin Messages : 1592
    Date d'inscription : 11/09/2010
    Age : 21

    Re: [Fiction/Angst] Reality~ ( chapitre 1/15 )

    Message par Coconou ♥ le Mer 9 Mar - 15:05

    C'est que le prologue alor on peu pas vraiment jugé de l histoire. Je lis ,j'aime , mais je continue a aimer juste des images d:
    avatar
    Woo
    First Kiss

    Féminin Messages : 162
    Date d'inscription : 11/08/2010
    Age : 24

    Re: [Fiction/Angst] Reality~ ( chapitre 1/15 )

    Message par Woo le Mer 9 Mar - 15:32

    Voilà le premier chapitre =)



    Chapitre 1


    Choi Shi Won




    Les rayons pénétraient sans ménagement dans la petite pièce peu aménagée. Les murs blancs renvoyaient d'une manière agressive la lumière du soleil levant, un bureau avait été aménagé contre un mur, tandis qu'un lit trônait au milieu de la chambre. Une masse informe bougeait délicatement sous la masse de couettes peu colorées. La chambre en elle-même semblait neutre. Comme une chambre d'hôpital. Rien ne semblait nous indiquer un quelconque renseignement sur la personne à qui appartenait cette chambre.
    Bientôt la masse cessa de bouger, et une main pâle et fine émergea doucement, suivi d'un pied, d'une tignasse brune et d'une tête. Choi Shi Won venait de se réveiller. Les cheveux lisses, déjà coiffés. Son apparence semblait avoir été extrêmement soignée, son propre pyjama n'était pas froissé, comme s'il venait d'être repassé. Son visage ne semblait pas porter la moindre trace de fatigue et ses yeux scrutèrent la pièce de façon suspicieuse. Comme si quelque chose avait été dérangée. Il fît le tour de la chambre, regardant partout autour de lui. Quelque chose le dérangeait, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Ses habits étaient correctement rangés sur les étagères, ses livres étaient rangés par ordre alphabétique, son ordinateur avait soigneusement été remis dans sa pochette en cuir noir. Non, le peu d'objets présents ne semblaient avoir été bougé. Mais qu'est ce qui le rendait si nerveux et angoissé ? Au bout de 10 min, le jeune coréen comprit ce qui lui remontait l'estomac, les pages de son book avait été éparpillées sur son bureau. Quelqu'un avait osé toucher à ses affaires et ne les avait pas remises correctement. Il sortit alors de sa chambre et se dirigea vers la cuisine. Il savait qu'aucun des membres ne se dénonceraient. Il se fît une tasse de café tout en essayant de se calmer. Depuis son arrivée au dorm, il n'avait cessé de faire des efforts pour ne pas montrer son côté maniaque maladif. Tout avait sa place. Tout devait être à sa place. C'est donc avec un soupir qu'il constata que les tasses avaient été rangées avec les bols au lieu de se trouver sur leur étagère bien à elles. Il en prit une et se servit le café bien chaud.
    Tout en le buvant, il ne pouvait s'empêcher de regarder d'un air énervé les treizes tasses mises à une place qui n'était pas la leur. Il se mit alors à les ranger sur l'étagère en dessous. Sur le pas de la porte une silhouette regardait d'un air grave son ami en train de ranger.
    Chacun des gestes de Choi Shi Won étaient précis, comme si il faisait le strict nécessaire tout en faisant les choses parfaitement.


    Comme à son habitude, Choi Shi Won entra dans les vestiaires et ouvrît son casier. Ses chaussures de danse étaient rangées soigneusement dans un sac en tissu, un T-Shirt blanc était accroché à un cintre et un pantalon noir était plié convenablement. Le jeune homme commençait à enlever sa chemise pour enfiler son T-shirt, chacun de ses gestes étaient précis. Comme si le déroulement des évènements devaient se faire dans un ordre précis.
    C'est au moment où il dût mettre ses chaussures qu'il se rendît compte que quelqu'un les lui avait pris . Son regard froid se tourna immédiatement vers ses amis qui, eux évitaient de lever les yeux. D'un ton qui se voulait calme, Shi Won demanda à l'assemblée qui lui avait volé ses habits. Aucune réponse. D'une voix plus forte, il reformula sa question et senti un tressaillement de la part de quelqu'uns. EunHyuk s'avança alors prudemment avant de tendre à son ami la chose porteuse de malheurs. Le plus grand pris son dû et parti continuer d'un mouvement las son habillage.
    Une fois prêt et impeccable, il se dirigea vers l'entrée de la salle de danse.

    "Vous qui pensez me connaitre et m'aimer. Vous qui vous dîtes que je suis le genre de personne admirable et posée. Vous n'en savez en fin de compte rien. Je ne suis pas le genre d'homme compréhensif et bien sur lui. Je ne suis pas ce grand frère ou l'homme idéal auquel vous rêvez chaque nuit.
    Imaginez. Un homme dont la faiblesse des gens rend méprisable. Un homme dont le bordel rend irritable. Un homme qui n'aime que les choses carré, qui ne cherche que la fiabilité. Je n'aime pas lorsque vous m'appelez dans la rue. Lorsque vos cries insipides bouchent mes oreilles et que vos mains immondes et malpropres s'attaquent à moi.
    Je suis quelqu'un qui ne regarde pas en arrière. Cela pourrait déranger mon présent.
    Je suis quelqu'un qui n'aime que la propreté et l'ordre. Vos comportements de souillon m'horripilent.
    Mais si je montrais mon côté d'homme parfait. Si je montrais à quel point je me sens dérangé lorsqu'un T-shirt est mal plié. Si je vous montrais à combien je ne supporte pas le contact physique avec quelqu'un que je trouve répugnant. Et si je vous avouais que je peux comprendre la faiblesse émotionnel ou physique de quelqu'un. Si je vous montrais qui je suis vraiment, est ce que vous continueriez à m'aimer autant ?"

    Et si tout cela reflètait seulement un manque de confiance en soit, plutôt qu'un sentiment de supériorité extrême. Une sorte d'angoisse qui nous forcerait à tout mettre en ordre parce que l'inverse pourrait faire basculer notre vie dans la déchéance même ?

    Contenu sponsorisé

    Re: [Fiction/Angst] Reality~ ( chapitre 1/15 )

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 22:30